La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

L’accompagnement de mon adolescent dans ses projets de vie Dominique Demers, C.O. École secondaire Grande-Rivière Anik Béland, C.O. Écoles secondaires.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "L’accompagnement de mon adolescent dans ses projets de vie Dominique Demers, C.O. École secondaire Grande-Rivière Anik Béland, C.O. Écoles secondaires."— Transcription de la présentation:

1

2 L’accompagnement de mon adolescent dans ses projets de vie Dominique Demers, C.O. École secondaire Grande-Rivière Anik Béland, C.O. Écoles secondaires Mont-Bleu et des Lacs Lyne Beaulne, C.O. École secondaire De l’Île

3

4 Les régimes de SANCTION DES ÉTUDES de niveau secondaire Le ministre décerne le DES à l’élève qui a accumulé au moins 54 unités de la 4 e et de la 5 e secondaire. Parmi ces unités, il doit y avoir au moins 20 unités de la 5 e secondaire et les unités suivantes : 6 unités de la langue d’enseignement de la 5 e secondaire (français) 4 unités de la langue seconde de la 5 e secondaire (anglais) 4 unités d’histoire et éducation à la citoyenneté de la 4 e secondaire 4 unités de mathématique de la 4 e secondaire 4 unités de sciences et technologie de la 4 e secondaire OU 6 unités d’applications technologiques et scientifiques de la 4 e secondaire 2 unités d’arts de la 4 e secondaire 2 unités d’éthique et culture religieuse de la 5 e secondaire OU 2 unités d’éducation physique et à la santé de la 5 e secondaire

5 Au menu ce soir... O L ’accompagnement de votre enfant dans ses choix de vie O Les éléments clés d’un processus d’orientation de carrière O Les orientations de la personnalité O Votre enfant et ses décisions O Vous et les décisions de votre enfant

6 Le choix de carrière, un processus! n L’orientation peut durer toute une vie. Elle commence, enfant, lorsque nous prenons conscience de ce qui existe autour de nous. n Adolescent, nos choix se basent sur nos expériences antérieures, sur nos réussites et nos échecs mais plus important encore sur le peu que nous connaissons du monde du travail.

7 Le choix de carrière, un processus (suite) n Adulte, les remises en question sont fréquentes. Ai-je fait le bon choix? Aurais-je été plus heureux dans autre chose? Ai-je suivi mon cœur ou ma raison? n Retraité, que vais-je faire des prochaines années?

8 L’orientation en quatre étapes:

9 L’exploration n Cette étape peut durer plus ou moins longtemps. Si on se réfère aux jeunes, elle durera du troisième cycle du primaire au deuxième secondaire. n L’enfant passe d’un métier à un autre. Il observe son entourage, a des modèles qu’il veut imiter. Il s’intéresse à tout ou à rien du marché du travail. n L’enfant apprend à se connaître, il développe son identité.

10 Cristallisation n À partir du troisième secondaire. L’étudiant met ensemble l’information qu’il a recueillie lors de l’exploration. n Intérêts (loisirs, école, amis, etc.), aptitudes, qualités, limites. n Il associe sa découverte de lui-même à divers domaines. Le but n’est pas ici de sélectionner un métier mais bien de regrouper l’information.

11 Spécification n Quatrième secondaire. n L’information commence à descendre dans l’entonnoir. n L’élève a sélectionné un ou quelques métiers susceptibles de l’intéresser. n Il sait maintenant quel ou quels domaine(s) l’intéresse(nt).

12 Réalisation n Cinquième secondaire. n Voici le temps de prendre la décision. Celle-ci ne sera pas obligatoirement définitive. n L’élève fait son inscription soit en formation professionnelle, au cégep ou décide d’aller sur le marché du travail. n Il s’informe des prêts et bourses.

13 Qu’est-ce que s’orienter? n Se choisir; n Choisir quel genre de personne on veut être; n Choisir une profession qui convient à nos goûts et aux normes sociales; n Prendre des décisions ponctuelles à des moments cruciaux. n Ces éléments sont inter reliés et pas nécessairement en ordre chronologique. n La réflexion sur son futur n’est jamais définitive, mais plutôt en continuelle progression.

14 Chanceux nos ados? n De nos jours le diplôme est un passe-partout; n Ils changeront d’emploi ou d’environnement de travail au moins sept fois dans leur vie; n Plusieurs chemins mènent à Rome si on tient compte de nos attitudes, aptitudes et compétences développées au fil du temps.

15 n Les discussions entre le jeune et ses parents, qui suivent la réussite d’une activité sont de première importance. Il faut discuter de l’atteinte de ses buts professionnels mais aussi sur la satisfaction et la fierté que le jeune éprouvera lorsqu’il atteindra l’objectif désiré. L’enfant doit faire un lien entre ses aptitudes et ses réussites. n Demandez-lui ce qu’il aime. Reflétez-lui ce qu’il est capable de faire. Parlez-lui en terme positif de ce qu’il est. n Servez de modèle. Parlez-lui de comment vous avez fait vos choix. Êtes-vous heureux dans ce que vous faites? Dans ce que vous êtes?

16 13 espèces d’oiseaux…ces ados! Et comme parents….quel drôle d’oiseau êtes-vous???

17 Les oiseaux indécis…à quel oiseau ressemble votre adolescent? (Référence: S’orienter malgré l’indécision: à l’usage des étudiants indécis et de leurs parents déboussolés, Falardeau, I. et Roy, R. (1999) n L’Autruche: cache sa tête dans le sable et évite toute conversation sur son choix professionnel. n Le Colibri: change continuellement d’idée et s’intéresse à plusieurs domaines à la fois. n Le Pic: s’acharne à vouloir entrer dans un programme contingenté où il est systématiquement refusé. n Le Pélican: accumule plein de renseignement mais n’ose pas prendre de décision de peur de se tromper. n Le Perroquet: répète ce que les autres disent et agis en fonction de leurs paroles. n Le Pingouin: reste de glace devant toutes les possibilités. n La Colombe: achète la paix familiale en continuant ses études afin de ne pas soulever la colère de ses parents.

18 Les oiseaux indécis…à quel oiseau ressemble votre adolescent? (suite) n Le Caneton: suit ses amis. n La Paon: a besoin d’approbation sociale et cherche le prestige. n Le Poussin: ne se connaît pas et préfère rester dans le milieu familial car il craint l’échec et l’isolement. n L’Oie blanche: suit les traces d’un des membres de la famille sans trop s’interroger sur ses propres intérêts. n Le Pigeon voyageur: a besoin de vivre des défis en dehors du monde scolaire pour mieux se connaître. n La Chouette: accepte de vivre dans l’obscurité en tolérant son indécision mais garde les yeux ouverts comme tout bon prédateur à l’affût de moindre indice qui l’aiderait à prendre sa décision.

19 Et vous…à qui ressemblez-vous? Réactions des parents face à l’indécision de leur adolescent: n Les adultes récalcitrants –Le Décrocheur: est dépassé par la situation, ne soutien pas son adolescent, se sent incompétent. –Le Projecteur: projette ses rêves sur son adolescent. –Le Couveur: surprotège son adolescent car il croit que celui-ci est incapable de prendre des décisions importantes. –Le Gladiateur: utilise l’indécision de son adolescent comme une arme. –Le Marchandeur: tente de manipuler son adolescent. –L’Éteignoir: remet systématiquement en question les projets de son adolescent. –Le Prédicateur: il SAIT ce qui est bon pour son adolescent. –L’Observateur: n’ose par intervenir par crainte de mal influencer ou par peur d’être repoussé.

20 Et vous…à qui ressemblez-vous? Réactions des parents face à l’indécision de leur adolescent: n Les adultes collaborateurs –L’Enquêteur: pose plein de questions, est préoccupé par l’indécision de son adolescent. –L’Entraîneur: incite son adolescent à persévérer, le motive à atteindre ses buts. –L’Organisateur: pose des gestes pour aider son adolescent dans ses démarches. –L’Informateur: agit comme un miroir pour son adolescent en lui reflétant ses compétences et intérêts. Discute du monde du travail. –La Figure de proue: est un modèle à suivre car il aime son travail et donne une image positive à son adolescent de l’accomplissement professionnel.

21 Des types de personnalité évocateurs

22 R éaliste I nvestigateur A rtistique S ocial E ntreprenant C onventionnel Axé sur les faits, le concret Aime le travail physique, manuel Aime la nature, l’extérieur, l’aventure Aime utiliser des outils, de la machinerie EST:. actif. débrouillard. franc, alerte. innovateur. prêt à relevé des défis Axé sur la théorie, la recherche et l’analyse Aime les résolutions de problème, la recherche de solution Aime les études, les laboratoires de recherche, les ordinateurs EST:. curieux. rigoureux. logique. solitaire. autonome. analytique. ambitieux Axé sur la nouveauté Aime la création et l’innovation Aime comprendre la société humaine Aime la musique, le dessin, la danse EST:. original. indépendant. peu structuré. passionné. expressif. rêveur Axé sur les gens Aime aider, soigner, comprendre Aime coopérer Aime la relation d’aide Aime communiquer, expliquer EST:. ouvert. facile à connaître. a un sens moral profond. un grand besoin d’être aimé. a un désir sincère d’aider les autres. a besoin de se sentir utile Axé sur la gestion Aime la vente, le service à la clientèle Aime conseiller, influencer Aime l’argent, le pouvoir, la politique Aime la compétition EST:. convainquant. dynamique. réaliste. compétitif. leader EST:. calme. sensible. facile à vivre. naturel. sérieux. minutieux Axé sur la structure Aime l’ordre et les procédures Aime la paperasse, le classement Aime les détails, la précision Aime la routine, respecter les consignes et l’autorité

23 n Piège à éviter: imposer votre choix. L’enfant pour vous plaire ou obtenir votre approbation risque de partir vers l’aventure avec, dans son sac à dos, vos rêves. Il risque aussi de prendre le chemin qui correspond à vos intérêts personnels. n Conséquence: Le voyage risque d’être pénible, coûteux en temps, en argent et estime de soi.

24 Mon enfant ne se décidera jamais n Avoir tendance à prendre les choses en mains à sa place peut être facile. n Cela sous-entend qu’il ne se connaît pas et comprend mal le monde du travail. n S’orienter demande du temps et exige qu’on s’y prépare de longue date, bien avant la période d’admission (y sensibiliser son jeune). n Aucune recette magique, la démarche doit respecter le rythme de chacun. Chaque petite décision permet de se rapprocher de son but. C’est un voyage vers l’inconnu. Cela peut être effrayant.

25 Choisi un domaine d’avenir! n Suggérer à son enfant de faire son choix en fonction des statistiques revient à dire que ses intérêts et ses aptitudes passent en deuxième. n Vos jeunes sont de la génération où ils ne seront pas assez nombreux pour remplacer la génération des baby-boomers. n Même à son âge, votre enfant doit écouter sa petite voix intérieure.

26 Vouloir que son enfant réalise ce que nous n’avons pu faire. n Dire à son enfant que personne dans la famille n’a pu faire exactement ce qu’il voulait, que lui pourrait « sauver l’honneur » ou qu’il pourrait réaliser notre rêve tient de l’illusion! n Il est normal de viser ce qu’il y a de mieux pour son enfant. On leur souhaite le meilleur. Il faut cependant éviter de suggérer à notre jeune de réaliser nos propres rêves. n Vérifiez ses aspirations, ses rêves. S’ils correspondent aux vôtres, tant mieux! Laissez-lui la chance de parler des ses propres désirs. n Rien ne vous empêche de parler de vos propres rêves mais ne lui demandez pas de calquer ses désirs sur les vôtres.

27 Interdiction de se tromper!!! n Votre jeune ne doit pas penser qu’il n’existe qu’une seule profession qui lui convient. n En matière d’orientation, il n’y a jamais de certitude. n Il existe, pour chaque personne, un ensemble de professions possibles. n Il faut amener les jeunes à comprendre l’importance d’avoir l’œil ouvert afin de pouvoir saisir toutes les occasions qui se présenteront et donneront un nouvel essor à leur vie professionnelle. n Perfectionnement et réorientation pour les générations futures (formation continue).

28 Son choix n’a aucun sens! n Votre enfant a peur du sang mais veut devenir vétérinaire? Il fait tout à moitié mais veut devenir enquêteur comme dans CSI? n N’essayez pas de l’en dissuader avec force. n Ces choix fantaisistes font partie d’un processus d’orientation normal. Comme on rêve du prince charmant. n Il faut essayer de comprendre le besoin sous-jacent. n Être chanteuse veut peut-être dire: « je veux être aimé » par beaucoup de gens. n Aidez-les en leur faisant nommer les besoins qui se cachent sous ces choix. « comment devient-on ambulancier?, vétérinaire? »

29 Cinq façons d’aider. n Parlez-lui de son enfance. n Ne riez pas de ses idées. n Aidez-le à repérer les embûches. n Soyez un bon entraîneur (motivez-le, encouragez-le). n Servez de modèle.

30 6 principes à retenir par l’adolescent 1) Les plans n’existent pas; trop de facteurs peuvent venir influencer l’avenir; 2) Pense à tes forces, pas à tes faiblesses; 3) L’important, ce n’est pas toi (c’est sentir que tu contribue à quelque chose ou quelqu’un); 4) La persévérance l’emporte sur le talent; 5) Fais des erreurs, mais fais-les bien; 6) Laisse ton empreinte; Tiré de: Les aventures de Johnny Bunko; 6 secrets (trop) bien gardés sur la gestion de carrière, Les Éditions Transcontinental

31 Bibliographie n Bergeron, Christine, Brien, Lyne, Cyr Marius, Delisle-Laberge, Louise. La part des parents dans l’orientation au secondaire, Sainte-Foy, Septembre éditeur, n Falardeau, Isabelle, Guénette, Mathieu. Comment aider vos jeunes explorateurs à s’orienter dans leur vie. Sainte-Foy, Septembre éditeur, n Falardeau, Isabelle, Roy, Roland. S’orienter malgré l’indécision. Septembre éditeur. n Pelletier, Denis. L’approche orientante: La Clé de la réussite scolaire et professionnelle. Septembre éditeurs, n monemploi.com. Cinq façons d’aider comme parents. Trois conditions gagnantes pour bien choisir. Quelques valeurs sûres. Internet n Les Éditions Transcontinental; les aventures de Jonny Bunko, 6 secrets trop bien gardés sur la gestion de carrière, 2009.

32


Télécharger ppt "L’accompagnement de mon adolescent dans ses projets de vie Dominique Demers, C.O. École secondaire Grande-Rivière Anik Béland, C.O. Écoles secondaires."

Présentations similaires


Annonces Google