La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

États généraux en sciences de lenvironnement Rétroaction et orientations Rencontres des 9, 15, 16 et 19 mars Avis reçus en date du 30 mars Pierre Lefrançois,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "États généraux en sciences de lenvironnement Rétroaction et orientations Rencontres des 9, 15, 16 et 19 mars Avis reçus en date du 30 mars Pierre Lefrançois,"— Transcription de la présentation:

1 États généraux en sciences de lenvironnement Rétroaction et orientations Rencontres des 9, 15, 16 et 19 mars Avis reçus en date du 30 mars Pierre Lefrançois, conseiller spécial 30 mars 2012

2 (1.1) Contexte des états généraux Demandes de la part des intervenants en sciences de lenvironnement Demande des instances de lUniversité Des besoins dactualisation de la structure fondée en 1990 (« forme particulière dorganisation ») 2 30 mars 2012

3 (1.2) Contexte des états généraux Un contexte institutionnel renouvelé: nouvelles unités académiques (départements, chaires, centres, instituts, programmes, etc.), facultarisation, nouveaux domaines, volume dactivités, etc. Un environnement externe en mouvance: nouveaux acteurs universitaires, besoins sociaux Une volonté perceptible de développement académique, intellectuel, scientifique et social 30 mars 20123

4 (2) Orientations Permettre un partage sur le mode souhaitable dinterdisciplinarité Examiner les moyens daugmenter la participation des professeures, professeurs en sciences de lenvironnement Questionner le statut et les modes de rattachement des programmes en sciences de lenvironnement Proposer à terme une forme dorganisation pour les sciences de lenvironnement à lUQAM 430 mars 2012

5 Consultation de lensemble des départements de lUQAM par le VR Plus de 100 professeures, professeurs recommandés Plus de 70 acceptant linvitation à participer Rencontre douverture le 2 mars 2012 Plus de 45 participants Présentations orales le 9 mars Quelque 35 participants Rencontres individuelles ou en groupes restreints avec le conseiller les 15, 16 et 19 mars Dépôt formel davis écrits 530 mars 2012

6 (3.1) Rencontres avec le conseiller Les 15, 16 et 19 mars, 19 rencontres avec le conseiller, quelque 75 personnes distinctes. –Directrice de lInstitut –Direction de la Faculté des sciences (doyen et vice- doyens) –Directeurs des programmes de maîtrise et doctorat en SE –Départements, professeurs (ESG, FS, FSÉ, FSH) –Professeurs associés, chargés de cours, personnel de soutien –Étudiants des programmes de maîtrise et doctorat en SE 630 mars 2012

7 (3.2) Avis formels déposés 32 avis reçus en date du 29 mars, plus de 60 signataires: –Directeurs des programmes de maîtrise et doctorat en SE –Directeurs de départements (FS, FSH), directeurs de centres ou chaires (ESG, FC, FS, FSÉ) –Professeurs (ESG, FC, FS, FSÉ, FSH), professeurs associés, chargés de cours, personnel de soutien –Étudiants des programmes de maîtrise et doctorat en SE 730 mars 2012

8 (4.1) Nos observations quant à linterdisciplinarité Lutilisation de la terminologie « sciences de lenvironnement » génère confusion –Volonté constatée de promouvoir et développer une approche interdisciplinaire (sciences de lenvironnement comme « discipline » en émergence) –Mais également, volonté constatée de promouvoir et développer la contribution des disciplines (sciences appliquées à lenvironnement) 830 mars 2012

9 (4.2) Ceci nous mène à penser que Renommer le champ dintervention de lInstitut ne clarifierait ou simplifierait probablement pas les choses –Science de lenvironnement –Environnement –Études environnementales Et quil y a tout lieu de favoriser –lémergence dun consensus quant à une interdisciplinarité propre à ce champ –ainsi que le développement de la contribution de sciences appliquées (humaines, sociales, naturelles, gestion, éducation ou autres) dans ce champ, dans des contextes disciplinaires et multidisciplinaires 930 mars 2012

10 (4.3) En conséquence Il faudrait protéger un « espace » propre à cette nouvelle interdisciplinarité Mais également permettre daborder le champ environnement par le développement de multidisciplinarités opportunes –Socio-économiquement –Scientifiquement –Systémiquement 1030 mars 2012

11 (5.1) Nos observations quant à la contribution des acteurs Plusieurs formes et intensités dans la participation en SE –Noyau qui sinvestit fortement Professeurs Chargés de cours Professeurs associés Étudiants Diplômés Autres –Participation périphérique Par le biais dune participation à loffre des programmes en SE Encadrement détudiants (profils professionnels et recherche) Activités de recherche 1130 mars 2012

12 (5.2) Nos observations quant à la reconnaissance et la valorisation des contributions Charge de travail Évaluation à des fins de promotion Charge(s) hors département Vie hors-département ou hors-centre Attribution des charges de travail 1230 mars 2012

13 (5.3) Ce qui nous mène à penser quil faudrait ramener au cœur des préoccupations départementales la programmation en SE légitimer la participation à cette programmation assurer la participation départementale et la reconnaissance des contributions assurer la relève et, à défaut dune éventuelle départementalisation qui assurerait un meilleur équilibre entre conseil académique daccueil et assemblée départementale dattache, mettre fin à la notion même de « libération » 1330 mars 2012

14 (5.4) En conséquence Il y aurait lieu de centrer la programmation de lInstitut des SE sur: –Les actuels programmes de maîtrise et doctorat en SE –La recherche / intervention en lien avec les programmes –La mobilisation des savoirs (séminaires, conférences publiques qui sinsèrent dans les programmes) –La valorisation et la diffusion (par exemple via Vertigo) 1430 mars 2012

15 (5.5) En conséquence Voir à une habilitation différenciée des acteurs traduisant leur implication dans la programmation de lInstitut des SE: –Dans loffre de cours et lattribution des charges (professeurs, chargés de cours, professeurs associés, personnel de soutien) –Dans la direction, la codirection, lencadrement, ou la participation à des jurys de thèse (professeurs avec charge, professeurs associés) –Autres formes dhabilitation (tutorat, mentorat ou autre) 30 mars

16 (5.6) En conséquence Revoir la gouvernance en prenant appui sur –Un comité de direction de lInstitut déterminé par les Conseils académiques des Facultés impliquées –Un comité de maîtrise dœuvre de la programmation de lInstitut formé des directeurs des départements impliqués dans la programmation –Une assemblée des acteurs habilités –Des comités de programme (2 e et 3 e cycles) 1630 mars 2012

17 (6.1) Nos observations quant au rattachement des programmes Les programmes actuels de maîtrise et doctorat en SE doivent demeurer « à labri » des dérives disciplinaires Linterdisciplinarité dont se font porteurs les programmes actuels en SE prend tout son sens aux cycles supérieurs 1730 mars 2012

18 (6.2) En conséquence Il y a tout lieu de –certes reconnaitre à lInstitut un rôle dans le développement des programmes de 2 e et 3 e cycles en SE, homologue à celui des unités de programme –réitérer la responsabilité unique des Conseils académiques facultaires et de la Commission des études en matière dopportunité de la formation en environnement aux trois cycles de lUQAM –assurer le rôle fondamental des comités de programme dans les suivis des évaluations périodiques des programmes en SE, dans le souci den assurer à la fois lopportunité et linterdisciplinarité 1830 mars 2012

19 (7) Ce qui mène à conclure eu égard aux statuts et règlements de lInstitut Un Institut axé sur les cycles supérieurs Une gouvernance multifacultaire Une mise-en-œuvre multidépartementale Une vigilance en matière de programmation qui prend appui sur lautonomie des Comités de programme dans le respect des prérogatives des instances institutionnelles 1930 mars 2012


Télécharger ppt "États généraux en sciences de lenvironnement Rétroaction et orientations Rencontres des 9, 15, 16 et 19 mars Avis reçus en date du 30 mars Pierre Lefrançois,"

Présentations similaires


Annonces Google