La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

XXXIX èmes Journées de la SGOC CHOLET 1er et 2 juin 2007 Le refus de traitement en soins palliatifs : rechercher pourquoi Docteur I. MASSON Docteur A.S.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "XXXIX èmes Journées de la SGOC CHOLET 1er et 2 juin 2007 Le refus de traitement en soins palliatifs : rechercher pourquoi Docteur I. MASSON Docteur A.S."— Transcription de la présentation:

1 XXXIX èmes Journées de la SGOC CHOLET 1er et 2 juin 2007 Le refus de traitement en soins palliatifs : rechercher pourquoi Docteur I. MASSON Docteur A.S. SCHREINER Equipe Mobile de Soins Palliatifs Centre Hospitalier de SAINTES (17)

2 Exerçant en EMSP, nous sommes interpellés pour des patients âgés en soins palliatifs tous stades confondus refusant un traitement spécifique de leur pathologie cancéreuse, ou une alimentation artificielle voir même des traitements antalgiques, alors que les indications semblent bien posées dans le contexte. Introduction (1)

3 Le refus de traitement en soins palliatifs ou Le DROIT des patients de dire NON et Le DEVOIR des soignants de rechercher POURQUOI Introduction (2)

4 Le refus de traitement Un mode d expression pour le soigné Un mode d expression pour le soigné Un choc pour les soignants Un choc pour les soignants

5 Refus de traitement en soins palliatifs Le rôle de chacun est bouleversé : le patient ne l est plus, le patient ne l est plus, il exprime à travers le NON sa souffrance il exprime à travers le NON sa souffrance le soignant ne sait plus comment le rester le soignant ne sait plus comment le rester

6 Le refus de traitement est le corollaire du consentement aux soins et nous devons nous y préparer. « Il ny a de consentement véritable que lorsquest reconnue concrètement léventualité dun refus. » Père P.VERSPIEREN Et pourtant…

7 à décoder le signal dalarme à décoder le signal dalarme à décrypter ce qui s y cache à décrypter ce qui s y cache sans accepter ce refus trop facilement sans accepter ce refus trop facilement sans abandonner le patient sans abandonner le patient Mais préparés à quoi ?

8 Code de déontologie médicale (1995) Art. 36 « Le consentement de la personne examinée ou soignée doit être recherché dans tous les cas. Lorsque le malade, en état d exprimer sa volonté, refuse les investigations ou le traitement proposé, le médecin doit respecter ce refus après avoir informé le malade de ses conséquences » C est le droit du malade de dire NON (1)

9 C est le droit du malade de dire NON (2) Loi du 04 mars 2002 : « Aucun acte médical ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne et ce consentement peut être retiré à tout moment » (art )

10 C est le droit du malade de dire NON (3) Loi du 22 avril 2005 : « Lorsqu une personne en phase avancée ou terminale d une infection grave et incurable, quelle qu en soit la cause, décide de limiter ou d arrêter tout traitement, le médecin respecte sa volonté après l avoir informé des conséquences de son choix ».

11 C est le droit du malade de dire NON (4) Contexte éthique: Avis du CCNE sur le refus de soins (14 avril 2005) Notion d anticipation des situations critiques lors des décisions de mise en œuvre de nouveaux traitements Notion d anticipation des situations critiques lors des décisions de mise en œuvre de nouveaux traitements Revendication de la notion de reconnaissance mutuelle médecin- malade Revendication de la notion de reconnaissance mutuelle médecin- malade

12 C est le droit du malade de dire NON (5) Nécessité d une information progressive et utile Nécessité d une information progressive et utile Danger de l abus d autorité du médecin sur un patient Danger de l abus d autorité du médecin sur un patient Notion du respect de la personne vulnérable Notion du respect de la personne vulnérable

13 C est le droit du malade de dire NON (6) Principes éthiques fondamentaux Principe d autonomie Principe d autonomie Principe de bienveillance Principe de bienveillance Principe de non malfaisance Principe de non malfaisance

14 Pourquoi le malade dit-il NON ? (1) Problèmes d information Problèmes d information Mécanisme de défense Mécanisme de défense Problème de décalage dans le temps: non maintenant Problème de décalage dans le temps: non maintenant Peurs des effets indésirables des traitements, peur de linconnu Peurs des effets indésirables des traitements, peur de linconnu

15 Pourquoi le malade dit-il NON? (2) Problèmes de vécus antérieurs Problèmes de vécus antérieurs Ressenti d inutilité des traitements Ressenti d inutilité des traitements Problème de perte d élan vital voir syndrome dépressif Problème de perte d élan vital voir syndrome dépressif

16 Le refus de traitement est le MOYEN pour le mlade (1) Le refus de traitement est le MOYEN pour le malade (1) de se révolter face à la maladie de se révolter face à la maladie de provoquerun vrai dialogue de provoquer un vrai dialogue depointersa souffrance de pointer sa souffrance d affirmer son pouvoir de décision dans l opposition d affirmer son pouvoir de décision dans l opposition

17 Le refus de traitement est le MOYEN pour le malade (2) de réclamer de l attention de réclamer de l attention de se protéger et de conserver son intégrité de se protéger et de conserver son intégrité de se défendre de se défendre d avoir du répit d avoir du répit

18 Face au refus de traitement du patient Reformuler l objet du refus et ses motifs Reformuler l objet du refus et ses motifs Vérifier la compréhension de l information reçue et réexpliquer si besoin Vérifier la compréhension de l information reçue et réexpliquer si besoin S assurer de son aptitude à décider S assurer de son aptitude à décider Rechercher en priorité les symptômes majeurs non soulagés Rechercher en priorité les symptômes majeurs non soulagés Attitudes soignantes à adopter (1)

19 Face au refus de traitement du patient Explorer les ressentis du patient Explorer les ressentis du patient Ne pas essayer de tout entendre en un seul entretien Ne pas essayer de tout entendre en un seul entretien Proposer au malade un projet de soins adapté à son rythme Proposer au malade un projet de soins adapté à son rythme Laisser du temps et lui permettre de changer d avis Laisser du temps et lui permettre de changer d avis Retransmettre à l équipe soignante Retransmettre à l équipe soignante Attitudes soignantes à adopter (2)

20 Conclusion (1) Le respect des choix du patient est capital et incontournable. Le respect des choix du patient est capital et incontournable. Mais respecter son refus dun traitement sans décrypter ce qui la amené à dire non, serait labandonner Mais respecter son refus dun traitement sans décrypter ce qui la amené à dire non, serait labandonner Le refus est un signal d alarme qui pousse le soignant dans ses propres limites Le refus est un signal d alarme qui pousse le soignant dans ses propres limites Il nous permet de nous remettre en question Il nous permet de nous remettre en question

21 Conclusion (2) Ce qui nous semble raisonnable dans nos propositions peut apparaître comme de lacharnement au patient Ce qui nous semble raisonnable dans nos propositions peut apparaître comme de lacharnement au patient Quelle que soit la décision prise par le patient, nous lassurerons de la continuité de sa prise en charge et du constant soucis que l on aura de son devenir dans le respect de ses choix Quelle que soit la décision prise par le patient, nous lassurerons de la continuité de sa prise en charge et du constant soucis que l on aura de son devenir dans le respect de ses choix

22 Et si vous nêtes pas contre,


Télécharger ppt "XXXIX èmes Journées de la SGOC CHOLET 1er et 2 juin 2007 Le refus de traitement en soins palliatifs : rechercher pourquoi Docteur I. MASSON Docteur A.S."

Présentations similaires


Annonces Google