La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

SOINS PALLIATIFS Cercle EPU Senlis-Creil Experts : Dr Gwladys Fontaine Dr Frédéric Leclercq Modérateur : Dr Serge Nabet Le 18 décembre 2007.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "SOINS PALLIATIFS Cercle EPU Senlis-Creil Experts : Dr Gwladys Fontaine Dr Frédéric Leclercq Modérateur : Dr Serge Nabet Le 18 décembre 2007."— Transcription de la présentation:

1 SOINS PALLIATIFS Cercle EPU Senlis-Creil Experts : Dr Gwladys Fontaine Dr Frédéric Leclercq Modérateur : Dr Serge Nabet Le 18 décembre 2007

2 Définition des SP Définition des SP Rappel des principes fondamentaux des SP Rappel des principes fondamentaux des SP Présentation de lUSP de Senlis Présentation de lUSP de Senlis Cas cliniques Cas cliniques

3 DEFINTION DES SOINS DEFINTION DES SOINS PALLIATIFS PALLIATIFS

4 Selon LANAES (Agence Nationale dAccréditation et dEvaluation en Santé) Les soins palliatifs sont des soins actifs, continus, évolutifs, coordonnés et pratiqués par une équipe pluriprofessionnelle. Les soins palliatifs sont des soins actifs, continus, évolutifs, coordonnés et pratiqués par une équipe pluriprofessionnelle.

5 Ils ont pour objectif, dans une approche globale et individualisée, de prévenir ou de soulager les symptômes physiques, dont la douleur, mais aussi les autres symptômes, danticiper les risques de complications et de prendre en compte les besoins psychologiques, sociaux et spirituels, dans le respect de la dignité de la personne soignée. Ils ont pour objectif, dans une approche globale et individualisée, de prévenir ou de soulager les symptômes physiques, dont la douleur, mais aussi les autres symptômes, danticiper les risques de complications et de prendre en compte les besoins psychologiques, sociaux et spirituels, dans le respect de la dignité de la personne soignée.

6 Les soins palliatifs cherchent à éviter les investigations et les traitements déraisonnables, se refusent à provoquer intentionnellement la mort. Les soins palliatifs cherchent à éviter les investigations et les traitements déraisonnables, se refusent à provoquer intentionnellement la mort.

7 Selon cette approche, le patient est considéré comme un être vivant et la mort comme un processus naturel. Selon cette approche, le patient est considéré comme un être vivant et la mort comme un processus naturel. Les soins palliatifs sadressent aux personnes atteintes de maladie grave évolutives ou mettant en jeu le pronostic vital ou en phase avancée et terminale, ainsi quà leur famille et à leur proches. Les soins palliatifs sadressent aux personnes atteintes de maladie grave évolutives ou mettant en jeu le pronostic vital ou en phase avancée et terminale, ainsi quà leur famille et à leur proches.

8 Des bénévoles, formés à laccompagnement et appartenant à des associations qui le sélectionnent peuvent compléter, avec laccord du malade ou des ses proches, laction des équipes soignantes. Des bénévoles, formés à laccompagnement et appartenant à des associations qui le sélectionnent peuvent compléter, avec laccord du malade ou des ses proches, laction des équipes soignantes.

9 PRINCIPES FONDAMENTAUX DES SOINS PALLIATIFS

10 1 - SOINS ACTIFS 1 - SOINS ACTIFS 2 - APPROCHE GLOBALE 2 - APPROCHE GLOBALE 3 - SOULAGEMENT DE LA DOULEUR PHYSIQUE 3 - SOULAGEMENT DE LA DOULEUR PHYSIQUE

11 4 - SOULAGEMENT DE LA DOULEUR PSYCHOLOGIQUE 4 - SOULAGEMENT DE LA DOULEUR PSYCHOLOGIQUE 5 - PRISE EN COMPTE DE LA SOUFFRANCE SOCIALE ET SPIRITUELLE 5 - PRISE EN COMPTE DE LA SOUFFRANCE SOCIALE ET SPIRITUELLE 6 - INTERDISCIPLINARITE 6 - INTERDISCIPLINARITE

12 7 - MALADE EN TANT QUE PERSONNE, RESPECT DE LA FAMILLE ET DES PROCHES 7 - MALADE EN TANT QUE PERSONNE, RESPECT DE LA FAMILLE ET DES PROCHES 8 - PRATIQUE EN INSTITUTION ET/OU AU DOMICILE 8 - PRATIQUE EN INSTITUTION ET/OU AU DOMICILE 9 - NECESSITE DE COMPLEMENTARITE ENTRE SOIGNANTS ET BENEVOLES 9 - NECESSITE DE COMPLEMENTARITE ENTRE SOIGNANTS ET BENEVOLES

13 10 - LA MORT EST UN PROCESSUS NATUREL 10 - LA MORT EST UN PROCESSUS NATUREL 11 - EVITER LES INVESTIGATIONS ET LES TRAITEMENTS DERAISONNBLES 11 - EVITER LES INVESTIGATIONS ET LES TRAITEMENTS DERAISONNBLES 12 - REFUS DE PROVOQUER INTENTIONNELLEMENENT LA MORT 12 - REFUS DE PROVOQUER INTENTIONNELLEMENENT LA MORT

14 13 - PRIVILEGIER LA QUALITE DE VIE 13 - PRIVILEGIER LA QUALITE DE VIE 14 - SOUTIEN AU DEUIL 14 - SOUTIEN AU DEUIL 15 - DEVELOPPEMENT DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE 15 - DEVELOPPEMENT DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE

15 USP du CH de SENLIS

16 9 lits installés pour 10 autorisés Chambre individuelle. Chambre individuelle. Admission institution ou domicile. Admission institution ou domicile. Hiérarchisation des priorités. Hiérarchisation des priorités. DMS environ 22 jours(moyenne nationale) DMS environ 22 jours(moyenne nationale)

17 USP CH de Senlis 2 médecins (formés en SP/ douleur) 1 cadre ( formée en SP) IDE (formées en douleur et/ou SP) ASH, agents Psychologue Kiné, animatrice, diététicienne Secrétaire Bénévoles, représentant des cultes à la demande

18 Numéros utiles Tel Fax Hôpital / USP

19 PATIENTELE ACCUEILLIE Pathologie cancéreuse et hémopathie maligne Maladie neuro-dégénérative (SLA…) Insuffisance cardiaque terminale Hospitalisation de répit Hospitalisation pour équilibrer un traitement antalgique

20 Dr G. FONTAINE À propos de deux cas de patients « SP » suivi à la consultation douleur.


Télécharger ppt "SOINS PALLIATIFS Cercle EPU Senlis-Creil Experts : Dr Gwladys Fontaine Dr Frédéric Leclercq Modérateur : Dr Serge Nabet Le 18 décembre 2007."

Présentations similaires


Annonces Google