La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Les structures de lutte contre les Infections Associées aux Soins Dr JC. Reveil, CH de Charleville-M é zi è res IFSI S3 2011-09.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Les structures de lutte contre les Infections Associées aux Soins Dr JC. Reveil, CH de Charleville-M é zi è res IFSI S3 2011-09."— Transcription de la présentation:

1 1 Les structures de lutte contre les Infections Associées aux Soins Dr JC. Reveil, CH de Charleville-M é zi è res IFSI S

2 2 Ignace-Philippe Semmelweis (1818 – 1865) Chirurgien et obstétricien hongrois

3 3 L'étiologie, la signification et la prophylaxie de la fièvre puerpérale (1861)

4 4 "Monsieur Semmelweis prétend que nous transportons sur nos mains de petites choses qui seraient la cause de la fièvre puerpérale. Quelles sont ces petites choses, ces particules qu'aucun oeil ne peut voir ? C'est ridicule ! Les petites choses de Monsieur Semmelweis n'existent que dans son imagination !". « on meurt davantage chez Klin que chez Barcht » Semmelweis : Klin :

5 5 Historique 1966 : Premier colloque européen sur lHospitalisme (Paris) 1970 : First International Conference on Nosocomial Infection (Atlanta) 1972 : résolution du Conseil de lEurope évoquant pour la première fois le risque infectieux nosocomial 1973 : Première circulaire relative à la prévention des infections hospitalières : création des CLIH : Création des CLIN pour les ES publics et PSPH (décret + circulaire) 1991 : Loi du 31 juillet 1991 – réforme hospitalière : Obligation de développer une politique dévaluation et de qualité des soins dans les ES publics et PSPH Sources : site Cclin Sud-Est et Nosobase-r é glementation

6 6 Historique 1991 : circulaire budgétaire : notion de quotas pour les EOH (1 IDE/400 lits, 1 Méd/800lits) 1992 : Création des CClin et du CTIN (arrêté) 1994 : 1 er plan gouvernemental de LIN : 2 ème circulaire CLIN : missions des CLIN et EOH, référents ou correspondants, équipes inter-établissement (abrogée en 2000) 1996 : ordonnances : mise en place de la procédure daccréditation, large place aux activité de lutte contre les IN 1996 : Conférence Nationale de Santé : la réduction des accidents iatrogène évitables est une priorité de santé publique Sources : site Cclin Sud-Est et Nosobase-r é glementation

7 7 Historique 1998 : Loi relative au renforcement de la sécurité sanitaire : lorganisation de la lutte contre les IN devient une mission obligatoire de lensemble des ES : Décrets et circulaires : obligation pour tout ES de créer un CLIN et de se doter dune EOH (avant fin 2001) 2001 : Décret et circulaire (modifiée en 2004) : Création du dispositif national de signalement externe des IN, épisodes inhabituels ou émergents : Création du RAISIN issu du partenariat entre lInVS et les 5 Cclin Sources : site Cclin Sud-Est et Nosobase-r é glementation

8 8 Historique 2004 : - Création du CTINILS en remplacement du CTIN - 2 ème programme national de LIN - démarrage du tableau de bord de la LIN dans les ES (indicateurs nationaux) : Le CLIN devient une instance de consultation et de suivi chargée de la lutte contre les IN, intégration de la LIN dans uns politique globale damélioration de la qualité et de la sécurité des soins (ordonnance et décrets) 2006 : Création officielle des antennes régionales de lutte contre les IN (ARLIN) Sources : site Cclin Sud-Est et Nosobase-r é glementation

9 9 Historique 2008 : Le CTINILS est remplacé par la commission spécialisée « sécurité des patients : IN et autres EI liés aux soins et aux pratiques » du Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) 2009 : - Plan stratégique national de prévention des IAS (DGS) et programme national de prévention des IN (DGOS) - Loi HPST : nouvelle gouvernance, création des ARS, politique damélioration continue de la qualité et de la sécurité des soins avec coordination de la gestion des risques : Décret de lutte contre les évènements indésirables associés aux soins (EIAS) incluant la prévention du risque infectieux nosocomial : coordonnateur de la gestion des risques, organisation de la LIN sous la responsabilité de la CME, recentrage de lexpertise sur lEOH (disparition du CLIN) Sources : site Cclin Sud-Est et Nosobase-r é glementation

10 10 Décret n° du 12 novembre 2010 relatif à la lutte contre les évènements indésirables associés aux soins dans les établissements de santé Le décret en détails…

11 11 Décret n° du 12 novembre 2010 relatif à la lutte contre les évènements indésirables associés aux soins dans les établissements de santé

12 12 Définitions « officielles » dun EIAS et de la GDRAS

13 13 Directeur et Président de CME arrêtent lorganisation de la lutte contre les EIAS

14 14 Attributions de la CME Programme daction relatif à la politique damélioration continue de la qualité et de la sécurité des soins

15 15 Coordonnateurs de la gestion des risques liés aux soins

16 16 Définition de linfection nosocomiale

17 17 Programme infections nosocomiales inclus dans programme qualité- sécurité des soins EOH : équipe qui « assiste » la CME dans le domaine des IN Circulaire dapplication au printemps 2011 ?

18 18

19 19 Signalement des IN, rappel

20 20 Signalement interne des IN Professionnel de santé chargé du signalement et son suppléant… pas obligatoirement « praticien »….mais sur avis de la CME

21 21 Signalement interne des IN obligatoire pour tout soignant PH en hygiène apprécie lopportunité dun signalement externe

22 22 Signalement externe obligatoire, rappel..

23 23 Programme national de LIN Comprend 6 orientations avec pour objectif de réduire la fréquence des IN et la résistance bactérienne aux antibiotiques : 1.Promouvoir une culture partagée de qualité et sécurité des soins 2.Optimiser le recueil et lutilisation des données de surveillance 3.Anticiper et détecter lémergence dagents pathogènes à potentiel épidémique 4.Maintenir lusager au centre du dispositif 5.Améliorer lorganisation du dispositif de prévention des IN 6.Promouvoir la recherche sur les IN

24 24 Haut Conseil de la santé Publique : missions Instance dexpertise (loi politique de santé publique du 9 août 2004) reprenant les missions du Conseil Supérieur dHygiène Publique de France (CSHPF-1848) et du Haut Comité de la Santé Publique (1991) Contribuer à la définition des objectifs pluriannuels de santé publique Fournir aux pouvoirs publics, en lien avec les agences sanitaire, lexpertise nécessaire à la gestion des risques sanitaires, stratégies de prévention et de sécurité sanitaire Fournir aux pouvoirs publics des réflexions prospectives et des conseils sur les questions de santé publique

25 25 Haut Conseil de la santé Publique : organisation Le HCSP est organisé en 6 commissions spécialisées, coordonnées par un collège Maladies transmissibles Maladies chroniques Risques liés à lenvironnement Sécurité des patients : IN et autres EI liés aux soins et aux pratiques Prévention, éducation et promotion de la santé Evaluation, stratégie et prospective

26 26 Haut Conseil de la santé Publique Commission Spécialisée Sécurité des Patients (CSSP) Réunit lexpertise nécessaire à : - lévaluation des risques liés aux IN - lévaluation des risques liés à des soins et des pratiques pouvant avoir un impact sur la santé de la population - lévaluation des stratégies de gestion de ces risques Membres de droit : DG de lInVS, INPES, AFSSAPS, Agence de Biomédecine, IRSN, EFS. Personnalités qualifiés…. Président : Bruno Grandbastien Vice-président : Philippe Michel

27 27

28 28 Les Cinq CCLIN

29 29 1° La coordination des actions de lutte contre les infections nosocomiales conduites par les établissements ou organismes publics ou privés de prévention ou de soins ; 2° L'organisation du recueil épidémiologique standardisé de données d'incidence et de prévalence des infections nosocomiales à partir d'un réseau local d'établissements ou organismes publics ou privés de prévention ou de soins ; 3° La mise au point de protocoles d'investigations épidémiologiques ; 4° La réalisation d'études épidémiologiques multicentriques sur les risques infectieux et leur prévention ; 5° L'élaboration et la mise à jour d'un guide de l'hygiène et des pratiques de soins à l'intention des établissements ou organismes publics ou privés de prévention ou de soins ; Les missions des CCLIN

30 30 6° L'assistance technique aux établissements ou organismes publics ou privés de prévention ou de soins lors de la survenue de cas groupés et pour leurs programmes de formation en matière de lutte contre les infections nosocomiales ; 7° La constitution et la mise à jour d'un annuaire des prestataires de services dans le domaine de l'hygiène hospitalière et des sociétés sous- traitantes pour les établissements ou organismes publics ou privés de prévention ou de soins ; 8° La tenue d'un fichier documentaire et bibliographique ; 9° L'animation d'un réseau de responsables de C.L.I.N. ; 10° L'assistance technique et du conseil aux établissements ou organismes publics ou privés de prévention ou de soins qui en formulent la demande. Les missions des CCLIN

31 31 Les Antennes Régionales de Lutte contre les IN (ARLIN) Arrêté du 17 mai 2006…..mais beaucoup existaient avant… Implantées dans un ES, locaux indépendants modélisation : budget pour 0,5 PH, 1 (cadre) infirmier, 1 secrétaire programme et rapport dactivité en lien avec le CCLIN coordination en région avec ARH-DRASS….maintenant ARS

32 32 ARLIN : les missions Conseil et assistance aux ES et EHPAD pour la LIN Animation de réseaux dES Animation régionale des réseaux de surveillance inter-régionaux et nationaux Gestion de proximité des signalements des IN : épidémiologie, audits, suivi Organisation de formations sur la prévention des IN Aide à lévaluation des pratiques, audits, à la demande des ES ou de lARS Aide à la définition par les ES dun programme de gestion des risques, avec lARS

33 33 Et dans les établissements ? Comment sorganiser ? Nécessaire coopération et mutualisation des structures de LIN avec les structures « Qualité-Gestion des Risques » Exemple : au CH de Charleville-Mézières….

34 34 Nouvelle organisation : regroupement fonctionnel Qualité-Hygiène-Sécurité-Evaluation (QHSE) septembre 2008 à septembre 2011 Centre Hospitalier de Charleville-Mézières

35 35 Unité dHygiène et de Gestion des Risques Infectieux Unité de coordination des vigilances et Gestion des Risques Méd. Service Hygiène-Vigilances- Gestion des Risques Médicaux COVIRIS Direction Cellule qualité Services Techniques Risques physiques, informatiques,etc Direction des soins C.M.E C.L.I.N Vigilances -hémoV -pharmacoV -matérioV -bioV -réactoV Resclin Cclin Est CTIN-ILS InVS DHOS-IN AFSSAPS Services cliniques et médicotechniques Médecine du travail Risques professionnels Septembre 2008

36 36 Septembre 2011

37 37 Organigramme Q.H.S.E JC. Reveil, Médecin Responsable Services de soins, médicotechniques et techniques Sécurité des patients CME, CRUQ, CSIRMT (Clin, Coviris-Crex, Epp) DSSI, DAM DRH, Méd Travail CHSCT Resclin, Cclin Est ARS CVGAS de lARS HAS Sociétés savantes Qualité certification Gestion des Risques Evaluations EPP Prévention des infections O. Pichenot S. Wulvéryck A. Barbe A. Guérelle JC. Reveil S. Wulvéryck JC. Reveil N. Toussaint V.Pigeot P. Bucchiotty B. Helin A. Foulou Directeur général Septembre 2011

38 38 Conclusion Résumé des structures de lutte contre les IN actuellement

39 39 Lorganisation de la LIN en France avant….. Ministère, InVS Raisin, CClin, Resclin Clin, Equipe dhygiène Patient Létat (le payeur) Coordinations -Interrégionale -Régionale Hôpital Usagers

40 40 Les structures daccompagnement

41 41 Laccompagnement des soignants Le CTINILS : Comité technique des infections noscomiales et des infections liées aux soins, intégré a la commission « Sécurité des patients » du Haut Conseil en santé Publique (HCSP) Le Raisin : Réseau dalerte, dinvestigation et de surveillance des IN Les CClin : 5 Centres inter-régionaux de coordination de la lutte contre les IN Les antennes régionales Les Clin et les équipes opérationnelles en hygiène (médecins, infirmières, techniciens)

42 42 Laccompagnement des patients La CRUQPC (Commission de la relation avec les usagers et de la qualité de la prise en charge) : dans tous les ES, rôle dinformation et de conciliation Mission IDMIN (HAS), remplacée par le Pôle Santé Sécurité Soins du médiateur de la République Information et médiation sur les infections nosocomiales Pour les accidents médicaux, iatrogènes et les infections nosocomiales : –Les CRCI : Commissions régionales de conciliation et dindemnisation –LONIAM : Office national dindemnisation des accidents médicaux

43 43


Télécharger ppt "1 Les structures de lutte contre les Infections Associées aux Soins Dr JC. Reveil, CH de Charleville-M é zi è res IFSI S3 2011-09."

Présentations similaires


Annonces Google