La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

BILAN DES ESR ET DU CONTRÔLE DES INSTALLATIONS DE MÉDECINE NUCLÉAIRE Languedoc-Roussillon, PACA et Corse Journée interrégionale de rencontre avec les professionnels.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "BILAN DES ESR ET DU CONTRÔLE DES INSTALLATIONS DE MÉDECINE NUCLÉAIRE Languedoc-Roussillon, PACA et Corse Journée interrégionale de rencontre avec les professionnels."— Transcription de la présentation:

1 BILAN DES ESR ET DU CONTRÔLE DES INSTALLATIONS DE MÉDECINE NUCLÉAIRE Languedoc-Roussillon, PACA et Corse Journée interrégionale de rencontre avec les professionnels sur les enjeux de radioprotection en médecine nucléaire MARSEILLE – 21 juin 2013 Jean-Michel BARTHE- Inspecteur Pôle "Nucléaire de proximité" Division de Marseille de l'Autorité de sûreté nucléaire

2 QUELQUES CHIFFRES… Territoire de compétence de la Division de Marseille de lASN: Régions: PACA, Languedoc-Roussillon, Corse 28 services de médecine nucléaire Novembre Avril 2013 : 26 services ont été inspectés Réseaux régionaux de PCR : 1.RADIRS 2.PCR Grand Sud ACOMEN : groupe dAction COncertée des services de MEdecine Nucléaire du sud de la France

3 RADIOPROTECTION DES TRAVAILLEURS DÉSIGNATION DE LA PCR: 100 % DÉLIMITATION DES ZONES RÉGLEMENTÉES (évaluation des risques/zonage): Adéquation observée dans 73 % des cas ANALYSES DE POSTES DE TRAVAIL: Tous les postes de travail 65 % Une partie des postes de travail 35 %

4 RADIOPROTECTION DES TRAVAILLEURS SUIVI DOSIMETRIQUE DES TRAVAILLEURS: Dosimétrie passive corps entier mise en place 100 % Dosimétrie au niveau des extrémités mise en place 92 % dosimétrie parfois peu utilisée FORMATION A LA RADIOPROTECTION DES TRAVAILLEURS: Réalisée pour tous les personnels (respect de la periodicité) 31 % Réalisée seulement pour une partie des personnels 65 % Non réalisée 4 % PROGRAMME DES CONTROLES Rédigé dans 58 % des cas Partiellement rédigé dans 27 % des cas Non rédigé dans 15 % des cas CONTROLES DE RADIOPROTECTION: Externes: toujours réalisés mais périodicité respectée dans 77 % des cas Internes: Réalisés de manière exhaustive dans 39 % des cas Réalisation partielle et/ou fréquence non respectée dans 61 % des cas

5 RADIOPROTECTION DES PATIENTS RECOURS À UNE PSRPM: 100% ELABORATION DU POPM: réalisé à 100 % TRANSMISSION des NRD: réalisée à 100 % FORMATION A LA RADIOPROTECTION DES PATIENTS Réalisée pour tous les personnels à 70 % Réalisés pour une partie à 30 % ORGANISATION LIEE AUX CONTROLES DE QUALITE Contrôles internes de qualité Organisation en place (procédures dexécution, programme des contrôles…) à 92 % Contrôles externes de qualité Réalisation: 12 % (des services inspectés depuis 2012) : à organiser DEMARCHES DOPTIMISATION ? Guide n°20 de lASN et SFPM

6 RADIOPROTECTION DU PUBLIC ET DE LENVIRONNEMENT (gestion des déchets et effluents): constats PLAN DE GESTION DES DECHETS ET EFFLUENTS Rédigé dans 96 % des cas Conforme à larrêté du 23 juillet 2008 dans 58 % des cas AUTORISATION DE REJET DES EFFLUENTS Article L du code de la santé publique « Tout déversement d'eaux usées autres que domestiques dans le réseau public de collecte doit être préalablement autorisé […] » 31 % des services disposent de cette autorisation : effort à poursuivre Guide n°18 de lASN

7 ESR: CHIFFRES CLÉS Nombre dESR déclarés à lASN x 1,3 x 2 x 4,2 Depuis 2008, lASN observe une augmentation régulière du nombre dESR en Médecine Nucléaire x 1, Nombre dESR déclarés à la division de Marseille de lASN 1130 Soit 23 % des déclarations (12.3 % des centres) 60% des services ont effectués une déclaration dESR en 2012

8 REPARTITION DES ESR 2011 et 2012 PAR CRITERE DE DECLARATION Critères de déclaration Total Total Total Médecine Nucléaire En 2012, lASN a enregistré 535 ESR toutes activités confondues dont 129 ESR en MN Soit environ 24 % (22 % en 2011) Travailleurs Patients Public Environnement, sources, déchets Malveillance Significatif

9 ESR du domaine médical en 2012

10 REPARTITION DES ESR 2012 CRITERE « TRAVAILLEURS » : CRITERE 1 DEFINITION : Exposition ou situation mal ou non maîtrisée, ayant entraîné ou susceptible dentraîner un dépassement de la limite de dose individuelle annuelle réglementaire associée au classement du travailleur ou Situation imprévue ayant entraîné le dépassement, en une seule opération, du quart d'une limite de dose individuelle annuelle réglementaire pour un travailleur 14 ESR « RP travailleurs » sur 36 ESR déclarés à lASN soit environ 39 % Contamination suite à loubli de la 2 ème paire de gants Rupture de tubulure au sein dun appareil de préparation automatique Piqûre (personnel en formation) Parmi eux, 1 ESR a été classé sur léchelle INES au niveau 1 Critères de déclaration 1 Nb déclarations en MN ASN Division de Marseille 5 Nb déclarations en MN ASN France 14 Total domaine médical 36 RP TRAVAILLEUR

11 REPARTITION DES ESR 2012 CRITERE « PATIENTS » : CRITERE 2 DEFINITION : Critère 2.1 : Patients soumis à une exposition à visée thérapeutique Critère 2.2 : Patients soumis à une exposition à visée diagnostique EXEMPLES dexpositions « patients » : Erreur didentitovigilance : –Administration dun radiopharmaceutique dun patient A à un patient B Erreur de vecteur (enceinte surchargée) Absence de contrôle de létiquetage Erreur de dose : Inversion du poids de deux patients Erreur de préparation Absence de radioisotope Absence de vecteur Erreur détiquetage Souvent dans un contexte de sous effectif chronique Critères de déclaration Nb déclarations en MN ASN Division de Marseille 014 Nb déclarations en MN ASN France 054 Total domaine médical RP PATIENTS : 64%

12 REPARTITION DES ESR 2012 CRITERE « environnement, sources, déchets » Critères de déclaration ASN Marseille 6 ASN France 35 Total domaine médical 44 DEFINITION : Critère 4.0: Perte de contrôle de substances radioactives ou dun dispositif conduisant à une exposition Critère 4.1: Perte ou vol de sources, de substances radioactives ou de générateurs de rayonnements ionisants Critère 4.2: Découverte de sources, de substances radioactives ou de générateurs de rayonnements ionisants Critère 4.3: Dispersion de radionucléides ou de matériels contaminés Critère 4.4: Rejet non autorisé de radioactivité dans lenvironnement Critère 4.5: Evacuation de déchets radioactifs vers une filière inappropriée Critère 4.6: Livraison non conforme à lautorisation délivrée quant à lactivité totale ou la nature du radionucléide Critère 4.7: Découverte de la perte dintégrité dune source radioactive scellée, quelle que soit la cause de la perte dintégrité Critère 4.8: Entreposage de sources, de substances radioactives ou de générateurs de rayonnements ionisants dans un lieu non autorisé pour cet usage RP ENVIRONNEMENT : 80 %

13 ESR « environnement, sources, déchets » Perte dadhérence du couvercle dun pot plombé et épandage de F18 (4.0) Perte de sources scellées (4.1) Fosse septique inutilisable suite à débordement (4.4) Élimination inappropriée de déchets radioactifs identifiés par déclenchement de balise de détection (4.5) Livraison de radionucléide non-conforme (activité est supérieure à celle autorisée) (4.6)

14 CONCLUSION Une évolution tout à fait significative et positive en général Une culture de la radioprotection bien appréhendée déclaration des ESR Des améliorations attendues formation à la radioprotection des travailleurs démarches doptimisation gestion des déchets Obtention des autorisations de rejets gestion des sources historiques

15 Merci de votre attention


Télécharger ppt "BILAN DES ESR ET DU CONTRÔLE DES INSTALLATIONS DE MÉDECINE NUCLÉAIRE Languedoc-Roussillon, PACA et Corse Journée interrégionale de rencontre avec les professionnels."

Présentations similaires


Annonces Google