La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

SAMU de LEnvironnement Strasbourg Lille Région centre… www.samudelenvironnement.fr Dr Johanna LEVY.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "SAMU de LEnvironnement Strasbourg Lille Région centre… www.samudelenvironnement.fr Dr Johanna LEVY."— Transcription de la présentation:

1 SAMU de LEnvironnement Strasbourg Lille Région centre… Dr Johanna LEVY

2 Origine Docteur F Livardjani (toxicologue) conception du camion avec laboratoire danalyse et panoplie de prélèvement durgence pour analyse toxicologique. 1 ère utilisation pour diagnostic au Kosovo en 2000 pollution des eaux+++ Création du « Samu de Lenvironnement » à Strasbourg en 2003 par AD Scientifique (en collaboration avec le centre anti poison)

3 Fonction: Intervention durgence si besoin Nature (garde-pêche, collectivités) devant une mortalité anormale des populations de poissons de rivière Entreprise: suite a des symptômes des employés ou des dégagements de gaz ou fumées anormaux ou la perception dodeurs anormales Particulier: symptômes ou perception dodeurs…

4 Fonction diagnostic Au décours des interventions de milieu : Édition du rapport diagnostic toxicologique et recommandations pour le milieu et la population. Au décours des interventions sur symptômes: édition dun rapport avec avis médical et enquête sur les diverses expositions du demandeur.

5 Cas de Mlle B 38ans Contact le SDE pour des symptômes dirritations des voies respiratoires et des céphalées survenant après quelques minutes de résidence dans lhabitat et cela à chacun de ses passages. La perception dune odeur spécifique à différents endroits de la résidence particulièrement dans la cage descalier par différents membres de la famille est également rapportée

6 Mlle B qq démarches à la recherche dune origine chimique ou EM aux gènes ressenties ont déjà été entreprises. Ainsi, un diagnostic de lhabitat par un intervenant x en nov concernant lhumidité les fréquences et les fuites de gaz de ville a été effectué, le garage na cependant pas été visité. Le rapport ne note aucune irrégularité mais relève une humidité ambiante « un peu faible » ce qui fait écarter par la famille la piste des problèmes dhumidité

7 Problèmes dHumidité et santé Lhumidité relative intérieure doit se situer entre 30 et 55% (borne inf en hiver et sup en été) Au-delà le risque de rhinite allergique, asthme, apparition de champignons, interaction chimique, acariens, bactéries, virus augmentent Source santé canada

8 Moisissures et santé Le principal mode d'exposition aux moisissures est linhalation de leurs spores, de leurs métabolites (COV, mycotoxines) ou d'autres composants nocifs (paroi cellulaire contenant des glycanes). Les principales conséquences sur la santé sont les suivantes : · Effets irritatifs non-spécifiques (yeux, nez, gorge), · Symptômes respiratoires non-spécifiques (toux, difficultés respiratoires,...etc). Exacerbation de l'asthme chez les personnes souffrant de cette maladie. Certaines études récentes suggèrent la possibilité que les mycotoxines produites par certaines espèces de moisissures sont à l'origine d'effets systémiques tels que des maux de tête, effets neurotoxiques et de la fatigue [Agence de la santé - Québec 2002].

9 HDM Les symptômes respiratoires de Mlle B débutent en fait en 2005 dans son ancien logement suite à des travaux de rénovation important (utilisant xylophène, colles et autres solvants, peintures classiques, papiers peints vinyl, vitrificateur, …) ceux ci saccompagnèrent de « violents maux de tête qu'aucun traitement ne soulageait, des vertiges, de la fatigue, des tb de concentration ».

10 HDM Mlle B présente également des tb digestifs, une intolérance au lactose a ainsi été détectée. On notera avec attention quau cours de lévolution de la maladie Mlle B devient « hypersensible aux ondes EM » elle ne peut se trouver à proximité dun appareil connu pour émettre des CEM dans le cas présent de type HF comme le téléphone mobile (quelle éteint la plupart du tps) ou les antennes relais (elle à dailleurs choisi un habitat a distance dune telle installation). Elle sest équipée de détecteur HF et BF montrant des niveaux dexpositions faibles lorsque son mobile est en veille (mais non éteint) cependant elle nest pas sûre davoir effectué correctement la mesure dans le doute elle préfère éteindre son mobile.

11 HDM Diverses explorations allergo - pneumologiques ont été effectuées en centre hospitalier: aucune allergie franche ni tb de la fonction respiratoire ne sont retrouvées; il ny a pas dasthme; on notera cependant une polysensibilisation aux nickel et cobalt.

12 Lors de la visite habitat Lobservation macroscopique de lhabitat et ses surfaces a révélé une ambiance humide excessive (confirmée par les mesures) et la présence des micro-organismes muraux tels que les moisissures a certains endroits. Le garage étant la zone la plus humide macroscopiquement contaminée tant au niveaux des surfaces mural et sol quau niveau des objets déposés. La cave communiquant directement avec le logement est également contaminée macroscopiquement.(atcd de degat des eaux)

13 Conclusion Une 1ère visite habitat par un opérateur x fit écarter des problèmes dhumidité, par des mesures dans des murs en siporex ou les taux dhumidité sont bas, lhumidité ambiante relevée en novembre, en juin et en février était en revanche trop élevée par rapport aux relevés extérieurs (en hiver idéal 30-40%) notre observation macroscopique de lhabitat a permis la détection de nombreux microorganismes de types moisissures témoignant de condition favorable à leur développement

14 conclusion Le maintien de cette humidité ambiante est favorisé par une mauvaise ventilation (bouche dair dans la cave et aspiration naturelle par les aérateurs de fenêtres => remontée de lair humide, une vmc dans les toilettes du 1er) Rappelons que lhumidité favorise les cov des moisissures mais aussi ceux liés a la dégradation des matériaux Une mauvaise ventilation et aération génère une sensation de confinement avec majoration de tout les polluants de lair intérieur

15 Entreprise de Stockage Aucun produit Chimique apparent en entreprise Historique : - Plusieurs salariés (30/2000) rapportant certains troubles, pouvant être en rapport avec lair ambiant des bureaux quils occupent. Les maux rapportés par les salariés sont : « maux de tête, sinusites, otites, urticaire ou vertiges… », lors démanations aléatoires dodeurs dans les bureaux concernés. Ces manifestations symptomatologiques sont rapportées, après un traitement antifongique des réseaux de chauffages

16 Historique: Plusieurs fuites au niveau du système du chauffage ont été signalés. => Le produit dentretien irritant (pH 10,4) et sa fuite par les réseaux vers les bureaux a pu aggravé la situation dans un Bâtiment malsain: –Humidité trop basse (<30%), –Absence de ventilation –Présence de moquette au sol –Fenêtres donnant dur une grande route (CO, NO,NO 2 …) –…..

17 conclusion Sd des bâtiments malsains Dans ce contexte origine chimique retrouvée aggravée par une mauvaise ventilation Mais souvent les explorations ne permettent pas didentifier une cause ou des causes


Télécharger ppt "SAMU de LEnvironnement Strasbourg Lille Région centre… www.samudelenvironnement.fr Dr Johanna LEVY."

Présentations similaires


Annonces Google