La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Pensare, 28 novembre 20081 Conditions de travail et structures dâge, une approche statistique en Europe Serge Volkoff, Céline Mardon Centre dEtudes de.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Pensare, 28 novembre 20081 Conditions de travail et structures dâge, une approche statistique en Europe Serge Volkoff, Céline Mardon Centre dEtudes de."— Transcription de la présentation:

1 Pensare, 28 novembre Conditions de travail et structures dâge, une approche statistique en Europe Serge Volkoff, Céline Mardon Centre dEtudes de lEmploi, CREAPT

2 Pensare, 28 novembre Hypothèse générale de la démographie du travail : Les affectations de la main-dœuvre à tel ou tel âge sont liées aux exigences du travail, qui déterminent en partie la possibilité (et le souhait) daccéder à une situation de travail donnée, dy demeurer, ou de sen éloigner.

3 3 Un exemple très « local » : la régulation collective des contraintes dans une équipe dassemblage davions Exigences posturales Exigences temporelles Principalement debout A genou, accroupi, debout-plié Prise en charge barque, premières opérations OP1 56 ans OP2 51 ans OP8 40 ans Opérations suivantes, jusquà livraison OP5 47 ansOP6 27 ans OP7 41 ans OP3 29 ans OP4 24 ans

4 Pensare, 28 novembre Certaines exigences du travail ont été repérées comme « sélectives sur lâge », et néanmoins progressent en même temps que le vieillissement : Horaires décalés Postures pénibles Pression temporelle Changements dans le travail (polyvalence, mobilité, formation,…)

5 Pensare, 28 novembre Pour quatre caractéristiques repérables dans lenquête européenne sur les conditions de travail (fortes sollicitations physiques, travail de nuit, délais serrés, situations dapprentissage) : Selon les connaissances disponibles, pourquoi ces caractéristiques posent-elles problème aux âgés ? Vérifie-t-on, sur lensemble de lEurope, une affectation différentielle selon lâge ? Y a-t-il un lien statistique entre le taux demploi des seniors dans un pays et : le niveau global atteint par chacune de ces contraintes dans sa main-dœuvre ? et/ou le niveau atteint par cette contrainte pour les seuls salariés vieillissants ?

6 Pensare, 28 novembre Lenquête européenne sur les conditions de travail (Gallup Europe, pour la fondation de Dublin) : Réalisée en 2005 (4 e enquête) 31 pays (25 ici) travailleurs interrogés : Environ 1000 dans 26 pays 600 dans 5 pays Trois niveaux de pondération (taille du ménage, non- réponses, pays) 82% de salariés « lenquête vise à cerner les conditions de travail des travailleurs européens telles que ceux-ci les perçoivent et les décrivent » « toute enquête internationale basée sur des entretiens pré-codés se heurte à la difficulté posée par la traduction des questions dans des langues, des cultures et des contextes différents »

7 Pensare, 28 novembre Classement des 25 pays de lUE selon leur taux demploi des ans (2005) bas assez bas assez élevé élevé

8 Pensare, 28 novembre Les postures pénibles : plus difficiles avec lâge ? Moindre souplesse articulaire Douleurs plus fréquentes Besoin de se préserver Besoin de choisir ses gestes ….

9 Pensare, 28 novembre Question utilisée : Voulez-vous me dire dans quelle mesure votre travail principal implique des positions douloureuses ou fatigantes ? [pendant au moins « la moitié du temps »]

10 Pensare, 28 novembre Postures difficiles au moins la moitié du temps, selon lâge (salariés de lUE des 25, 2005) Odds ratios sur lâge (autres variables «explicatives» : sexe, pays, grands secteurs, taille entreprise, grandes catégories socioprofessionnelles) ** OR significativement différent de 1 au risque derreur de 1% * au risque derreur de 5%

11 Pensare, 28 novembre Salariés exposés à des positions douloureuses ou fatigantes (dans lensemble, et chez 45 ans et +), selon les pays en Europe ρ sp. = -0,31 ρ sp. = -0,32 Code couleurs : taux demploi des ans bas assez bas assez élevé élevé

12 Pensare, 28 novembre Le travail de nuit : plus difficile avec lâge ? Fragilisation du sommeil Fatigue, difficulté à récupérer Perturbations de la vie familiale et sociale Statut spécifique dans lentreprise ….

13 Pensare, 28 novembre Question utilisée : Habituellement, combien de fois par mois travaillez-vous durant la nuit, pour au moins une durée de deux heures entre 10 heures du soir et 5 heures du matin ? : [nombre > 0]

14 Pensare, 28 novembre Au moins une nuit travaillée par mois, selon lâge (salariés de lUE des 25, 2005) Odds ratios sur lâge (autres variables «explicatives» : sexe, pays, grands secteurs, taille entreprise, grandes catégories socioprofessionnelles) ** OR significativement différent de 1 au risque derreur de 1% * au risque derreur de 5%

15 Pensare, 28 novembre Salariés exposés au travail nocturne (dans lensemble, et chez 45 ans et +), selon les pays en Europe ρ sp. = -0,12 ρ sp. = -0,29 Code couleurs : taux demploi des ans bas assez bas assez élevé élevé

16 Pensare, 28 novembre La pression temporelle, les urgences : plus difficiles avec lâge ? Ralentissement des processus élémentaires (?) Performances des organes sensoriels Attitudes de prudence Besoin de régularité Besoin danticiper ….

17 Pensare, 28 novembre Question utilisée : Pouvez-vous me dire si votre travail nécessite de travailler selon des délais très stricts et très courts ? [pendant au moins « la moitié du temps »]

18 Pensare, 28 novembre Travail en « délais très courts », selon lâge (salariés de lUE des 25, 2005) Odds ratios sur lâge (autres variables «explicatives» : sexe, pays, grands secteurs, taille entreprise, grandes catégories socioprofessionnelles) ** OR significativement différent de 1 au risque derreur de 1% * au risque derreur de 5%

19 Pensare, 28 novembre Salariés exposés au travail en « délais très courts » (dans lensemble, et chez 45 ans et +), selon les pays en Europe ρ sp. = 0,25 ρ sp. = 0,15 Code couleurs : taux demploi des ans bas assez bas assez élevé élevé

20 Pensare, 28 novembre Les apprentissages : plus difficiles avec lâge ? « Mécanismes élémentaires » moins performants ? Perte dhabitude des situations dapprentissage Incertitudes sur le « transfert » des compétences Réticences de lencadrement Confrontation avec les jeunes Interrogation sur lutilité des apprentissages ….

21 Pensare, 28 novembre Question utilisée : À quel point êtes vous daccord ou pas avec laffirmation : au travail, jai des opportunités dapprendre et dévoluer [daccord et tout à fait daccord]

22 Pensare, 28 novembre Opportunités dapprendre et dévoluer, selon lâge (salariés de lUE des 25, 2005) Odds ratios sur lâge (autres variables «explicatives» : sexe, pays, grands secteurs, taille entreprise, grandes catégories socioprofessionnelles) ** OR significativement différent de 1 au risque derreur de 1% * au risque derreur de 5%

23 Pensare, 28 novembre Salariés ayant des opportunités dapprendre au travail (dans lensemble, et chez 45 ans et +), selon les pays en Europe ρ sp. = 0,54 ρ sp. = 0,38 Code couleurs : taux demploi des ans bas assez bas assez élevé élevé

24 Pensare, 28 novembre Quelques enseignements de ces résultats (1): Pour lensemble de lEurope, on constate les disparités usuelles entre âges : moins de postures pénibles, dhoraires nocturnes, de travail à délais courts, et dapprentissages, chez les âgés. Lâge de début de cette décroissance avec lâge, et sa « pente », varient selon la caractéristique étudiée

25 Pensare, 28 novembre Quelques enseignements de ces résultats (2): Les pays pratiquant un haut taux demploi des seniors présentent des postures de travail moins pénibles (à tout âge, et chez les 45 ans et +), des horaires nocturnes plus rares (à tout âge, et chez les 45 ans et +), davantage de pression temporelle (mais corrélation peu significative) et surtout, beaucoup plus de possibilités dapprendre tout au long du parcours professionnel

26 Pensare, 28 novembre Quelques enseignements de ces résultats (3): Ces résultats méritent dêtre consolidés (dans la limite des informations fournies par lenquête) en examinant dautres questionnements dans chaque domaine, et en précisant notamment le rôle de la répartition par catégorie sociale Les interprétations causales se discutent également : quel est le sens dun lien entre létat des conditions de travail dans un pays, et son taux demploi des seniors ? On retrouve cependant, avec des corrélations fortes, des constats provenant détudes de terrain, ou denquêtes sur les intentions de départ : restreindre ou aménager les situations de travail les plus astreignantes (sollicitations corporelles, rythmes biologiques), et développer les possibilités dapprentissage à tout âge, constituent des pistes daction essentielles, si lon souhaite que ce taux demploi progresse.


Télécharger ppt "Pensare, 28 novembre 20081 Conditions de travail et structures dâge, une approche statistique en Europe Serge Volkoff, Céline Mardon Centre dEtudes de."

Présentations similaires


Annonces Google