La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Vieillissement et travail: quelques solutions Dr Annie Touranchet Mirtmo Pays de la Loire.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Vieillissement et travail: quelques solutions Dr Annie Touranchet Mirtmo Pays de la Loire."— Transcription de la présentation:

1

2 Vieillissement et travail: quelques solutions Dr Annie Touranchet Mirtmo Pays de la Loire

3 Le vieillissement, un processus complexe Il mêle des processus de déclins et de construction de lexpérience Les transformations individuelles sont marquées par le temps des générations et le temps de lenvironnement Les liens vieillissement/travail sont le produit des parcours des individus, de leurs conditions de travail passées et actuelles

4 Conditions de travail et vieillissement Lâge en France : 1 er facteur de discrimination dans lemploi Or sil existe une interaction entre le vieillissement et les conditions de travail : Les conditions de travail peuvent aggraver les déclins liés à lâge quand elles sont pénibles et délétères (notamment les contraintes horaires et temporelles) mais elles peuvent aussi à contrario les éviter ou les limiter. 3

5 Le colloque « pénibilité du travail, santé et retraite » de novembre 2008 révèle que : 57% des salariés quinquagénaires aimeraient partir rapidement en retraite. Pour Th. DEBRAND, maître de recherche à lIRDES : les travailleurs de + de 50 ans souffrent dun manque de reconnaissance. 4

6 Taux demployabilité des seniors Taux demployabilité des seniors 37,8% en France 44% en Europe Objectif de Lisbonne : 50% en 2010 En France : plan national daction lancé en

7 Certaines exigences du travail, qui dans le passé concernaient surtout les jeunes, progressent en même temps que le vieillissement : Horaires décalés Postures pénibles Pression temporelle Changements dans le travail (polyvalence, mobilité, formation,…)

8 Les horaires décalés : plus difficiles avec lâge ? Fragilisation du sommeil ? Fatigue, difficulté à récupérer Perturbations de la vie familiale et sociale ? Moindres besoins de rémunération ? Statut spécifique dans lentreprise ? ….

9 Travail posté et horaires de nuit Proportion de salariés de chaque tranche dâge mentionnant du travail de nuit Source : Molinié, 2001 (European Foundation Survey) % de salariés travaillant en équipes alternantes diminue avec lâge.

10 Horaires décalés et âge : comment agir ? Réduire le volume dhoraires décalés Rotations plus courtes Pauses judicieusement réparties Contenu du travail, répartition des tâches Capitalisation de primes pour se reconvertir Temps partiel, horaires adaptés...

11 Les postures pénibles : plus difficiles avec lâge ? Moindre souplesse articulaire ? Douleurs ? Besoin de se préserver ? Besoin de choisir ses gestes ? ….

12 Pénibilités physiques du travail Port ou déplacement de charges lourds pendant au moins la moitié du temps de travail, par sexe et âge Source : Molinié, 2001 (European Foundation Survey) Des pénibilités physiques qui pèsent de plus en plus lourd sur les âges intermédiaires Des plus âgés encore « protégés »

13 Pénibilités physiques du travail Port ou déplacement de charges lourds pendant au moins la moitié du temps de travail, par sexe et âge Source : Molinié, 2001 (European Foundation Survey) Des pénibilités physiques qui pèsent de plus en plus lourd sur les âges intermédiaires Des plus âgés encore « protégés »

14 Postures pénibles et âge : comment agir ? Diminution des sollicitations posturales Diminution des efforts violents Entraides Répartition des tâches Marges de manœuvre dans les gestuelles...

15 La préservation de soi, un facteur déterminant avec le temps dans la construction des stratégies gestuelles Réduire les déplacements Réduire les postures pénibles

16 Diminution des contraintes physiques (manutention, bruit, vibrations, éclairage, température) mais aussi de la charge mentale Prévention des risques psycho-sociaux par une organisation du travail adaptée : - Télétravail - Temps partiel avec compensation financière - Favoriser le travail de jour - Réserver aux séniors le travail de précision - Tutorat Aménager le poste de travail pour améliorer les conditions de travail 15

17 La pression temporelle, les urgences : plus difficiles avec lâge ? Performances des organes sensoriels ? Ralentissement des processus élémentaires ? Attitudes de prudence ? Besoin de régularité ? Besoin danticiper ? ….

18 Pression temporelle % de salariés mentionnant des contraintes « industrielles » et/ou « marchandes » sur leur rythme de travail Source : Molinié, 2001 (European Foundation Survey) Le cumul de contraintes de temps de formes différentes accentue le travail dans lurgence et détermine une sélection sur lâge.

19 Pression temporelle et âge : comment agir ? Améliorer lenvironnement visuel et acoustique Prévoir et favoriser des marges de liberté : sur les gestes... …sur les rythmes et lordre des tâches... …sur les instruments de travail... …sur les aspects collectifs de l activité de travail... Favoriser la familiarité avec les situations de travail

20 Les changements dans le travail : plus difficiles avec lâge ? « Mécanismes élémentaires » moins performants ? Perte dhabitude des situations dapprentissage ? Incertitudes sur le « transfert » des compétences ? Réticences de lencadrement ? Confrontation avec les jeunes ? Utilité des apprentissages ? ….

21 Changements de le travail Non utilisation de lordinateur, par tranche dâge, en Europe (2000) Source : Molinié, 2001 (European Foundation Survey) Lavancée en âge saccompagne dun moindre accès à linformatique.

22 Changements dans le travail proportion de salariés déclarant ne pas avoir de rotation de tâches ( ) Source : Molinié, 2001 (European Foundation Survey) Diminution de la polyvalence avec lâge

23 Changements de le travail Absence de formation depuis au moins 12 mois, par tranche dâge, en Europe (2000) Source : Molinié, 2001 (European Foundation Survey) Lavancée en âge saccompagne dune formation continue moins développée.

24 Changements de le travail « Le travail ne permet pas dapprendre », par tranche dâge, en Europe (2000) Source : Molinié, 2001 (European Foundation Survey) Lavancée en âge saccompagne doccasions moins fréquentes dapprendre en cours de travail.

25 Capacités diminuées ou défaut d apprentissage ?

26 On peut apprendre à tout âge L effet «âge» est moins important que la diversité des résultats selon les individus et leurs parcours Deux caractéristiques fréquentes chez les seniors : Prise de décision plus précautionneuse (comportement de prudence) Moindre tolérance aux contraintes de temps Concevoir des formations qui : Partent de l expérience et des connaissances des formés ( en particulier au moment du transfert) Respectent les délais d acquisition

27 Changements dans le travail et âge : comment agir ? * Maîtriser la fréquence et lampleur des changements, et les prévoir * Préserver les collectifs de travail… * Desserrer les contraintes de temps lors de lapprentissage et lors du retour au travail * Ne pas multiplier les difficultés en début de formation * Des formations en prise sur les connaissances antérieures et sur les pratiques de travail... * Des formations plus régulières * Favoriser la réflexion sur son propre travail

28 Une diminution de la polyvalence avec lâge due à : Une incertitude dans le transfert de leur expérience, ici une « expérience des déclins » Une incertitude de pouvoir faire face aux conditions de formation et de rotation

29 Une superposition de 2 logiques … … qui débouche sur des situations conflictuelles, spécialement pour les opérateurs vieillissants Une logique « dindustrie de masse » Une logique de « flexibilisation » RépétitivitéFlux tendu ParcellisationDiversité des véhicules StandardisationVolume de production variable Volume des effectifs variable Polyvalence et rotation

30 Mettre en visibilité lexpérience des opérateurs vieillissants Lanticipation au cœur de lexpérience. Comment la favoriser dans le dispositif technique et organisationnel ? Les exigences cognitives peuvent avoir une incidence sur les contraintes physiques. Lamélioration des conditions de travail passe par une mise en perspective de ces deux niveaux. Les stratégies des opérateurs vieillissants sont aussi des stratégies de prévention Comment favoriser une organisation qui prenne en considération le « sens du geste » et la diversité des modes opératoires ?

31 Fonder la conduite du changement sur la continuité plutôt que la rupture Côté conception : prendre en compte lexpérience de métier. Côté formation : sapprocher au plus près du quotidien. Côté organisation du travail : un temps pour mutualiser les nouvelles difficultés et les nouvelles stratégies de travail.

32 Un exemple de régulation individuelle des contraintes temporelles : « Analyse des motifs de déplacements dauto-contrôleurs qualité en sortie de laminoir » Source : Pueyo (2000) Les anciens privilégient les déplacements à visée anticipatrice sur un défaut à venir, alors que les jeunes effectuent davantage de déplacements « en temps réel » pour remédier à un défaut qui vient dapparaître.

33 Un exemple de régulation collective des contraintes posturales et temporelles dans une équipe dassemblage davions Source : Millanvoye, Colombel, 1996 Principalement deboutA genou, accroupi, debout-plié Prise en charge barques, premières opérations OP 1 56 ans OP 2 51 ans OP8 40 ans Opérations suivantes, jusquà livraison OP5 47 ansOP6 27 ans OP7 41 ans OP3 29 ans OP4 24 ans Exigences posturales Exigences temporelles

34 Agir sur la gestion des âges : des enjeux différents 47% des entreprises ont une structure d âge vieillissante Leurs enjeux : maintien dans l emploi, renouvellement et transfert de savoir-faire 53% ont une structure d âges relativement jeune Leurs enjeux : recrutement/attractivité, fidélisation

35 Gestion des RH quatre enjeux majeurs - Lidentification et le transfert des compétences des « partants » - Lintégration et la formation des nouveaux ( jeunes ou moins jeunes) - Ladaptation des compétences de ceux qui devront travailler plus longtemps dans des organisations en constante transformation - La construction de parcours de mobilité, dans un contexte où lattractivité des entreprises devient un enjeu sensible

36 Lapprentissage dun nouvel outil Un organisme de services gérant des prestations financières pour des usagers Une homogénéisation nationale des outils informatiques : un nouveau logiciel pour tous Les agents en milieu de carrière pourront-ils faire face à ce changement ?

37 Une formation mal calibrée Elle a été conçue comme un temps dassimilation de nouvelles connaissances techniques …alors que le nouveau logiciel conduisait à une remise en cause des stratégies de travail basées sur lexpérience à un niveau individuel et collectif

38 Les stratégies dexpérience des agents Le traitement dun courrier permet de faire le point sur la situation de lusager grâce à une navigation informatique souple. Une zone de dialogue avec les collègues pour synthétiser le dossier permettant une réponse rapide à lusager et un gain de temps pour soi. Face aux situations précaires, un logiciel qui permet tout de même de faire avancer le dossier.

39 Un nouvel outil rigide, conçu pour une logique gestionnaire Un ordre pré-déterminé de consultation des pages- écran. Une zone de dialogue éclatée et réduite. Des codes multipliés dont on ne connaît pas la signification. Des difficultés pour faire avancer le dossier en labsence des informations. De retour au poste, des problèmes techniques qui ne favorisent pas la consolidation des connaissances

40 Fonder la conduite du changement sur la continuité plutôt que la rupture Côté conception : prendre en compte lexpérience de métier. Côté formation : sapprocher au plus près du quotidien. Côté organisation du travail : un temps pour mutualiser les nouvelles difficultés et les nouvelles stratégies de travail.

41 Prévention tout au long de la vie active Prévention tout au long de la vie active Lenquête SHARE donne les infos suivantes : 82% des seniors ayant un emploi nont pas de risques de dépression alors que 70% des seniors qui ne travaillent pas ont eux un risque de dépression. Lenquête SHARE donne les infos suivantes : 82% des seniors ayant un emploi nont pas de risques de dépression alors que 70% des seniors qui ne travaillent pas ont eux un risque de dépression. Prévention de lusure professionnelle par lamélioration et ladaptation des conditions de travail avec promotion de lactivité physique Formation et valorisation de lexpérience : apprentissage tout au long de la vie Promotion de la santé avec : Développement de lactivité physique Règles dhygiène de vie Promotion de la santé avec : Développement de lactivité physique Règles dhygiène de vie 40

42 Le médecin du travail : une position centrale La gestion du facteur âge dans lentreprise entre dans les missions des services de santé au travail dont lorganisation pluridisciplinaire est un atout : approche médicale,psychologique,sociale,ergonomique,techniqueet organisationnelle Approche individuelle des travailleurs Approche au niveau de lentreprise avec logique danticipation 41


Télécharger ppt "Vieillissement et travail: quelques solutions Dr Annie Touranchet Mirtmo Pays de la Loire."

Présentations similaires


Annonces Google