La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

CONSTRUIRE LA CONFIANCE Grâce à la « Stratégie de la Bienveillance » de Juliette Tournand / ou « lintelligence de la coopération »

Présentations similaires


Présentation au sujet: "CONSTRUIRE LA CONFIANCE Grâce à la « Stratégie de la Bienveillance » de Juliette Tournand / ou « lintelligence de la coopération »"— Transcription de la présentation:

1 CONSTRUIRE LA CONFIANCE Grâce à la « Stratégie de la Bienveillance » de Juliette Tournand / ou « lintelligence de la coopération »

2 Historique La Stratégie de la Bienveillance ou Stratégie personnelle de coopération –Stratégie = ligne de conduite constante pour réussir Doù vient-elle ? –Basé sur une expérience scientifique de 1979 –Robert Axelrod, organisateur du tournoi –Anatole Rapoport : stratégie de la coopération –Analyse de cette expérience par Juliette Tournand

3 Le tournoi : comment gagner des points ? La question est : choisir quand « coopérer » et quand « refuser de coopérer » afin de gagner le plus de points possible A et B refusent de coopérer : ils gagnent chacun 1 point A et B coopèrent : ils gagnent chacun 3 points –Coopération : considérée comme une chance A coopère et B refuse de coopérer : B gagne 5 points et A : 0 –La coopération est un risque !

4 La Stratégie de la Coopération dAnatole Rapoport 1 er tour : « coopère » avec tous 2 ième tour : –« coopère » avec ceux qui ont coopéré –« refuse de coopérer » avec ceux qui ont refusé de coopérer 3 ième tour : –« coopère » avec ceux qui ont coopéré au tour précédent, même si au 1 er tour, le joueur avait refusé de coopérer –« refuse de coopérer » avec ceux qui ont refusé de coopérer

5 Analyse de cette stratégie Appelée « donnant donnant » –est-ce suffisant ? Est-ce que le donnant donnant incite lautre à coopérer sil ne le veut pas ? Reproche de cette stratégie : –Elle noblige pas lautre à coopérer Obliger et coopérer ??? Autre analyse faire par Juliette Tournand en 2001 : –Si la stratégie de la coopération était une carrosserie –Alors dans le moteur, quest-ce quil y aurait ?

6 La Stratégie de la Bienveillance 4 « forces » : BIENVEILLANCECLARTERECIPROCITE LIBERTE D INNOVER

7 Définition des forces Bienveillance : décision humaine et personnelle du stratège –Dorienter sa « veille » vers ce qui est, va bien, fait du bien, sera bien –À propos de lui, de lautre, des autres, de la situation Réciprocité : loi de la nature –À son heure, elle renvoie au stratège la qualité de ce quil a envoyé

8 Définition des forces (suite) Clarté : travail humain du stratège : –Distinguer ce qui est de ce qui nest pas, soi de lautre –Le présent du passé et du futur, et bien sur le cap commun Liberté dinnover : nécessité, sécurité et plaisir du stratège, quand elle sert la réunion des 3 autres forces !

9 La Stratégie de la Bienveillance Les 4 « forces » : BIENVEILLANCECLARTERECIPROCITE LIBERTE D INNOVER

10 Construire la confiance avec les autres Un terrain propice à la coopération : –Ni me soumettre (dévalorisation, soumission) –Ni soumettre lautre (agression) –Ni la confusion du « on » « on ny arrivera jamais » (démission) Clarté : prise de recul : quest-ce que je veux ? Bienveillance : dabord pour moi, mouvement de moi vers lautre ! (et non pas de lautre vers moi) Différence entre lautre et son opinion –Je peux ne pas être daccord avec son opinion –Et cependant vouloir garder une bonne relation avec la personne

11 Pour aller plus loin ? Un atelier spécifique pour les femmes au club house, à construire Des conférences : à programmer Une formation les 19 et 20 décembre 2012 –En co animation avec Pascale Machet, la Directrice de « lAtelier des coachs » Et en individuel : un accompagnement performant, personnalisé, bienveillant et confidentiel

12 Conclusion Sun Tsu : –Les valeurs –Et la discipline Construisons la confiance par un outil de prise de recul : MERCI à vous

13 Références pour aller plus loin Juliette Tournand « La Stratégie de la Bienveillance » « Sun Tsu, sens dessus dessous. Un Art de la Paix » « Les Secrets du Mental » Robert Axelrod, (1943- ) professeur de sciences politiques à lUniversité dHarvard « Comment réussir dans un monde d'égoïstes : Théorie du comportement coopératif » Site michele-gauthier-coaching.fr : article du 14 novembre, contenant notamment 2 vidéos de Juliette Tournand

14 Anatole Rapoport , né en Russie dune famille juive : –Émigré à 11 ans aux états unis –Pianiste : envoyé à Vienne de 1929 à 1934 pour devenir virtuose (pour réussir il faut écraser lautre + montée du nazisme) Retour aux états unis et sintéresse aux bio mathématiques (jeter des passerelles entre diverses disciplines comme la psychologie, biologie, théorie des jeux, etc …) pour étudier la paix et les conflits –Contribue à fonder la Théorie Générale des Systèmes –Président du mouvement Science for Peace durant la très dangereuse Guerre Fraiche (fin de la Guerre Froide) (négociateur de la paix nucléaire) Puis professeur émérite en psychologie, à luniversité de Toronto La question est : savoir quand coopérer et quand refuser de coopérer, pour gagner à coup sur !

15 Expérience scientifique Échanger un grand nombre de coup avec tous les autres joueurs en choisissant entre 2 options du jeu : « coopérer » ou « refus de coopérer » Les points dépendent de ce que lautre a jouer, ce que personne ne sait à lavance. Les points sont : –Léchange de 2 coopérations donne 3 points à chacun –Léchange de 2 refus donne 1 point à chacun –Léchange inégal coopérer et refus, donne 5 points au « refus » et 0 à celui qui coopère.

16 À chaque échange « Refuser de coopérer » : –Rapporte 5 points si lautre coopère, et 1 point si les 2 refusent –Et pénalise lautre qui ne peut espérer que 1 ou 0 « Coopérer » : –Rapporte 3 si lautre coopère et 0 sil refuse –Et favorise lautre qui peut espérer 3 ou 5. Comment jouer mes grands nombres de coups face aux grands nombres de joueurs pour me permettre de gagner le plus de points possible ?

17 La stratégie de la coopération Gagnante face à 11 confrères scientifiques, il creusait une avance qui ne cessait de saccroitre au fil des échanges Gagnante aussi face à 63 concurrents, alors que sa stratégie avait été dévoilée et que chacun avait lintention de le battre Une 3 ième partie avait été prévue. Elle na pas été jugée nécessaire étant donné la victoire éclatante de la 2de manche.

18 La stratégie de la coopération Elle encourage la coopération de lautre et reste du coté de la coopération. Comment ? –Ouvre le jeu par la coopération et sy tient tant quelle rencontre la coopération –Refuse la coopération si elle rencontre un refus de coopérer –Retient à la coopération dés que lautre y revient, et sy tient tant que lautre sy tient. Anatole Rapoport coopère toujours, au point de refuser les refus de coopération et non pas « coopérer tant que lautre coopère et attaquer quand lautre attaque »


Télécharger ppt "CONSTRUIRE LA CONFIANCE Grâce à la « Stratégie de la Bienveillance » de Juliette Tournand / ou « lintelligence de la coopération »"

Présentations similaires


Annonces Google