La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Mise en œuvre d’un programme de gestion du parcours de patient Réflexions pour passer de l’expérimentation au déploiement Qualité du parcours des soins.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Mise en œuvre d’un programme de gestion du parcours de patient Réflexions pour passer de l’expérimentation au déploiement Qualité du parcours des soins."— Transcription de la présentation:

1 Mise en œuvre d’un programme de gestion du parcours de patient Réflexions pour passer de l’expérimentation au déploiement Qualité du parcours des soins Joan Barrubés, Directeur d’Antares Consulting Paris La Villette - Cité des Sciences et de l’Industrie Lundi 26 et mardi 27 novembre 2012 Atelier n° 12

2 2 Mise en œuvre d’un programme de gestion du parcours de patient JIQHS 2012 Antares Consulting © 2012 Le parcours de la personne âgée est l’un des grands défis du système de santé  Deux principales raisons : épidémiologique et financière Mise en œuvre d’un programme de gestion du parcours de patient

3 3 JIQHS 2012 Antares Consulting © 2012 Malgré l'évidence scientifique sur des projets pilotes dans plusieurs pays, il existe peu de communication / diffusion à grande échelle Mise en œuvre d’un programme de gestion du parcours de patient •Il n’existe pas de définition partagée ou unique du concept parcours de patients. •Il n’existe pas de solution unique pour l’intégration de services. La réussite dépend du contexte spécifique où s’introduit l’intégration, et non dans le modèle en lui-même. •Aucun élément ou caractéristique des modèles de gestion du parcours n’a démontré son efficacité par lui- même : gestion de cas, support téléphonique, disease management, …. •Difficultés d’adaptation au changement des professionnels et des structures aux nouveaux paradigmes de prise en charge. •La mise en place de nouveaux outils de systèmes d’information n’est pas indispensable, mais fortement recommandée. •Les besoins d’augmentation de ressources se situent au niveau de la médecine de ville et du secteur médico-social alors qu’une grande partie des compétences et des ressources disponibles sont à l’hôpital. •Las interventions d’intégration de services tendent à améliorer le processus de soins, l’utilisation appropriée et la qualité de la prise en charge, ce qui ne signifie pas obligatoirement de réduire les coûts.

4 4 Mise en œuvre d’un programme de gestion du parcours de patient JIQHS 2012 Antares Consulting © 2012 Le diagnostic territorial doit être conçu comme une approche pour intervenir spécifiquement sur les 4 premières étapes du cycle de gestion du changement (1) 1.Créer un sentiment d’urgence 2.Former une équipe de direction solide 3.Élaborer la vision 4.Communiquer la vision 5.Empowerment des acteurs 6.Planifier des améliorations à court terme 7.Consolider les améliorations 8.Institutionnaliser les nouvelles méthodes Transformer l’organisation, p.84 Mise en œuvre d’un programme de gestion du parcours de patient (1) John Kotter

5 5 Mise en œuvre d’un programme de gestion du parcours de patient JIQHS 2012 Antares Consulting © 2012 L’analyse du flux de personnes âgées sur un territoire : créer le sens d’urgence et le besoin d’agir La problématique des arrivées aux urgences n’est que le symptôme d’un modèle de prise en charge non adapté aux personnes âgées atteintes de maladies chroniques Mise en œuvre d’un programme de gestion du parcours de patient 27% 31% 42% Urgences (3 800) Urgences (3 800) Personnel Ambulance Pompier UHU (1 350) UHU (1 350) MCO (2 400) MCO (2 400) H&S LD 1 (50) H&S LD 1 (50) Décès (110) Domicile (3 810) Hospi SSR 1 (330) SSR 1 (330) Entrée directe 50% (1 900) (900) dont 140 séances HdJ 50% (1 900) 65% 35% ( ) 62% (850) 3% (40) 7% (90) 26% (350) 3% (70) 10% (240) 2% (50) 65% (1 560) 20% La part des entrées directes est faible Eviter les passages dans plusieurs unités médicales Part des entrées en SSR après simple passage aux urgences est faible Domicile (4 700)

6 6 Mise en œuvre d’un programme de gestion du parcours de patient JIQHS 2012 Antares Consulting © 2012 La méthode « Balance of care » permet la définition du parcours approprié (vision) avec l’appui d’un groupe de professionnels du territoire Mise en œuvre d’un programme de gestion du parcours de patient Profils de besoins A Profils de besoins B Profils de besoins C Option de soins 1 Option de soins 2 Option de soins 3 Etablissements court séjour Etablissements long séjour Accueil de jour Hébergement temporaire EHPAD SSR Médecine de ville Sécurité sociale Etat Autres payeurs Collectivités territoriales Personnes âgées Scénarios de planification Aide à la décision

7 7 Mise en œuvre d’un programme de gestion du parcours de patient JIQHS 2012 Antares Consulting © 2012 Les effets attendus Un programme d’expérimentation sur les personnes âgées atteintes d’insuffisance cardiaque sur le à Paris Mise en œuvre d’un programme de gestion du parcours de patient Les activités du programme PICSA Repérage des patients Evaluation et segmentation des besoins Définir les protocoles cliniques et sociaux d’un parcours approprié pour le patients niveau 2 Mettre en place une structure de gestion de cas pour les patients très complexes Promouvoir l’éducation à la santé et les auto-soins pour les patients du niveau 1 Organiser le suivi en continu des patients de niveau 2 Améliorer l’adéquation des ressources utilisées Réduire la consommation de ressources de ce groupe Ralentir la progression de la maladie Réduire les risques de décompensation Indicateurs d’évaluation : • Réduire les arrivées inopportunes aux urgences • Réduire les décompensations et les ré-hospitalisations • Augmenter la part des hospitalisations programmées • Augmenter la part de patients qui suivent le traitement approprié

8 8 Mise en œuvre d’un programme de gestion du parcours de patient JIQHS 2012 Antares Consulting © 2012 Prévalence significative, forte consommation et faibles résultats en santé • personnes avec une insuffisance cardiaque, chiffre estimé en France en 2008, dont la population de 80 ans et plus qui représente 11%. •Une fraction des patients ne bénéfice pas des traitements recommandés •40% n’ont pas été examinés par un cardiologue. •Moins de 20% des patients sont traités par une trithérapie associant un inhibiteur de l’enzyme de conversion, un bétabloquant et un diurétique. •Environ 1,6 milliard d’euros de dépenses remboursées en •Des hospitalisations pour décompensation cardiaque en augmentation. Forte évidence scientifique des programmes de gestion du parcours chez l’IC Plusieurs études de revue de littérature scientifique et académique démontrent le bien fondé quant au déploiement des programmes de gestion de la maladie chronique, avec des résultats visibles sur la réduction des admissions en hospitalisation, du recours aux urgences et de la réduction du risque de mortalité. Pourquoi l’expérimentation sur l’insuffisance cardiaque? Mise en œuvre d’un programme de gestion du parcours de patient Source : Points de repère n 38. Aout Caractéristiques et trajet de soins des insuffisants cardiaques du régime général.

9 9 Mise en œuvre d’un programme de gestion du parcours de patient JIQHS 2012 Antares Consulting © 2012 La segmentation des besoins : Mise en œuvre d’un programme de gestion du parcours de patient Niveau % de la population cible. Personnes prisent en charge en ambulatoire. Recours limités aux structures sanitaires, d’hospitalisation ou d’hébergement. Niveau 2. : 15-20% de la population cible. Personnes avec un besoin d’accompagnement sanitaire et médico-social et risque d’hospitalisation < ou = 2 et peu ou sans recours aux urgences. Niveau 3. : 5% de la population cible Personnes avec un recours élevé dominant aux services hospitaliers (N>3 hospitalisations ou plus, recours plus ou moins fréquent aux urgences, etc.) ou d’hébergement.

10 10 Mise en œuvre d’un programme de gestion du parcours de patient JIQHS 2012 Antares Consulting © 2012 Stratégie de généralisation : Plusieurs territoires, plusieurs programmes de parcours •Un programme cadre d’expérimentation bien ciblé et reproductible. •Le consensus sur les protocoles et référentiels pour la prise en charge des maladies chroniques. •Un modèle de gouvernance territoriale. •Le rôle clé des ARS et des DT dans l’accompagnement à la transformation. •L’association des Conseils Généraux et des Départements (on ne peut pas dissocier la perte d’autonomie de la maladie chronique). •La construction d’un système d’information populationnel. •La définition des incitatifs financiers spécifiques à la transversalité du parcours. Mise en œuvre d’un programme de gestion du parcours de patient


Télécharger ppt "Mise en œuvre d’un programme de gestion du parcours de patient Réflexions pour passer de l’expérimentation au déploiement Qualité du parcours des soins."

Présentations similaires


Annonces Google