La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les technologies, un outil de stimulation cognitive et un remède contre l'isolement pour favoriser la santé cognitive des aînés. 29 mai 2008 Université.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les technologies, un outil de stimulation cognitive et un remède contre l'isolement pour favoriser la santé cognitive des aînés. 29 mai 2008 Université."— Transcription de la présentation:

1 Les technologies, un outil de stimulation cognitive et un remède contre l'isolement pour favoriser la santé cognitive des aînés. 29 mai 2008 Université du Québec à Montréal Louis Bherer, Ph.D. Professeur, Département de Psychologie, UQAM Chercheur, Institut Universitaire de Gériatrie de Montréal Directeur du Laboratoire d’étude de la santé cognitive des aînés (LESCA)

2 Les grandes lignes 1.Le vieillissement cognitif 2.Peut-on vieillir en bonne santé cognitive ? 3.Comment vieillir en bonne santé cognitive ? 4.L’utilisation des TICs pour améliorer notre santé cognitive

3 Plus le temps passe… … plus on vieillit. Au Canada, 10 millions de personnes auront 65 et plus en … plus on vieillit vieux. Les aînés de 85+ forment le groupe d’âge qui augmente le plus vite. En 2003, une personne de 65+ pouvait vivre encore 19 ans. …plus on devient dépendant. Plus de 60% des 85+ ont besoin de soins à domicile. Le Monde, Novembre 2006

4 Les vieux ne parlent plus ou alors seulement parfois du bout des yeux…. Les vieux ne rêvent plus, leurs livres s'ensommeillent, leurs pianos sont fermés… Les vieux ne bougent plus, leurs gestes ont trop de rides, leur monde est trop petit… Du lit à la fenêtre, puis du lit au fauteuil et puis du lit au lit…. Les vieux en 1964… Bonne nouvelle ? Jacques Brel

5 Elle a embrassé toutes les causes mais les a tenues en respect avec autant de vigueur. Doris Lessing, proclamée hier Prix Nobel de littérature 2007, sera bien restée libre toute sa vie. À la veille de ses 88 ans, elle est l'écrivain le plus âgé à être récompensé du prix Nobel. Mais qu'importe, elle en paraît dix de moins. Le Devoir, Le samedi 13 octobre 2007

6 «Travail d'érudition remarquable, thèse novatrice qui doit être publiée», ont dit les membres du jury. Monique Nadeau, 78 ans, vient de soutenir avec succès sa thèse de doctorat en histoire de l'art à l'UQAM. Journal L’UQAM, 2 Avril 2007

7 Le vieillissement est hétérogène. Nous ne sommes pas égaux devant la vieillesse.

8 Étudier le vieillissement peut nous aider à s’adapter aux changements associés à l’âge.

9 Le vieillissement intellectuel ou cognitif (cognitum, de cognoscere= connaître) est un déterminant majeur de la qualité de vie et de l’autonomie des personnes âgées.

10 Évaluer le fonctionnement intellectuel ?

11 Noir Rouge Jaune Vert Bleu Vert Noir Jaune Rouge Bleu Jaune Vert Noir Rouge Jaune Vert Bleu Vert Noir Jaune Rouge Bleu Jaune Vert XXX XXX XXXX XXX Nommer la couleur de l’encre

12 OU lire les mots encadrés Noir Rouge Jaune Vert Bleu Vert Noir Jaune Rouge Bleu Jaune Vert

13 La cognition dans la vie quotidienne ?

14 Cognition Vitesse -Attention -Mémoire -Connaissances -Expertise -Langage Le vieillissement cognitif Âge

15 Le vieillissement cérébral

16 La science du bien vieillir …. « intellectuel » Le cerveau est un organe qui respire, qui s’alimente et qu’on doit stimuler.

17 Il existe des modérateurs du vieillissement cérébral - La scolarité - La stimulation cognitive - L’activité physique Kramer, Bherer, Colcombe, Dong & Greenough (2004). Journal of Gerontology: Med Sciences

18 Lorsqu’on compare des aînés et des jeunes, les personnes qui ont été plus stimulées sur le plan cognitif montrent moins de différences liées à l’âge. Temps Âge

19 Lorsqu’on suit des cohortes de personnes âgées, les personnes qui pratiquent des activités stimulantes montrent moins de déclin cognitif avec le temps. Temps Âge

20 Les activités intellectuelles régulières favorisent le maintien des performances cognitives  Les plus actifs (90ieme centile)  47% moins de risque de déclin cognitif global  60% moins de troubles de la mémoire de travail  30% moins de réduction de la vitesse perceptuelle → Après contrôle pour l’âge, le sexe et l’éducation, niveau de base, etc. 800 membres du clergé suivis pendant 4.5 ans (Wilson et al., 2002)

21 Les études d’intervention confirment que c’est bien la stimulation qui maintient la cognition. Stimulation Vitalité

22 Les études d’entraînement cognitif suggèrent que les aînés, comme les jeunes, peuvent améliorer leurs performances intellectuelles.

23 On peut aussi améliorer sa mémoire… en vieillissant La méthode d’association visage-nom 1-identifier la caractéristique distinctive, 2-utiliser la caractéristique pour retrouver l’image mentale, 3-reconstruire le substitut du nom à partir de l’image mentale, 4-décoder le nom à partir du substitut. + = Véronique Madame ????

24 Le cerveau possède un potentiel d’apprentissage étonnant même à un âge très avancé. Conclusions sur la stimulation intellectuelle On peut apprendre à un vieux singe à faire des nouvelles grimaces !

25 L’activité physique: un modérateur important du vieillissement cérébral =

26 Temps Âge Lorsqu’on compare des aînés et des jeunes, les personnes âgées en bonne forme physique montrent moins de différences liées à l’âge.

27 Temps Âge Lorsqu’on suit des cohortes de personnes âgées, les personnes qui pratiquent régulièrement une activité physique montrent moins de déclin cognitif avec le temps.

28 Activité physique et risque de démence Larson et al. (2006) observent que les individus faisant de l’exercice physique 3 fois/semaine risquent moins de montrer des signes de démence sur une période de 6.2 ans.

29 Entraînement physique et vitalité cognitive Activité Vitalité physique Cognitive

30 Un programme d’entraînement physique peut favoriser l’amélioration des performances cognitives chez les personnes âgées sédentaires.

31 Pré-test -Évaluation cognitive -Évaluation physique(VO2max) Déroulement d’une étude d’entraînement physique au LESCA (Laboratoire d’étude de la santé cognitive des aînés) -Groupe entraînement -Groupe contrôle Post-test -Évaluation cognitive -Évaluation physique(VO2max)

32

33 Amélioration de la santé cardiorespiratoire chez des aînés de 70 ans après 3 mois d’entraînement *

34 Amélioration de la cognition après la remise en forme Noir Rouge Jaune Vert Bleu Vert Noir Jaune Rouge Bleu Jaune Vert

35 L’impact de l’entraînement physique sur le cerveau 1-Maintient l’intégrité cérébrovasculaire Favorise le transport d’oxygène (globules rouges) Améliore le flux sanguin cérébral 2-Favorise la communication entre les cellules nerveuses, la création de nouvelles connections entre les neurones et de nouveaux neurones. Spirduso et al. (2005)

36 L’impact de l’entraînement physique sur le vieillissement cérébral Âge Maladies -Pulmonaires -Haute pression -Obésité Vitalité cognitive Sommeil Activité physique Alimentation

37 « Ceux qui ne croient pas avoir de temps pour faire de l’exercice physique devront tôt ou tard avoir le temps d’être malade » (Edward Stanley, )

38  Comme pour votre portefeuille de placements financiers, il est préférable de ne pas mettre tous nos œufs dans le même panier.  Favoriser des activités stimulantes, sur le plan social et cognitif.  Prévoir des activités;  Individuelles et en groupe  Demandant plus ou moins de mobilité  Impliquant des niveaux d’effort et d’énergie variés. Avoir un porte folio social Conclusions : un plan de retraite…cérébral ?

39 Activités en groupe -Groupe de danse, de marche, sports -Voyages organisés -Activités communautaires, engagées…. Porte folio social + Mobilité + Énergie -Potluck diner group -Faire un journal familial avec les petits enfants -Club de lecture, de jeux de de société - Mobilité - Énergie Activités individuelles -Sport individuel -Faire un document de de voyage ou de visite d’un coin de pays… -Photographie….?? -Écrire un livre de recettes familiales -Arbre généalogique -Courriels aux petits enfants.

40 Utilisation des technologies pour favoriser le bien-vieillir cérébral

41 L’ordinateur peut être un outil précieux lors des activités de détente individuelle - Mobilité - Énergie -Écriture: -Mémoires -Livre de recettes familiales -Arbre généalogique

42 L’ordinateur peut servir à planifier ou réaliser des activités sociales en groupes - Mobilité - Énergie -Planifier et organiser des soupers de groupes (Agenda en ligne, go-to- meeting). -Faire un journal familial avec les petits enfants -Club de lecture, de jeux de de société -Discuter en ligne, en limitant les déplacements physiques (important si limitations fonctionnelles, ou grande distance, $$)  Étude finlandaise sur l’utilisation de Skype chez les aînés

43 Les technologies sont aussi utiles pour planifier des activités physiques et sportives individuelles (+énergie et +mobilité) + Mobilité + Énergie -Voyages: correspondances, planifications et réservations. -Créer et mettre à jour des documents de voyages. Photographie….?? -Sport individuel: Conseils et informations

44 Les technologies sont aussi utiles pour planifier des activités physiques et sportives en groupes (+énergie et +mobilité) + Mobilité + Énergie -Groupe de danse, de marche, sports -Voyages organisés -Activités communautaires, engagées….

45 Du sport extrême à la méditation…

46 …les technologies donnent accès à une grande source d’informations pour demeurer actif. L’activité physique et le Web 1- Santé Canada : - Explication des bienfaits / Recommandations 2- Agence de la santé publique du Canada : - Guide d'activité physique canadien pour les aînés 3- Kino-Québec : - Documents informatifs sur l’activité physique et les aînés 4- Fondations des maladies du cœur : Les besoins d’activité physique des aînés

47

48 Mise en garde: Pour ne pas perdre le sourire après nos achats

49

50 Il n’existe aucun logiciel miracle, aucun jeu sur CD ou DVD qui permet de renverser les effets de l’âge sur la mémoire.

51 « Votre cerveau n’arrête jamais de se développer et de changer. Il a commencé lorsque vous n’étiez qu’embryon et continuera toute votre vie. Cette propriété représente peut-être sa plus grande force. » -James Trefil Le mot de la fin

52 Équipe de Laboratoire Mélanie Renaud, Joëlle Lyrette, Maude Laguë-Beauvais, Francis Langlois, Christine Gagnon, Véronique Labelle, Émilie de Trounay-Jetté, Martine Vézina, Nathalie Castonguay, Maxime Lussier Médecins et cliniciens collaborateurs Steve Joncas (Neuropsychologue) Marie-Jeanne Kergoat (MD, Gériatre) Minh Vu (MD, Gériatre) Kathleen Chassé (physiothérapeute) Kinésiologie Laurent Bosquet Arthur Long François Maquestiaux Martine Vézina Université du Québec à Montréal Remerciements

53 MERCI !

54 1. La régularité (3 fois/semaine)  Pour être efficace, l'activité physique doit être prolongée le plus longtemps possible.  Le sportif de haut niveau qui cesse toute activité physique à 30 ans a, vers 60 ans et plus, un risque vasculaire égal à celui d’un sujet sédentaire de même âge.  Une personne qui a commencé son activité physique tardivement vers 30/40 ans, et l'a poursuivie régulièrement jusqu'à l'âge de 60 ans et plus, a un risque vasculaire réduit. Quelques conseils pratiques pour rester en forme

55 2. La gestion des efforts  L'activité physique est au mieux une activité prolongée, cherchant à améliorer l'endurance.  L’intensité de l’activité physique ne doit provoquer une augmentation de plus du deux tiers de la fréquence cardiaque maximale autorisée pour l'âge (calculée par 220-l'âge, soit 160/min pour un sujet de 60 ans). =

56 3. Le choix des activités  Tout ce qui fait bouger (promenades, travaux ménagers) est bon pour l'état de santé globale.  Mais si l'on veut modifier ses risques vasculaires, il est nécessaire de pratiquer des activités plus intenses.  -La marche rapide  -La course à pied lente  -Le vélo  -La natation (à condition d'éviter les eaux froides à moins de 20°).

57


Télécharger ppt "Les technologies, un outil de stimulation cognitive et un remède contre l'isolement pour favoriser la santé cognitive des aînés. 29 mai 2008 Université."

Présentations similaires


Annonces Google