La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Pratiquer la philosophie Des essais à lécole élémentaire Alain Riess CPC Strasbourg 3 Cliquez sur la souris pour avancer.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Pratiquer la philosophie Des essais à lécole élémentaire Alain Riess CPC Strasbourg 3 Cliquez sur la souris pour avancer."— Transcription de la présentation:

1 Pratiquer la philosophie Des essais à lécole élémentaire Alain Riess CPC Strasbourg 3 Cliquez sur la souris pour avancer

2 Développer la pensée critique Des objectifs quon se fixe Développer des habiletés logiques Amener les enfants à penser et à argumenter par eux-mêmes, pour eux-mêmes

3 Dans le cadre du « Vivre ensemble » En continuant à apprendre à débattre avec ses camarades, lélève comprend tout ce que la confrontation à autrui apporte à chacun. Si la philosophie napparaît pas dans les programmes, ces pratiques de débats philosophiques y sont en filigrane Dans le cadre de la maîtrise de la langue Les compétences langagières recherchées lors un débat mettent en œuvre des discours argumentatifs.

4 Des exemples de sujets à lancer.

5 Partir dune question

6 Quand peut-on dire quune personne est un adulte? La beauté, qu'est-ce que c'est ? Quest-ce quun ami ? Quest-ce quun copain ? Qu'est-ce que cest être heureux ? Pourquoi je ne peux pas faire tout ce que jai envie de faire ?

7 Pour faire un même travail, de même qualité, Bernard met 10 heures et Hervé met 11 heures. Faut-il payer plus Bernard, payer plus Hervé ou payer les deux de la même manière ?

8 Partir dun petit texte présentant une situation avec dilemme

9 Pour avoir fait une même action qui est interdite dans le règlement lélève A est puni plus sévèrement que lélève B.Es-tu daccord ? Le maître qui les a punis sexplique. Dis ce que tu penses des différentes explications quil donne et donne dautres explications qui te semblent possibles : Pour B, cest la première fois quil fait quelque chose dinterdit. A est un garçon, B est une fille. A na pas voulu reconnaître ce quil a fait. A a des cheveux blonds et je naime pas ça.

10 L'objet de la discussion doit présenter un caractère philosophique (problème fondamental pour lequel il n'y a pas de réponse unique a priori) mais également constituer un enjeu véritable pour les élèves Le point de départ peut aussi être un texte un album ou un ouvrage

11 Je voulais te dire Un petit garçon ne parvient pas à communiquer avec son papa qui lit toujours le journal. Les mots restent bloqués dans sa gorge. Il va voir Meule, son ami imaginaire qui comprend son problème et lui tire de la gorge un long ruban de papier sur lequel sont écrites toutes les pensées de lenfant Langage, incommunicabilité, solitude

12 Un chat est un chat Narcisse est un chat qui nest pas content dêtre un chat. Il essaie dêtre un loup, un lion, un chien … mais cela ne lui réussit pas du tout. Finalement, il comprend quil est très bien comme il est. Identité saccepter soi-même

13 Bonjour, madame la mort. Une très vieille dame reçoit un jour la visite de la mort qui vient la prendre. Comme la vieille dame est sourde, elle ne comprend pas ce que la mort lui veut et elle lui propose de devenir son amie. Comme la mort la trouve très sympathique, elle nose pas refuser. Mais la mort doit repartir. Elle organise une belle fête pour le 100ème anniversaire de la dame. Au matin, celle-ci ayant soufflé les 100 bougies, annonce quelle est prête… Vieillesse et mort

14 Goûters philosophiques Pour de vrai et pour de faux La guerre et la paix Les Dieux et Dieu Le travail et largent Prendre son temps et perdre son temps

15 Un exemple : Quand peut-on dire quune personne est un adulte ?

16 Les caractéristiques dun débat philosophique Il doit être universel Il doit concerner tout homme, de tous les temps. Un débat sur les avantages et inconvénients du téléphone portable est un débat dactualité, pas un débat philosophique.

17 Il doit y avoir implication Toute question à portée universelle nest pas forcément philosophique. Un problème philosophique touche à ma vie, à mes choix. Les élèves sont souvent à même de sentir si les questions posées mettent en jeu leurs choix fondamentaux.

18 La question philosophique ne peut faire lobjet dune vérification expérimentale. La réponse à une question philosophique peut être argumentée, mais elle demeure indéfiniment en suspens

19 Un débat philosophique est totalisant cest-à-dire quil entraîne dautre questionnement. Si je me pose la question « Quest-ce quun ami » Je suis invité à répondre à la question « Quest-ce quaimer ? » Et même « Quest-ce quune personne? »

20 En pratique

21 La séance dure entre 30 et 45 minutes, une ou deux fois par semaine. L'espace doit être suffisant, le groupe doit se situer autour de 12/15 élèves. Les élèves assis en cercle ou en U Iil faut veiller à l'atmosphère du groupe.

22 Les enfants lisent à haute voix, les phrases du texte. ( Une phrase par élève pour s'assurer que chaque enfant lise et suive la lecture du texte et c'est une entrée dans l'appartenance au groupe). Déroulement Présentation du thème et compréhension de la tâche demandée Lenseignant fait redire le texte avec des mots des enfants et sassure de la compréhension de la question.

23 Participation effective de tous et réflexion individuelle. Si cest possible, demander aux élèves décrire au brouillon leur propres réactions ( quelques lignes) avant quil y ait partage collectif. Ce moment permettra denrichir le débat collectif et le maître pourra encore une fois sassurer de la compréhension de la tâche.

24 Le débat proprement dit peut commencer. Il faudra veiller à ce que tout ce que les élèves disent soit justifié. Ne pas en rester à lexpression de lopinion, mais à la justification de celle-ci ( Je pense ceci parce que ….) Cest la condition nécessaire pour quil y ait pensée réflexive et débat argumentatif.

25 Son rôle d'arbitre est de faire participer, sans donner de réponses toutes faites. ( pourquoi dis-tu cela ?, que veux-tu dire par...?). Le rôle du maître Il guide sans diriger, Il aide à la présentation des idées, Il veille à ce que toutes les opinions soient entendues et également argumentées. Il fait attention à ne pas apporter de contenu ou dopinion.

26 Il est intéressant de garder une trace de synthèse de ces débats pour quils puissent être communiqués à dautres classes qui traitent le même sujet. Cette synthèse peut se faire Par lenseignant qui note au tableau au fur et à mesure les idées argumentées. Par un autre adulte présent dans la classe. Par enregistrement du débat et synthèse différée de celui-ci.

27 Les intérêts de ces moments de débat sont multiples Lenfant est philosophe par nature et il se pose souvent la question du pourquoi des choses. Ici, cest en confrontant ses opinions avec celles de ses pairs quil avancera dans la réflexion. Lenseignant (et ladulte) napporte pas lui-même la réponse. Réfléchir cest retourner sur soi (au sens du rayon lumineux), cest revenir sur ses représentations. Doù viennent-elles (les sources) et sont-elles fiables ? (esprit critique)

28 En confrontant ses idées avec dautres lélève est amené à ne pas retenir quune thèse. Certains sujets ont des réponses multiples et variées

29 Les apports au niveau de la maîtrise de la langue sont également importants. Voici un extrait de productions orales et écrites dune élève de CE2 lors dateliers philo. La question était « Lhomme est-il un animal ? »

30 Cet exemple montre le développement de compétences linguistiques discursives Usage de structures linguistiques plus complexes et diminution des phrases simples. Usage de connecteurs logiques spécifiques à ce discours : car, parce que, … On y retrouve bien sûr les spécificités de la langue écrite et de la langue orale.

31 On y découvre également une évolution au niveau de la prise en compte de lautre dans le discours. « Je ne suis pas daccord avec Julien » « Oui, mais… » ( concession et rebondissement de largumentation)

32 Au niveau de lécrit, on constate la capacité à nuancer de plus en plus un propos et à présenter une argumentation de plus en plus étayée.

33 Encore des exemples

34 Quest-ce que être sage? Au départ, on constate que les élèves partent du mot sage=gentil « Etre sage, cest ne pas faire de bêtises, être gentil, écouter ses parents ». Lintérêt du débat est de faire évoluer cette première signification vers la seconde : Faire preuve de sagesse.

35 On peut partir de la question « Quest- ce que être sage » et la recentrer vers une situation du type : « Sur le chemin de lécole, je rencontre 3 grands qui ont lair menaçants. Quelle est la conduite la plus sage dans cette situation? »

36 QUEST-CE QUI EST JUSTE ? Pour une fête, quelquun a donné une grosse somme dargent à la famille Gustard pour quils la partagent entre leurs quatre enfants.Les parents veulent que le partage soit le plus juste possible. Ils en discutent en famille. Chacun des enfants donnent son avis :

37 Laîné dit : Je pense quil est plus juste que lon partage largent selon nos besoins. Quand on est plus âgé, on a besoin de plus de choses, par exemple pour lécole. Donc, il faudrait que ce soit moi qui aies le plus, puis chacun un peu moins selon son âge. (Choix 1)

38 Le second dit : On devrait répartir largent en fonction de nos qualités. Par exemple, celui qui travaille le mieux à lécole devrait avoir plus, puis chacun un peu moins. (Choix 2)

39 Le troisième dit : Cest simple, il ny a quà regarder ce que dit la loi : quand il y a un héritage dans une famille, on doit partager également entre les enfants. Cest ce que nous devons faire. La loi dit toujours ce que nous devons faire. (Choix 3)

40 Le dernier dit : Cest plus simple encore. Moi, je suis le plus fort, donc, je dois tout avoir. Cest comme ça, dans la nature, chez les animaux : cest le plus fort qui gagne. (Choix 4)

41 Conclusion La pratique du débat philosophique dès lécole élémentaire trouve parfaitement sa place dans la demi-heure de débat hebdomadaire. Cette pratique est en elle- même une activité de maîtrise de la langue orale et un moment de confrontation didées dans le cadre dun débat réglé.


Télécharger ppt "Pratiquer la philosophie Des essais à lécole élémentaire Alain Riess CPC Strasbourg 3 Cliquez sur la souris pour avancer."

Présentations similaires


Annonces Google