La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Johanne Labrie Conseillère en milieu de vie Le 15 octobre 2010 Réaliser un projet d’amélioration de la qualité du milieu de vie dans le respect des orientations.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Johanne Labrie Conseillère en milieu de vie Le 15 octobre 2010 Réaliser un projet d’amélioration de la qualité du milieu de vie dans le respect des orientations."— Transcription de la présentation:

1 Johanne Labrie Conseillère en milieu de vie Le 15 octobre 2010 Réaliser un projet d’amélioration de la qualité du milieu de vie dans le respect des orientations ministérielles : Comment intégrer les préoccupations de SST ?

2 2 Créer un milieu de vie de qualité pour les résidants et un milieu de travail de qualité pour les intervenants Le bonheur des uns est tributaire du bonheur des autres Notre objectif

3 3 •Visuel à développer pour le concept : couleur, slogan, documents •Intranet •Tableau milieu de vie à l’accueil et sur les unités de vie •Boîte à outils : documents de support pour les intervenants (philosophie, plan d’action, balises, indicateurs, etc.) •Guide d’accompagnement pour les cadres •Cartable des procès verbaux des comités •Comités milieu de vie : stratégique, consultatif et locaux •Comités des résidants et familles Le plan de communication Le plan de communication

4 Élément essentiel souvent négligé • Tout le monde sait que la relation entre le résidant et l’intervenant est au cœur du concept milieu de vie • Mais la relation est aussi essentielle entre les intervenants : travail d’équipe et interdisciplinarité • Tout aussi essentielle est la relation entre le chef d’unité et les intervenants : gestion participative Les relations, le moteur du concept ! 4

5 Une illusion ou un objectif à atteindre • La présence des responsables de direction hébergement dans leur établissement • La présence des chefs d’unité sur les unités de vie • La présence des professionnels et des autres services à l’unité • Les limites en ressources humaines et financières 5

6 6 • Miser sur les forces de chacun • Plus le niveau de responsabilité des employés est élevé, plus ils sont efficaces et plus ils aiment leur travail • Avoir une vision précise ou une direction claire afin de favoriser le développement des compétences • La confiance doit remplacer le contrôle • Équité et égalité • Favoriser le climat organisationnel en mettant l’accent sur les relations entre les individus La gestion participative : clé de la réussite

7 7 Pour se faire encourager : • Des réunions fréquentes avec le personnel des trois quarts de travail • Règlement rapide des irritants • Des rencontres de préparation lorsqu’on veut amener des changements • Une pratique ou chacun est responsable de son travail • Une décentralisation des responsabilités • Les forces et les intérêts de chacun sont utilisés • La créativité est encouragée • Le droit à l’erreur • Une reconnaissance et une valorisation du travail sont effectuées • La latitude au niveau du travail à accomplir est permise • La notion de plaisir au travail est aussi importante La gestion participative : comment faire ?

8 8 Révision des rôles et responsabilités • Qui est responsable de quoi ? • Quel est le véritable rôle de chacun des préposés aux bénéficiaires, des ASI, des infirmières, des infirmières auxiliaires et des professionnels ? • Quelle est la place des employés de soutien, de maintenance, du service alimentaire, etc. ? • Imputabilité de chacun des intervenants

9 9 Intégration du résidant et personnes significatives • Le résidant est le premier consulté en tout temps et sur tout ce qui le concerne • La famille est intégrée à la vie de l’unité, c’est un partenaire • Le rôle de l’intervenant de référence est connu

10 La formation • Développer des formations qui répondent aux besoins des intervenants : Approche optimale, Approche relationnelle, Agir, etc. • Assurer le suivi sur une base régulière : coaching, former des experts Les impacts : • Se sentir compétent • Augmenter la confiance en soi • Améliorer l’image de soi • Développer le goût de se réaliser, de s’impliquer et de se dépasser 10

11 11 Tout le travail qui suit se fait en discussion avec l’équipe Cesser la rotation des équipes Concentration des effectifs aux heures de pointe Diviser les sections à l’unité afin que chaque intervenant accompagne les mêmes résidants. Les avantages • Meilleure connaissance et respect du résidant (besoins, goûts, habitudes) • Une relation s’établit entre le résidant et l’intervenant • L’intervenant peut désamorcer plusieurs situations • La famille et les professionnels savent à qui s’adresser • L’intervenant peut suivre l’évolution du résidant et déceler les changements significatifs

12 12 Les activités de la vie quotidienne : a)Le résidant a besoin pour être heureux que l’ensemble de ses besoins soit satisfait b)Respect de ses habitudes de vie, de son histoire de vie, de ses capacités, de son vécu, reconduit dans son plan de travail et dans son plan d’intervention dès les premiers jours de l’admission c)S’assurer que notre panier de service est compatible avec nos limites organisationnelles Les AVQ sont des activités en soi, le plaisir doit être de la partie. L’organisation du travail L’organisation du travail

13 13 Questionnaire de satisfaction des résidants du programme d’hébergement • Évaluation de la satisfaction de la clientèle; rencontre famille et résidant le mois suivant l’admission et sur une base annuelle par la suite • Rapport annuel des comités • Évaluation du plan de communication Les outils en lien avec le suivi

14 14 Questionnaire de la satisfaction au travail • Évaluation de la satisfaction des intervenants : rencontre d’équipe et annuellement • Évaluation du plan de communication • Pourcentage d’absence au travail Les outils en lien avec le suivi

15 15 • La satisfaction de la clientèle • La création d’un véritable milieu de vie substitut • Un meilleur climat de travail : engagement, sens au travail, valorisation, amélioration des relations cadres et employés • Les familles se sentent intégrées • L’accompagnement personnalisé assuré • Les balises et attentes claires pour tous • La créativité mise à l’honneur • L’accent sur les relations humaines • Le travail en interdisciplinarité est intégré Les avantages d’une telle démarche

16 16 L’impact sur la santé et la sécurité • Diminution des absences-maladies à court et à long terme • Diminution des accidents de travail • Favorise l’attraction et la rétention

17 Conclusion • N’oubliez pas que le plaisir doit faire partie du processus d’implantation pour votre bien-être et pour le bien-être de la clientèle. 17


Télécharger ppt "Johanne Labrie Conseillère en milieu de vie Le 15 octobre 2010 Réaliser un projet d’amélioration de la qualité du milieu de vie dans le respect des orientations."

Présentations similaires


Annonces Google