La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LA FONCTION MAINTENANCE CHAPITRE 2 Année Universitaire : 2013/2014.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LA FONCTION MAINTENANCE CHAPITRE 2 Année Universitaire : 2013/2014."— Transcription de la présentation:

1 LA FONCTION MAINTENANCE CHAPITRE 2 Année Universitaire : 2013/2014

2 P LAN DÉFINITION 1 COÛT DU CYCLE DE VIE D’UN BIEN (LCC) 2 3 MAÎTRISE DE LA FONCTION MAINTENANCE 3 LES DÉFAILLANCES 4 2

3 P LAN DÉFINITION 1 COÛT DU CYCLE DE VIE D’UN BIEN (LCC) 2 3 MAÎTRISE DE LA FONCTION MAINTENANCE 3 LES DÉFAILLANCES 4 3

4 D ÉFINITION NORMALISÉE (NF EN 13306) La maintenance est l’ensemble des actions techniques, administratives et de management durant le cycle de vie d’un bien, destinées à le maintenir ou à le rétablir dans un état dans lequel il peut accomplir sa fonction requise. L A MAINTENANCE

5 U N BIEN Un bien = tout élément, composant, équipement, système, sous-système, matériel, etc… que l’on peut considérer individuellement et qui a pour objectif d’assurer une fonction donnée (fonction requise) Il est conçu pour assurer une fonction requise pendant un temps suffisamment long (bien durable, cycle de vie)

6 U N BIEN  dépannage  lubrification  visite  révision  amélioration  rénovation afin de conserver le potentiel pour assurer la continuité et la qualité de production. M AINTENIR C ’ EST INTERVENIR SUR UN BIEN

7 U N BIEN B IEN MAINTENIR C ’ EST : exploiter, sans perte subie, l’outil de production tout en effectuant avec rigueur la maintenance courante (efficacité), espacer le plus possible les arrêts programmés en diminuant leurs coûts et leurs durées, c’est à dire en trouvant le meilleur compromis entre périodicité et durée (gestion optimisée). On voit bien qu’on va au-delà de la simple notion d’entretien

8 E FFICACITÉ DE LA MAINTENANCE se traduit par deux familles de paramètres se contrariant mutuellement : aptitude d’un bien à assurer sa fonction requise coûts On va donc rechercher : le « juste coût » par rapport à la « performance requise »

9 P LAN DÉFINITION 1 COÛT DU CYCLE DE VIE D’UN BIEN (LCC) 2 3 MAÎTRISE DE LA FONCTION MAINTENANCE 3 LES DÉFAILLANCES 4 9

10 P RÉSENTATION Ensemble des coûts engendrés pendant le cycle de vie d’un bien Pour l’utilisateur ou le propriétaire, le coût global de référence peut inclure les coûts relatifs à l’acquisition, à l’exploitation, à la maintenance et à l’élimination du bien Abréviation couramment usitée par les gens de la maintenance

11 LCC le coût d’investissement initial de l’équipement (frais d’études, coût d’acquisition et coût de recette), le coût des mises au point, investissements supplémentaires ou dépenses d’exploitation exceptionnelles, le coût de démantèlement (démontage et mise au rebut). les coûts d’exploitation composés des coûts de fonctionnement (matières premières, énergie et consommables, personnel) et de maintenance,

12 P ROBLÉMATIQUE : COMPROMIS PERFORMANCES REQUISES - LCC LCC Performances Coûts d’exploitation Investissements Conditions optimales Conditions économiques requises Axe de progrès

13 L A MAINTENANCE DANS LES PME/PMI AUJOURD ’ HUI distance culturelle avec la production accaparement par les Travaux Neufs vision d’une activité Centre de Charge plutôt que Centre de Profit C’est toujours la même chose qu’il y a vingt ans Or, les techniciens sont maintenant formés correctement et ont envie de faire plus

14 C E QUI PRÉDOMINE ENCORE EN MAINTENANCE DANS LES PME/PMI? Le dépannage pompier... « j’ai cassé, tu répares » même dans des secteurs innovants!

15 P LAN DÉFINITION 1 COÛT DU CYCLE DE VIE D’UN BIEN (LCC) 2 3 MAÎTRISE DE LA FONCTION MAINTENANCE 3 LES DÉFAILLANCES 4 15

16 C OMMENT CASSER LA SPIRALE DU DÉPANNAGE ? Un juste équilibre entre : prévision guérison et un travail sur le coût global de maintenance Un juste équilibre entre : prévision guérison et un travail sur le coût global de maintenance

17 C OÛT GLOBAL DE MAINTENANCE des coûts directs (main d’œuvre, pièces de rechange et consommables, sous-traitance) des coûts de structure maintenance (encadrement, méthodes, fiabilisation, logistique, etc..) des coûts indirects (pertes de production pour indisponibilité liée aux carences du service maintenance) des coûts de possession de matériel et pièces de rechange

18 C OÛT GLOBAL DE MAINTENANCE Coûts Disponibilité 100% Coûts d’intervention Coûts de non production Optimum Coût global

19 P LAN DÉFINITION 1 COÛT DU CYCLE DE VIE D’UN BIEN (LCC) 2 3 MAÎTRISE DE LA FONCTION MAINTENANCE 3 LES DÉFAILLANCES 4

20 D E LA NÉCESSITÉ DE COMPRENDRE Raison d’être de la maintenance : obtenir une disponibilité optimale des équipements Pourquoi? afin d’obtenir une productivité la meilleure possible Pour cela, le matériel devrait être exempt de défaillances Or le risque zéro n’existe pas Conclusion : le maintenancier devra réagir au plus tôt et le plus vite possible afin de limiter les temps d’arrêt

21 D ÉFINITION Le mot défaillance désigne tout ce qui parait anormal, tout ce qui s’écarte de la norme de bon fonctionnement, par exemple : un bruit anormal, des vibrations anormales, la sortie d’un produit non conforme (au point de vue dimensionnel, analyse, etc..), un arrêt partiel de la machine, un arrêt total.

22 C OMMENT ANALYSER UNE DÉFAILLANCE ? Pour analyser une défaillance, il faut rassembler les six éléments de connaissance suivants : Causes de défaillance : ce sont les circonstances liées à la conception, à la fabrication, à l'installation, à l'utilisation et/ou à la maintenance qui ont conduit à la défaillance Mécanismes de défaillance : ce sont les processus physiques, chimiques ou autres qui conduisent ou ont conduit à une défaillance Modes de défaillances : ce sont les effets par lesquels les défaillances se manifestent

23 C OMMENT ANALYSER UNE DÉFAILLANCE ? Amplitude de la défaillance : c’est le degré d’importance de la défaillance (défaillance partielle ou complète) Conséquences de la défaillance : elles vont agir sur le fonctionnement futur de l’équipement selon qu’elles sont mineures, majeures ou critiques Aptitude à être détectée : probabilité pour que la fonction défaillante soit sollicitée rapidement


Télécharger ppt "LA FONCTION MAINTENANCE CHAPITRE 2 Année Universitaire : 2013/2014."

Présentations similaires


Annonces Google