La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

FRAN Gabrielle SBAY Sofia ZARTARIAN Séverine La mise en œuvre des Stratégies.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "FRAN Gabrielle SBAY Sofia ZARTARIAN Séverine La mise en œuvre des Stratégies."— Transcription de la présentation:

1 FRAN Gabrielle SBAY Sofia ZARTARIAN Séverine La mise en œuvre des Stratégies

2

3 Les conditions d’une insertion locale réussie S’adapter à la culture et au marché local. Gagner la confiance de la population chinoise. Intégration des particularités locales en terme de production, vente, gestion, R&D et RH. Gestion des relations publiques

4 Assurer un ancrage local  Dans ancrage on entend la notion de long terme: Le Guanxi Les autorités Fidélisation des consommateurs et des employés

5 Le dans l’économie « Ce qui compte ce n’est pas de savoir, mais de connaitre quelqu’un qui sait ». le réseau en Chine, c’est primordial !!!  Pour disposer du guanxi, il faut: Utiliser des spécialistes sur place Bâtir un réseau de contacts avec les firmes Dîners, toasts et de longues entrevues Adhérer à des associations

6 Les implications du respect de la face  « La face est à l'homme ce que l'écorce est aux arbres ».  En B to B: mettre en valeur son interlocuteur.  En B to C: il peut être important de jouer sur cette façade pour promouvoir des produits haut de gamme. Exemple: L’entreprise Maotai

7 Qu’est ce qu’un transfert de connaissances et en particulier le transfert de technologie ?  un processus d’innovation et de diffusion

8 Quels enjeux sont attachés à ces transferts ? Objectifs L’entreprise étrangère L’entreprise chinoise La maîtrise du marché Le financement Des ressources et des compétences complémentaires La technologie L’accès au réseau de distribution Les connaissances :savoirs faire et compétences, techniques de management.. La connaissance des spécificités culturelles et des règlementations locales L’accès privilégié aux pouvoirs publics

9 jtmc

10 Quelles sont les stratégies de protection des technologies apportées?  Droit à la Propriété Intellectuelle (DPI)  Clauses liant le personnel des partenaires  Procédures internes  Détention majoritaire (>51%)

11 Quelle situation pour Airbus?  Décembre 2005 : commande de 150 A320  Juin 2007 : création de la joint-venture  Août 2008: Ouverture de l’usine d’assemblage à Tianjin  Transfert de technologie : plans de l’usine et des machines assemblage en série de tronçons d'avions  Moyens de protection : contrat cartographie des savoirs stratégiques propriétaires sécurisation des installations et des systèmes de communication contrôle des personnels-clés et des flux d'information... monitoring des avancées technologiques chinoises.  Décembre 2005 : commande de 150 A320  Juin 2007 : création de la joint-venture  Août 2008: Ouverture de l’usine d’assemblage à Tianjin  Transfert de technologie : plans de l’usine et des machines assemblage en série de tronçons d'avions  Moyens de protection : contrat cartographie des savoirs stratégiques propriétaires sécurisation des installations et des systèmes de communication contrôle des personnels-clés et des flux d'information... monitoring des avancées technologiques chinoises.

12 En quoi les groupes chinois qui multiplient les alliances, exacerbent-ils le problème ? Absence de « négociations exclusives » : Philosophie du plus fort Cas : Ebay VS

13 Le défi des ressources humaines UUne main d’œuvre en Chine : Peu coûteuse Docile Abondante MAIS EN REALITE… Un marché du travail chinois bien plus complexe. Recruter Former Fidéliser 3 mots clés

14 Quels sont les défis posés au plan de la GRH par l’implantation en Chine ? Recruter des bons managers: Fidéliser ses employés: faiblesse des ressources qualifiéessalaires attrayants + intéressement un système éducatif pas adaptéPerspectives de progression un taux de turnover importantConditions de travail Mise en place de formations S’adapter à la culture chinoise

15 Quelles différences faut-il gérer ? La spécificité de la « double appartenance » d’un cadre chinois Les méthodes de travail Les différences culturelles

16 Quel est l’impact des niveaux générationnels ? 3 niveaux différents et variés La nouvelle génération « ans »: La génération des « 35 – 50 ans »: La génération des « ans »: Diplômés locaux: manque d’expérience et besoin de formation nécessaire Diplômés étrangers: expérience à l’international acquise Professionnels internationaux: compétences en langue, expérience, relations d’entreprises étrangères Professionnels locaux: Personnes qualifiées, compétentes uniquement sur le marché chinois

17 Quid des recrutements… Les employés locaux:Les Expatriés: - Salaires plus faibles que les occidentaux - Connaissance du milieu chinois, de la langue Mais - Manque de formation - Présents sur du court terme - Formation des cadres chinois Mais - Coûts élevés pour l’entreprise - Manque de culture locale  Les entreprises ont le plus souvent recours en grand nombre à un recrutement local Ex: employés locaux / 4 expatriés employés locaux/ 6 expatriés

18 ...et des rémunérations ? Les employés locaux:Les expatriés: Suite à des revendications, le SMIC « chinois » a progressé: Pékin: 960 RMB (115 euros) Shanghai: RMB (134 euros) Taiwan: NTD ( 401 euros) salaire de base + prime de déplacement de 5 à 40% NB: Rémunération différente selon la région

19 Les autres champs du management qui nécessitent une adaptation au contexte Champ Commercial Négociation/VenteMarketing/Communication Nombre de produits/produits locaux: Carrefour, Auchan

20 Conclusion Un mot d’ordre pour réussir son intégration en Chine: L’Adaptabilité. «The question is how much of the newest technology you are able to transfer ? You have to make sure that you are the master of the newest technology and not give away technology which might work against you tomorrow, with competitors copying you later ».

21 Bibliographie demain-1375.asp?1=1http://obouba.over-blog.com/20-categorie html demain-1375.asp?1=1http://obouba.over-blog.com/20-categorie html %E5%85%B3%E7%B3%BB %E5%85%B3%E7%B3%BB chine/ chine/ casse-tete-chinois-de-la-coopetition casse-tete-chinois-de-la-coopetition “From Technology transfer to knowledge transfer-a study of international joint venture projects in China.” Dr Richard Li-Hua -Newcastle Business School, University of Northumbria at Newcastle La_connaissance_et_les_organisations_Anne_Plunket


Télécharger ppt "FRAN Gabrielle SBAY Sofia ZARTARIAN Séverine La mise en œuvre des Stratégies."

Présentations similaires


Annonces Google