La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

13 MAI 2014 Séminaire Social Sans Frontières 13 mai 2014 « L’insertion professionnelle des personnes en difficulté » Alsace Service Communication.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "13 MAI 2014 Séminaire Social Sans Frontières 13 mai 2014 « L’insertion professionnelle des personnes en difficulté » Alsace Service Communication."— Transcription de la présentation:

1 13 MAI 2014 Séminaire Social Sans Frontières 13 mai 2014 « L’insertion professionnelle des personnes en difficulté » Alsace Service Communication

2 13 MAI « La situation de l’emploi en Alsace » L’Alsace, une région dynamique → La plus petite des régions françaises MAIS une région qui a gagné en moyenne habitants par an en 30 ans. → Une région attractive pour les jeunes pour des raisons professionnelles et universitaires → La mobilité des alsaciens entre leur domicile et leur travail est importante et facilite la multiplication des opportunités professionnelles. → Plus de alsaciens travaillent en Suisse et en Allemagne

3 13 MAI « La situation de l’emploi en Alsace » L’alsace est une région en mutation économique → Malgré la crise et les réductions d’effectifs, l’Alsace est encore une région très industrialisée : 25% des salariés alsaciens travaillent dans l’industrie contre 18% pour la moyenne nationale → Un tissu industriel très diversifié avec des secteurs qui se détachent et pour n’en citer que 3 : l’automobile, la métallurgie et transformation des métaux et les industries alimentaires soit environ qui traduisent un important savoir-faire. → Même si l’emploi a fortement reculé dans la région depuis 5 ans l’Alsace est très ouverte sur l’extérieur : ●Mouvements transfrontaliers ●5 ème rang des régions exportatrices ●tournée vers l’avenir avec ses grands les pôles de compétitivité par exemple : Pôle Véhicule du Futur – Pôle Alsace Biovalley

4 13 MAI « La situation de l’emploi en Alsace » Hausse du nombre de demandeurs d’emploi: le marché du travail alsacien souffre du contexte économique → Taux de chômage à 9% / 9,8 % France métropolitaine (T4 2013) zones d’emploi Strasbourg 10,1% et Mulhouse 11,2% → Les femmes et les séniors travaillent plus depuis 15 ans. Le travail à temps partiel a augmenté et concerne plus particulièrement les femmes. → La crise a impacté l’emploi intérimaire puis l’emploi industriel et enfin celui de la construction entrainant des ruptures de contrat de travail plus élevées chez les hommes de ce fait plus nombreux inscrits à Pôle emploi. → Les séniors, particulièrement touchés du fait des systèmes de retraite et de cession anticipée d’activité. → La situation des jeunes au chômage tend à s’améliorer ; ils avaient été très fortement impactés en début de crise du fait du fort recul de l’intérim. → Le chômage de longue durée mesure l’ampleur de cette crise: DE inscrits fin novembre 2013 (+17% en un an).

5 13 MAI « La situation de l’emploi en Alsace »

6 13 MAI « La situation de l’emploi en Alsace » Quels sont les enjeux pour l’Alsace? → Développer l’emploi tertiaire dans les services à la personne et saisir les opportunités d’emplois sur les territoires voisins en Allemagne et en Suisse → La Coopération entre Pôle emploi et l’Agentür fur Arbeit est renforcée pour faciliter l’accès à l’emploi transfrontalier aux demandeurs alsaciens: 1.3 Services de Placement Transfrontalier au Nord, au sud et au centre de l’Alsace avec un service identique de part et d’autre de la frontière 2.Des conseillers experts qui suivent spécifiquement les demandeurs qui ont un projet vers l’Allemagne 3.Des ateliers: connaitre les conditions et les possibilités d’emploi, le statut du frontalier, un appui pour le dossier de candidature: différent outre Rhin qu’en France: par exemple: Le CV doit être plus complet et la lettre de motivation n’est jamais manuscrite 4. L’enregistrement et la diffusion des offres pour les employeurs. → Développement de l’apprentissage de l’allemand à des fins professionnelles pour faciliter l’embauche dans le réservoir d’emplois potentiels Outre-Rhin.

7 13 MAI « La situation de l’emploi en Alsace » Quels sont les métiers porteurs en Alsace ? 1.Métiers de la restauration : personnel de cuisine, polyvalent en restauration, service l’orientation de l’Alsace vers un tourisme de qualité et sa culture culinaire assurent un volume important d’offres à pourvoir. 2.Commerciaux et technico commerciaux: forces de ventes, relation commerciale 3.Métiers du Bâtiment : conception et étude, conduite et encadrement de chantiers et le développement des métiers « verdissants » comme éco-concepteur, conseiller en environnement 4.Les services à la personne: aides à domicile, aides ménagères, employés de maison, etc. 5.Métiers de la maintenance des équipements de la production : 10% des effectifs industriels concernés par des tâches de maintenance : électricien, automaticien, etc. Et Les métiers de de la santé: avec accès par voie de concours: soins paramédicaux, aide soignant, infirmier, du fait du vieillissement de la population

8 13 MAI « Le suivi des personnes en difficulté » La mise en place d'un accompagnement personnalisé pour accélérer le retour à l'emploi est une priorité de la convention tripartite Le modèle d’accompagnement proposé par Pôle emploi 2015 repose sur trois principes clefs de l’offre de services énoncés par Pôle emploi 2015 : ●Mieux prendre en compte les besoins et les attentes spécifiques des demandeurs d’emploi, en différenciant l’offre de services dans ses contenus, mais également dans la nature et la fréquence des contacts proposés ●Développer une offre de services renforcée pour répondre au mieux aux besoins des demandeurs d’emploi les plus éloignés du marché du travail. La personnalisation de la relation comme un principe essentiel. ●Donner davantage de marges de manœuvre aux conseillers pour mettre en œuvre la personnalisation de l’offre de services ●3 modalités: suivi, guidé ou renforcé

9 13 MAI « Le suivi des personnes en difficulté » Nouvelles modalités : Principes clés → L’offre de services apporte des marges de manœuvres locales dans la mise en œuvre de l’inscription et des nouvelles modalités de suivi et d’accompagnement. Ainsi, le rôle du conseiller référent est renforcé et ses marges de manœuvre accrues. → Le choix de la modalité déterminera le niveau d’intensité de l’accompagnement du demandeur d’emploi, la fréquence, la régularité de ses contacts avec son conseiller référent.. → La modalité est prédéfinie au cours de l’entretien d’inscription. Elle est susceptible d’évoluer à tout moment et d’être modifiée en fonction de l’analyse du conseiller. → La modalité est le résultat du diagnostic réalisé par le conseiller prenant en compte la mesure de l’autonomie.

10 13 MAI « Le suivi des personnes en difficulté » Une modalité d’accompagnement qui répond à l’axe stratégique de Pôle emploi: « faire plus pour ceux qui en ont le plus besoin »: L’accompagnement renforcé: ●Le demandeur d’emploi bénéficie de contacts très réguliers avec son conseiller référent. Les entretiens sont physiques, individuels. Ils sont le plus souvent très fréquents, adaptés à la situation, aux besoins et attentes du demandeur d’emploi. ●Il reçoit principalement des offres sélectionnées par son conseiller, adaptées à son profil et à sa situation, et pour lesquelles son conseiller l’accompagne dans les différentes étapes de recrutement. ●Il est accompagné par le conseiller lors de ses démarches auprès des employeurs par exemple, selon ses besoins et son autonomie. ●Il peut, en particulier être positionné sur des prestations d’accompagnement longues, ●Il peut bénéficier de prestations courtes telles que des ateliers, des évaluations. ●Il participe aux forums, jobs dating ou autres évènements en lien avec sa recherche ou son projet professionnel. ●Il participe aux actions collectives ●A l’issue de toute action de formation ou de prestation, le conseiller référent réalise un bilan avec le demandeur d’emploi sur l’action réalisée. ●Il peut bénéficier d’une formation qualifiante pour réaliser son projet professionnel, dès lors que celui-ci aura été validé, soit en interne, soit par une prestation adaptée.

11 13 MAI « Le suivi des personnes en difficulté » Les mesures gouvernementales: des aides aux employeurs pour l’embauche de personnes plus éloignées de l’emploi ●Le Contrat de génération pour les jeunes de 16 à 25 ans pour un salarié de 57 ans ou plus maintenu dans l’emploi. ●L’Emploi d’Avenir pour les jeunes de 16 à 25 ans sans qualification visant à les former en travaillant. ●Le Contrat Unique d’Insertion (CUI) pour les personnes les plus éloignées de l’emploi visant la remobilisation par l’emploi assorti d’un programme de formation ou d’accompagnement. ●Les Emplois Francs pour des jeunes de moins de 30 ans habitant en ZUS embauchés en CDI. Les prestations spécifiques: ●Ateliers, prestations d’accompagnement. ●Le recrutement par simulation MRS pour embaucher sans discriminer. Le partenariat avec le secteur de l’Insertion ●Faciliter l’accès aux offres d’emploi d’insertion ●Développer le partenariat pour recueillir des informations sur des actions mises en place pour des publics insertion (de formation notamment). ●Travail en collaboration étroite avec les Conseils Généraux (CTRSA, équipes insertion, travailleurs sociaux) ●Partenariat avec les MDPH, les services pénitenciers.

12 13 MAI Atelier spécial « Ecrivain Public » Public cibleTout demandeur d’emploi comprenant la langue française et pouvant la parler, mais maîtrisant peu l’écrit. Dur é e : 20 à 30 minutes ObjectifsPermettre à chaque bénéficiaire de réaliser un CV adapté à sa cible d’emploi. Contenu p é dagogique L ’ animateur r é alise le CV du b é n é ficiaire sur pr é sentation des certificats de travail et/ou fiches de paie, ou é bauche de CV. Il remet plusieurs exemplaires du CV au demandeur d ’ emploi. A l ’ issue de l ’ atelier, le participant doit bien conna î tre le contenu de son CV pour argumenter sa candidature aupr è s d ’ un employeur. Atelier « Pack RSA » 2 jours Public cible Tout demandeur d ’ emploi b é n é ficiaire du RSA ou de l ’ ASS ma î trisant le fran ç ais à l ’ oral & à l ’é crit et sachant utiliser l ’ outil internet / Succession de 4 ateliers mono thème Durée : 4 demi- journées consécutives Objectifs Permettre à chaque participant de : - réaliser un CV adapté à son objectif d’emploi - comprendre l’intérêt d’une candidature spontanée, la rédiger et l’adapter à l’entreprise & au poste visé - être accompagné dans l’utilisation de pole-emploi.fr pour ses démarches et utiliser internet pour toutes informations utiles à sa recherche d’emploi Contenu p é dagogique - Savoir r é aliser un CV le mieux adapt é dans sa forme et son contenu et acqu é rir une m é thode pour adapter son CV aux situations rencontr é es - Comprendre l ’ int é rêt d ’ une candidature spontan é e en identifiant ses savoir-faire & qualit é s ; construire un argumentaire en fonction d ’ un objectif professionnel pr é cis ; identifier les entreprises et secteurs professionnels ; r é diger la lettre de candidature adapt é e à l ’ entreprise & au poste. - Savoir utiliser pole-emploi.fr pour effectuer ses d é marches de recherche d ’ emploi ; cr é er son dossier de recherche d ’ emploi - Savoir utiliser internet pour optimiser ses d é marches

13 13 MAI BCA + 45 ans – BILAN COMPETENCES + 45 ANS Public cible Demandeurs d’emploi de + de 45 ans, notamment demandeurs d’emploi inscrits depuis plus d’un an Objectifs Définir un projet professionnel (ou de formation) en vue de reconstruire un projet de carrière et réussir une transition professionnelle, notamment grâce à l’adéquation entre le projet professionnel et les besoins du marché Dur é e Prestation individuelle d’une durée maximale de 12 heures dans un délai de 3 mois A noter le rythme soutenu, qui suppose une grande autonomie et un investissement fort de la part du demandeur d’emploi Contenu p é dagogique 3 phases : 1. Confirmer l’engagement du bénéficiaire, analyser les besoins, informer le bénéficiaire du déroulement du bilan ainsi que des méthodes & techniques utilisées 2. Phase d’investigation :- Analyser les motivations et les intérêts professionnels & personnels- identifier les compétences et aptitudes professionnelles & personnelles- déterminer les possibilités d’évolution professionnelle 3. Phase de conclusion :Bilan et prévoir les étapes de mise en œuvre du projet professionnel défini Documents- fiche de prescription + convention tripartite (fait office de contrat d’accompagnement) - synthèse (ou bilan d’accompagnement) : transmis par le prestataire dans un délai de 7 jours après la fin de la prestation

14 13 MAI OE – OBJECTIF EMPLOI Public cible Tout demandeur d ’ emploi n é cessitant un accompagnement renforc é afin de mener ses d é marches personnelles dans un objectif de retour à l ’ emploi. Cette prestation peut s ’ adresser aussi à des publics sp é cifiques : DE ayant un projet de mobilit é internationale, public ne ma î trisant pas la langue fran ç aise et/ou illettr é. Public vis é caract é ris é par : - La pr é sence de risques de chômage de longue dur é e - Le besoin d ’ un appui dans la dur é e pour conduire efficacement sa recherche d ’ emploi. Objectifs Amener le b é n é ficiaire à retrouver une activit é professionnelle correspondant à ses capacit é s et à la r é alit é du march é du travail. Le projet professionnel est valid é par le conseiller avant l ’ entr é e en prestation Dur é e Prestation individuelle ’ dur é e : 3 mois ( 90 jours calendaires) 1 rencontre par semaine soit 12 rencontres dont 6 entretiens individuels en face à face (1 heure minimum) et regroupements Contacts t é l é phoniques et mails en tant que de besoin en dehors des rencontres Contenu p é dagogique Prestation ax é e sur la recherche d ’ emploi intensive 3 é tapes : é laboration du plan d ’ action individuel : d é cliner la mise en oeuvre de la recherche d ’ emploi en actions d é taill é es, prioris é es et rythm é es (ex: mise à jour du CV, cibler les entreprises, pr é parer les entretiens en amont … ) suivi des actions : assurer le suivi des actions men é es par le b é n é ficiaire en faisant des points r é guliers, accompagner le b é n é ficiaire dans la mise en place d ’ outils efficaces et effectuer un travail sur le march é cach é. bilan de la prestation : faire le point sur la prestation, l ’ analyse des avancements r é alis é s et de ceux restant à mener par le b é n é ficiaire. Contrat d ’ accompagnement : retourn é au d é marrage de la prestation Plan d ’ action-bilan de la prestation : retourn é à la reprise d ’ emploi ou à la fin des 3 mois de prestation s ’ il n ’ y a pas eu de reprise. Le prestataire doit v é rifier le maintien dans l ’ emploi durant 6 mois à compter de la reprise d ’ emploi

15 13 MAI TVE – TRAJECTOIRE VERS L’EMPLOI Public cible Tout demandeur d’emploi de longue durée (12 mois dans les 18) Une attention particulière pour les publics suivants : - demandeurs d’emploi dont le retour à l’emploi nécessite un travail sur la mobilité professionnelle et/ou géographique - les autres publics ciblés par Pôle emploi (fin de contrats aidés, publics ZUS, …) sans difficultés périphériques à l’emploi. Objectifs Placer rapidement dans l’emploi les demandeurs d’emploi éloignés du marché du travail grâce à un accompagnement renforcé, soutenu et personnalisé. Le prestataire définit avec le bénéficiaire un projet professionnel réaliste et réalisable ainsi qu’un plan d’action. Le prestataire accompagne de façon intensive le demandeur d’emploi dans ses démarches actives et renforcées de recherche d’emploi. Dur é e et rythme Prestation individuelle d’une durée de 6 mois (180 jours calendaires au maximum) 2 phases à durée variable :. phase 1 (de 1 à 3 mois) : A minima 1 contact hebdomadaire, dont 4 entretiens individuels en face à face (durée 1 heure minimum). phase 2 (de 3 à 5 mois) : 1 entretien individuel en face à face tous les 15 jours et 1 contact entre deux entretiens individuels Contenu p é dagogique 2 phases. phase 1 : « Préparer à la recherche d’emploi » étape 1 : « Se fixer une cible professionnelle réalisable » étape 2 : « Elaborer sa stratégie de recherche d’emploi et outiller ses démarches » A l’issue de cette phase : - le bénéficiaire doit avoir réalisé son CV (format papier et électronique) - l’espace emploi du bénéficiaire a été créé ainsi que l’abonnement aux offres. phase 2 : « Accompagner intensivement à la recherche d’emploi » Coaching intensif (préparation aux entretiens d’embauche, activation du marché caché, positionnement sur offres, informations sur forums, …) Contrat d’accompagnement : retourné à Pôle emploi au démarrage de la prestation Bilan d’accompagnement : retourné à Pôle emploi à la reprise d’emploi ou à la fin de la prestation si pas de reprise. Le prestataire doit vérifier le maintien dans l’emploi durant 6 mois à compter de la date de reprise d’emploi.

16 13 MAI MOV – MOBILISATION VERS L’EMPLOI Public cible Tout DE en cat é gorie 1, 2, 3 indemnis é ou non, tr è s é loign é de l ’ emploi : - probl è mes personnels de diff é rentes natures (sant é, handicap de toute nature, surendettement, h é bergement, contraintes familiales), probl è mes li é s à des é l é ments bloquants pour sa recherche d ’ emploi - personnes ayant besoin d ’ une prise en charge sp é cifique et personnalis é e -ayant ou non un projet en ad é quation avec le march é Objectifs Permettre à ce public ciblé (ayant des difficultés d’ordre social et personnel) de retrouver un emploi en mobilisant les savoir faire de la personne ainsi que les services des partenaires existant localement. Dur é e et rythme Au maximum 180 jours calendaires avec renouvellement possible une seule fois pour une période de 6 mois. Alternance entretiens individuels (30 mn minimum) / séquences en groupe, avec un entretien en face à face tous les 14 jours. Contenu p é dagogique Un référent dédié, et désigné au contrat d’accompagnement pour toute la durée de la prestation Le prestataire est chargé d’accompagner le bénéficiaire de la prestation dans ses démarches et non d’effectuer les démarches à sa place (soutien psychologique et moral, aide concrète aux démarches, à l’organisation familiale) Le prestataire met en œuvre un accompagnement global associant l’insertion sociale et professionnelle. → Identifier et analyser les difficultés du bénéficiaire → Construire et mettre en œuvre les actions du parcours avec 3 étapes qui peuvent être menées de façon concomitante :  recherche de solutions pour les difficultés d’ordre social et personnel avec intervention de réseaux spécialisés  identification et élaboration des cibles professionnelles avec mise en œuvre d’une période en entreprise, minimum 1 semaine - maximum 6 semaines  accompagnement vers l’emploi en définissant une stratégie de recherche d’emploi, adapter et utiliser les techniques et outils de recherche d’emploi. → Si reprise d’emploi ou formation :  suivi dans l’emploi ou formation pendant 3 mois avec au minimum 1 entretien téléphonique ou physique la 1 ère semaine, puis 1 par mois  issue positive : CDD 3 mois minimum temps plein ou supérieur à 78h, tous contrats aidés.


Télécharger ppt "13 MAI 2014 Séminaire Social Sans Frontières 13 mai 2014 « L’insertion professionnelle des personnes en difficulté » Alsace Service Communication."

Présentations similaires


Annonces Google