La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Cancer du pancréas CHAPITRE VII. La Lettre du Cancérologue TH302 : prodrogue activée par un faible niveau en O 2 (hypoxie) Drogue active : agent alkylant.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Cancer du pancréas CHAPITRE VII. La Lettre du Cancérologue TH302 : prodrogue activée par un faible niveau en O 2 (hypoxie) Drogue active : agent alkylant."— Transcription de la présentation:

1 Cancer du pancréas CHAPITRE VII

2 La Lettre du Cancérologue TH302 : prodrogue activée par un faible niveau en O 2 (hypoxie) Drogue active : agent alkylant Cible les zones tumorales plus hypoxiques que le tissu normal ➜ Évalué en phase II* (n = 47) : RP = 19 %, SD = 70 % Cancer du pancréas avancé : gemcitabine + TH302 versus gemcitabine Phase II randomisée (1) 60 ESMO D’après Borad M et al., abstr. 666O, actualisé * Borad M, ASCO GI 2011, abstr. 265 Métabolite actif Br-IPM (moutarde bromo- isophosphoramide) Hypoxie sévère Prodrogue inactive TH302 Zone d’hypoxie

3 La Lettre du Cancérologue Inclusion : ADK du pancréas LA ou M+, OMS 0 ou 1, cible mesurable Objectifs principaux : SSP, tolérance Objectifs secondaires : RO, SG, diminution du taux de CA19-9, mêmes objectifs après crossover Cancer du pancréas avancé : gemcitabine + TH302 versus gemcitabine Phase II randomisée (2) 61 ESMO D’après Borad M et al., abstr. 666O, actualisé ADK du pancréas LA M+* (n = 214) Gemcitabine + TH302 (240 mg/m 2 ) 3 semaines/4 Gemcitabine + TH302 (340 mg/m 2 ) 3 semaines/4 Gemcitabine (1 000 mg/m 2 ) 3 semaines/4 Crossover R 1:1 Gemcitabine + TH302 (340 mg/m 2 ) Gemcitabine + TH302 (240 mg/m 2 ) * Stratification LA versus M+ R 1:1:1

4 La Lettre du Cancérologue Caractéristiques : LA (24 %), métastases hépatiques/pulmonaires (62 %/17 %) Toxicité Cancer du pancréas avancé : gemcitabine + TH302 versus gemcitabine Phase II randomisée (3) 62 ESMO D’après Borad M et al., abstr. 666O, actualisé Effets secondaires (%) Gemcitabine (n = 69) Gemcitabine + TH mg/m 2 (n = 71) Gemcitabine + TH mg/m 2 (n = 74) Fatigue Nausée Vomissements Rash Mucite Thrombopénie Neutropénie Anémie Tous grades Grade 3/4

5 La Lettre du Cancérologue Cancer du pancréas avancé : gemcitabine + TH302 versus gemcitabine Phase II randomisée (4) 63 ESMO D’après Borad M et al., abstr. 666O, actualisé Résultats Gemcitabine (n = 69) Gemcitabine + TH mg/m 2 (n = 71) Gemcitabine + TH mg/m 2 (n = 74) p Taux de réponse (%) Diminution moyenne du CA19-9* 10 – – – ,021 - SSP médiane (mois)3,65,66*0,008 SG médiane (mois)6,98,79,2NS Gemcitabine versus gemcitabine + TH302 (240) HR = 0,655 (IC 95 : 0,46-1,02) Log-rank test : p = 0,060 Gemcitabine versus gemcitabine + TH302 (340) HR = 0,589 (IC 95 : 0,40-0,88) Log-rank test : p = 0,008 3,65,66,0 Gemcitabine (n = 69) Gemcitabine + TH302 (240, n = 71) Gemcitabine + TH302 (340, n = 74) * par rapport à J1 SSP

6 La Lettre du Cancérologue Nouvelle cible thérapeutique : l’hypoxie Étude de phase II randomisée positive pour son objectif principal (SSP) Toxicité hématologique notable Poursuite en phase III prévue MAIS : –Inclusion des LA (maladie différente) –La gemcitabine pour “tout patient” est-elle le bon bras de contrôle (hENT1, CO1-101, FOLFIRINOX) ? Conclusion Cancer du pancréas avancé : gemcitabine + TH302 versus gemcitabine Phase II randomisée (5) 64 ESMO D’après Borad M et al., abstr. 666O, actualisé

7 La Lettre du Cancérologue Contexte : chez les patients métastatiques, le FOLFIRINOX* améliore la RO, la SSP et la SG en L1 par rapport à la gemcitabine (Conroy T, N Engl J Med 2011;364; ) ➜ Nombre médian de cycles reçus : 5 (1-30) Cancer du pancréas localement avancé Évaluation du FOLFIRINOX dans une étude multicentrique française de l’AGEO (1) 65 ESMO D’après Marthey L, abstr. 716P, actualisé Cancer du pancréas localement avancé non résécable, non métastatique et traité par FOLFIRINOX Non résécable en raison d’un envahissement artériel dans 65 % des cas et d’un envahissement veineux dans 66 % des cas 77 patients inclus entre février 2010 et février 2012 dans 10 centres français –ADK du pancréas LA, OMS 0 ou 1 –Non-résécabilité déterminée en RCP –Absence de métastases au scanner * Oxaliplatine 85 mg/m² J1, irinotécan 180 mg/m² J1, LV 400 mg/m² J1, 5-FU 400 mg/m² i.v. bolus J1, 5-FU mg/m² en perfusion de 46 h J1-2 Toxicitén = 77 Décès toxique0 % Arrêt pour toxicité6 % Neutropénie de grade 3-4 Nausée de grade 3-4 Diarrhée de grade 3-4 Neuropathie de grade % 9 % 6 % 25 % GCSF prophylactique82 %

8 La Lettre du Cancérologue Résultats ➜ Toxicité du FOLFIRINOX similaire à celle observée chez les patients métastatiques ➜ Résultats prometteurs en termes de résécabilité à évaluer en phase III Cancer du pancréas localement avancé Évaluation du FOLFIRINOX dans une étude multicentrique française de l’AGEO (2) 66 ESMO D’après Marthey L, abstr. 716P, actualisé Efficacitén = 77 RO TCM* 28 % 84 % SSP à 1 an SG à 1 an 59 % 77 % Résécabilité secondaire 36 % * Taux de contrôle de la maladie : réponse complète + réponse partielle + maladie stable SG SSP


Télécharger ppt "Cancer du pancréas CHAPITRE VII. La Lettre du Cancérologue TH302 : prodrogue activée par un faible niveau en O 2 (hypoxie) Drogue active : agent alkylant."

Présentations similaires


Annonces Google