La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Service Traitement de l’Information et Méthodologies.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Service Traitement de l’Information et Méthodologies."— Transcription de la présentation:

1 Service Traitement de l’Information et Méthodologies

2 Planification des essais en champs et méthodes d’analyse des résultats : le point de vue de Arvalis – Institut du végétal Partie 2 : analyse des résultats François PIRAUX Service Traitement de l’Information et Méthodologie Arvalis – Institut du végétal

3 Service Traitement de l’Information et Méthodologies Organisation au niveau expérimentation à Arvalis Responsables de protocoles ExpérimentateursService Stat écriture des protocoles synthèse des résultats mise en place et suivi des essais analyse SERVICE D’APPUI consultance70 % formation15 % veille15 %

4 Service Traitement de l’Information et Méthodologies Analyse des résultats d’essais les personnes qui réalisent un essai analysent les résultats méthodes simples : modèle linéaire et ANOVA objectif de l’analyse = validation statistique de l’essai  examen des résidus analyses « standardisées »

5 Service Traitement de l’Information et Méthodologies Analyse des résultats d’essais

6 Service Traitement de l’Information et Méthodologies Analyse des résultats d’essais

7 Service Traitement de l’Information et Méthodologies Service Stat Service d’appui consultance (70%) : - aide à l’interprétation de résultats d’analyses - aide à la rédaction de protocoles - encadrement de stagiaires - analyse des « cas difficiles » (covariable, gradient intra-bloc, réseaux d’essais à « trous », mesures répétées, …) formation (15%) : interne et externe veille (15%)  D’une façon générale, le rôle du service stat consiste à mettre en œuvre et à garantir le bon usage des méthodes les plus appropriées aux besoins de l’institut

8 Service Traitement de l’Information et Méthodologies Service Stat modèle linéaire généralisé pour traiter des données non distribuées normalement (%, comptages) modèle mixte pour traiter des données i) présentant différents niveaux de variabilité aléatoire (bloc, lieux, variétés*lieux, …) ii) non indépendantes (mesures répétées) méthodes spatiales pour l’analyse d’essais hétérogènes et d’essais sans répétition méthodes pour l’étude de l’interaction génotype*milieu méthodes bayésiennes pour prendre en compte une information a priori Notre activité de veille nous amène à identifier, mettre en œuvre et transférer les méthodes les plus appropriées aux besoins de l’institut, par exemple :

9 Service Traitement de l’Information et Méthodologies Service Stat Le rôle du service statistique consiste également à garantir le bon usage des méthodes utilisées, y compris des méthodes « traditionnelles ». Pour les expérimentateurs, l’analyse des résultats n’est pas de la routine.

10 Service Traitement de l’Information et Méthodologies La pratique de l’analyse statistique dans les campagnes Dispositif en carré semi-latin … … analysé en bloc … analysé en bloc dans les 2 directions et on retient l’analyse qui convient le mieux Analyse ne correspondant pas au dispositif

11 Service Traitement de l’Information et Méthodologies La pratique de l’analyse statistique dans les campagnes Bloc 1 Bloc Bloc Le bloc 3 est dans un ordre déterminé … le même pour les 5 essais du réseau Randomisation

12 Service Traitement de l’Information et Méthodologies La pratique de l’analyse statistique dans les campagnes Variété A Variété B Comparaison A - B  test t avec 300 « répétitions » Carte de rdt Nouvelles technologies

13 Service Traitement de l’Information et Méthodologies La pratique de l’analyse statistique dans les campagnes Variété AVariété B Comparaison A - B  ANOVA avec 4 blocs Bloc 1 Bloc 2 Bloc 3 Bloc 4

14 Service Traitement de l’Information et Méthodologies La pratique de l’analyse statistique dans les campagnes Que faire en présence de données suspectes ?  tendance à supprimer systématiquement les données suspectes Données suspectes

15 Service Traitement de l’Information et Méthodologies La pratique de l’analyse statistique dans les campagnes Essai traitement fongicide : 3 traitements étudiés 13 blocs Variable analysée : teneur en DON Si on supprime les 2 données suspectes, il en sort une autre. Si on la supprime également, il en sort une quatrième. Si on la supprime, tout va bien !

16 Service Traitement de l’Information et Méthodologies La pratique de l’analyse statistique dans les campagnes En réalité, il existe une liaison entre la variance et la moyenne des données : L’analyse réalisée sur ln(DON) ne présentent pas de problème

17 Service Traitement de l’Information et Méthodologies La pratique de l’analyse statistique dans les campagnes Interaction traitements * blocs Supprimer un bloc ? Un traitement ? Essai techniques de désherbage : 6 techniques étudiées 3 blocs Variable analysée : nombre d’oxalis

18 Service Traitement de l’Information et Méthodologies La pratique de l’analyse statistique dans les campagnes Le phénomène est multiplicatif  modèle additif pas adéquat Passage ou logDonnées brutes

19 Service Traitement de l’Information et Méthodologies Conclusion Garantir l’excellence méthodologique de nos travaux c’est utiliser des méthodes de « pointe », mais cela consiste également à faire en sorte que les « fondamentaux » soit respectés. Deux conditions : - formation des utilisateurs - assistance des utilisateurs  EFFORT PERMANENT


Télécharger ppt "Service Traitement de l’Information et Méthodologies."

Présentations similaires


Annonces Google