La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LA GESTION DES RISQUES DU PHARMACIEN La vision d’une Mutuelle d’assurance professionnelle C ONGRÈS N ATIONAL DES P HARMACIENS Cannes-Mandelieu - 19 octobre.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LA GESTION DES RISQUES DU PHARMACIEN La vision d’une Mutuelle d’assurance professionnelle C ONGRÈS N ATIONAL DES P HARMACIENS Cannes-Mandelieu - 19 octobre."— Transcription de la présentation:

1 LA GESTION DES RISQUES DU PHARMACIEN La vision d’une Mutuelle d’assurance professionnelle C ONGRÈS N ATIONAL DES P HARMACIENS Cannes-Mandelieu - 19 octobre 2014

2 Congrès National des Pharmaciens - Cannes-Mandelieu - 19 octobre 2014 La gestion des risques 2 Pour le pharmacien, la gestion des risques est une nécessité :  Au fur et à mesure de l’accumulation d’un patrimoine,  Du fait de la judiciarisation de notre société. Pour un assureur un risque n’est assurable qu’à condition :  Qu’il soit quantifiable,  Qu’il existe un aléa,  Qu’il soit mutualisable (la loi des grands nombres).

3 Congrès National des Pharmaciens - Cannes-Mandelieu - 19 octobre 2014 La gestion des risques du pharmacien 3 Quelques idées de base : – Le couple risque / rendement, – L’aversion et l’appétence au risque. Nos contradictions : – La recherche du prix le plus bas, – Et les meilleures garanties. Exemple : le risque rendement des produits financiers

4 Congrès National des Pharmaciens - Cannes-Mandelieu - 19 octobre 2014 Les étapes de la gestion des risques 4 Identifier Réduire Financer Contrôler

5 Congrès National des Pharmaciens - Cannes-Mandelieu - 19 octobre 2014 Les étapes de la gestion des risques 5 Identifier les risques

6 Congrès National des Pharmaciens - Cannes-Mandelieu - 19 octobre 2014 Identification des risques professionnels 6 Approche de bon sens des risques d’un pharmacien : -Les risques liés aux biens : Dégât des eaux, dommages électriques, vol, incendie, tempête, bris de glace… -Les risques liés à la personne : arrêt de travail, incapacité, invalidité, décès, -Les risques liés aux prêts : assurance décès / incapacité et invalidité, -Les risques liés à la responsabilité : erreur dans la délivrance de médicaments, contrôle de la prescription … -Les risques liés à l’activité commerciale : perte d’exploitation, perte de valeur du fonds de commerce liée à la perte de clientèle, -Les risques « politiques » : décisions des pouvoirs publics, changement de législation…

7 Congrès National des Pharmaciens - Cannes-Mandelieu - 19 octobre 2014 Les étapes de la gestion des risques 7 Réduire les risques

8 Congrès National des Pharmaciens - Cannes-Mandelieu - 19 octobre 2014 Réduire les risques 8 Deux actions principales pour les risques assurables : Risques de Fréquence PRÉVENTION Risques Graves PROTECTION C HAMP D ’ ACTION D ’ UN SYNDICAT PROFESSIONNEL ! Et pour les risques non assurables ? -Perte de revenus liée à une perte de clientèle : le risque d’entreprendre n’est pas assurable, -Risques politiques : un risque non assurable, notamment car il n’est pas mutualisable entre les professionnels assurés. Et pour les risques non assurables ? -Perte de revenus liée à une perte de clientèle : le risque d’entreprendre n’est pas assurable, -Risques politiques : un risque non assurable, notamment car il n’est pas mutualisable entre les professionnels assurés.

9 Congrès National des Pharmaciens - Cannes-Mandelieu - 19 octobre 2014 La Prévention / Protection 9 INCENDIE : – Détecteur de fumées, – Respect des obligations concernant vérifications annuelles des installations électriques et maintenance extincteurs - droit du travail et ERP (établissement recevant du public). Faire aussitôt effectuer les travaux préconisés par le vérificateur, – Eviter les branchements multiples d’appareils électriques sur une seule prise et contrôler le rapport consommation/puissance, – Eviter si possible les containers « papiers/cartons » sans surveillance et la nuit aux abords immédiats des locaux (facteur de nombre d’incendies en Centres Commerciaux), – Rideaux de fer (Protection) dans les zones à risque. DEGAT DES EAUX : – entreposer vos marchandises à une hauteur supérieure à 10 cm (hauteur d’une palette) ou plus dans les zones inondables, – période gel (idem habitation). PROFESSIONNEL

10 Congrès National des Pharmaciens - Cannes-Mandelieu - 19 octobre 2014 La Prévention / Protection 10 VOL : – Respecter les règles de protection et utiliser les moyens de protection équipant vos locaux, – Renforcer les protections après un premier vol pour éviter récidives avec même mode opératoire, – Eviter présentoirs de produits onéreux (parfumerie, optique) à proximité des portes d’accès, – Ne pas laisser d’espèces non enfermées et non protégées pendant les heures d’ouverture (la pochette « banque » laissée sur le bureau), – Eviter la routine dans le dépôt d’espèces en banque et varier les jours et heures des dépôts, – Les espèces transportées doivent l’être sur la personne et non visibles. Eviter sac ou pochette tenu à la main dont le vol à l’arraché est facile, – Transport en véhicule : fermer portes et vitres. Eviter le transport sur siège passager et sièges arrières.

11 Congrès National des Pharmaciens - Cannes-Mandelieu - 19 octobre 2014 La Prévention / Protection 11 AUTRES : – Posséder une sauvegarde (hebdomadaire) des données de l’officine dans un endroit autre que les locaux professionnels. S’assurer également de leur bonne lecture et exploitation, – Onduleurs pour matériel informatique et électronique, – Télésurveillance pour marchandises sous température contrôlée, – traçabilité des informations : conserver les factures, – Factures et photos.

12 Congrès National des Pharmaciens - Cannes-Mandelieu - 19 octobre 2014 Les étapes de la gestion des risques 12 Financer les risques

13 Congrès National des Pharmaciens - Cannes-Mandelieu - 19 octobre 2014 Rappel des deux mécanismes assurantiels 13 ASSURANCE NON VIE (RC, Incendie, dommage, santé….)  Principe indemnitaire (indemnité = montant du préjudice donc pas de cumul d’indemnités pour un même sinistre),  Mécanisme assurantiel = mutualisation,  Prix = valeur du rapport Sinistre/Prime. ASSURANCE VIE (décès, épargne…)  Principe forfaitaire (choix du montant garanti par l’assuré, cumul de garanties et donc des indemnités est possible),  Mécanisme assurantiel = fondé sur la durée de la vie humaine + taux d’intérêt technique,  Prix = lié à l'âge (+ sélection médicale) et au niveau des taux d’intérêt. LA MUTUALISATION ESPERANCE DE VIE

14 Congrès National des Pharmaciens - Cannes-Mandelieu - 19 octobre 2014 Financement des sinistres en assurance non vie 14 Remarques sur les Sinistres : il faut distinguer les sinistres de fréquence et les sinistres d’intensité.  Assurance : solution pour financer les sinistres. l’assurance a toujours une limite monétaire (sauf pour la RC corporelle en Automobile) par sinistre et/ou par année d’assurance (ex. : 8 m€ en RCP):  De manière explicite ou implicite

15 Congrès National des Pharmaciens - Cannes-Mandelieu - 19 octobre 2014 Sinistres d’intensité et sinistres de fréquence 15

16 Congrès National des Pharmaciens - Cannes-Mandelieu - 19 octobre 2014 Sinistres d’intensité et sinistres de fréquence 16 Sinistres de fréquence : nombre important de sinistres de faible ampleur (exemple de l’assurance santé) P RIX ÉLEVÉ PAR RAPPORT À LA GARANTIE Exemple : une cotisation annuelle de € pour un sinistre moyen de 30/50 Euros Sinistre d’intensité : faible fréquence mais montant important (exemple un incendie). P RIX FAIBLE PAR RAPPORT À LA GARANTIE Exemple :un taux de 1 pour mille, soit pour 2 millions d’Euros de capitaux assurés une prime de € correspond à un sinistre tous les mille ans.

17 Congrès National des Pharmaciens - Cannes-Mandelieu - 19 octobre 2014 Le financement en assurance non vie 17 Exemple de l’INCENDIE : le financement du risque se fera par : 16 millions € Exemple : plafond de la garantie = 16 millions € Transfert à l’assureur en contre partie d’une prime Franchise pour diminuer le coût de la prime

18 Congrès National des Pharmaciens - Cannes-Mandelieu - 19 octobre 2014 Le financement en assurance non vie 18 RESPONSABILITE CIVILE : pas de franchise 8 millions € Part illimitée = non assurée soit un éventuel reste à charge pour l’assuré Plafond de la garantie = 8 millions € Transfert à l’assureur moyennant une prime

19 Congrès National des Pharmaciens - Cannes-Mandelieu - 19 octobre 2014 La formation du prix en assurance-vie 19 1ère étape : la constitution d’un capital dépend de la durée de l’épargne et du taux d’intérêt. Le bonus : l’aspect fiscal 2ème étape (en général) : le versement d’une rente dont le montant dépend : -Du capital constitué, -De l’âge (utilisation de tables de mortalité), -Des taux d’intérêt. De l'âge de l’assuré, De son état de santé Globalement, le prix est identique pour une même classe d'âge. POURQUOI LES PRIX SONT-ILS DIFFÉRENTS ? -Du fait de l’arbitrage entre solidarité et différentiation liée à l’âge ou à l’état de santé, -Du fait des frais de gestion et des exclusions de chaque assureur. Assurance vie en cas de vie = L’âge Assurance vie en cas de vie = L’âge Assurance vie en cas de décès = un tarif qui dépend : Assurance vie en cas de décès = un tarif qui dépend :

20 Congrès National des Pharmaciens - Cannes-Mandelieu - 19 octobre 2014 Les étapes de la gestion des risques 20 Contrôler = Arbitrer en fonction de son attitude face au risque

21 Congrès National des Pharmaciens - Cannes-Mandelieu - 19 octobre L’approche simpliste s’assurer au prix le plus bas. La vraie démarche est d’arbitrer entre : PRIX / GARANTIE / APPÉTENCE OU AVERSION AUX RISQUES Arbitrer

22 Congrès National des Pharmaciens - Cannes-Mandelieu - 19 octobre 2014 Arbitrer 22 Comprendre les garanties : Exemple : choisir entre des périls dénommés et une « tout risque sauf ». Une « tout risque sauf », permet de bénéficier d’une couverture d’assurance pour des risques qu’on n’imaginait pas. C’est par exemple le cas pour la Multirisque Professionnelle de la MADP.

23 Congrès National des Pharmaciens - Cannes-Mandelieu - 19 octobre 2014 Arbitrer 23 Déterminer son appétence et aversion au risque Exemple : Suis-je prêt à conserver une franchise en contrepartie de la réduction du prix ?

24 Congrès National des Pharmaciens - Cannes-Mandelieu - 19 octobre A PPÉTENCE = Franchise élevée Garantie faible= Faible coût Sans franchiseGarantie élevée= Coût élevé A VERSION = L’arbitrage pour financer les risques UN COÛT FAIBLE EST INCOMPATIBLE AVEC L ’ AVERSION AU RISQUE !

25 Congrès National des Pharmaciens - Cannes-Mandelieu - 19 octobre 2014 Démarche rationnelle : G ARANTIE ÉLEVÉE pour : les risques à faible fréquence F RANCHISE ÉLEVÉE pour : les risques à forte fréquence 25 Incendie, Perte d’exploitation, tempête, dommages aux biens,… prévoyance. Bris de glace, santé, dommages électriques Soit une attitude d’aversion au risque Soit une attitude d’appétence au risque

26 Congrès National des Pharmaciens - Cannes-Mandelieu - 19 octobre 2014 LA GESTION DES RISQUES EST D’ABORD UNE AFFAIRE DE BON SENS Il faut, après avoir identifié et réduit ses risques, entrer dans une démarche rationnelle et non émotionnelle -A quel niveau dois-je me garantir ? -Comment suis-je prêt à financer mes risques ? -….et bien choisir son assureur ….. Conclusion OBJECTIF MAXIMISER SES PROTECTIONS EN MINIMISANT LE COÛT

27 Congrès National des Pharmaciens - Cannes-Mandelieu - 19 octobre 2014 La MADP Ses caractéristiques Créée en 1890 par des pharmaciens Mutuelle d’assurance professionnelle  Société d’assurance mutuelle régie par le code des assurances  Société de personnes Mutuelle solide financièrement  Fonds propres économiques = 55,8 M€ (dont 21,5 M€ de fonds propres comptables)  Encaissement =9 030 K€ Les sociétaires sont « propriétaires » de la Mutuelle  Pas d’actionnaires à rémunérer  Administrée par des pharmaciens 27


Télécharger ppt "LA GESTION DES RISQUES DU PHARMACIEN La vision d’une Mutuelle d’assurance professionnelle C ONGRÈS N ATIONAL DES P HARMACIENS Cannes-Mandelieu - 19 octobre."

Présentations similaires


Annonces Google