La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Rééducation après opération du rachis lombaire : revue de la littérature Séminaire du service de kinésitherapie Bruxelles – 03/12/13 – I.Coutouzis.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Rééducation après opération du rachis lombaire : revue de la littérature Séminaire du service de kinésitherapie Bruxelles – 03/12/13 – I.Coutouzis."— Transcription de la présentation:

1 Rééducation après opération du rachis lombaire : revue de la littérature Séminaire du service de kinésitherapie Bruxelles – 03/12/13 – I.Coutouzis

2 INTRODUCTION  Rééducation : quoi exactement ?  Contenu ?  Quand commencer ?  Modalités : nb de séances, fréquence, durée  Est-elle nécessaire ?  Est-elle la même pour tous les types de chirurgie?  La cure d’hernie discale  L’arthrodèse  La laminectomie (pour un canal lombaire étroit)  Peut-on tirer des guide-lines pour la pratique clinique? 2

3 INTRODUCTION Ce questionnement est d’autant plus important que de nombreux patients gardent des D+ et sont insatisfaits après une opération  Pour les patients opérés d’une HDL :  10-40% gardent des symptomes  2-19% font une récidive après une 1 ère opération  74% des récidives surviennent dans les 6 mois post-op Ostelo et al  Pour les patients opérés d’une arthrodèse :  25% disent ne pas sentir de changement ou une dégradation de leur état ( pour la D+)  A 1 an post-op 40% des patients ne sont pas satisfaits des résultats de l’opération Rushton et al  Pour les patients opérés d’un canal lombaire étroit :  Les taux de réussite à long termes varient entre 45 et 72 % Mannion et al

4 INTRODUCTION Existe-t-il de la littérature sur la rééducation après chirurgie lombaire ? Quelle rééducation? Quand ? Quelles modalités ? Pour quel type de chirurgie ? 4

5 pour quel type de chirurgie retrouve-t-on de la littérature ?  Existence d’études pour les grandes catégories de chirurgie : HDL, arthrodèses et laminectomie  Plus d’études pour HDL > arthrodèses > CLE  Mais pas de spécificité des études par rapport au type de chirurgie (ex: chirurgie mini-invasive ou à ciel ouvert) 5

6 Rééducation post-op Après cure d’hernie discale 6 la rééducation après une cure D’HERNIE DISCALE ? Quelle rééducation? Quand ? Quelles modalités ?

7 Rééducation post-op après cure d’hernie discale « Rehabilitation after lumbar disc surgery: an update Cochrane review » the Cochrane Collaboration 2011, Ostelo et al  14 ERC (n = 1927)  Etudes classés en 3 groupes :  Ttt débute immédiatement après l’opération  Ttt débute à 4-6 sem post-op  Ttt débute > 1 an post-op  Chaque groupe de classement comprend 3 catégories d’études :  Ttt versus pas de ttt  Ttt versus autres ttt  Ttt clasique + X versus ttt classique 7

8 Rééducation post-op pour une HDL 14 ERC Début immédiat 011 Début 4-6 sem post- op Ttt / pas de ttt 3 Ttt / autres ttt 9 Ttt classique + X / ttt classique 0 Début 1 an post-op 011 8

9 Etudes qui débutent à 4-6 semaines post-op  Exercices > pas d’exercices, à court terme  d+ (faible nvx de preuve) et état fonctionnel (nvx de preuve moyen)  Exercices intenses > exercices modérés, à court terme  d+ (fnp) et état fonctionnel (npm)  Exercices supervisés par un thérapeute = des exercices faits à la maison, à court terme  D+ (fnp) et état fonctionnel (fnp)  Un programme d’exercices actifs ne semble pas augmenter le taux de ré-opération chez les patients opérés pour la première fois 9

10 Rééducation post-op après arthrodèse 10 la rééducation après ARTHRODESE ? Quelle rééducation? Quand ? Quelles modalités ?

11 Rééducation post-op après arthrodèse « Physiotherapy rehabilitation following lumbar spinal fusion : a systematic review and meta-analysis of RCT» BMJ Open 2012, Rushton et al.  2 ERC (n = 188)  Exercices/rééducation psycho-motrice (approche cognitivo- comportementale et rééducation du contrôle moteur lombaire)  D+ à court et long terme est la seule variable comparable entre ces 2 études  Niveau d’évidence très faible quand à l’efficacité de la rééducation psycho-motrice sur la D+ après arthrodèse lombaire  Impossibilité d’en tirer des recommandations de bonne pratique car trop peu d’études et trop grande hétérogénéité 11

12 Rééducation post-op après arthrodèse « Early rehabilitation targeting cognition, behaviour and motor function after lumbar fusion: a randomized controlled trial » Spine 2010, Abbott et al.  La rééducation dès la sortie de l’hôpital  20 min d’explications puis 12 sem d’entrainement à la maison  3x90 min ttt guidé par un kiné pour gp psycho-moteur  Rééducation psycho-motrice > Exercices, court et long terme : capacités fonctionnelles, D+, attentes, peur du mvt, auto-efficacité, gestion de la D+  La rééducation psycho-motrice post-op peut être entreprise durant les 3 premiers mois sans danger 12

13 Rééducation post-op après arthrodèse « the effect of early initiation of rehabilitation after lumbar spinal fusion » Spine 2012, Oestergaard et al.  Rééducation qui débute à 6 ou 12 sem post-op  4 x 2h (avec un kiné) + exo maison  20 min échange verbal : D+, incapacité ds AVJ, difficultés, conseils, support psy  Apprentissage d’exo pour la maison : stabilisation de la colonne, renforcement des gd gpe mR, conseils ergonomiques  gpe 12 sem >> 6 sem, à 6 mois et 1 an post-op : D+, mobilité fonctionnelle, AVJ  timing optimal et non seulement rééducation optimale ? 13

14 Rééducation post-op après laminectomie 14 la rééducation après une LAMINECTOMIE ? Quelle rééducation? Quand ? Quelles modalités ?

15 Rééducation post-op après laminectomie « A randomized controlled trial of post-operative rehabilitaion after surgical décompression of the lumbar spine » Eur Spine J 2007, Mannion et al.  La rééducation débute à 8 sem post-op  Recommandation de « rester actifs »  kiné individuelle: stabilisation de la colonne lombaire et renforcement des muscles du dos  2x30 min/sem pendant 12 sem  kiné individuelle: toutes techniques  2x30 min/sem pendant 12 sem  « rester actif » = kiné-ST et kiné-MIX. Evolution similaire  D+ : réduction significative en post-op puis stable, Incapacité : amélioration progressive jusque 1 an post-op avec un pic entre 6 sem et 6 mois 15

16 CONCLUSIONS  Actuellement aucun consensus ou conseils de bonne pratique pour la rééducation après une chirurgie lombaire  Trop peu d’études et de qualité insuffisante  Qualité faible (peu de RCT, stats, protocole…etc)  Grand risque de biais  Échantillons non homogènes (ex: plusieurs types d’interventions, âge)  Début de ttt non homogène (vocabulaire non uniforme: « early »)  Type de chirurgie non homogène  Type de traitement non défini (ttt classique = ?)  Évaluations non homogènes  Critères d’inclusion et d’exclusion non homogènes 16

17 CONCLUSIONS  Tendances actuelles (Mannion 2007, Oestergaard 2012, Abbott 2010, Christensen 2003, Caby 2010, McGregor 2011, Ostelo 2011, Tarnanen 2012)  Approche cognitivo-comportementale pour la mise en place de stratégies « de faire face »  Réapprentissage du contrôle moteur au niveau lombaire : exercices de stabilisation lombo-pelvienne avec difficulté progressive  Renforcement progressif des grands groupes musculaires du dos, de l’abdomen, et des membres inférieurs  Réentrainement de gestes fonctionnels, conseils ergonomiques  Réentrainement cardio-respi (endurance)  Étirements, assouplissements 17

18 CONCLUSIONS  Tendances actuelles (suite)  Ré-entraîner chaque déficit spécifiquement  cela qui implique un bilan précis de chaque patient  Poursuivre l’entrainement à la maison  La compliance, à long terme, des patients diminue avec le temps  nécessite de soutien régulier  Perspectives  Continuer la recherche MAIS améliorer le design afin d’aboutir à des guide-lines solides  Travailler en collaboration avec les chirurgiens  critères de sélection pour le choix des patients à opérer 18

19 Merci pour votre attention « Il arrive parfois que ce soit en tirant les conséquences des évidences les plus évidentes que l’on découvre les vérités les moins évidentes. » Denis Guedj 19

20 Quoi faire en post-op immédiat (hôpital et domicile) ?  À Erasme :  1 er levé : HDL à 24h post-op, arth voie post et CLE à 48h post-op  Kiné hôpital : mob active des Minf au lit, transfert coucher-assis après 1 er levé, marche corrigée, escaliers, conseilles ergonomiques, éducation thérapeutique, explication du programme de remise en charge progressive à domicile  Kiné domicile : peut débuter immédiatement qqsoit la chir mais contenu ??? 20

21 Quoi faire en post-op immédiat (hôpital et domicile) ?  Dans le littérature :  Mannion et al., 2007  1er levé : CLE à 24h post-op  Pas de kiné avant 6 à 8 sem post-op pour favoriser cicatrisation des tissus mais permission de marcher et bouger normalement  Abbott et al., 2010  Kiné hôpital : exo respi, exo circulatoires, W des transfères, marche, AVJ adaptées au patient  Kiné post-op à la sortie de l’hopital (0 à 12 sem post-op) : exercices de contrôle moteur de la région lombo-pelvienne + approche cognitivo-comportementale 21


Télécharger ppt "Rééducation après opération du rachis lombaire : revue de la littérature Séminaire du service de kinésitherapie Bruxelles – 03/12/13 – I.Coutouzis."

Présentations similaires


Annonces Google