La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La réaction de l’organisme envers le non-soi Système immunitaire Système qui permet de maintenir l’intégrité de l’organisme S. Pontégnie-Istace.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La réaction de l’organisme envers le non-soi Système immunitaire Système qui permet de maintenir l’intégrité de l’organisme S. Pontégnie-Istace."— Transcription de la présentation:

1

2 La réaction de l’organisme envers le non-soi Système immunitaire Système qui permet de maintenir l’intégrité de l’organisme S. Pontégnie-Istace

3 Deux types Immunité naturelle ou non spécifique –Première ligne de défense –Identique quel que soit l’agresseur –Défenses mécaniques, chimiques et cellulaires Immunité acquise ou spécifique –Deuxième ligne de défense –Dirigée contre un agresseur précis et lui seul –Nécessite une distinction entre le soi et le non-soi

4 Immunité naturelle ou non spécifique Défenses mécaniques –Peau et muqueuses Défenses chimiques –Sécrétions externes larmes, mucus, salive… Défenses cellulaires –Macrophages et granulocytes Exemple: réaction inflammatoire –Rougeur- douleur- chaleur- tumeur Coll.ADN Biologie Term D Hachette Lycées 1989 p 280

5 Défenses mécaniques et chimiques –Muqueuse ciliée des voies respiratoires Campbell Biologie DeBoeck Université 1995 p851

6 Réaction inflammatoire Campbell,Biologie, DeBoeck Université 1995 p854

7 Phagocytose Macrophage phagocytant un globule rouge Coll. Tavernier, Biologie Term D, Bordas 1983 p 408

8 PhagocytosePhagocytose Campbell Biologie DeBoeck Université 1995 p892

9 Phagocytose Coll. Tavernier, Biologie Term D, Bordas 1983 p 409

10 Immunité spécifique Le soiLe soi : –système HLA : human leucocyte antigen –protéines membranaires déterminées génétiquement –4 types en deux groupes : Classe I –A: 25 antigènes –B: 50 antigènes –C: 10 antigènes Classe II –D: 45 antigènes Le non-soiLe non-soi –antigène : tout ce qui déclenche une réponse immunitaire –caractéristiques: grosses molécules libres ou fixées présentent un site antigénique ou épitope –forme précise, stable et en surface exemple –antigène HLA d ’une autre personne –bactérie –virus

11 Streptocoque Responsables de maladies telles que des pneumonies, les bactéries du genre Streptococcus sont ici vues au microscope électronique à balayage, en fausses couleurs. "Streptocoque", Encyclopédie® Microsoft® Encarta 98.

12 Bactérie (méningocoque) Les bactéries Neisseria meningitis, ou méningocoques, sont responsables de la méningite cérébrospinale. Il s'agit de diplocoques, du groupe des cocci (bactéries de forme arrondie), qui ont tendance à se grouper deux par deux. Microscopie électronique (fausses couleurs). "Bactérie (méningocoque)", Encyclopédie® Microsoft® Encarta 98.

13 Culture de bactéries Les bactéries peuvent être cultivées en milieu liquide, dans un flacon — dans ce cas, elles se dispersent dans le milieu —, ou sur milieu solide, généralement une boîte de Petri, comme sur cette photographie. Ces boîtes contiennent une couche d'agar- agar sur lequel sont déposées des bactéries (on parle d'ensemencement de la boîte). Les bactéries issues des divisions successives des bactéries de départ restent «!sur place!», formant des colonies visibles à l'œil nu. "Culture de bactéries", Encyclopédie® Microsoft® Encarta 98

14 Virus responsables de maladies humaines Des affections telles que l'herpès, la rage, la grippe, le sida, la poliomyélite et la fièvre jaune sont d'origine virale. Parmi le million et demi de virus recensés, environ 250 sont connus pour être responsables de maladies humaines et 100 de maladies animales. "Virus responsables de maladies humaines", Encyclopédie® Microsoft® Encarta 98.

15 Demounem et al, Sciences de la Vie et de la Terre, Term S, Nathan 1994 p97

16 Immunité spécifique : deux types Immunité humoraleImmunité humorale –contre bactéries et microbes anticorps –lymphocytes B différenciés en plasmocytes sécrétant des anticorps spécifiques de l ’antigène dans le sang Immunité cellulaireImmunité cellulaire –contre virus et microorganismes intracellulaires ou cellules cancéreuses –lymphocytes T différenciés en cellules T tueuses ou cytotoxiques libérant des lymphokines telle que la perforine

17 Anticorps Protéines : –Immunoglobulines –5 classes IgA IgG IgM IgE IgD Demounem et al, Sciences de la Vie et de la Terre, Term S, Nathan 1994 p106

18 Immunité spécifique 3 phases inductioninduction –Présentation de l ’antigène par les macrophages –Reconnaissance et activation par les lymphocytes T 4 amplificationamplification –Prolifération : clone –Différenciation lymphocytes B en plasmocytes : immunité humorale lymphocytes T 8 en T cytolytiques : immunité cellulaire expressionexpression –Libération d ’anticorps par les plasmocytes –Libération de lymphokines par les T cytolytiques

19 Synthèse Immunité non spécifique Phagocytose de l’antigène par les macrophages Digestion de l’antigène et présentation de l’épitope à la surface du macrophage Reconnaissance de l’antigène et activation des lymphocytes Immunité spécifique Humorale –Prolifération des lymphocytes B et formation d’un clone spécifique de l’antigène –Formation de lymphocytes B mémoire –Différenciation en plasmocytes, grosses cellules sécrétrices d’anticorps –Libération des anticorps spécifiques dans le sang et formation de complexes immuns –Phagocytose et lyse des complexes immuns par les phagocytes Immunité cellulaire –Prolifération des lymphocytes T 8 et formation d’un clone spécifique de l’antigène –Formation de lymphocytes T mémoire –Différenciation en T cytolytiques ou tueuses –Contact avec cellule-cible portant l’antigène –Libération des lymphokines comme la perforine –Lyse de la cellule et phagocytose par phagocytes Demounem et al, Sciences de la Vie et de la Terre, Term S, Nathan 1994 p113

20 Réponses primaire et secondaire Primaire –Latence –IgM –Taux faible Secondaire –Immédiate –IgG plus spécifiques –Taux élevé Coll Calamand, Biologie Géologie Term S, Hachette Education1994 p232

21 Aides au système immunitaire VaccinationVaccination –injection d ’antigènes rendus non pathogènes mais restant immunogènes –protection active : réponse secondaire –action préventive et de longue durée SérothérapieSérothérapie –injection d ’anticorps (sérum) –protection passive –action curative de courte durée

22 Vaccination Coll Calamand, Biologie Géologie Term S, Hachette Education1994 p232

23 Calendrier des vaccinations Vaccins bactériens –Vivants atténués: BCG(tuberculose) –Tués : coqueluche, typhoïde, choléra –Anatoxines: diphtérie, tétanos –Polysaccharides: méningocoques A+C, pneumocoques Vaccins virauxVaccins viraux: –Vivants atténués: poliomyélite (buccal), rubéole, rougeole, oreillons, fièvre jaune, variole –Inactivés complets: grippe, poliomyélite (injectable), rage –Inactivés à fraction antigénique: hépatite B


Télécharger ppt "La réaction de l’organisme envers le non-soi Système immunitaire Système qui permet de maintenir l’intégrité de l’organisme S. Pontégnie-Istace."

Présentations similaires


Annonces Google