La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Naissance: En faire une belle Urgence 21° Rencontres Nationales de la Coordination Nationale des Comités de Défense des Hôpitaux et Maternités de Proximité.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Naissance: En faire une belle Urgence 21° Rencontres Nationales de la Coordination Nationale des Comités de Défense des Hôpitaux et Maternités de Proximité."— Transcription de la présentation:

1 Naissance: En faire une belle Urgence 21° Rencontres Nationales de la Coordination Nationale des Comités de Défense des Hôpitaux et Maternités de Proximité. VIRE les 2 et 3 Novembre 2013

2 Un évènement attendu: Unique et inopiné Bouleversant: il nécessite une femme, une famille, une communauté… et tout près une ou des professionnels Deux vies sont en jeu, il faut les soutenir, les aider, parfois les protéger, les secourir… leur donner le goût de vivre…de lutter. Aujourd’hui (ce fut très long), nous le pouvons, le plus souvent,

3 Comment faire pour qu’il en soit ainsi? Accompagner par l’écoute et l’échange toute grossesse: il faut du temps, de la disponibilité et de la proximité. Assurer à ce futur enfant, à sa mère et à tous ceux qui les entourent que l’évolution de cette grossesse est bonne, malgré les mille petits maux qui les ennuient parfois. Aujourd’hui, nous possédons de très nombreux instruments qui le permettent avec le plus souvent une grande précision.

4 Parfois, ce futur enfant, cette future maman, sont malades, ou sont menacés d’une pathologie de la grossesse. Une pathologie doit alors être surveillée conjointement par la sage-femme et un médecin de la Maternité d’accueil. Les données précises doivent en être connues (le dossier médical) par la Maternité d’accueil qui attend cette femme à tout instant (disponibilité de chambres) Cette femme, ce couple, doivent être informés de la situation et des conditions de la naissance, sans brusquerie, ni paternalisme, ni abus d’autorité: cette histoire est leur histoire

5 Les meilleures conditions de naissance que nous devons offrir. Rendre accessible le bon accompagnement (appelé « surveillance ») de toute grossesse par une sage-femme (publication Lancet 2013). Prévoir dès le deuxième trimestre le lieu d’accueil de ce bébé et prendre les mesures l’assurant. Respecter la gradation des soins périnataux: - Niveau 1: tous les accouchements « physiologiques) environ 80% ( accouchements: de 600 à 1000 Maternités) - Niveau 2: accouchements nécessitant un déclenchement, une surveillance particulière et éventuellement une extraction instrumentale ou chirurgicale, ainsi que les accouchements prématurés de plus de 31 semaines: 15 à 18%( de 100 à 150 Maternités) - Niveau 3: les pathologies materno-fœtales les plus lourdes: 3 à 5% ( de 1 à 3 Maternités par Région) - Travailler en réseaux de soins territoriaux.

6 Influence des temps d’accès à la maternité la plus proche sur les résultats de santé périnatale en Bourgogne _______________________ Combier E, CharreireH, Le Vaillant M, GouyonJB, QuantinC, ZeitlinJ Territoire de vie, santé périnatale et adéquation des services de santé EMOIS/ADELF Dijon, 13 Mars 2012

7 Territoires de vie, santé périnatale et adéquation des services de santé : influence des temps d’accès à la maternité la plus proche sur les résultats de santé périnatale en Bourgogne. Introduction En 2009, 828 communes étaient à 30 minutes ou plus d’une maternité, 275 à plus de 45minutes et 80 à plus d’une heure. Notre objectif était d’analyser l’impact des temps de trajet domicile/maternité sur les indicateurs de santé périnatale Méthode Notre étude a porté sur les accouchements et nouveau-nés (naissances uniques) domiciliés et enregistrés en Bourgogne de 2000 à 2009 (PMSI « élargi »). Les temps d’accès ont été calculés avec l’extension Chronomap® du logiciel MapInfo®, du centroïde du code PMSI du domicile de la mère au centroïde de la commune de la maternité la plus proche. L’environnement socioéconomique a été caractérisé par un score agrégé composé de données INSEE du recensement. Les codes PMSI ont été regroupés en 4 « classes de ruralité » issues du découpage de la DATAR Pour les analyses multiniveau, nous avons utilisé Proc Glimmix du logiciel SAS® Résultats De , femmes habitaient à plus de 30minutes dont 337 à plus de 45minutes (1 207 et 126 en 2009) La mortinatalité passe de 0,48% à 0,89% et la mortalité néonatale de 0,17% à 0,30% pour des temps supérieurs à 45minutes. Après ajustement sur l’âge maternel, le score socio-économique et la ruralité on observe, pour les temps supérieurs à 30minutes, une augmentation des taux d’accouchements hors hôpital, de liquide amniotique méconial, d’anomalie du rythme cardiaque foetal, de déclenchements de l’accouchement et d’hospitalisations anténatales des mères. Conclusion Nos résultats montrent qu’en Bourgogne l’augmentation de la distance à la maternité la plus proche retentit sur les résultats de santé périnatale. D’autres études sont nécessaires car si ces résultats se confirmaient leurs conséquences seraient à prendre en compte lors du calcul des bénéfices liés aux économies d’échelle attendus des restructurations.

8 En France la fermeture des maternités a augmenté les distances que les femmes ont à parcourir pour accoucher à l’hôpital. Notre étude a étudié, à partir des données de l’état civil, l’influence de la l’accès géographique aux maternités sur la probabilité d’accoucher ailleurs que dans un établissement d’accouchement. En , 0,43% des naissances ont eu lieu ailleurs que dans une maternité. Le pourcentage était plus du double lorsque le domicile de la femme se trouvait à 30km ou plus la maternité la plus proche. Le pourcentage était encore plus élevé chez les grandes multipares. Ces associations statistiques persistaient après ajustement sur les autres facteurs de risque maternels dans les analyses multi niveaux. Les longs trajets à la maternité la plus proche devraient être une préoccupation des responsables de la planification sanitaire, du fait des risques médicaux élevés qu’ils font courir tant aux mères qu’à leurs nouveau-nés. Naissances hors hôpital et accessibilité géographique des maternités, en France.

9 Les politiques La ministre de la santé rappelle que depuis 10 ans les fermetures d’établissements n’ont pas entrainé d’augmentation de la durée de transport vers les maternités. Il serait bien de publier ces chiffres étayant une réalité diversement analysée Le président de la république demande une enquête et s’engage à rendre la durée de transport vers un hôpital inférieure à 30 minutes pour toutes les urgences: ce n’est pas le cas pour les maternités!

10 Les syndicats: La C.G.T. et SUD santé-sociaux dénoncent la dégradation des conditions de soins de l’Hôpital Public liée aux restructurations hospitalières. FSU: Idem C.F.D.T., F.O.: ? Syndicats médicaux: prudence et mutisme, malgré le soutien de quelques médecins à la défense des Maternités menacées.

11 Les Associations Le Collectif Inter Associatif de la NaissancE(CIANE): défend le principe du libre choix des conditions de naissance. UFC Que Choisir: publie la Carte nationale des déserts sanitaires et préconise: -le conventionnement sélectif des médecins, la réduction des aides publiques dans les zones « surdotées », mais reste silencieux sur les fermetures de Maternité Le Collectif Inter associatif Sur la Santé (CISS): peu loquace à ce sujet.

12 La Coordination Nationale des Comités de Défense des Hôpitaux et Maternités de Proximité (C.N.) Elle s’est fondée sur la défense de la proximité comme facteur d’accessibilité et de qualité des soins. Elle lutte depuis sa création contre l’appauvrissement de notre maillage sanitaire: restructurations, fusions et fermetures hospitalières. Elle est donc fondée à lutter contre la désertification sanitaire, et en particulier hospitalière. La mort de l’enfant de Dourdan, justifie donc pour la C.N. quelles que soient les conclusions des expertises, que nous rappelions fermement le sens de notre combat et nos exigences à propos de l’organisation des soins (Loi du 4 Mars 2002)

13 Nos exigences: Arrêt immédiat des fermetures hospitalières, franches ou dissimulées (fusions et restructurations): ça continue! Abrogation de la loi Hôpital-Patients-Santé-Territoires (H.P.S.T.) toujours en vigueur et redéfinition des fonctions des Agences Régionales de Santé, (ou remplacement) qui poursuivent les objectifs de cette loi et affaiblissent l’Hôpital Public au profit du secteur commercial:« La Santé n’est pas une marchandise ». A l’exception cependant de la périnatalité, non source de profits et dont la réduction du coût « justifie » les fermetures. Condamnation de la Tarification à l’activité(T2A) qui tue les Hôpitaux de proximité. Abolition du « Numérus clausus »qui inscrit le soin dans la conception marchande de la Santé (baisse de l’offre et concurrence) et s’oppose au maintien des hôpitaux de proximité par tarissement des professionnels.

14 Des questions d’avenir: Promotion des Sages-femmes comme premières professionnelles de la Naissance: Direction des maternités. -Alternatives Publiques à l’accouchement hospitalier. -Réorganisation de la gradation des soins périnataux et des réseaux d’organisation des soins périnataux

15 Ainsi toute grossesse bien suivie, tout enfant attendu dans des conditions précisées, en accord avec l’ensemble du réseau de périnatalité, toute femme accompagnée par une ou des professionnels de la naissance, quel que soit le jour et l’heure, durant toute la durée du travail, de l’accouchement et des suites de couches, dont la durée de transport sur le lieu de naissance est inférieure à 30 minutes, doivent être assurés de la qualité des soins qui leur sont offerts, quoi qu’il arrive!


Télécharger ppt "Naissance: En faire une belle Urgence 21° Rencontres Nationales de la Coordination Nationale des Comités de Défense des Hôpitaux et Maternités de Proximité."

Présentations similaires


Annonces Google