La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

D Gile IDRC 1 LE MODELE IDRC DE LA TRADUCTION Daniel Gile ESIT – Université Paris 3

Présentations similaires


Présentation au sujet: "D Gile IDRC 1 LE MODELE IDRC DE LA TRADUCTION Daniel Gile ESIT – Université Paris 3"— Transcription de la présentation:

1 D Gile IDRC 1 LE MODELE IDRC DE LA TRADUCTION Daniel Gile ESIT – Université Paris 3

2 D Gile IDRC 2 IL Y A BIEN LONGTEMPS… ETUDIANT A LESIT TRADUCTEUR AUTODIDACTE DEPUIS PRES DE 10 ANS RENCONTRE AVEC « THEORIE DU SENS » JAVAIS TROUVE CETTE THEORIE ATTRAYANTE

3 D Gile IDRC 3 PLUS TARD, EN DEA, THEORIE DU SENS FORMALISEE LA FORME THEORISEE ETAIT PLUS RESTRICTIVE SE FOCALISAIT SUR LA DEVERBALISATION - NE LA DEMONTRAIT PAS MAIS SURTOUT - NEN PRECISAIT PAS LES MECANISMES - NE PRECISAIT PAS LES STRATEGIES DE REFORMULATION QUI Y ETAIENT ASSOCIEES… ET QUI POURTANT ETAIENT BIEN ENSEIGNEES A LESIT

4 D Gile IDRC 4 REFLEXIONS… LA THEORIE INTERPRETATIVE EST PUISSANTE EN DEBUT DE FORMATION POUR CASSER LE MOT-A-MOT APPRIS EN VERSION SCOLAIRE MAIS UNE FOIS LE PRINCIPE ASSIMILE, QUAPPORTE-T-ELLE AU TRADUCTEUR CONFRONTÉ - A DES NORMES DE LITTERALISME ? - A LA TRADUCTION DE TEXTES TROP TECHNIQUES POUR UNE DEVERBALISATION SERIEUSE ? - A DES CONTRAINTES COGNITIVES TELLES QUIL FAUT TRANSCODER POUR SURVIVRE? NE FAUT-IL PAS UN COMPLEMENT POUR TRAITER CES CAS ?

5 D Gile IDRC 5 PAR LA SUITE RENCONTRE AVEC LA THEORIE DU SKOPOS METTAIT EN AVANT LA FONCTION DU TEXTE DARRIVEE MAIS NE DISAIT RIEN - DE LANALYSE QUI DEVAIT LA PRECEDER… - DES MICRO-STRATEGIES DE REFORMULATION UTILITE PRATIQUE POUR DECIDER DES MICRO-STRATEGIES ? IL LUI FALLAIT UN COMPLEMENT MEME TABLEAU POUR DAUTRES THEORIES CHACUNE APPORTAIT QUELQUE CHOSE CHACUNE ETAIT INCOMPLETE

6 D Gile IDRC 6 THEORIE GENERALE DE LA TRADUCTION ? OU ALORS, UNE THEORIE TRES TRES GENERALE… TROP POUR ETRE VERITABLEMENT UTILE?

7 D Gile IDRC 7 COTÉ COMMUNICATION… TENDANCE DES « SUPPORTERS » DE CHAQUE THEORIE A NE PAS RECONNAITRE LAPPORT DES AUTRES FRACTIONNEMENT PEU RAISONNABLE SUR LE PLAN DE LEVOLUTION THEORIQUE DE LA TRADUCTOLOGIE PAS DE FECONDATION CROISEE POTENTIEL DE COMPLEMENTARITE NON REALISE

8 D Gile IDRC 8 COTE FORMATION… SI UN ETUDIANT CROIT EN UNE THEORIE…. ET SI SUR LE TERRAIN, - IL SE HEURTE A UN PROBLEME QUELLE NE TRAITE PAS - OU A UNE REALITE INCOMPATIBLE AVEC ELLE PAR EXEMPLE: NORME DE TRADUCTION QUI IMPOSE LE TRANSCODAGE DANS UN CERTAIN MILIEU REACTIONS DE REJET VUES… NE PAS RECONNAÎTRE LAPPORT DES THEORIES CEST JETER LE BEBE AVEC LEAU DU BAIN

9 D Gile IDRC 9 ET SI LES THEORIES ETAIENT INTEGREES ET RELATIVISEES DANS UN ENSEMBLE COHERENT? - TABLEAU PLUS COMPLET - RENDRAIT MIEUX COMPTE DE LA REALITE - MOINS DE RISQUES DE REJET DONC PLUS UTILE ?

10 D Gile IDRC 10 MODELE INTERPRETATION-DECISIONS- RESSOURCES-CONTRAINTES IDRC PAS LA PRETENTION DINNOVER SUR PLAN THEORIQUE CADRE CONCEPTUEL GENERAL (MAIS NON TRIVIAL) - DESCRIPTIF, MAIS POUVANT ACCUEILLIR ELEMENTS PRESCRIPTIFS - QUI TENTE DE COUVRIR LENSEMBLE DE LOPERATION TRADUISANTE - DANS UN GRAND NOMBRE DE MODALITES DE LA TRADUCTION - ET PERMET DE SITUER ET DE METTRE EN VALEUR LAPPORT DE DIFFERENTES ECOLES DE PENSEE ET THEORIES

11 D Gile IDRC 11 CONSTRUCTION DU MODELE - LASSEMBLER AVEC DES ELEMENTS INCONTESTABLES POUR SENSIBILISER LES ETUDIANTS/TRADUCTOLOGUES SUR UNE BASE CONSENSUELLE - INTEGRER DANS LE MODELE TOUTES LES CATEGORIES DE PARAMETRES IMPORTANTES - LAISSER LES THEORIES AVANCER LEURS PIONS EN SE FOCALISANT ET EN THEORISANT SUR TEL ASPECT, TEL PARAMETRE

12 D Gile IDRC 12 DEUX ELEMENTS FONDAMENTAUX - INTERPRETATION LA TRADUCTION IMPLIQUE UNE INTERPRETATION DU TEXTE DE DEPART - DECISIONS LA TRADUCTION HUMAINE IMPLIQUE DES DECISIONS (PLUTOT QUUNE TRANSPOSITION MECANIQUE)

13 D Gile IDRC INTERPRETATION INDISPENSABLE A UN NIVEAU MINIMUM POUR IDENTIFIER ELEMENTS LINGUISTIQUES A PARTIR DE SIGNAUX SONORES OU VISUELS DANS TEXTE DE DEPART (LES SIGNAUX SOUS-DETERMINENT DES ELEMENTS LINGUISTIQUES ET DOIVENT ETRE INTERPRETES) POUR CONSTRUIRE UN SENS A PARTIR DES ELEMENTS LINGUISTIQUES INDENTIFIES LA THEORIE INTERPRETATIVE POSTULE UNE INTERPRETATION ASSEZ POUSSEE PERMETTANT UNE « DEVERBALISATION »

14 D Gile IDRC DECISIONS INDISPENSABLES AU MOINS POUR CHOISIR DES MOTS ET STRUCTURES LINGUISTIQUES CORRECTS EN LANGUE DARRIVEE MAIS AUSSI DANS INTERPRETATION DU TEXTE DE DEPART INTERVIENNENT DE MANIERE PLUS VISIBLE DANS « STRATEGIES » FACE A PROBLEMES LA THEORIE DU SKOPOS POSTULE QUE TOUTES CES STRATEGIES SONT SUBORDONNEES A UNE ORIENTATION GENERALE DETERMINEE PAR LA FONCTION DU TEXTE DARRIVEE

15 D Gile IDRC 15 PREMIER PARAMETRE ENVIRONNEMENTAL GENERAL : LES RESSOURCES - CONNAISSANCES LINGUISTIQUES, THEMATIQUES, CONTEXTUELLES - SAVOIR-FAIRE LINGUISTIQUE, TECHNIQUE, COMMUNICATIONNEL, DE RECHERCHE DOCUMENTAIRE… - RESSOURCES COGNITIVES - TEMPS - DOCUMENTATION - EQUIPEMENTS …

16 D Gile IDRC 16 DEUXIEME PARAMETRE ENVIRONNEMENTAL GENERAL : LES CONTRAINTES - LIMITES DES CONNAISSANCES LINGUISTIQUES, THEMATIQUES, CONTEXTUELLES - LIMITES DU SAVOIR-FAIRE LINGUISTIQUE, TECHNIQUE, COMMUNICATIONNEL, DE RECHERCHE DOCUMENTAIRE… - LIMITES DES RESSOURCES COGNITIVES (APPROCHES COGNITIVES) - LIMITES DE TEMPS - NORMES DE TRADUCTION GENERALES (DTS) - CAHIER DES CHARGES DU CLIENT …

17 D Gile IDRC 17 MODELE IDRC (INTERPRETATION TD AVEC DECISIONS) (DECISIONS)

18 D Gile IDRC 18 LA TIT DANS LIDRC SE FOCALISE SUR LA PHASE DE COMPREHENSION AVEC CONCEPT DE DEVERBALISATION EVOQUE LEXISTENCE DES CONNAISSANCES LINGUISTIQUES, THEMATIQUES ET CONTEXTUELLES COMME RESSOURCES NE PARLE PAS DES CONTRAINTES NE PRECISE PAS LES MODALITES DE REFORMULATION

19 D Gile IDRC 19 LA THEORIE DU SKOPOS DANS LIDRC SE FOCALISE SUR LA PHASE DE REFORMULATION EN INSISTANT SUR LA FONCTION COMMUNICATIONNELLE DU TA NE PARLE PAS - DES RESSOURCES - DES CONTRAINTES NE PRECISE PAS LES MODALITES DE REFORMULATION

20 D Gile IDRC 20 LE MOUVEMENT DTS (DESCRIPTIVE TRANSLATION STUDIES) NORMES DANS LIDRC SE FOCALISE SUR LA PHASE DE REFORMULATION EN INSISTANT SUR LES NORMES QUI DETERMINENT DES TENDANCES DANS LES STRATEGIES (CONTRAINTES) - NE PARLE PAS DES RESSOURCES - NE PARLE PAS DES AUTRES CONTRAINTES

21 D Gile IDRC 21 APPROCHES COGNITIVES DANS LIDRC - THEORIE DE LA PERTINENCE - MODELES DE LA PSYCHOLOGIE COGNITIVE - MODELES DEFFORTS DE LINTERPRETATION DE CONFERENCE SE FOCALISENT SUR LES RESSOURCES ET CONTRAINTES COGNITIVES - EXPLIQUENT DES PHENOMENES DE COMPREHENSION - DES STRATEGIES DE REFORMULATION - NE PARLENT PAS DES MACRO-STRATEGIES - NI DE LA FONCTION GENERALE DU TEXTE

22 D Gile IDRC 22 LE MODELE IDRC: A QUOI PEUT-IL SERVIR ? DANS APPROFONDISSEMENT THEORIQUE DE LA TRADUCTOLOGIE : CADRE DORIENTATION - PERMETTANT DETABLIR UNE TOPOLOGIE DE LA PENSEE TRADUCTOLOGIQUE AVEC DES REPERES COMMUNS - DE SITUER THEORIES ET ECOLES DE PENSEE, - PORTEES - ZONES DE COUVERTURE COMMUNES - ZONES PEU EXPLOREES A ETUDIER - DE MIEUX LES COMPARER

23 D Gile IDRC 23 LE MODELE IDRC: A QUOI PEUT-IL SERVIR ? DANS FORMATION DES TRADUCTEURS ET INTERPRETES SI ELEMENTS THEORIQUES JUGÉS UTILES DANS ENSEIGNEMENT - PRESENTER LE CADRE IDRC - PUIS Y SITUER LES PRINCIPALES THEORIES ET MOUVEMENTS TRADUCTOLOGIQUES - LES EXPLIQUER PEU OU PROU COMME LENSEIGNANT LE JUGE UTILE - METTRE EN EVIDENCE LEURS LIMITES ET LES POINTS FORTS DUNE THEORIE FAVORITE POURRAIT AIDER A ELARGIR LES HORIZONS DES ETUDIANTS ET A SAUVEGARDER LA THEORIE FAVORITE!

24 D Gile IDRC 24 LE MODELE IDRC: RESUME DES ENSEIGNANTS ET DES TRADUCTOLOGUES ONT THEORISE SUR LEUR SAVOIR-FAIRE ET LEUR SAVOIR TOUTES LEURS THEORIES ONT QUELQUE CHOSE A APPORTER ET SONT EN GRANDE PARTIE COMPLEMENTAIRES PLUTOT QUE CONTRADICTOIRES EN LES SITUANT DANS UN ESPACE DEFINI PAR - LINTERPRETATION - DES DECISIONS - DES RESSOURCES - DES CONTRAINTES LE MODELE IDRC RECONNAÎT LEUR LEGITIMITE LES SITUE SUR UNE MEME CARTE PERMET DE VALORISER LEURS APPORTS RESPECTIFS


Télécharger ppt "D Gile IDRC 1 LE MODELE IDRC DE LA TRADUCTION Daniel Gile ESIT – Université Paris 3"

Présentations similaires


Annonces Google