La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Réalisé par: MAROSSI AHLAM ESSAFADI LOUBNA ESSALAH BENNANI AMAL Encadrée par Pr. EL Hraiki.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Réalisé par: MAROSSI AHLAM ESSAFADI LOUBNA ESSALAH BENNANI AMAL Encadrée par Pr. EL Hraiki."— Transcription de la présentation:

1

2 Réalisé par: MAROSSI AHLAM ESSAFADI LOUBNA ESSALAH BENNANI AMAL Encadrée par Pr. EL Hraiki

3 plan I Introduction I Introduction II Données de base: II Données de base: Formule,usage & dérivés Formule,usage & dérivés III Propriétés physicochimique III Propriétés physicochimique IV Principales sources d exposition IV Principales sources d exposition V Comportement dans lenvironnement V Comportement dans lenvironnement VI Persistance et bioaccumulation VI Persistance et bioaccumulation VII Données toxicologiques: VII Données toxicologiques: mécanisme daction mécanisme daction exposition aigue exposition aigue exposition chronique exposition chronique principales voies dexposition principales voies dexposition cancérogénicité cancérogénicité Toxicocinétique Toxicocinétique VIII Symptomatologie de lintoxication VIII Symptomatologie de lintoxication IX Traitement IX Traitement X Conclusion X Conclusion

4 L intoxication par le cyanure existe depuis des siècles suite à lingestion de certaines plantes (manioc,abricot…) Lère industrielle a entraîné un risque accru dexposition au cyanure suite à la combustion de ses produits L intoxication par le cyanure existe depuis des siècles suite à lingestion de certaines plantes (manioc,abricot…) Lère industrielle a entraîné un risque accru dexposition au cyanure suite à la combustion de ses produits

5 Cest quoi le cyanure? Les cyanures sont les composées de lion CN-,formée dun atome de carbone lié par une liaison triple a un atome dazote. Formule chimique: HCN Usage:utilisé dans lélectrodéposition des métaux,industrie minière,lagriculture et intermédiaire dans la fabrication de nombreux produits (insecticides….)

6 Les dérivés du cyanure substanceformule Forme physique cyanogène(CN)2gaz Chlorure de cyanogène CICNgaz Cyanure de H2 HCNliquide Cyanure de Ca Ca(CN)2Solide Cyanure de K KCNsolide Cyanure de Na NaCNsolide Cyanure de NH4 NH4CNsolide

7 Propriétés physicochimiques: État physique: liquide volatil ou gaz à 25,7°C Couleur: incolore à bleu pale Odeur: damande sucrée et amère Poids moléculaire: 27,03 Inflammabilité:oui Explosivité: oui

8 Source de cyanure: Origine naturelle (plante, algue, bactérie, arthropode) Origine naturelle (plante, algue, bactérie, arthropode) Origine industrielle: échappement des automobiles, engrais, industrie métallurgiques,incendies,incinérateur des ordures ménagères. Origine industrielle: échappement des automobiles, engrais, industrie métallurgiques,incendies,incinérateur des ordures ménagères.

9 Comportement dans lenvironnement: Dans leau: Dans leau: Présents essentiellement sous forme de HCN Présents essentiellement sous forme de HCN Les formes alcalines des métallo- cyanures très solubles dans leau,leur dissociation est rapide Les formes alcalines des métallo- cyanures très solubles dans leau,leur dissociation est rapide Dans le sol: Dans le sol: Moyennement mobile de couleur bleue associé au ferrocyanure Moyennement mobile de couleur bleue associé au ferrocyanure Dans lair : Dans lair : la forme HCN est dominante et très résistante à la photolyse la forme HCN est dominante et très résistante à la photolyse

10 Persistance et bioaccumulation : La biodégradation est un mécanisme important basé sur la photolyse et des réactions enzymatiques. La biodégradation est un mécanisme important basé sur la photolyse et des réactions enzymatiques. HCN ne se bioaccumule pas dans les organismes aquatiques. HCN ne se bioaccumule pas dans les organismes aquatiques. Les facteurs de bio concentration pour les poissons, crustacés et mollusques sont évaluées à 0,8ppm. Les facteurs de bio concentration pour les poissons, crustacés et mollusques sont évaluées à 0,8ppm.

11 Mécanisme daction Lion CNˉ diffuse du sang via les tissus où il se fixe sur les macromolécules contenant des métaux (Fe,Cu,Co) en formant des complexes Lion CNˉ diffuse du sang via les tissus où il se fixe sur les macromolécules contenant des métaux (Fe,Cu,Co) en formant des complexes Les cyanures possèdent une grande affinité vis-à-vis de la méthémoglobines et les cytochromes Les cyanures possèdent une grande affinité vis-à-vis de la méthémoglobines et les cytochromes

12 Mécanisme daction «suite» Il se combine par complexation avec le fer ferrique et le cuivre de l'enzyme mitochondriale " cytochrome oxydase ", bloquant ainsi la respiration cellulaire. Organes sensibles : cerveau et cœur

13 SCHEMA EXPLICATIF : SCHEMA EXPLICATIF :

14 Principales voies dexposition LHCN arrive au niveau de lorganisme soit par: LHCN arrive au niveau de lorganisme soit par: Inhalation Inhalation Ingestion Ingestion Voie orale Voie orale Voie cutané Voie cutané

15 Toxicité par exposition aigue et chronique E Exposition aigue: SNC:symptômes non spécifiques débutant par des nausées pouvant se développer pour causer de convulsions et de pertes de consciences voir même coma. Cardio-vasculaire:une tachycardie suivie par une bradycardie.

16 Exposition aigue «suite» Respiratoire:des problèmes dues à laccumulation du liquide dans le poumon. Cutané:des irritations de la peau. Cutané:des irritations de la peau.

17 Exposition chronique: Exposition chronique: Se manifeste généralement par des pertes dappétit, des irritations des yeux,des vomissement et des dyspnées

18 Tableau récapitulatif SUBSTANCE CHIMIQUE VOIE DEXPOSITION TAUX DABSORPTION ORGANE CIBLE C Y A N U R EINHALATIONIngestionCutanée HOMME ANIMAL 58% 95% ND ND PRINCIPAL SECONDAIRE SNC Sys Tyroïde cardio poumon vasculaire SNCTyroïde ND ND ND : non déterminé

19 Cancérogénicité LHCN na pas été classé en fonction de son potentiel de cancérogénicité comme substance cancérigène

20 Toxicocinétique La dose létale par injection ou ingestion est de l'ordre de 1mg/kg,2 gramme de cyanure représente la dose mortelle pour un homme de 60 kg. La dose létale par injection ou ingestion est de l'ordre de 1mg/kg,2 gramme de cyanure représente la dose mortelle pour un homme de 60 kg.

21 Symptomatologie de lintoxication: La vitesse dapparition des symptômes après inhalation,ingestion ou absorption cutané dépend de: *La présentation physico- chimique du cyanure *La concentration *La durée de lexposition

22 Intoxication légère: Intoxication légère: Tachycardie et hypertension, suivi de bradycardie et hypotension Agitation, coma et convulsions Tachycardie et hypertension, suivi de bradycardie et hypotension Agitation, coma et convulsions Intoxication sévère: Intoxication sévère: Symptômes précoces:anxiété,céphalée, vertiges,confusion,palpitations, hyperventilation Ces signes peuvent évoluer rapidement vers larrêt respiratoire et le décès en quelques minutes

23 traitement général: Maintien des fonctions vitales : Maintien des fonctions vitales : Évaluer la fonction respiratoire. Évaluer la fonction respiratoire. Administrer de loxygène à 100%. Administrer de loxygène à 100%. Se tenir prêt à une intubation endotrachéale Se tenir prêt à une intubation endotrachéale Maintenir la tension artérielle par ladministration de liquide et dagents vasopresseurs Maintenir la tension artérielle par ladministration de liquide et dagents vasopresseurs

24 traitement général: Convulsions : Convulsions : - administration de diazépam 5-10 mg en iv, suivi de doses répétées aux 15min si nécessaire,pour une dose maximale de 30mg - administration de diazépam 5-10 mg en iv, suivi de doses répétées aux 15min si nécessaire,pour une dose maximale de 30mg -En labsence de réponse adéquate, diphénylhydantoine ou phénobarbital. -En labsence de réponse adéquate, diphénylhydantoine ou phénobarbital.

25 Acidose métabolique : Acidose métabolique : -Administrer bicarbonate de sodium 1meq/kg en iv -Administrer bicarbonate de sodium 1meq/kg en iv Décontamination : *Respiratoire : -Retirer la victime du site de lintoxication en utilisant les précautions nécessaires pour éviter lexposition des secouristes. -Retirer la victime du site de lintoxication en utilisant les précautions nécessaires pour éviter lexposition des secouristes.

26 *Cutanée : *Cutanée : -Nettoyer la peau avec beaucoup deau. -Nettoyer la peau avec beaucoup deau. *Orale : *Orale : -Lavage gastrique pour retirer une partie du toxique de lestomac. -Lavage gastrique pour retirer une partie du toxique de lestomac. -Après lavage gastrique, administrer g de charbon super activé chez ladulte -Après lavage gastrique, administrer g de charbon super activé chez ladulte

27 Traitement: antidotes Les antidotes suivants existent : nitrite d'amyle associé au nitrite de sodium et au thiosulfate de sodium ; nitrite d'amyle associé au nitrite de sodium et au thiosulfate de sodium ; nitrite d'amylenitrite de sodiumthiosulfate de sodium nitrite d'amylenitrite de sodiumthiosulfate de sodium l'hydroxocobalamine, qui capte le cyanure pour conduire à la vitamine B12, atoxique et excrétée par les urines. l'hydroxocobalamine, qui capte le cyanure pour conduire à la vitamine B12, atoxique et excrétée par les urines.hydroxocobalaminevitamine B12hydroxocobalaminevitamine B12 sels de cobalt sels de cobaltcobalt

28 En raison de la grande toxicité des cyanures,des mesures très sévères de protection simposent: Au niveau du stockage: Au niveau du stockage: Locaux spéciaux Locaux spéciaux Sols et murs imperméables Sols et murs imperméables Fermeture et étiquetage des récipients de cyanures Fermeture et étiquetage des récipients de cyanures Prévoir des équipements de protection Prévoir des équipements de protection Lors de manipulation: Lors de manipulation: Sensibilisation du personnel Sensibilisation du personnel Aspiration des poussières et vapeurs pouvant contenir les cyanures Aspiration des poussières et vapeurs pouvant contenir les cyanures

29


Télécharger ppt "Réalisé par: MAROSSI AHLAM ESSAFADI LOUBNA ESSALAH BENNANI AMAL Encadrée par Pr. EL Hraiki."

Présentations similaires


Annonces Google