La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LES REPRESENTATIONS DES INFECTIONS NOSOCOMIALES CHEZ LES SOIGNANTS, LEURS DETERMINANTS PSYCHOSOCIAUX ET LEUR IMPACT SUR LES PRATIQUES PROFESSIONNELLES.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LES REPRESENTATIONS DES INFECTIONS NOSOCOMIALES CHEZ LES SOIGNANTS, LEURS DETERMINANTS PSYCHOSOCIAUX ET LEUR IMPACT SUR LES PRATIQUES PROFESSIONNELLES."— Transcription de la présentation:

1 LES REPRESENTATIONS DES INFECTIONS NOSOCOMIALES CHEZ LES SOIGNANTS, LEURS DETERMINANTS PSYCHOSOCIAUX ET LEUR IMPACT SUR LES PRATIQUES PROFESSIONNELLES Bruno Quintard 1, André Lecigne 1, Pierre Parneix 2, Anne-Marie Rogues 2, Laure Vezin 1, Jean-Claude Labadie 2, Jean-Pierre Gachie 2, Daniel Zaro-Goni 2. 1 : Laboratoire de Psychologie EA 526, Université Victor Segalen Bordeaux 2. 2 : CCLIN / CHU Pellegrin-Tripode / Université Victor Segalen Bordeaux 2. Recherche co-financée par : - le Centre de Coordination de Lutte contre les Infections Nosocomiales du Sud-Ouest - le Programme Hospitalier de Recherche Clinique 2000

2 OBJECTIFS DE LA RECHERCHE Explorer la structure des représentations des I.N. chez les soignants Identifier leurs éventuels déterminants - Sociobiographiques (âge, sexe, ancienneté dans le service…) - Psychologiques (traits de personnalité) - Contextuels (taille de létablissement, structure privée/publique, etc…) Mettre au jour les liens entre représentations des I.N. et conduites professionnelles effectives des soignants (respect des recommandations)

3 MODELE DANALYSE Variables contextuelles Variables « personnelles » Variables sociobiographiques -Formation - Connaissances - Statut professionnel Représentations des IN chez les soignants Pratiques (recommandations)

4 METHODE DEUX ÉTAPES : EXPLORATOIRE: 248 ENTRETIENS SEMI-DIRECTIFS SYSTÉMATIQUE: QUESTIONNAIRES STANDARDISÉS À 1119 SUJETS

5 METHODE / Etape exploratoire SELECTION DE SUJETS Croisement de 6 catégories professionnelles : Médecins Surveillants Infirmiers (IDE) Aides-soignants (AS) Agents de services hospitaliers (ASH) Administratifs avec 3 variables contextuelles : Taille de létablissement de soins (grande / petite) Structure publique / privée Service à risque élevé dI.N. / faible risque 24 établissements de soins du Sud-Ouest 248 entretiens semi-directifs (durée moyenne : ½ heure)

6 Protocole / Etape exploratoire Auto-efficacité : Questionnaire de Walliser et al. (1996) Satisfaction professionnelle : Questionnaire de Smith et al. (1969) Lieu de contrôle : Questionnaire de Pearlin et Schooler (1978) Burn-out : Questionnaire de Maslach et Jackson (1981) Recherche de sensation : Questionnaire de Zuckerman (1972) Stress perçu : Questionnaire de Cohen et Williamson (1985) Questionnaires de personnalité : Désirabilité sociale : Questionnaire de Crowne et Malowe (1960) Questionnaire sociodémographique

7 RESULTATS / Etape exploratoire ANALYSE DE CONTENU THEMATIQUE CATEGORIELLE. 35 THEMES REGROUPES DANS 5 CATEGORIES SEMANTIQUES Catégorie 1 (6 thèmes): Considérations générales sur les I.N. Catégorie 2 (4 thèmes): Caractéristiques des patients. Catégorie 3 (7 thèmes): "Causes" (explications médicales des I.N.). Catégorie 4 (15 thèmes): "Raisons" (obstacles à la prévention des I.N.). Catégorie 5 (3 thèmes) : Formes de transmission des infections nosocomiales. QUESTIONNAIRE STANDARDISE DE REPRESENTATIONS DES I. N.

8 Manque d'hygiène manuportage Environnement du patient mal désinfecté Abus antibiotiques BMR Facteur patient Transmission par soignants Manque de temps Manque de matériels Manque connaissance et formation SURVEILLANTS ADMINISTRATIFS AGENTS DE SERVICES HOSPITALIERS AIDES-SOIGNANTS IINFIRMIERS MÉDECINS Noyau central de la représentation LEGENDE : Causes Pôle patient Transmission Raisons

9 CONCLUSION PHASE EXPLORATOIRE SAVOIR SOCIAL PARTAGE PAR TOUS LES SOIGNANTS PRISES DE POSITIONS DIFFERENTES SELON LES STATUTS IMPACT DE CERTAINES VARIABLES CONTEXTUELLES PERSPECTIVES RECHERCHE SYSTEMATIQUE MULTICENTRIQUE : 1500 soignants VALIDER CES PREMIERS RESULTATS EXPLORATOIRES LIENS ENTRE REPRESENTATIONS ET PRATIQUES ADAPTER LA PREVENTION AUX LOGIQUES DE CONSTRUCTION DE CES REPRESENTATIONS

10 METHODE / Etape systématique SELECTION DE SUJETS Croisement de 4 catégories professionnelles : Médecins Infirmiers (IDE) Aides-soignants (AS) Agents de services hospitaliers (ASH) avec 3 variables contextuelles : Taille de létablissement de soins (grande / petite) Structure publique / privée Service à risque élevé dI.N. / faible risque

11 METHODE / Étape systématique 1119 Questionnaires distribués 55 établissements de santé du grand Sud-Ouest 850 Questionnaires retournés (75,9%) 602 Questionnaires exploitables

12 REPARTITION DE LA POPULATION SEXESTATUT HommesFemmes TOTAL ASH AS IDE MEDECINS TOTAL

13 Protocole / Etape systématique Auto-efficacité : Questionnaire de Walliser et al. (1996) Satisfaction professionnelle : Questionnaire de Smith et al. (1969) Lieu de contrôle : Questionnaire de Pearlin et Schooler (1978) Burn-out : Questionnaire de Maslach et Jackson (1981) Recherche de sensation : Questionnaire de Zuckerman (1972) Stress perçu : Questionnaire de Cohen et Williamson (1985) Questionnaire standardisé de représentation des IN Questionnaire dévaluation des connaissances relatives aux I.N. Questionnaire dauto-évaluation des pratiques professionnelles Questionnaires de personnalité Désirabilité sociale : Questionnaire de Crowne et Malowe (1960)

14 Noyau central de la représentation des I.N. Suspicion des usagers vis à vis établissements Actions efficaces Poids des habitudes Niveaux formation déséquilibrés Manque personnel Diagnostic tardif Manque financier Pathologie des patients Problème organisation MEDECINS IDE AS/ASH

15 Mque personnel 4.18 Diagnostic tardif 4.20 Pathologies patient 3.66 Actions efficaces 3.56 Mque connaissances 3.45 Pble corps médical/paramédical 3.46 Obligation résultat 3.52 Surcharge travail 3.38 Mque financier 3.14 Médiatisation 3.49 Mque outils fiables 3.41 Niveaux formation déséquilibrés 4.01 Mque matériel 3.92 Urgence 3.43 Mque temps 3.26 Patients non responsables 3.52 Manque info pour le patient (de la part du soignant) 3.76 Patients peu concernés 3.93 Justice 3.28 Manque information 3.35 Manque rigueur 3.09 Pble habitudes 3.48 Suspicion vis à vis établissements REPRESENTATION ASH -Items renvoyant au patient -Items renvoyant à lorganisationnel -Items renvoyant au soignant -Items renvoyant à des considérations générales et à limpact des I.N. -Items renvoyant à la prévention, la formation

16 Niveaux formation déséquilibrés 4.27 Suspicion vis à vis établissements 3.89 Mque connaissances 3.33 Pble corps médical/paramédical 3.64 Mque personnel 4.31 Diagnostic tardif 4.10 Pathologies patients 3.49 Actions efficaces 3.88 Surcharge travail 3.57 Patients non responsables 3.78 Manque financier 3.27 Justice 3.99 Obligation résultat 3.47 Urgence 3.15 Mque matériel 3.74 Patients peu concernés 3.72 Mque temps 3.27 Manque info pour le patient (de la part du soignant) 3.78 Mque outils fiables 3.78 Pble habitudes 3.65 REPRESENTATION AS

17 0.73 REPRESENTATION IDE Niveaux formation déséquilibrés 4.36 Pathologie des patients 3.94 Actions efficaces 4.29 Manque matériel 3.76 Pble corps médical/paramédical 3.91 Justice 3.59 Culpabilité soignant 3.52 Pble habitudes 4.33 Manque info pour le patient (de la part du soignant) 3.81 Manque personnel 4.09 Surcharge travail Suspicion vis à vis établissements

18 Niveaux formation déséquilibrés 4.95 Pathologie des patients 4.54 Suspicion vis à vis établissements 4.52 Mque connaissance 3.85 Mque matériel 3.99 Manque info pour le patient (de la part du soignant) 3.91 Actions efficaces 4.47 Manque financier 4.03 Mque personnel 4.08 Pble organisation 4.08 Pble corps médical/paramédical 3.53 Pble habitudes 4.28 Manque rigueur 3.81 Mque outils fiables 3.87 Banalisation REPRESENTATION MEDECINS

19 Questionnaire des connaissances

20 Questionnaire des pratiques

21 Problème dû aux situations d'urgence Manque moyens matériels Manque de temps Manque moyens financiers Manque personnels Problème lié à la surcharge de travail Problème lié à une obligation de résultat Protocoles mal adaptés aux pratiques FACTEUR 1 : REVENDICATION PROFESSIONNELLE (V.P : 5.73 VT : 12.55) ASIDEMEDASH Présence explications externes de type revendication professionnelle Absence explications externes de type revendication professionnelle Risque noscomial faible Femmes Statut professionnel Insatisfaction dans lemploi Stress perçu élevé Sentiment de dépersonnalisation Risque nosocomial élevé Hommes Statut professionnel Satisfaction dans lemploi Faible stress perçu Pas de sentiment de dépersonnalisation

22 FACTEUR 2 : MISE EN CAUSE DES PRATIQUES (V.P : 2.70 VT : 10.10) Suspicion vis à vis des établissements de soins Problème d'organisation dans le travail Différence entre corps médical et paramédical Problème communication entre soignants Manque prise conscience des soignants Banalisation du problème par soignants Suspicion entre les soignants Problème d'habitudes dans les pratiques Manque de rigueur dans les pratiques ASASHIDEMED Hommes Privé Femmes Public Présence imputations internes mettant en cause des pratiques Absence imputations internes mettant en cause des pratiques

23 FACTEUR 3 : PERCEPTION DE LA PREVENTION (V.P : 1.74 / VT : 7.78) Les actions de lutte sont efficaces Manque de données, de connaissances Manque prise conscience des soignants Banalisation du problème par les soignants Protocoles mal adaptés aux pratiques Manque outils fiables pour estimer le risque Manque dinformation ASHMED ASIDE Public Femmes Formation hygiène Privé Hommes Absence de Formation hygiène Prévention perçue comme efficace Prévention perçue comme inefficace

24 FACTEUR 4 : RESPONSABILITE (V.P : VT : 6.11) Culpabilité du soignant Problème lié aux pathologies des patients Manque de données, de connaissances Problème de formation Risque 0 n'existe pas Médiatisation du problème des I.N. Sentiment de culpabilité Absence de sentiment de culpabilité Formation en hygiène Ancienneté dans la profession Absence de formation en hygiène Peu dancienneté dans la profession ASHMED ASIDE

25 LIENS ENTRE REPRESENTATIONS ET PRATIQUES Variables personnelles et contextuelles : Formation initiale courte Satisfaction dans lemploi faible Stress élevé Sentiment de dépersonnalisation Femme Risque nosocomial faible Auto-évaluation des pratiques professionnelles Moindre respect global des règles dhygiène Représentation des IN : Revendications professionnelles

26 CONCLUSION SAVOIR SOCIAL PARTAGE PAR TOUS LES SOIGNANTS PRISES DE POSITIONS DIFFERENTES SELON LES STATUTS IMPACT DE CERTAINES VARIABLES ANTECEDENTES SUR : * LES REPRESENTATIONS * LE RESPECT DES RECOMMANDATIONS PERSPECTIVES ADAPTER LA PREVENTION AUX LOGIQUES DE CONSTRUCTION DES REPRESENTATIONS DES INFECTIONS NOSOCOMIALES LIENS ENTRE REPRESENTATIONS ET PRATIQUES

27 Amélioration des connaissances Une première perspective appliquée pourrait se centrer sur lapport de connaissances. Cette perspective nest certes pas « novatrice » mais elle semble cependant incontournable. En effet, nous lavons vu, les résultats au questionnaire de connaissances sont assez satisfaisants dans lensemble, mais certains points mériteraient dêtre travaillés. Chaque information doit être pensée en terme de cohérence et dadaptabilité vis à vis des pratiques professionnelles. La formation doit aussi être renforcée vers certains statuts professionnels comme les médecins, que ce soit au niveau de la formation de base, initiale, ou lors de la formation continue. Au niveau de ces médecins, un axe de travail pourrait sintéresser à développer des outils spécifiques à leurs pratiques professionnelles.

28 Travail sur la gestion et la perception du risque Les résultats des entretiens sur les perceptions relatives à lhygiène ont pu montrer une mauvaise appréciation du risque nosocomial chez les soignants (que ce soit par surestimation ou sous-estimation). Nous avons également pu montrer que lappartenance à un service à faible risque nosocomial est associée à un moindre respect des règles dhygiène, (ce qui, par exemple, peut se traduire une plus grande difficulté à faire appliquer des règles disolement en médecine, en cas de patient porteur de BMR). La présence importante de lexplication « le risque 0 nexiste pas » suscite aussi quelques questions. Un axe de travail pourrait être développé autour de la notion de gestion du risque nosocomial chez les soignants. Lors dune étude, on pourrait sintéresser précisément à la perception du risque chez les différents soignants mais aussi selon les spécificités professionnelles, à sa définition et à sa maîtrise (quest ce que le risque, quest qui est « évitable ? », quest ce qui est « inévitable ?»).

29 Travail sur les différentes prises de positions Nous avons pu remarquer, lors de cette recherche, la présence du lien entre représentation des IN et pratiques déclarées. Nous avons également pu apprécier limportance et le poids des revendications professionnelles comme un des principaux freins. Il serait intéressant deffectuer en formation, et ce, en premier lieu, un véritable travail de « déconstruction », afin de lever les résistances entraînées par ces revendications. Ce travail permettrait ainsi davancer vers une prise de conscience plus complète dans une démarche préventive. De même il serait intéressant dinciter les sujets à réfléchir sur les autres prises de positions évoquées précédemment, telle que la mise en cause des pratiques, laspect perception – prévention, et la notion de responsabilité.

30 Mise en place de formations « engageantes » Nous pourrions également opter pour des « stratégies » permettant dengager le plus possible chaque soignant sur des intentions comportementales. Il sagirait damener les soignants à effectuer des actes, en loccurrence des actes de prévention des I.N. et pour lesquels ils se sentiraient impliqués. Cet engagement ferait suite à une décision prise devant et en accord avec un groupe de collègues (issus des diverses professions de soin). Ce type dintervention aurait pour but daméliorer la compliance, en agissant sur les pratiques et, par rétroaction, permettrait dintervenir sur les représentations, condition sine qua non dune véritable intériorisation des recommandations.


Télécharger ppt "LES REPRESENTATIONS DES INFECTIONS NOSOCOMIALES CHEZ LES SOIGNANTS, LEURS DETERMINANTS PSYCHOSOCIAUX ET LEUR IMPACT SUR LES PRATIQUES PROFESSIONNELLES."

Présentations similaires


Annonces Google