La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

AURES groupeReflex_ Mixité, relogement et opérations de renouvellement urbain Mars 2008.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "AURES groupeReflex_ Mixité, relogement et opérations de renouvellement urbain Mars 2008."— Transcription de la présentation:

1 AURES groupeReflex_ Mixité, relogement et opérations de renouvellement urbain Mars 2008

2 AURES groupeReflex_ 2 Une équipe de recherche (AURES-CERUR) Un commanditaire : le PUCA Une problématique : La question du désir de mixité au travers des opérations de renouvellement urbain Introduction Cinq sites dappui : des situations contrastées Nantes - Malakoff Brest - Pontanézen Quimper - Kermoysan Orléans - La Source Cherbourg – Amont Quentin

3 AURES groupeReflex_ 3 Des sites contrastés Les éléments de contexte Les tonalités dominantes du projet NANTES Malakoff – Pré Gauchet Enclavement social et géographique Proximité centre ville 4000 habitants (grandes familles, immigrés, jeunes) Faible attractivité des espaces publics et habitat Friches à proximité (15 ha) Logique de « recomposition urbaine » -Création dun nouveau quartier Pré-Gauchet, avec un enjeu fort de cohabitation entre les deux quartiers (ancien et nouveau) et de connexion avec le reste de la ville BREST Pontanézen Quartier vertical enclavé dans un tissu urbain pavillonnaire Proximité centre 4500 habitants (grandes familles, jeunes) Logique de « banalisation » - Inscription dans un grand quartier – ouverture sur la ville - Construction neuve sur lensemble de la ville, par « petites touches » QUIMPER Kermoysan Quartier « forteresse » - Situation géographique en hauteur Proximité centre 5300 habitants – 1/3 vit sous le seuil de bas revenus Logique de « requalification urbaine » -Requalification du quartier existant (équipements, espaces, logements) ORLEANS La source Quartier - Ville nouvelle Éloignement du centre (10 kms) habitants (grandes familles immigrées) Forte vacance Logique de « reconquête » - Démolition de 517 logements / Construction neuve de 400 logements sur site (dont 43% logement social) -Enjeu patrimonial fort (plusieurs 100 aines de logements vacants, pas de programme de réhabilitation jusqualors…) CHERBOURG Amont Quentin Espace tampon entre la ZUS Provinces et le centre Nombreux ménages isolés, très précarisés Logique de « réhabilitation sociale » -Traitement des situations sociales à travers le relogement

4 AURES groupeReflex_ 4 Mélange déléments hétérogènes Caractère indéterminé : on parlera aussi bien de mixité des formes dhabitat, des générations, des catégories socio professionnelles, de mixité culturelle ou ethnique… Un concept peu scientifique Un problème dappréciation et de mesure (critères et échelles) Un réel succès : remède aux maux de la ville actuelle: Écart entre zones riches et zones pauvres Concentration de populations homogènes dans les quartiers Risque de fractures (internes), de sécession (externe) Crise du lien social Horizon politique qui simpose aux acteurs de la ville La mixité: notion consensuelle

5 AURES groupeReflex_ 5 La mixité urbaine: Recomposer physiquement les quartiers Le constat: monofonctionnalité des quartiers Viser une nouvelle harmonie de leur inscription dans la ville (banalisation) Les leviers: Dédensification (démolitions) Diversification du bâti (réhabilitation-reconstruction-résidentialisation) Recomposition des espaces publics Requalification ou introduction de nouveaux services ou équipements Lien à la ville et articulation à lenvironnement Résultats attendus: diversité des fonctions urbaines pour une meilleure homogénéité des territoires Activités Habitat Équipements sociologie Postulat: en agissant sur lespace (problèmes urbains), on peut agir sur la question sociale (problèmes sociaux) Renouvellement urbain: trois enjeux majeurs

6 AURES groupeReflex_ 6 La mixité sociale: réduire la distance à lautre Le constat: Regroupement de ménages aux mêmes caractéristiques dans le même lieu Enfermement géographique Risque dexacerbation des tensions et conflits Sortir du ghetto: Viser un nouvel équilibre Objectif: Rééquilibrage volontaire des catégories sociales Les leviers à léchelle de la ville et agglo Offre nouvelles de logements sociaux Loi SRU Les leviers à léchelle de la géographie prioritaire Diversification offre et type de logements Diversification des statuts (locatifs/accession) Diversification niveaux de prestations Résultats attendus: un vecteur efficace de cohésion sociale Traiter des inégalités Atténuer les risques de désordre social Lutter contre le repli identitaire Postulat: le brassage social devient garant de cohésion et oblige à sortir des particularismes ou communautarismes pour sinscrire dans une logique dintérêt général Renouvellement urbain: trois enjeux majeurs

7 AURES groupeReflex_ 7 La mixité résidentielle: remettre la population en mouvement Le constat: Enfermement : lenclavement physique devient une marque de lenclavement social Blocage des dynamiques résidentielles Sortir de limmobilisme Objectif: mettre en mouvement les habitants des quartiers Les leviers à léchelle de la ville et agglo Le renouvellement urbain comme opportunité du changement La construction dune offre nouvelle hors de la géo prioritaire (Loi SRU) Résultats attendus: une relance par la mobilité de l'ascenseur social Postulat: laccès à la mobilité résidentielle comme potentiel réalisable est un gage pour les habitants de ne plus se sentir enfermés et bloqués, pouvoir enfin sortir du ghetto Renouvellement urbain: trois enjeux majeurs

8 AURES groupeReflex_ 8 trois types de situations locales: Les sites dépendants des contraintes imposées par le marché Les sites qui ont réussi à se donner des marges de manœuvre Les sites peu soumis à cette réalité En conclusion: Des marges de manœuvre distinctes qui pèsent sur les objectifs de mixité Seule léventail des choix rend les opérations acceptables Le renouvellement urbain redessine une nouvelle hiérarchie des opérations de logement social (label de + ou - grande mixité) Limportance du contexte: Du marché tendu au marché détendu: le curseur différentiel de la mixité

9 AURES groupeReflex_ 9 Image des quartiers et sens du projet local: de la stigmatisation à la reconnaissance La durée des opérations: de la précipitation à lattente Laccompagnement rapproché: du contrôle social au suivi de parcours La participation au projet de relogement: au delà de lapproche individuelle, lapproche collective La projection au delà de lopération: du contrôle de gestion à la médiation sociale En conclusion: des postures qui marquent les sites dans le rapport aux habitants Brest: le droit à la ville Nantes: le droit au départ Cherbourg: le droit au logement Orléans: le droit à la mobilité pour ceux qui le peuvent Quimper: Limpact de la méthode: De la reconnaissance identitaire à la dynamique résidentilelle

10 AURES groupeReflex_ 10 Lenvie de rester: le refus implicite de la mixité Le désir de partir: une revendication légitime à la mixité sociale Lenvie de poursuivre: le temps incompressible de lintégration et de linsertion La quête du retour: limpossible mixité En conclusion: Penser agir sur lurbain prioritairement au social, cest se tromper de cible Lenjeu de la mixité du coté habitants: entre partage et rejet


Télécharger ppt "AURES groupeReflex_ Mixité, relogement et opérations de renouvellement urbain Mars 2008."

Présentations similaires


Annonces Google