La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Conduites dopantes Entre santé et liberté? Patrick Laure.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Conduites dopantes Entre santé et liberté? Patrick Laure."— Transcription de la présentation:

1 Conduites dopantes Entre santé et liberté? Patrick Laure

2 Conduites dopantes : en quoi constituent-elles un problème à prévenir ? La prévention dune conduite qui altère la santé contrecarre-t-elle la liberté de celui qui ladopte? Peut-on opposer la santé à la liberté ?

3 Conduites dopantes : en quoi constituent-elles un problème à prévenir ?

4 Quest-ce que la prévention ?

5 Accidents domestiques ? Intoxication alimentaire ? Violence routière ? « Vaches folles » ? Risques technologiques ? Marée noire ? Avalanche ? Accidents de sport ? Prise de produits ? Délinquance ? Accidents du travail ?

6 La prévention Objectif : Eviter lapparition du comportement et/ou en limiter les conséquences négatives Moyens : Interventions non-coercitives Définition : Aller au devant dun comportement jugé problématique par un groupe social par rapport à ses valeurs fondamentales Définition : Aller au devant dun comportement jugé problématique par un groupe social par rapport à ses valeurs fondamentales

7 Quest-ce quune conduite dopante?

8 Consommation de substance(s) pour affronter un obstacle réel ou ressenti par lusager ou par son entourage, aux fins de performances. Conduite dopante

9 Enfants et adolescents GE. : tous « dopants » confondus, S.A. : stéroïdes anabolisants, STI. : stimulants, VIT. : vitamines. * pour aider à travailler en classe, au moins une fois au cours des 6 derniers mois

10 Enfants et adolescents sportifs GE. : tous « dopants » confondus, S.A. : stéroïdes anabolisants

11 ANX : anxiolytiques, CAN : cannabis, GE : tous « dopants » confondus, STI : stimulants. * usagers de cannabis Adultes

12 GE. : tous dopants confondus, S.A. : stéroïdes anabolisants, STI. : stimulants, COR. : corticoïdes. Amateurs Professionnels Adultes sportifs

13 Depuis quand les conduites dopantes existent-elles?

14 Ephédra Ginseng Mandragore Coca Maté Iboga Noix de kola Lâge de pierre (nuit des Temps, XIXe) Noix vomique Et bien dautres…

15 Ex : la mandragore Stimulant Aphrodisiaque Contre la peste Calmant Repousse des cheveux Contre la stérilité Stimulant Aphrodisiaque Contre la peste Calmant Repousse des cheveux Contre la stérilité Lâge de pierre (nuit des Temps, XIXe)

16 Ex : usages du corps… Contre les chutes Guérison des fractures Contre les hémorroïdes Contre lépilepsie Pour fortifier le sang Etc. Contre les chutes Guérison des fractures Contre les hémorroïdes Contre lépilepsie Pour fortifier le sang Etc. Ambroise Paré ( ) Lâge de pierre (nuit des Temps, XIXe)

17 Antoine de Lavoisier ( ) Les premiers pas (début XIXe ) Louis Gay-Lussac ( ) Marcellin Berthelot ( ) Berthelot M, Jungfleisch E. Traité élémentaire de chimie organique. t1, Paris : Dunod, 1898.

18 Les premiers pas (début XIXe ) Progrès de la chimie Naissance du sport moderne Développement de lindustrie

19 Les anciennes : Ephédra, noix vomique, digitale, etc. Amphétamine, strychnine, digitaline, etc Les nouvelles : Éther, trinitrine, etc. Les premiers pas (début XIXe )

20 Lâge de déraison ( ) Primat de léconomie Régulation Conditions politiques

21 En entreprise : Substances psychoactives En milieu sportif : Hormones et dérivés En milieu artistique : Stupéfiants Lâge de déraison ( )

22 Lâge des biotechnologies (depuis 2000) Thérapie génique Thérapie cellulaire Clonage Etc.

23 Le contexte récent des conduites dopantes

24 Alimentation Santé Performance Sensations

25 Médicaments et conditions de vie Révolution thérapeutique : pathologies graves Révolution thérapeutique : pathologies graves

26 Médicaments et conditions de vie Révolution thérapeutique : pathologies graves Révolution thérapeutique : pathologies graves Recherche de confort : veinotoniques, etc Recherche de confort : veinotoniques, etc

27 Médicaments et conditions de vie Révolution thérapeutique : pathologies graves Révolution thérapeutique : pathologies graves Recherche de confort : veinotoniques, etc Recherche de confort : veinotoniques, etc Quête de la performance, du bien-être immédiat

28 Une forme danomie ? « Le niveau de désir, de demande, des personnes est susceptible daugmenter quand les normes sociales sont confuses » Emile Durkheim. Le suicide Emile Durkheim ( )

29 Augmentation de la frustration individuelle Recours à de nouvelles substances Altérations identitaires Survenue de pathologies (dépression) Inaccessibilité Augmente Niveau de désir, dexigence, de demande… Croît trop viteEst trop élevée Un niveau inaccessible ?

30 Le sens possible des conduites dopantes

31 Hypothèse n°1 : les conduites dopantes traduisent un mal-être

32 * p < 0,05 ** p < 0,01 *** p < 0,001 Source : International Journal of Sports Medicine, 2004;25: Lorraine 1459 adolescents, 42 % filles ans 7 ± 4 h. sport/ sem. Lorraine 1459 adolescents, 42 % filles ans 7 ± 4 h. sport/ sem. Quelques associations

33 Source : British Journal of Sports Medicine, 2007;0:1-4 doi: Vosges 3594 préadolescents, 47 % filles ans 3 -5 h. sport/ sem. Vosges 3594 préadolescents, 47 % filles ans 3 -5 h. sport/ sem. Prévalence du dopage

34 Source : British Journal of Sports Medicine, 2007;0:1-4 doi: Vosges 3594 préadolescents, 47 % filles ans 3 -5 h. sport/ sem. Vosges 3594 préadolescents, 47 % filles ans 3 -5 h. sport/ sem. Autres produits. Intention

35 Estime de soi, anxiété, sentiment dêtre heureux Source : British Journal of Sports Medicine, 2007;0:1-4 doi: Vosges 3594 préadolescents, 47 % filles ans 3 -5 h. sport/ sem. Vosges 3594 préadolescents, 47 % filles ans 3 -5 h. sport/ sem.

36 Le sens possible des conduites dopantes Hypothèse n°2 : les conduites dopantes sont des conduites de prévention de léchec

37 Sengager dans laction Tendance à sengager dans laction Tendance à atteindre le succès Tendance à fuir léchec Atkinson, 1964

38 Léchec, le succès : des résultats ObjectifAtteint Sans effet inattendu négatif Succès Effets inattendus jugés problématiques EchecNon-atteintEchec

39 La prévention dune conduite qui altère la santé : contrecarre-t-elle la liberté de celui qui ladopte?

40 ConduitedopanteConduitedopante Environnement (social, culturel, politique, etc.) Environnement (social, culturel, politique, etc.) Personne Substance(s)

41 Quest-ce que la santé?

42 Santé « La santé est une ressource de la vie quotidienne, et non le but de la vie ; c'est un concept positif mettant l'accent sur les ressources sociales et personnelles, et sur les capacités physiques » First International Conference on Health Promotion "The move towards a new public health". Ottawa, Canada, November 1986.

43 Quest-ce que la liberté ?

44 Liberté « La liberté est le rapport dune conscience à ses actes » Henri Bergson ( ) Essais sur les données immédiates de la conscience « Qu'est-ce que la liberté? C'est avoir la volonté de répondre de soi » Friedrich Nietzsche ( ) Crépuscule des idoles

45 Exemple du dopage des sportifs

46 Léthique Science de la connaissance et de latteinte de la vie meilleure. Spinoza. Ethica « Pour quune action soit éthique, son objet et son intention doivent être bons » Aristote. Ethique à Nicomaque Baruch Spinoza ( ) Aristote ( av JC)

47 Objet (de la prévention du dopage) Diminuer lincidence du dopage Réduire la prévalence du dopage Réduire les effets jugés problématiques

48 Intention (de la prévention du dopage) Préserver la santé Hypothèse : les substances dopantes sont dangereuses pour la santé du sportif et/ou celle de son entourage Garantir léthique sportive Hypothèse : les substances dopantes sont efficaces pour augmenter artificiellement la performance

49 « Je parierais fort que la plupart des sportifs dopés finiront comme des déchets humains à tous points de vue » Pr Jean Boissier, 1963 (Chaire de pharmacologie, Paris) « Je parierais fort que la plupart des sportifs dopés finiront comme des déchets humains à tous points de vue » Pr Jean Boissier, 1963 (Chaire de pharmacologie, Paris) Intention (de la prévention du dopage) nature du produit origine du produit dose prise en une fois nombre de prises par unité de temps durée de la consommation voie dadministration produits éventuellement associés susceptibilité individuelle environnement de la consommation etc nature du produit origine du produit dose prise en une fois nombre de prises par unité de temps durée de la consommation voie dadministration produits éventuellement associés susceptibilité individuelle environnement de la consommation etc Facteurs de dommages pour la santé Santé

50 Exemples de dommages Rhabdomyolyse, S.A. (Daniels, 2006)Hypertension artérielle pulmonaire, amphétamine (van Wolferen, 2005) Fibrillation auriculaire, S.A. (Sullivan, 1999)Pseudohermaphrodisme, S.A. (Choi, 1998) Gynécomastie, S.A. (Babigian, 2001)Infarctus du myocarde, S.A. (Goldstein, 1998) Infertilité masculine, S.A. (Torres, 2001)Thrombose artérielle périphérique, S.A. (Falkenberg, 1997) Syndrome des loges, S.A. (Bahia, 2000)Tamponnage cardiaque, S.A. (Roeggia, 1996) Leiomyosarcome, S.A. (Tenshaw, 2000)Psoriasis, S.A. (Lear, 1996) Violence, S.A. (Yates, 1999)Rupture bilatérale des quadriceps, S.A. (David, 1996) Troubles de léquilibre, S.A. (Bochnia, 1999)Rupture du crural antérieur, S.A. (Freeman, 1995) Sida, S.A. (Rich, 1999)Carcinome rénal, S.A. (Bryden, 1995) Mononeuropathie, S.A. (Mondelli, 1998)Rupture du tendon du triceps, S.A. (Lambert, 1995) Endophtalmie, S.A. (Widder, 1995)Cholestase hépatique, S.A. (Gurakar, 1994) Chéloïdes, S.A. (Scott, 1994)Hépatite B, S.A. (Cabasso, 1994) Dépression majeure, S.A. (Pope, 1994)AVC, S.A. (Akhtern 1994) Dépendance, S.A. (Brower, 1991)Cardiomyopathie, S.A. (Vogt, 2002) Hépatite C, S.A. (Coton, 2000)Choc anaphylactique, actovegin, (Maillo, 2008) Pancréatite aiguë, arginine (Saka, 2004)Laryngocèle bilatéral, hormone de croissance (Moor, 2005) Observations de pathologies rapportées à labus dune substance Santé

51 Hypothèses : tricher est contraire à léthique sportive les produits dopants permettent de tricher (sont efficaces) Hypothèses : tricher est contraire à léthique sportive les produits dopants permettent de tricher (sont efficaces) Intention (de la prévention du dopage) Ethique

52 Hypothèse : chacun réagit de la même façon aux produits Hypothèse : chacun réagit de la même façon aux produits Intention (de la prévention du dopage) Ethique Hypothèses : Le produit a une action pharmacologique sur la cible quil est supposé améliorer Le produit naltère pas une autre fonction importante pour la performance Le mode de consommation du produit déclenche laction pharmacologique Cette action influence significativement les performances physiques et/ou intellectuelles Cette amélioration des performances permet datteindre lobjectif sportif poursuivi Hypothèses : Le produit a une action pharmacologique sur la cible quil est supposé améliorer Le produit naltère pas une autre fonction importante pour la performance Le mode de consommation du produit déclenche laction pharmacologique Cette action influence significativement les performances physiques et/ou intellectuelles Cette amélioration des performances permet datteindre lobjectif sportif poursuivi

53 RéférencesAnnéePopulationSexeEfficacité Effets sur la prise de poids - Kirksey et al - Becque et al - Goldy et al - Stout et al - Hamilton-Ward et al - Goldberg et Bechtel - Terrillion et al - Grindstaff et al - Green et al - Thompson et al - Greenhaff et al athlètes haltérophiles cyclistes entraînés footballeurs américains athlètes nageurs volontaires sains nageurs sportifs de loisirs H-F H F H F H-F H F H oui non oui non oui non oui Effets lors dun exercice intense de courte durée - Odland et al - Kurosawa et al - Kirksey et al - Grindstaff et al - Becque et al - Stout et al - Mujika et al - Barnett et al - Cooke et al - Earnest et al - Balsom et al sportifs volontaires sains athlètes nageurs haltérophiles footballeurs américains nageurs sportifs de loisirs sujets sédentaires athlètes de force sportifs entraînés H H-F H H-F H non oui non oui non oui Effets lors dun exercice dendurance - Godly et Yates - Thompson et al - Rossiter et al - Barnett et al - Myburgh et al - Harris et al - Balsom et al cyclistes entraînés nageurs entraînés rameurs sportifs de loisirs cyclistes athlètes de demi-fond sportifs entraînés H-F F H-F H non oui non oui non Exemple de la créatine Etudes menées sur lhomme

54 Exemple des stéroïdes anabolisants Effets sur la masse maigre Augmente OShea 1971, Ward 1973, Stamford et al 1974, Hervey et al 1981, Alen et al 1984, Forbes 1985, Friedl et al 1991, Sachtleben et al 1993, Kouri et al 1995, Yeater et al 1996, Hartengs et al 1996, Isidori et al 2005 Sans effet Fowler et al 1965, Fahey et al 1973, Stromme et al 1974, Golding et al 1974, Griggs et al 1989, Crist et al 1983 Diminue Hickson et al 1990 Effets sur la force musculaire Augmente Johnson et al 1962, O'Shea et al 1970, O'Shea 1971, Bowers et al 1972, Johnson et al 1972, Ward 1973, Ariel 1973, O'Shea 1974, Stamford et al 1974, Ariel 1974, Win-May et al 1975, Freed et al 1975, Alèn et al 1984, Bhasin et al 1996, Hartgens et Kuipers 2004 Sans effet Samuels et al 1942, Fowler et al 1965, Fahey et al 1973, Golding et al 1974, Stromme et al 1974, Johnson et al 1975, Hervey et al 1976, Loughton et Ruhling 1977, Tarnopolsky et Macintyre 1997 Ne savent pas Friedl et al 1991 Effets sur lendurance Augmente Albrecht et al 1969, Johnson et al 1969, Holma 1977, Keul et al 1976 Sans effet Bowers et al 1972, Johnson et al 1972, Fahey et al 1973, Stromme et al 1974, Loughton et Ruhling 1977, Ballarin et al 1986 Ne savent pas Remes et al 1977 Etudes menées sur lhomme

55 JO. Évolution des temps au 100 m nage libre dames (min:sec) Effets sur la performance

56 Conduites dopantes… Dangereuses, mais plus que les autres consommations de substances ? Potentiellement efficaces, mais sans que cela ait été démontré formellement Prévention : une atteinte à la liberté ?

57 Innovation en sport Recevable si : Elle nengendre pas deffet indésirable inacceptable Elle diminue un effet indésirable existant Elle augmente les performances Elle peut être diffusée rapidement et au plus grand nombre de sportifs Son impact est évalué a posteriori (Perry 1983, Black et Pape 1997) Perche en fibre de verre (athlétisme) Javelot profilé de Németh (athlétisme) Colles dites « sans solvant » (tennis de table) Electronique embarquée (voile, formule 1) Combinaison hydrodynamique (natation) Etc. Perche en fibre de verre (athlétisme) Javelot profilé de Németh (athlétisme) Colles dites « sans solvant » (tennis de table) Electronique embarquée (voile, formule 1) Combinaison hydrodynamique (natation) Etc. Substances interdites aux sportifs?

58 Prévention : peut-on opposer la santé à la liberté ?

59 SantéEducationLibertéAmour

60 « Le surhomme, cest celui qui est lui-même, unifié et victorieux de lui-même et qui a compris le sens de la Terre » Friedrich Nietzsche ( )

61 Merci de votre attention…


Télécharger ppt "Conduites dopantes Entre santé et liberté? Patrick Laure."

Présentations similaires


Annonces Google