La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 PAUVRETE MULTIDIMENSIONNELLE AU SENEGAL AU BURKINA FASO Jean Bosco KI Sawadogo Drissa KI Boureima Septembre 2006.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 PAUVRETE MULTIDIMENSIONNELLE AU SENEGAL AU BURKINA FASO Jean Bosco KI Sawadogo Drissa KI Boureima Septembre 2006."— Transcription de la présentation:

1 1 PAUVRETE MULTIDIMENSIONNELLE AU SENEGAL AU BURKINA FASO Jean Bosco KI Sawadogo Drissa KI Boureima Septembre 2006

2 2 Plan 1.Motivations, objectifs et méthodologie de létude 2.Résultats obtenus 3.Conclusion

3 3 Motivations, objectifs et méthodologie de létude Lapproche monétaire nest pas toujours suffisante pour rendre compte des phénomènes multiples susceptibles dempêcher toute vie décente Doù la nécessité de faire une analyse multidimensionnelle intégrant plusieurs dimensions dans lévaluation du bien- être. Cest lobjectif principal de cette recherche qui vise principalement la construction dun Indicateur Composite de la Pauvreté (ICP) qui permettra de cerner les principaux aspects multidimensionnels de la pauvreté.

4 4 METHODOLOGIE La présente approche multidimensionnelle a considérer les dimensions suivantes du bien-être : éducation, santé, eau potable, nutrition, habitat, assainissement, énergie, communication, bien déquipements et de confort. Elle est basée sur lAnalyse des Correspondances Multiples (ACM) qui est une technique danalyse multidimensionnelle de réduction des données tout en conservant lessentiel de linformation recherchée. Lindicateur composite dun ménage i donné est une combinaison linéaire, des indicateurs catégoriels décrivant son niveau de vie pondérés par des scores issus de lACM

5 5 METHODOLOGIE Les coefficients de pondération (Wp) sont les scores normalisés des indicateurs catégoriels sur laxe factoriel qui décrit le bien-être. Pour que lICP ordonne les ménages en fonction de leur niveau de bien-être, toutes les variables incluses dans lanalyse doivent avoir la propriété de consistance ordinale (COPA) sur laxe factoriel. Cette propriété consiste pour une variable donnée, à voir sa structure ordinale de bien-être respectée par la structure ordinale des coordonnées (scores) de ses modalités sur laxe factoriel du bien- être. LACM peut être implémentée à laide des logiciels SPSS avec le module HOMALS, SPAD, STATBOX, STATA etc.

6 6 PRESENTATION DES RESULTATS Le premier axe factoriel décrit une situation de bien-être. Il oppose les pauvres aux non pauvres.

7 7 PRESENTATION DES RESULTATS ICP et caractéristiques du chef de ménage: Zone de résidence.

8 8 ICP et caractéristiques du chef de ménage: sexe du chef de ménage

9 9 PRESENTATION DES RESULTATS ICP et caractéristiques du chef de ménage: région

10 10 PRESENTATION DES RESULTATS ICP et caractéristiques du chef de ménage: Activité principale exercée par le chef de ménage.

11 11 ICP et caractéristiques du chef de ménage: taille du ménage

12 12 PRESENTATION DES RESULTATS ICP et caractéristiques du chef de ménage: statut matrimonial

13 13 PRESENTATION DES RESULTATS Typologie des ménages: le premier axe factoriel a opposé les pauvres aux non pauvres. On peut classer également les ménages en deux classes pauvre et non pauvre. Les résultats obtenus montrent effectivement que la classe pauvre est caractérisée par les indicateurs catégoriels relatifs à la pauvreté et la classe non pauvre est également par les indicateurs relatifs à la richesse. En terme de proportion la classe pauvre a un poids de 83,4% et la classe non pauvre 16,6%. ClassesPauvreté Multidimensionnelle Pauvreté Monétaire Classe Pauvre83,445,3 Classe Non pauvre16,654,7 Total100

14 14 DESCRIPTION DE LA CLASSE PAUVRE Tableau 31 : Description de la classe pauvre VariablesModalités % de classe dans la modalité % de la modalité au sein de la classe Fréquence globale de la modalité Matériaux du solSol non protégé98,882,469,5 Matériaux de la toitureToit en matériaux non solides99,575,162,9 Matériaux des mursMurs en matériaux non solides90,799,291,2 Accès à l'école secondaire en moins de 30mnNon accès à l'école secondaire92,794,084,5 Energie pour l'éclairageEclairage non moderne88,999,993,7 TéléviseurPas de téléviseur89,099,793,4 Taux d'alphabétisationAlphabétisation, aucun95,971,962,5 Fruits et légumesn'ayant pas consommé95,571,962,8 Accès au centre de santé en moins de 30mnNon accès au centre de santé94,774,165,2 Scolarisation PrimaireScolarisation au primaire, aucun97,153,846,1 RadioPas de radio96,849,642,7 Accès à l'école primaire en moins de 30mnNon accès à l'école primaire96,149,342,8 Foyer améliorerPas de foyer améliorer87,095,191,1 Aliments gras 13-15n'ayant pas consommé96,234,730,0 TéléphonePas de téléphone84,899,697,9 Type de toiletteToilettes non modernes84,699,898,3 Eau potableEau non potable92,744,039,6 Zone de résidenceRural94,594,483,3 Groupe socio-économiqueAgriculteurs vivriers94,373,965,4 Situation matrimonialeMarié(e) polygame91,753,949,1 Groupe socio-économiqueAgriculteurs de coton94,919,116,8 Région économiqueSahel97,57,56,4 Région économiqueCentre-Nord95,610,28,9 Taille du ménagePlus de 15 personnes89,322,421,0

15 15 DESCRIPTION DE LA CLASSE NON PAUVRE VariablesModalités % de classe dans la modalité % de la modalité au sein de la classe Fréquence globale de la modalité Matériaux du solSol protégé51,995,030,5 Matériaux de la toitureToit en matériaux solides44,198,237,1 Matériaux des mursMurs en matériaux solides92,649,28,9 Accès à l'école secondaire en moins de 30mnAccès à l'école secondaire67,663,015,5 Energie pour l'éclairageEclairage moderne98,437,56,4 TéléviseurPossède téléviseur96,738,66,7 Fruits et légumes 16-18ayant consommé fruits et légumes37,182,937,2 Accès au centre de santé en moins de 30mnAccès au centre de santé37,979,234,8 Scolarisation PrimaireScolarisation au primaire, tous53,546,814,6 Taux d'alphabétisationAlphabétisation, tous81,826,85,5 Aliments grasayant consommé d'aliments gras22,293,170,0 TéléphonePossède téléphone85,810,82,1 Eau potable 22,882,760,4 Zone de résidenceUrbain70,270,316,7 Groupe socio-économiqueSalariés du public96,123,94,1 Groupe socio-économiqueIndépendants ou employés68,823,15,6 Région économiqueCentre33,438,719,3 Situation matrimonialeMarié(e) monogame22,860,344,1 Région économiqueOuest27,822,913,7 Taille du ménage1 personne45,71,80,7 Taille du ménage2 à 5 personnes24,925,717,2

16 16 Conclusion A partir de lAnalyse des Correspondances Multiples on a construit un Indicateur Composite de la Pauvreté non monétaire avec le moins darbitraire possible. Cet indicateur composite ordonne les ménages en fonction de leur niveau de bien-être. Les groupes les plus pauvres concernent la zone rurale, les agriculteurs, les familles nombreuses, les polygames et les régions du Sahel et du Sud-Ouest. En terme de politiques économiques, une combinaison dinterventions par ciblage et dordre macro-économique augmentant la productivité du travail doit être privilégiée en zone rurale qui se trouve affectée par les deux formes de pauvreté avec cependant une accentuation au plan multidimensionnel. Quant à la zone urbaine où la plupart de la population a accès aux infrastructures de base mais qui narrivent toujours pas à satisfaire les besoins de base, une intervention dordre général augmentant la productivité du travail doit être préconisée afin daméliorer le revenu des populations.

17 17 Merci de votre attention particulière


Télécharger ppt "1 PAUVRETE MULTIDIMENSIONNELLE AU SENEGAL AU BURKINA FASO Jean Bosco KI Sawadogo Drissa KI Boureima Septembre 2006."

Présentations similaires


Annonces Google