La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LES SEMAINES DE LA RÉPARATION tive Practices JEUDI 21 AVRIL 2011 RÉPARATEURS PAROLE DONNÉE N° 62.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LES SEMAINES DE LA RÉPARATION tive Practices JEUDI 21 AVRIL 2011 RÉPARATEURS PAROLE DONNÉE N° 62."— Transcription de la présentation:

1 LES SEMAINES DE LA RÉPARATION tive Practices JEUDI 21 AVRIL 2011 RÉPARATEURS PAROLE DONNÉE N° 62

2 DISCUSSION PAR TABLES PREMIÈRE PARTIE

3 Quand vous souffrez moralement, quel est votre meilleur réparateur ? But de la discussion : identifier nos ressources pour ne pas nous laisser abattre, retrouver la sérénité, sortir plus fort. Comprendre les ressources des autres. le meilleur réparateur TABLE 1

4 Il faut du temps pour résoudre les problèmes Certains préfèrent rester seuls, certains fuient Une volonté de faire face aux problèmes, aller de lavant Divertissement : MP3, regarder un film Faire du mal pèse sur la conscience Conflits dans la famille Prier Dieu, se tourner vers quelquun à qui sadresser Aller vers les parents parfois Aller voir la personne avec qui on sest disputé, faire face tout de suite. Parler aux autres, chercher de laide le meilleur réparateur

5 Mieux comprendre les besoins de lentourage et de la société pour davantage de logique réparatrice Cultiver un intérêt pour ces questions, même sil ne doit pas devenir central (professionnel) Dans quel domaine aimeriez-vous jouer un rôle réparateur ? TABLE 2 DOMAINES DE RÉPARATION

6 Que signifie « réparer » ?Parfois, il sagit de réparer un préjudice, une inégalité, parfois de rééquilibrer, de résoudre un conflit, parfois encore de restaurer quelque chose, un objet A travers des périodes difficiles La famille, centrale dans nos discussions. Les frères et sœurs sinterposent parfois entre parents et enfants. A lécole, au travail (patrons et collègues) Écouter les autres, gérer les différents caractères, les guider selon nos connaissances Trouver le juste milieu, ne pas être partisan Pas mal dexpériences de mésententes (centres dintérêts différents, regrets, amener une satisfaction) Rôle de réparateur : être au service des autres. En Côte dIvoire, quelquun a pris part à une action humanitaire. Cela lui a ouvert les yeux. Gagner les autres se mêler à eux, tout en gardant une certaine distance. Engagements à court ou à long terme (petits gestes, grands actes) Domaines de réparation

7 TABLE 3 : ÉTAPES DE RÉPARATION Quand on commet une injustice contre quelquun, quelles sont les meilleures étapes pour réparer le mal ? But de la discussion : peut nous aider à ne pas rester sur un échec, mieux voir que tout nest pas perdu, quil y a toujours des possibilités de réparer, réfléchir à des occasions manquées pour ne pas refaire les mêmes erreurs.

8 Mère qui nous loge, nous nourrit, on sénerve. Injustice => simpliquer davantage dans les tâches ménagères. Professeurs qui se donnent de la peine, on se fiche deux => se mettre à sa place. Reconnaître linjustice Comprendre lautre Présenter des excuses, mais faire attention, cela ne « marche » pas automatiquement Ne pas refaire les mêmes erreurs Parfois, prendre des initiatives pour réparer une atmosphère mauvaise Vaincre des préjugés, en apprenant à mieux comprendre la personnes.

9 TABLE 4 : RÉSOLUTIONS Quelles qualités faut-il cultiver pour jouer un rôle réparateur ?

10 Équitable, objectif Ouvert, à lécoute, attentif Difficile de rassembler en une seule personne Ne pas être juge et partie, pas deux poids deux mesures Comprendre le dommage, sa nature et sa gravité Etudier le cas de façon approfondie

11 DEUXIÈME PARTIE Exposé de M. Laurent Ladouce Directeur de « Culture et paix »

12 Plan de lexposé Lémergence des pratiques réparatrices Unificationnisme et réparation La restauration par lindemnité

13 Article paru dans Direct Matin le 21 décembre Promouvoir la justice réparatrice pour lutter contre la récidive. Cest lobjectif que se sont fixés des victimes, danciens détenus, des magistrats, des parlementaires, des avocats et des psychologues en fondant lAssociation Nationale de la Justice Réparatrice (ANJR) mail : Création de lAssociation Nationale de la Justice Réparatrice, le 25/09/2010

14 LANJR Juin 2004: Stéphane Jacquot est touché par lassassinat dune amie proche Février 2007: Lidée de fonder lassociation émerge, quand Stéphane Jacquot comparaît devant une cour dassises pour témoigner en faveur de cette amie, victime. Au cours du procès, la famille de la victime, après un échange avec la famille de lauteur du crime, a souhaité entrer en contact avec la criminelle. Stéphane Jacquot a accompagné lépoux de la victime dans cette démarche. Année 2008: Stéphane Jacquot rencontre Maryline Karzazi. Lorsquelle était au lycée, un camarade de classe a assassiné sa petite amie, scolarisée dans le même établissement. Lannée suivante, dans le cadre de ses études, Maryline Karzazi fait un stage dans la maison darrêt où est détenu son ami, ce qui permet dengager un échange. Sensibilisée par lapproche humaine du projet et de par cette expérience, Maryline Karzazi a souhaité sassocier et contribuer au développement du projet. Janvier 2010: Dans la perspective de fonder une association de justice réparatrice, Stéphane Jacquot entreprend un travail dinvestigation au travers de plusieurs rencontres (famille de victimes, anciens détenus, intervenants dans lunivers carcéral, magistrats) afin de capter la portée du projet et sonder le degré dadhésion. Genèse dune association, profil des fondateurs

15 PRATIQUES RÉPARATRICES (RESTORATIVE PRACTICES) Origine : la justice réparatrice, une nouvelle approche de la justice criminelle qui se concentre sur la réparation du tort fait aux personnes et aux relations au lieu de se concentrer sur le châtiment des coupables (même si la justice réparatrice nexclut pas les voies pénales) Années 1970, médiation entre victimes et coupables (plan individuel) Années 1990 : communautés élargies, réparer les offenses à travers des processus collaboratifs (« conférences » et « cercles »)

16 INSTITUT INTERNATIONAL DES PRATIQUES RÉPARATRICES : ÉTENDRE LA PENSÉE ET LA LOGIQUE RÉPARATRICE À DAUTRES DOMAINES QUE LA JUSTICE La 14 e Conférence mondiale du International Institute for Restorative Practices, se tiendra à Halifax en Nouvelle-Écosse (Canada), du 15 au 17 juin 2011, Institutionalizing Restorative Practices: Building Alliances Among Practitioners, Policy-Makers & Scholars

17 LHYPOTHÈSE RÉPARATRICE Cette hypothèse veut que les modes punitifs et autoritaires sur et les modes permissif et paternaliste pour ne sont pas aussi efficaces que le mode réparateur (restaurateur), de sengager avec. (IIRP) Les êtres humains sont plus heureux, plus coopératifs, plus productifs, et plus suceptibles de faire des changements positifs dans leur comportement quand ceux qui sont en position dautorité font les choses avec eux plutôt que sur eux ou pour eux

18 LES APPLICATIONS Justice Trop dureTrop laxiste Justice Réparatrice Famille Trop autoritaireTrop permissive Culture familiale de concertation Education Trop magistral, élitiste Diplômes au rabais Discipline positive, classes participatives

19 Permissifnégligent réparateurautoritaire SurAvec PourPas Bas - encouragement, soutien, aide - Haut Contrôle, limite, discipline

20 Réparation et unificationnisme Identifier les vrais buts de la vie 1 Admettre léchec auquel amène la déviation 2 Séparer le bien et le mal en soi 3 Revenir par étape aux buts originels 4

21 31 Faux moi Vrai moi Echec Vrais buts de la vie 2 4 réparation Réparation et unificationnisme

22 QUE DOIS-JE FAIRE DE BON DANS MA VIE ? Atteindre la maturité du moi Unir lesprit et le corps Être épanouissement affectif unité mari et femme, parents et enfants, frères et sœurs Aimer Créer Reconnaissance, prospérité Faire et avoir

23 PENSÉE ET ACTION RÉPARATRICE : TOUS LES BUTS DE LA VIE SUPPOSENT UNE PENSÉE COOPÉRATIVE divisionOrigineObjetUnionSujet l objetSujet

24 Amour Vrai Corps (O) Moi idéal Esprit (S) Fondement individuel de quatre positions Unité entre lesprit (sujet) et le corps (objet) Corps = second esprit Personne vraie, bonne, par lamour vrai Fondement individuel de quatre positions Unité entre lesprit (sujet) et le corps (objet) Corps = second esprit Personne vraie, bonne, par lamour vrai Premier but de la vie : Être Bonheur individuel et existentiel

25 Amour Vrai Femme Enfant Homme Deuxième but de la vie : aimer Bonheur familial et relationnel

26 Positions dans la famille Femme Amour vrai Aînés Enfants et petits- enfants Enfants et petits- enfants Cadets Grands- parents et parents Mari

27 Amour Vrai Nature Objets de valeur Être humain Fondement « professionnel » de quatre positions Unité entre lêtre humain et son milieu Maturité des compétences Fondement « professionnel » de quatre positions Unité entre lêtre humain et son milieu Maturité des compétences Troisième but de la vie : faire Bonheur de créer

28

29 CONTRADICTION FONDAMENTALE DE LÊTRE HUMAIN Lamour faux, racine de linfortune

30 MAL ÊTRE » l Amour faux Corps Moi dévié Esprit Indiscipline Fracture intérieure Pas de but Haine de soi inconstance Immaturité

31 l Amour faux Femme Famille dysfonctionnlle Homme Mésententes Discordes Liens brisés Echec affectif Divorce « MAL AIMER »

32 l Amour faux Nature Choses mal faites Être humain Ne pas faire les choses quon voudrait Générer de mauvais résultats Pas de prospérité Gaspillage, pollution, nuisances. Echec professionnel, social, carrière en dent de scie Ne pas faire les choses quon voudrait Générer de mauvais résultats Pas de prospérité Gaspillage, pollution, nuisances. Echec professionnel, social, carrière en dent de scie Le « mal faire »

33 Homme Dieu (conscience) Femme Création Homme I Mal être : illusion, mensonge, doute, duplicité aimer mal (séduire, tromper, abuser, avilir) mal aimer (haïr, tuer) Mal faire

34 AMOUR VRAI ET AMOUR FAUX Donne et reçoit Prend responsabilité, délègue les responsabilités Suit les règles librement Crée lentente Respecte lessence des êtres, leur permet dévoluer Trouve sa place « Amour vrai » « Amour faux » Prend, « prend sur soi » Ignore la responsabilité, ne délègue pas la responsabilité évite les règles, ne les suit que par devoir Crée les malentendus, refuse dentendre Pervertit les êtres et les choses, enferme les êtres et les choses Quitte sa position, se crispe sur sa position

35 LA RESTAURATION PAR LINDEMNITÉ La fonction la plus décisive des pratiques restauratrices est de restaurer et construire des relations. Cest que les processus de restauration, tant formels quinformels poussent à lexpression des émotions, ils favorisent aussi les liens émotionnels.

36 Amour Faux Ce qui nous éloigne de notre destinée Mauvaises habitudes Faux moi Fausses relations Activités inintéressantes, nuisibles Amour vrai Réaliser nos rêves les plus chers Bons comportements Moi authentique Vraies relations Activités fructueuses, épanouissantes Restauration par lindemnité

37 LEXPÉRIENCE DE LA SITUATION LIMITE (JASPERS) Dépasser ses limites Vers un inconnu bénéfique (grâce, opportunité, chance) Zone de confort (moi ordinaire) crise, nouvelle naissance situation limite Souffrance Culpabilité Mort

38 SE PRÉPARER À LA SITUATION LIMITE Établir un « fondement de foi » Conscience dêtre la figure centrale de ma vie, davoir mon destin en main Efforts continus et résolutions Temps providentiel (kairos) Conscience dêtre la figure centrale de ma vie, davoir mon destin en main Efforts continus et résolutions Temps providentiel (kairos) Etablir un « fondement de substance » Incarner ses convictions dans son attitude Concerne les rapports avec autrui (aimer ses ennemis, garder sa position, multiplier le bien) Incarner ses convictions dans son attitude Concerne les rapports avec autrui (aimer ses ennemis, garder sa position, multiplier le bien)


Télécharger ppt "LES SEMAINES DE LA RÉPARATION tive Practices JEUDI 21 AVRIL 2011 RÉPARATEURS PAROLE DONNÉE N° 62."

Présentations similaires


Annonces Google