La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

REPENSER LA PLACE DES INDIVIDUS AU TRAVAIL DANS UNE SOCIÉTÉ NUMÉRIQUE

Présentations similaires


Présentation au sujet: "REPENSER LA PLACE DES INDIVIDUS AU TRAVAIL DANS UNE SOCIÉTÉ NUMÉRIQUE"— Transcription de la présentation:

1 REPENSER LA PLACE DES INDIVIDUS AU TRAVAIL DANS UNE SOCIÉTÉ NUMÉRIQUE
2E COMITÉ DE PILOTAGE 5 JUIN 2013

2 RAPPEL DU CALENDRIER

3 UNE VEILLE TRÈS RICHE : PLUS DE 400 ARTICLES RÉFÉRENCÉS
Un fil diigo UNE REVUE DE VEILLE RÉGULIÈRE

4 PLUS DE 100 PERSONNES SUR LE GROUPE DIGIWORK DU RÉSEAU SOCIAL
LANCEMENT D’UNE ANIMATION DU RÉSEAU EN LIGNE ET D’UNE SÉRIE D’INTERVIEWS D’ACTEURS (PORTRAITS)

5 Intervention le 18 juin (Blandine Alglave La Poste)
UNE SÉRIE DE NOUVEAUX CONTACTS INITIÉS ANDRH : Projet de participation à un dossier dans la revue Personnel (Bruno Wierzbicki DRH INRIA) Intervention le 18 juin (Blandine Alglave La Poste) MEDEF : en cours (Philippe Lemoine) CFDT (Philippe Lemoine) Ateliers de l’emploi, Manpower : partenariat éditorial en discussion Interactions avec la Fonderie : visite commentée des espaces de co-working Interaction avec Astrees : présentation de Digiwork pendant l’AG le 13 juin + proposition d’un article dans la revue METIS-Europe courant juin

6 Cartographie du sujet

7 LES TENSIONS DU TRAVAIL À L’ÈRE DU NUMÉRIQUE EN JEU DE CARTES

8 COLLOQUE DGT – DIRECCTE IDF – FING / SÉRIE D’ARTICLES COMPTE-RENDU

9 19 SCÉNARIOS DE RUPTURE ISSUS DE LA CARTOGRAPHIE
HTTPS://DOCS.GOOGLE.COM/FORMS/D/1HBL_9M-ZZPOOT8IGAW0P49UW8MVHZZGMP8WDIH-TXUI/EDIT Les big data à la base du revenu universel d’existence Mesure du travail réel et indicateur de bien-être L’entreprise étendue Effets collatéraux du capitalisme cognitif Nouvelle géographie des entreprises L’entreprise comme utopie sociale Des congés illimités L’entreprise virtuelle Economie de la lenteur La place tahrir dans les entreprises Les entreprises enopen data Les réseaux interpersonnels d’activités Le scrumisme ou l’entreprise agile Gestion des âges en entreprises Les robots, nouvelles forces de travail Tous intermittents Nouvelle maladie professionnelle : le « psy-out » Le travailleur nomade et sa musette d’outils numériques L’entreprise apprenante, la formation pair-à-pair

10 SOUMIS AU VOTE EN LIGNE / 49 RÉPONSES - 8 SÉLECTIONNÉS

11 8 scenarios approfondis en atelier

12 SCENARIOS DE RUPTURE – UN LIVRABLE EN COURS D’ÉLABORATION

13 LES TENSION ISSUES DES COMPTES-RENDUS DES SCÉNARIOS DE RUPTURE
3 Sessions de travail ouvertes sur les controverses LES TENSION ISSUES DES COMPTES-RENDUS DES SCÉNARIOS DE RUPTURE Les grandes controverses du monde du travail Les principales transformations amenées par le numérique Les exemples/initiatives innovants LES TERRITOIRES D’INNOVATION

14 LES TERRITOIRES D’INNOVATION OU CHAMPS DE TRANSFORMATION
Qui pourront découler sur des axes de travail, des pistes d’actions précises

15 T7 Vers de nouvelles rétributions de la vie active
T5 Aménager l’ACPI T6 Le numérique : nouveau moyen de production et de mesure de la valeur T2 Nouvel agencement de la vie active T4 Nouvelle charte des organisations T1 Construire son écosystème de travail T3 Favoriser l’ACPI

16 T7 Vers de nouvelles rétributions de la vie active
T5 Aménager l’ACPI T6 Le numérique : nouveau moyen de production et de mesure de la valeur T2 Nouvel agencement de la vie active T4 Nouvelle charte des organisations T1 Construire son écosystème de travail T3 Favoriser l’ACPI

17 T1 - CONSTRUIRE SON ECOSYSTEME DE TRAVAIL
Finie l’usine, fini le bureau ! L’individu au travail est maintenant immergé dans un écosystème à la fois informationnel, cognitif, relationnel, technique, qu’il doit construire lui-même en partie, et affiner au fil de ses expériences. A la fois environnement de travail, bagage personnel, capitalisation des savoirs et expertises personnels, ces écosystèmes peuvent être capacitants quand ils sont bien maîtrisés : participant de la construction de l’identité, de l’employabilité, de la formation continue, du développement personnel. A l’inverse, mal maîtrisés, ils coupent l’individu de la vie active rémunérée. Fluides, mobiles, et reliés aux individus, ces écosystèmes s’incarnent physiquement et virtuellement. Ils nécessitent autonomie, réflexivité, et apprentissage. Tendances TENSIONS Individualisation du travail Le Bring Your Own Device / Bring Your Own Network Les services de « Personal Cloud » Les réseaux sociaux perso/professionnels Les environnements numériques de travail Le télé-travail L’injonction à être l’entrepreneur de soi-même La publicisation de soi Les e-Portfolio / Wiki des compétences La flexibilité des espaces, les nouveaux espaces de travail collaboratif Brouillage des frontières entre vie personnelle et vie privée Autonomie personnelle vs dépendance, individualisation vs Subordination Publicisation de soi vs construction de l’identité Besoin de maîtrise de la culture des réseaux, culture des outils techniques, culture de la débrouille ? Dans l’articulation entre les écosystèmes de travail individuel et les collectifs de travail, les organisations. Evolution sur un temps long : continuité des trajectoires Isolement – nouvelles souffrances et RPS SCÉNARIOS DE RUPTURE Tous intermittents ! L’individu autonome, connecté et sa musette d’outils numériques Les réseaux interpersonnels d’activités : « Faites confiance à vos réseaux »

18 T7 Vers de nouvelles rétributions de la vie active
T5 Aménager l’ACPI T6 Le numérique : nouveau moyen de production et de mesure de la valeur T2 Nouvel agencement de la vie active T4 Nouvelle charte des organisations T1 Construire son écosystème de travail T3 Favoriser l’ACPI

19 T2 – NOUVEL AGENCEMENT DE LA VIE ACTIVE
Les outils numériques amènent les individus à gérer dans un même plan spacio-temporel, et à partir des mêmes supports, les différentes activités qu’ils poursuivent. L’imbrication vie personnelle – vie professionnelle est totale. Les différentes activités servent de façon égale au développement personnel, au développement des réseaux, au développement de compétences, et in fine à l’employabilité. Ce nouvel agencement de la vie active impacte les trajectoires professionnelles. Mais il est mis en tension par l’existence d’un nombre réduit d’activités rémunératrices. L’individu est devenu gestionnaire de son propre capital. Dorénavant tout compte, même les périodes de non-activité. Tendances TENSIONS Débordement vie professionnelle / vie personnelle Les Slashers – pluriactivité choisie La Philosophie Hackers « Get Paid, Get Fit, and make something cool » Les seniors actifs Le recrutement ou la gestion des RH à partir des données laissées par les individus Le recrutement par la cooptation par les pairs « My Job Compagny » 1/5 projet personnel Google, Congés illimités d’Evernote entre les activités rémunératrices - peu nombreuses – et les autres ; Multi-appartenance et tiraillement de l’engagement la maîtrise de son temps : le respect des rythmes personnels, de l’effet de maturation ; L’intermittence subie ou choisie La marchandisation de l’être SCÉNARIOS DE RUPTURE Tous intermittents ! Congés illimités Réseaux interpersonnels d’activités : « Faites confiance à vos réseaux » Economie de la lenteur « Goûtez au travail intellectuel bio »

20 T7 Vers de nouvelles rétributions de la vie active
T5 Aménager l’ACPI T6 Le numérique : nouveau moyen de production et de mesure de la valeur T2 Nouvel agencement de la vie active T4 Nouvelle charte des organisations T1 Construire son écosystème de travail T3 Favoriser l’ACPI

21 T3 – FAVORISER L’ACTIVITÉ COLLABORATIVE PRODUCTIVE ET INVENTIVE - ACPI
L’activité collaborative productive et inventive ne se décrète plus au sein d’organigrammes rigides. Elle se favorise via la mise à disposition des moyens de production (outils, infrastructures), la mise en relation des écosystèmes de travail (intéropérabilité technique, animation de réseau) d’individus internes ou externes à l’organisation ; la participation des membres à la stratégie globale ; des modes projets agiles, et un temps moyen - long d’interactions. Elle peut se développer au sein ou à l’extérieur des organisations, articulant réseaux physiques et numériques. Selon le type de production attendue, l’ACPI sous-tend des niveaux d’engagements variables. Qu’elle concerne le travail, la formation/l’apprentissage, la mobilisation/revendication, l’ACPI se structure autour de finalités - enjeux - valeurs partagées entre les individus. Cela nécessite de nouvelles formes de management de l’autonomie et d’élaboration de sens collectif. Tendances TENSIONS Les collectifs productifs : wikipédia, wikispeed, communautés du logiciel libre ; L’innovation ouverte et co-innovation avec les concurrents Le management du Groupe Poult Nouvelles figures du management : les facilitateurs, les leaders, les Gatekeeper, les Knowledge braker, les traducteur ; Les initiatices de type « Employees first » La dépendance / autonomie des individus vis-à-vis des collectifs ; Les collectifs auto-gérés vs le management vertical Collaboration vs concurrence Valorisation de la contribution individuelle vs production collective sur la propriété intellectuelle et le droit de réutilisation/commercialisation des produits Confiance, engagement vs subordination SCÉNARIOS DE RUPTURE L’entreprise étendue « A partir de maintenant, vous entrez dans l’économie collaborative » L’entreprise apprenante, la formation « pair-à-pair » : « Les réseaux sociaux d’entreprise, premier dispositif de formation » La Place Tahrir dans les entreprises « Travailleurs du monde entier, unissez-vous » Le scrumisme ou l’entreprise agile : « Si vous ne le faites pas pour vous, faites-le pour le projet » Les réseaux interpersonnels d’activités

22 T7 Vers de nouvelles rétributions de la vie active
T5 Aménager l’ACPI T6 Le numérique : nouveau moyen de production et de mesure de la valeur T2 Nouvel agencement de la vie active T4 Nouvelle charte des organisations T1 Construire son écosystème de travail T3 Favoriser l’ACPI

23 T4 – NOUVELLES CHARTES DES ORGANISATIONS, NOUVEAUX CONTRATS DE CONFIANCE DES COLLECTIFS PRODUCTIFS / NOUVEAU CHSCT Que l’ACPI se déploie au sein des organisations – au sens juridique - ou en dehors, elle nécessite des formes de gouvernance claire : en particulier au regard des conditions de travail, de la participation à la stratégie, des règles de la propriété intellectuelle et de la redistribution de la valeur, surtout quand les collaborateurs s’articulent entre interne / externe. Les niveaux d’engagement des individus peuvent varier en fonction des tâches demandées, mais une forte implication remet en cause le principe même de subordination. Au-delà des contrats de travail, c’est la gouvernance des collectifs qui doit être redéfinie. Tendances TENSIONS Démocratisation des entreprises Responsabilité sociale des entreprises Sensorica : une entreprise sans salarié internalisé : traçablité et co-évaluation des contributions, rémunération en fonction ; Mechanical Türk Des entreprises sans lieu physique (sans mur) Les licences ouvertes L’économie des communs L’éclatement de frontières temps/espace du travail hiérarchique vs collaboratif Surveillance - autonomie transparence vs opacité Sécurisation des parcours vs flexibilité Reconnaissance des apports individuels dans la processus collectif Bien-être vs nouveaux RPS Responsabilisation vs Subordination SCÉNARIOS DE RUPTURE Les entreprises en open data : « Tout, tout tout, vous saurez tout sur l’entreprise » Les réseaux interpersonnels d’activités : « Faites confiance à vos réseaux » L’entreprise virtuelle : « Vous ne savez jamais pour qui vous travaillez »

24 T7 Vers de nouvelles rétributions de la vie active
T5 Aménager l’ACPI T6 Le numérique : nouveau moyen de production et de mesure de la valeur T2 Nouvel agencement de la vie active T4 Nouvelle charte des organisations T1 Construire son écosystème de travail T3 Favoriser l’ACPI

25 T5 – AMÉNAGER L’ACTIVITÉ COLLABORATIVE PRODUCTIVE INVENTIVE
L’ACPI est constamment hybridée d’interactions physiques et numériques. Elle fait voler en éclat les frontières spatio-temporelles des organisations. Elle recompose l’immobilier de bureau, la géographie des entreprises. De nouveaux aménagements doivent être pensés : sur les réseaux, sur les territoires. De nouvelles fiscalités aussi. Tendances TENSIONS Le télé-travail Les espaces de coworking, les télécentres dans les départements (Cantal, Pays du Murat) L’entreprise hors les murs Google/Apple : localisant leurs activités dans les pays défiscalisés, et produisant le cœur de leurs valeurs dans les autres Aménagement des réseaux THD (Agglo Castres) Difficulté à territorialiser le développement économique Physique / numérique Développement économique et fiscalité Aménagement des services Développement territorial de l’emploi SCÉNARIOS DE RUPTURE Nouvelle géographie des entreprises : « une connexion et vous voilà au bureau » La tente Quechua du travailleur L’entreprise virtuelle « Vous ne savez jamais pour qui vous travaillez »

26 T7 Vers de nouvelles rétributions de la vie active
T5 Aménager l’ACPI T6 Le numérique : nouveau moyen de production et de mesure de la valeur T2 Nouvel agencement de la vie active T4 Nouvelle charte des organisations T1 Construire son écosystème de travail T3 Favoriser l’ACPI

27 T6 – LE NUMÉRIQUE : NOUVEAU MOYEN DE PRODUCTION ET DE MESURE DE LA VALEUR
Aujourd’hui, par la notion de travail, c’est essentiellement le travail rémunéré au sein des entreprises/organisations qui est pointé. Or si on considère que ce qui crée de la valeur est l’activité de travail, alors il devient nécessaire d’élargir l’acception actuelle du « travail productif ». L’économie numérique est d’ailleurs en partie basée sur des formes de travail gratuit où consommateurs et producteurs/contributeurs se confondent (l’apport de la multitude). La valeur produite est sous-tendue par des modèles allant d’un extrême à l’autre : la prédation et réexploitation privées des contributions d’un côté, l’économie des communs de l’autre. Or le numérique joue un double rôle : celui de moyen de production, et moyen de mesure de la valeur : permettant de tracer, mesurer, quantifier et comparer. De nouvelles lignes de force se définiront autour de ceux qui captent et qui comptent. Tendances TENSIONS L’économie des communs L’économie collaborative L’économie contributive (B. Stiegler) Pollinisation (Y. Moulier-Boutang) – externalités positives Le travail gratuit (N. Colin) / Labeur numérique, Digital labor L’âge de la multitude Les algorithmes de la finance tension entre travail et activité entre consommation et contribution-production Mise au travail total de la personne ? (A. Gorz) tout compte marchand vs non-marchand Bien privé / bien public / bien commun Indicateur / Quantification vs qualification Production de valeur / destruction créatrice Automatisation-robotisation vs ressources humaines SCÉNARIOS DE RUPTURE Les Big Data à la base du revenu universel d’existence - “Pas d’usages du numérique, pas de revenu !” L’entreprise étendue - “A partir de maintenant, vous entrez dans l’économie collaborative” Mesure du travail réel et indicateur de bien-être - “Travaillez chez nous, c'est veiller à votre capital santé...”

28 T7 Vers de nouvelles rétributions de la vie active
T5 Aménager l’ACPI T6 Le numérique : nouveau moyen de production et de mesure de la valeur T2 Nouvel agencement de la vie active T4 Nouvelle charte des organisations T1 Construire son écosystème de travail T3 Favoriser l’ACPI

29 T7 VERS DE NOUVELLES RÉTRIBUTIONS DE LA VIE ACTIVE
Par les mesures en tout genre qu’ils permettent, les réseaux font émerger de nouveaux modes d’échanges, de partage, de transactions, de don/contre-don, voire de rétributions. Les outils numériques sont capables de tracer et quantifier les moindres interactions, même ce qui n’est pas de l’ordre marchand. Cela pourrait faire évoluer la manière dont on rétribue le travail. Tendances TENSIONS Bonus.ly : évaluation et attribution de primes par les pairs Les monnaies complémentaires : ex. le Wirr en Suisse, les Sonantes à Nantes La production de biens communs : savoirs, connaissances, services gratuits, open source Les monnaies sociales TAOAProject.org Les SEL Le crowdfounding salaire vs autres revenus rétribution financière vs rétribution symbolique sécurisation / précarisation SCÉNARIOS DE RUPTURE Les Big Data à la base du revenu universel d’existence - “Pas d’usages du numérique, pas de revenu !” L’entreprise étendue - “A partir de maintenant, vous entrez dans l’économie collaborative” Mesure du travail réel et indicateur de bien-être - “Travaillez chez nous, c'est veiller à votre capital santé...”

30 Territoires retenus Qui pourront découler sur des axes de travail, des pistes d’actions précises

31 13 JUIN ATELIER DIGIWORK - FUTUR EN SEINE
Prochaines dates 13 JUIN ATELIER DIGIWORK - FUTUR EN SEINE Controverses autour des territoires 1 et 6 16 – 17 – 18 juillet : Réunions de travail ouvertes Approfondissement de pistes d’actions DATES DES PROCHAINS COMITÉS DE PILOTAGE À DÉFINIR Qui pourront découler sur des axes de travail, des pistes d’actions précises


Télécharger ppt "REPENSER LA PLACE DES INDIVIDUS AU TRAVAIL DANS UNE SOCIÉTÉ NUMÉRIQUE"

Présentations similaires


Annonces Google