La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LE SYSTEME EDUCATIF TUNISIEN FACE AU DEFI DE LA QUALITE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LE SYSTEME EDUCATIF TUNISIEN FACE AU DEFI DE LA QUALITE."— Transcription de la présentation:

1 LE SYSTEME EDUCATIF TUNISIEN FACE AU DEFI DE LA QUALITE

2 portrait express du système éducatif population du pays : 10 millions - PIB : 3150$/habitant pop. scolaire : élèves ( mille étudiants) budget éduc./PIB : 7.5% - budget éduc./Etat : 30% taux de scolarisation : 99% (6 ans) (6-16ans) 76.1 (12-18ans) couverture scolaire : 5851 établissements 1 école primaire pour 2250 habitants - 1 collège et un lycée pour 7851 habitants enseignants : primaire (59739) - collège et lycée (71247) nombre moyen élèves/classe : primaire (22/2) – collège (30) – lycée ( 25.5) nombre moyen élèves/enseignant : primaire (18.2) - collège et lycée (16.0) moyenne élèves par ordinateur (2006) : primaire (30.3) - collège (84) - lycée (16.6)

3 trois grandes réformes 1958 : réforme fondatrice édification dun système éducatif national unifié – objectif : scolariser tous les enfants en 10 ans 1991: 2 ème réforme adaptation du système et mise en place dun enseignement de base de 9 ans, obligatoire et gratuit 2002 : 3 ème réforme mise en œuvre du projet « école de demain » - objectif : une éducation de qualité pour tous

4 les temps héroïques : la réforme de 1958 et le défi de la scolarisation universelle point de départ point de départ un taux de scolarisation très faible (14%) un système éducatif éclaté ( 3 sous systèmes) un nombre réduit denseignants Des infrastructures scolaires insuffisantes des solutions dictées par lurgence des solutions dictées par lurgence mise en place progressive dun système éducatif unifié (primaire mission/ministère – secondaire : sections a.b.c ) mise en place progressive dun système éducatif unifié (primaire mission/ministère – secondaire : sections a.b.c ) recrutement massif dinstituteurs peu qualifiés (primaire) et recours aux coopérants et aux instituteurs expérimentés(sec. ) recrutement massif dinstituteurs peu qualifiés (primaire) et recours aux coopérants et aux instituteurs expérimentés(sec. ) classes surchargées – locaux loués chez des particuliers – distance moyenne école/ LR dépassant les 5 km classes surchargées – locaux loués chez des particuliers – distance moyenne école/ LR dépassant les 5 km

5 les années 80 : une décennie charnière lobjectif de scolarisation universelle au primaire presque atteint lobjectif de scolarisation universelle au primaire presque atteint des infrastructures scolaires répondant aux besoins des infrastructures scolaires répondant aux besoins des enseignants mieux formés des enseignants mieux formés mais … des échecs trop nombreux / une sélection très forte à lentrée du secondaire / un système qui sessoufflait … à partir de 1988 Une évaluation densemble et la préparation dune nouvelle réforme, celle de 1991 Une évaluation densemble et la préparation dune nouvelle réforme, celle de – 2000 une nouvelle étape une nouvelle étape de nouveaux défis de nouveaux défis de nouvelles exigences de nouvelles exigences mais dabord un bilan … mais dabord un bilan …

6 un sextuple constat 1- de nombreux acquis mais le rendement interne du système reste insuffisant un enseignement frontal, à caractère encyclopédique 2 - un enseignement frontal, à caractère encyclopédique les élèves savent beaucoup de choses, mais ils ne savent pas faire grand chose les élèves savent beaucoup de choses, mais ils ne savent pas faire grand chose 3 – une hétérogénéité de plus en plus grande quil faut savoir gérer 5 – centralisation excessive et absence dimputabilité 6 – manque de professionnalisme à tous les niveaux du système

7 la réforme de 2002 : une stratégie en six axes 1.placer lélève, qui est lacteur principal du système éducatif, au centre de laction éducative 2.professionnaliser les enseignants et les personnels dencadrement 3.valoriser létablissement scolaire et en améliorer le statut 4.mettre en œuvre les principes dégalité des chances et déquité éducative 5.mettre les technologies de linformation et de la communication au service des activités denseignement- apprentissage. 6.moderniser le système éducatif et améliorer sa capacité à répondre à la demande de plus en plus exigeante de la société.

8 comment réussir la gestion des changements ? ou de la difficulté de changer de culture scolaire

9 il est plus facile de concevoir une réforme que de la mettre en oeuvre ce que suppose la réussite de la mise en place dune réforme : ce que suppose la réussite de la mise en place dune réforme : une définition pertinente des choix et une conception rigoureuse du Projet que lon veut réaliser une définition pertinente des choix et une conception rigoureuse du Projet que lon veut réaliser la capacité de mettre en œuvre ce projet sur le terrain, dans les écoles ( capacité institutionnelle - moyens humains et matériels …) la capacité de mettre en œuvre ce projet sur le terrain, dans les écoles ( capacité institutionnelle - moyens humains et matériels …) La capacité de mobiliser les acteurs autour du projet La capacité de mobiliser les acteurs autour du projet explication : explication : la situation davant la réforme, pour peu satisfaisante quelle soit, présente une forme déquilibre auquel, au fil du temps, chacun sest adapté. la situation davant la réforme, pour peu satisfaisante quelle soit, présente une forme déquilibre auquel, au fil du temps, chacun sest adapté. La réforme, en rompant cet équilibre, créé une situation nouvelle fortement perturbatrice qui doit être intelligemment gérée en amont et adéquatement négociée en aval, si lon veut parvenir à un équilibre nouveau qui marque tout à la fois lintégration des changements induits par la réforme et ladaptation des acteurs à la situation quils ont engendrée. La réforme, en rompant cet équilibre, créé une situation nouvelle fortement perturbatrice qui doit être intelligemment gérée en amont et adéquatement négociée en aval, si lon veut parvenir à un équilibre nouveau qui marque tout à la fois lintégration des changements induits par la réforme et ladaptation des acteurs à la situation quils ont engendrée.

10 pour réussir la réforme: pour réussir la réforme: 1- adopter une approche systémique agir sur lensemble des déterminants de la qualité au niveau de lécole agir sur lensemble des déterminants de la qualité au niveau de lécole facteurs pédagogiques : contenus et méthodes dapprentissage, procédures dévaluation, outils didactiques facteurs pédagogiques : contenus et méthodes dapprentissage, procédures dévaluation, outils didactiques niveau de qualification et de préparation des enseignants niveau de qualification et de préparation des enseignants gestion et management de létablissement scolaire gestion et management de létablissement scolaire disponibilité des équipements et du matériel pédagogique de soutien disponibilité des équipements et du matériel pédagogique de soutien confort pédagogique confort pédagogique

11 2 - responsabiliser les acteurs, libérer les initiatives développer une culture de lévaluation à tous les niveaux du système développer une culture de lévaluation à tous les niveaux du système décentraliser, déléguer des compétences accrues aux régions décentraliser, déléguer des compétences accrues aux régions accorder plus dautonomie aux établissements scolaires accorder plus dautonomie aux établissements scolaires 3 maîtres mots : linitiative, linnovation, limputabilité Limputabilité signifie à la fois : Limputabilité signifie à la fois : responsabilité : quiconque, à tous les échelons du système, est responsable de son action (à condition quon lui donne les moyens et la marge dautonomie nécessaires pour exercer cette responsabilité) responsabilité : quiconque, à tous les échelons du système, est responsable de son action (à condition quon lui donne les moyens et la marge dautonomie nécessaires pour exercer cette responsabilité) et obligation de résultat : on est responsable de ce quon fait, et on est tenu par ce fait même de rendre compte des résultats de son action et obligation de résultat : on est responsable de ce quon fait, et on est tenu par ce fait même de rendre compte des résultats de son action

12 3 -professionnaliser les enseignants et les principaux acteurs du système éducatif 3 -professionnaliser les enseignants et les principaux acteurs du système éducatif des enseignants professionnels, cela veut dire des maîtres : qui connaissent à la fois la science et lart de leur métier, qui connaissent à la fois la science et lart de leur métier, Qui sont capables : Qui sont capables : - de construire et de mettre en oeuvre un projet pédagogique intégrant les spécificités du contexte où ils évoluent ; - de planifier, dévaluer, de gérer des situations pédagogiques diverses, - de donner aux élèves le goût dapprendre, de réguler leur enseignement à la lumière des évaluations quils effectuent… pour les chefs détablissements, la professionnalisation signifie : la maîtrise des savoirs et des savoir faire liés aux domaines dactivité relevant de ses fonctions ( gestion - animation de la vie scolaire – évaluation pédagogique et administrative – pilotage et suivi…) la maîtrise des savoirs et des savoir faire liés aux domaines dactivité relevant de ses fonctions ( gestion - animation de la vie scolaire – évaluation pédagogique et administrative – pilotage et suivi…) des savoir faire techniques dans les domaines du management, des TIC, et de la communication des savoir faire techniques dans les domaines du management, des TIC, et de la communication mais surtout des attitudes et de savoir être comme le leadership, le sens du travail en équipe, la capacité découte, la maîtrise de soi, et laptitude à la communication avec autrui. mais surtout des attitudes et de savoir être comme le leadership, le sens du travail en équipe, la capacité découte, la maîtrise de soi, et laptitude à la communication avec autrui.

13 4- gérer positivement lhétérogénéité des publics délèves la question de lhétérogénéité se pose simultanément, mais dune manière différente, aux trois paliers du système scolaire : la question de lhétérogénéité se pose simultanément, mais dune manière différente, aux trois paliers du système scolaire : lappareil éducatif (niveau macroscopique) lappareil éducatif (niveau macroscopique) lécole (niveau mésoscopique) lécole (niveau mésoscopique) la classe (niveau microscopique) la classe (niveau microscopique) la gestion de lhétérogénéité est la gestion de lhétérogénéité est institutionnelle – structurelle pour le premier palier institutionnelle – structurelle pour le premier palier managériale - administrative pour le second palier managériale - administrative pour le second palier pédagogique pour le troisième palier pédagogique pour le troisième palier

14 sept ans après : quelques leçons agir de manière concomitante sur tous les paramètres/déterminants de la réussite disposer de structures et doutils de suivi et de pilotage efficaces sassurer ladhésion des acteurs ) enseignants – personnel dencadrement - parents ) information, formation et communication axer la formation des enseignants sur les aspects pratiques évaluer systématiquement pour réguler participer, sans complexes, aux évaluations comparatives régionales et internationales et en tirer les leçons nécessaires repérer les innovations et les bonnes pratiques et les faire partager

15 merci de votre attention


Télécharger ppt "LE SYSTEME EDUCATIF TUNISIEN FACE AU DEFI DE LA QUALITE."

Présentations similaires


Annonces Google