La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Enseignement - recherche Les nouveaux métiers Richard BARTHES Directeur adjoint au CHU de Toulouse - Etat des lieux: de nombreuses pistes dévolution ont.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Enseignement - recherche Les nouveaux métiers Richard BARTHES Directeur adjoint au CHU de Toulouse - Etat des lieux: de nombreuses pistes dévolution ont."— Transcription de la présentation:

1 Enseignement - recherche Les nouveaux métiers Richard BARTHES Directeur adjoint au CHU de Toulouse - Etat des lieux: de nombreuses pistes dévolution ont déjà été initiées- XIes Assises – Lille – 11 & 12 décembre 2008

2 Introduction Tendances à lévolution des frontières entre les métiers : Impacts de la démographie médicale Recentrage sur les cœurs de métier (prise en charge des maladies chronique par exemple) Conditions dattractivité, notamment pour les jeunes générations en position de force sur le marché du travail soignant Conditions de fidélisation pour les plus anciens et forte demande de reconnaissance professionnelle, dévolution de carrière, denrichissement des taches Renforcement dune approche globale des soins dans certains modes de prise en charge (réseaux, soins palliatifs, douleur…) XIes Assises – Lille – 11 & 12 décembre 2008

3 Etat des lieux: de nombreuses pistes dévolution ont été initiées Les expérimentations BERLAND: contenu, finalités Suite au rapport BERLAND « Transfert de taches et de compétences » 2003 lancement dexpériences de transferts dactes du médecin vers les personnels soignants Objectif: évaluer la faisabilité dune délégation ou dun transfert de taches et répondre à la diminution programmée du temps médical disponible 5 expérimentations encadrées juridiquement: traitement de linsuffisance rénale chronique par hémodialyse, suivi des patients traités pour hépatite chronique c, radiothérapie, ophtalmologie, suivi des patients diabétiques Juin 2006, rapport sur les 5 expérimentations de coopération et de délégation de taches entre professionnels de santé par lONDPS XIes Assises – Lille – 11 & 12 décembre 2008

4 Etat des lieux: de nombreuses pistes dévolution ont été initiées Les expérimentations BERLAND: points clés du rapport Démonstration faite de la possibilité pour des professionnels paramédicaux de réaliser des actes médicaux sans danger pour les patients sous réserve dune réorganisation des processus de travail et dune étroite collaboration avec les médecins Accroissement de la productivité (exemple coopération ophtalmologiste et orthoptiste) et gain de temps médical (manipulateur radio en électroradiologie, diététicienne dans le traitement du diabète) Réduction des couts pas probantes (pas toujours effet de substitution car réponse à des besoins non satisfaits ou demande de soins nouveaux XIes Assises – Lille – 11 & 12 décembre 2008

5 Etat des lieux: de nombreuses pistes dévolution ont été initiées La recommandation HAS Des enjeux majeurs pour ces nouvelles formes de coopération (amélioration de la qualité des soins, des prise en charges des patients, attractivité des professions par lenrichissement des missions, exercice pluri professionnel, reconnaissance des compétences pour les soignants…) Des conditions dexercice actuelles insatisfaisantes (séparation formation médicale et non médicale, professions en tuyau dorgue, cadre juridique en référence au monopole médical dexercice, mode de rémunération peu propice au développement de la coopération des professionnels Créer de nouvelles conditions favorisant le développement de nouvelle forme de coopération: bâtir un nouveau cadre de référence professionnel reposant sur trois piliers: le système de formation (intégration du LMD dans le système de formation initiale, réformer les contenus de formation sur la base de référentiel métier), le cadre juridique (définir les professions davantage en terme de missions que dactes), les conditions économiques dexercice (mettre en place des modes de rémunérations des professionnels qui permettent de valoriser toute les formes de coopération) XIes Assises – Lille – 11 & 12 décembre 2008

6 Etat des lieux: de nombreuses pistes dévolution ont été initiées Etude prospective démontre la nécessité dun élargissement des compétences soignantes 10 métiers « sensibles » étudiés en analyse prospective, dont celui dinfirmier en soins généraux (documentation, auditions, groupes de travail) 10 grands facteurs dévolution à 5/10 ans: démographie, demandes usagers, organisation de loffre de soins, des pratiques de soins, des technologies médicales, de lorganisation des soins, des systèmes dinformation... Analyse prospective du métier: facteurs dévolution propres, impacts sur laccès au métier, son positionnement dans la chaine de soins, les activités et les compétences, les liens avec les autres métiers, les évolutions possibles… Constat actuel: diversification des profils et des fonctions exercées par les IDE soins généraux (parcours professionnels « cohérents ») XIes Assises – Lille – 11 & 12 décembre 2008

7 Etat des lieux: de nombreuses pistes dévolution ont été initiées Des profils futurs davantage ciblés Une base commune du métier sur des savoir fondamentaux, une identité professionnelle, une posture de soins… Puis une pratique confirmée au bout de quelques années dexercice Pour certains, une expertise ciblée, dans un domaine spécifique: hygiène, plaies et cicatrisations, soins palliatifs, gériatrie, qualité… Pour un petit nombre, évolution vers de la « pratique avancée » (soignantes ou par « transferts dactes médicaux ?) Mais aussi recherche clinique, coordination réseaux Associés à des parcours professionnels préalables, des cursus universitaires (DU pour lexpertise ciblée, MASTER pour la pratique avancée, doctorat pour la recherche…) XIes Assises – Lille – 11 & 12 décembre 2008

8 Etat des lieux: de nombreuses pistes dévolution ont été initiées Des problématiques à résoudre La question de la formation initiale, de lentrée et du positionnement dans le système LMD mais aussi du contenu des formations (tronc commun des professions paramédicales, réingénering des diplômes et approche de la formation par les compétences La question juridique des « délégations soignantes » et du maintien ou non des décrets dactes soignants (évolution vers une approche plus ouverte de « mission ») La question de la « solvabilité financière» des nouveaux positionnements soignants, dans les EPS mais aussi dans le secteur libéral et des effets induits La question de la rémunération des compétences acquises par les professionnels de santé (rémunération à minima de lexpertise ciblée et de la pratique avancée) XIes Assises – Lille – 11 & 12 décembre 2008


Télécharger ppt "Enseignement - recherche Les nouveaux métiers Richard BARTHES Directeur adjoint au CHU de Toulouse - Etat des lieux: de nombreuses pistes dévolution ont."

Présentations similaires


Annonces Google