La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

MORPHOPATHOLOGIE. (MORPHO)PATHOLOGIE Étude des causes = éthiologie Étude des mechanismes = pathogenie Quels sont les effets de la maladie? Lésions morphologiques:

Présentations similaires


Présentation au sujet: "MORPHOPATHOLOGIE. (MORPHO)PATHOLOGIE Étude des causes = éthiologie Étude des mechanismes = pathogenie Quels sont les effets de la maladie? Lésions morphologiques:"— Transcription de la présentation:

1 MORPHOPATHOLOGIE

2 (MORPHO)PATHOLOGIE Étude des causes = éthiologie Étude des mechanismes = pathogenie Quels sont les effets de la maladie? Lésions morphologiques: MA MI (histopathologiques) Ultrastructurales Molécularies Manifestations cliniques: Sémiologie oSimptoms oSignes Modifications biochimiques

3 MORPHOPATHOLOGIE Générale – étude des processues patologiques de base - cell / tissulaires; Spéciale – étude de la pathologie spécifique des tissues / organs

4 Causes des maladies Génétiques: –Maladies familiales par des mutations génétiques –Susceptibilité au certaines maladies ACQUISES –Agents phisiques –Substances chimiques –Deficites nutritionales –Ag infectieux –Réactions immunes anormales (hipersensibilite, m. autoimmunes) –Facteurs psichologiques

5 Methodes de diagnostique pathologique: Nécropsie anatomo-clinique Diagnostique histopathologique Cytodiagnostique M.E. Biologie moléculaire

6 Cellules normales = homéostasie Stimulent physiologique excessif/ pathologique = adaptation cellulaire lésion cellulaire acute réversible lésions irréversibles mort cellulaire (nécrose / apoptosis) Lésions cell chroniques –Altérations subcellulaires –Accumulations intracell. –Adaptation cell.

7 Réponses adaptatives des cellules Type des cellules: –Cellules labiles (épiderme, muqueuses, syst. hématopoïétique et lymphoïde); –Cellules stables (parenchyme glandulaire); –Cellules permanentes (les fibres musculaires striées, le neurone).

8 Réactions adaptatives Changement des dimensions Atrophie Réduction des dimensions des cellules Hypertrophie Croissance des dimensiones des cellules Changements de nombre Involution Diminution du nombre des cellules Hyperplasie Multiplication du nombre des cellules Changements de differentiation cellulaire Metaplasie Changements vers un autre type de cellule mature

9 ADAPTATION - DEMANDE DACTIVITÉ INTENSE / S. ENDOCRINhypertrophie et hyperplasie r. reversibles - LE STIMUL CESSE = REVENIR AU NORMAL

10 LHypertrophie et lhyperplasie peuvent être physiologiques Elargement de la thyroïde pendant la grossesse (hormones thiréostimulants hyperplasie; Atelets – lhypertrophie des muscles squelettiques (réponse aux exercices et au sollicitation métabolique intense); La fonction ovarienne = le stimule endocrine pendant la grossesse = hypertrophie et hyperplasie de la glande mammaire et du miomètre; déroulement du cycle menstruel;

11 LHypertrophie et lhyperplasie peuvent être pathologiques Lhyperplasie des cellules qui secrètent parathormone généré par un niveau du calcium sérique diminue; HTA Hypertrophie concentrique du ventricule gauche; Hypertrophie du muscle de la vessie urinaire déterminé dun obstacle urétrale; Estrogènes = Hyperplasie de lendomètre; LHyperplasie compensatoire des organes doubles ;

12 Adaptation – lhypertrophie des muscles squelettiques hypertrophie et hyperplasie du miomètre (grossesse)

13 Adaptation Hyperplasie endometriale Hyperplasie nodulaire de la prostate

14 Adaptation HYPERTROPHIE DES FIBRES MIOCARDIQUES Obs. la morphologie du noyau !

15 Adaptation par la réduction de la masse tissulaire Réduction des dimensions cellulaire = réduction du volume des tiss / org. = ATROPHIE = RÉVERSIBLE –inactivité –néurotrophique –Ischémie chronique A. PATHOLOGIQUE –Endocrine A. PHISIOLOGIQUE –Age –Compression Les cellules: mitoc, RE, vacuoles d autophagie corps résiduels corps résiduels A. Généralisée (inanition, endocrine, etc.,) ou B. Localisée

16 Atrophie cellulaire

17 Atrophie phisiologique Involution du thymus (adolescents); Involution du miomètre après l accouchement; Atrophie brune cardiaque (personnes âgées; Atrophie sénile (généralisée)

18 Atrophie phisiologique Involution du thymus Atrophie des fibres miocardiques

19 Atrophie pathologique A. ischémique (atrophie + fibrose): –fibrose ischémique du myocarde –nephroangiosclerose bénigne. A. d inactivité (ex. fractures immobilisées) A. du muscle squelettique – lésions des axons A. endocrine – manque du stimulent A. de compression (hydrocéphalie, hydronéphrose)

20 Atrophie du muscle squelettique après linterruption des axones

21 Métaplasie Représente une adaptation tissulaire réalisée par un changement de la différentiation cellulaire manifesté par le remplacement dun tissu mature avec un autre type de tissu mature; Types: –Métaplasie épithéliale –Métaplasie conjonctive

22 Métaplasie squameuse: tissue initial Stimule Épithélial cylindrique cilié bronchique Fume des cigarettes Épithélial cylindrique des ductes glandulaires Irritation chronique (calculs) Épithélial transitionnel vessie urinaire Irritation chronique Épithélial glandulaire cylindrique Déficience de vitamine A

23 Métaplasie squameuse de lépithélium transitionnel

24 Métaplasie cylindrique Tissu iniţial Stimulent Épithélium squameux œsophagien Reflux gastrique Œsophage Barrett

25 Métaplasie intestinale Tissue iniţial Stimulent Épithélium gastrique Helicobacter Pylori

26 Métaplasie conjonctive Fibroblastes osteoblastes condroblastes condroblastes

27 Modalités de réponse cellulaire

28 La mort et les lésions cellulaires La mort cellulaire se produit par deux processus différentes: –Apoptosis – mort programmée –Nécrose.

29 LApoptose Morphologie: –Chromatine condense; –Fragmentation dADN Peut apparaitre dans des conditions physiologiques ou pathologiques Ex. linvolution du thymus A. stimulé = AIDS; maladies néurodégénératives A. stimulé = AIDS; maladies néurodégénératives A. inhibé = cancers A. inhibé = cancers

30 Apoptose

31 Apoptosis

32 Lésions cellulaires létales et sous-létales

33 LA NÉCROSE DEF: TOUTES LES MODIFICATIONS QUI SUIVENT A LA MORT CELLULAIRE DANS DES TISSUS VIVANTS LA MORPHOLOGIE DEPENDE DE: –La digestion enzimatique de la cellule; –La dénaturation des protéines AUTOLYSE / HETEROLYSE NOYAU: pycnose – fragmentation – lyse CYTOPLASME: COAGULATION PROT: rétractée, éosinophilie, limites cell. préservées, fragm. Noyau CYTOLYSE: limites cell disparues CYTOLYSE: limites cell disparues

34 TYPES DE NÉCROSE 1. De coagulation (prototype: N. ischémique) Ma: pale, ferme, sèche, limites nettes Ma: pale, ferme, sèche, limites nettes 2. De liquéfaction (Ma: masse visqueuse) 3. Caséeuse (Ma. Blanc – jaunâtre, friable) 4. Hémorragique; 5. Cytostéatonécrose: taches grumeleux, friables, blanc- jaunâtre (graisses neutres acides gras + sels de Ca = savons) 6. Gangrène (sèche / humide)

35 Nécrose

36 Types de nécrose Infarctus rénal (nécrose de coagulation Infarctus cérébral (nécrose de liquéfaction)

37 Types de nécrose Nécrose caseuse (reins) Nécrose hémoragique (testicule) Nécrose fibrinoide (HTA sévère)

38 Nécrose enzymes et protéines passent dans le sang Celulle enzymes libérés dans le sang enzymes libérés dans le sang Myocarde Créatine-kinase (iso enzyme MB) Aspartat transaminase Lactique-déshydrogénase(LDH-1) HépatocyteAlanine-transaminase Muscle strie Créatine-kinase (iso enzyme MM) Pancréas exocrine Amylase

39 Lésions cel aigues réversibles Dégénérescence vacuolaire; Stéatose

40 Degenerescence vacuolaire (hydropique) Causes: anoxie, des produits toxiques ATP mitoc. baisse le substrat energetique baisse = mal fonction de la pompe membranaire Na-K = hyperhydration cellulaire Ma: volume, pale, friable, « viande bouillie » Mi: cellule large, cytoplasme pale, vacuoles multiples, mal démarquées ME: REN dilaté, mitochondries agrandies Ex. hépatite virale, perfusion des solutions hypertoniques (reins)

41 Degenerescence vacuolaire (hydropique)

42 STÉATOSE = accumulation des graisses neutre dans des cellules qui, normalement, ne contient pas ce métabolite Mi: vacuoles optique vide avec contour net Peut être: micro vésiculaire / macroveziculaire Techniques spéciales : Scharlach, Sudan S. Hépatique: hépatomégalie, les bords arrondies, consistance réduite, jaune

43 Stéatose hépatique

44

45 STÉATOSE MACROVÉSICULAIRE

46 STÉATOSE MICROVESICULAIRE

47 ACCUMULATIONS DES PIGMENTS ENDOGÈNE –Non-Hb: lipofuscine, mélanine –Hb: sans Fe – bilirubine avec Fe – hémosidérine avec Fe – hémosidérineEXOGÈNEInhalationIngestioninjection

48 TYPES DICTÈRE DEF: COLORATION JAUNE DES SCLÉROTIQUES, PEAU ET VISCERES CAUSE: HYPERBILIRUBINEMIE A. NON-CONJUGÉE (urines claires sans pigments biliaires) 1. destruction exagéré des hématies (ictère hémolytique) 2. déficit dabsorption par les hépatocytes (i. congénitaux, médicaments) 3. déficit de conjugaison (GT): ictère néonatal, maladie de Gilbert, Crigler et Najjar

49 TYPES DICTÈRE B. CONJUGÉE (urines foncées avec pigment biliaire) Maladie Dubin et Johnson (trouble de transport intrahepatocitaire) Maladie Dubin et Johnson (trouble de transport intrahepatocitaire) Ictère obstructif des voies biliaires (cholostase acquise): Ictère obstructif des voies biliaires (cholostase acquise): Lithiase biliaire Lithiase biliaire Cancer de la tète du pancréas, etc. Cancer de la tète du pancréas, etc. Ictère non-obstructif: Ictère non-obstructif: Sans lésion parenchymateuse – médicaments (stéroïdes) Sans lésion parenchymateuse – médicaments (stéroïdes) Mixte + lésion parenchym.: hépatite virale, cirrhose… Mixte + lésion parenchym.: hépatite virale, cirrhose…

50 Accumulation des pigments biliaires Foie ictérique Thrombus biliaire Pigm granulaire, jaune-verdâtre


Télécharger ppt "MORPHOPATHOLOGIE. (MORPHO)PATHOLOGIE Étude des causes = éthiologie Étude des mechanismes = pathogenie Quels sont les effets de la maladie? Lésions morphologiques:"

Présentations similaires


Annonces Google