La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le Fonds Social Européen, lemploi et linsertion professionnelle en Val-de-Marne : la plate-forme expérimentale de mobilisation, dévaluation et dorientation.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le Fonds Social Européen, lemploi et linsertion professionnelle en Val-de-Marne : la plate-forme expérimentale de mobilisation, dévaluation et dorientation."— Transcription de la présentation:

1 Le Fonds Social Européen, lemploi et linsertion professionnelle en Val-de-Marne : la plate-forme expérimentale de mobilisation, dévaluation et dorientation en direction des publics allocataires du rSa 1 Lundi 9 mai 2011

2 2 Le contexte 2009/2010 Le contexte 2009/2010 Une forte implication du Département dans la politique dinsertion (PDI ) en matière : daccompagnement des publics avec la désignation de référents dinsertion en EDS et CCAS et de développement dactions dinsertion socio professionnelle. Lentrée en vigueur de la loi du 1er décembre 2008 généralisant le revenu de solidarité active (rSa) et réformant les politiques dinsertion La volonté de la collectivité de se saisir de ce contexte pour enclencher une vaste opération de mobilisation et dorientation des allocataires qui ne bénéficient pas encore daccompagnement.

3 3 Les objectifs de lexpérimentation Reprendre contact avec des allocataires «oubliés du RMI», ancrés dans le dispositif et sans perspective de projet et dinsertion Remobiliser ce public sur la base dune évaluation socio professionnelle partagée avec chaque allocataire dune préconisation de suite de parcours adaptée à la situation de chacun et en cohérence avec les attentes et les éventuelles difficultés rencontrées Optimiser le parcours dinsertion en vue de favoriser le retour à lemploi.

4 4 Lorganisation de la prestation Une séquence dite « administrative »: convocation du public (envoi de courriers aux allocataires (courrier PCG, courriers prestataires, relances), suivi des entretiens, reporting, évaluation de laction … Une seconde séquence consacrée aux entretiens individuels de diagnostic social et professionnel (maximum 8 heures) dans les domaines suivants: Le champ des compétences et aptitudes La proximité à lemploi Le champ des expériences professionnelles antérieurs Les difficultés sociales, de santé, de logement Laccès aux droits.

5 5 Le périmètre de lexpérimentation Public : près de allocataires Val-de-Marnais concernés Durée de lexpérimentation : 2010/2012 soit 3300 personnes à contacter par an Acteurs en charge de laction : 6 opérateurs retenus dans le cadre dun marché public (article 30) Lieux : implantation dun opérateur par territoire daction sociale afin de garantir la proximité et laccessibilité Budget prévisionnel annuel : 1 million deuros Co financement FSE sollicité : Axe 3 : cohésion et inclusion sociale, lutte contre les discriminations Mesure 31 : cohésion sociale Sous mesure 313 : accompagnement des politiques des départements Démarrage de laction : Mai/Juin 2010

6 6 Vincenne s Fontenay-sous-Bois Nogent-sur-Marne Joinville-le-Pont Champigny-sur-Marne (2 EDS) Chennevières-sur-Marne Saint-Maur-des-Fossés Boissy-Saint-Léger Créteil Villeneuve-Saint-Georges Maisons-Alfort Alfortville Ivry-sur-Seine Vitry-sur-Seine Choisy-le-Roi Le Perreux-sur-Marne Bry-sur-Marne Villiers-sur-Marne Le Plessis-Trévise La Queue-en-Brie Ormesson-sur-Marne Noiseau Sucy-en-Brie Saint-Maurice Villecresnes Santeny Marolles-en-Brie Bonneuil-sur-Marne Valenton Charenton-le- Pont Thiais Orly Villeneuve-le-Roi Ablon-sur-Seine Arcueil Villejuif LHaÿ-les-Roses Rungis Gentilly Cachan Fresnes Chevilly-Larue Le Kremlin-Bicêtre Mandres-les-Roses Limeil-Brévannes Périgny-sur-Yerres Saint-Mandé Territoire 4 Alteana Formation Territoire 7 Impact Formation/Adéquation Territoire 6 IDEFLE Territoire 1 et 3 Alfa Pluriformation Territoire 2 AFCI Territoire 5 Ressources Formation les opérateurs en charge de laction

7 7 Un dispositif spécifique dévaluation Un dispositif spécifique dévaluation bénéficier déléments dactivité de façon régulière mesurer lefficacité de cette prestation mieux connaître les publics non accompagnés identifier les besoins de ce nouveau public et adapter loffre dinsertion du Programme Départemental dInsertion.

8 8 Un dispositif spécifique dévaluation Un dispositif spécifique dévaluation Mais aussi : Contribuer à une réflexion sur les politiques dinsertion au niveau national et européen Mettre en partage les résultats de cette expérimentation auprès dautres acteurs au regard d expériences identiques.

9 9 Déjà 2268 personnes convoquées au moins une fois. soit environ 400 personnes convoquées par mois 63% se manifestent suite à au moins un courrier de convocation, prés de 37 % ne se manifestent pas malgré plusieurs courriers de convocation A janvier 2011, prés de 800 personnes ont formalisé leur orientation. Une première évaluation (juin 2010/déc. 2010) Une première évaluation (juin 2010/déc. 2010)

10 10 Le public qui formalise son orientation : 42% ont plus de 50 ans, 40% sont au rSa depuis plus de 10 ans et 73% nont pas travaillé depuis plus de 3 ans. Principales caractéristiques de profil des personnes orientées Part des femmes48% Part des ans29% Part des plus de 60 ans13% Part des plus de 10 ans dancienneté au rSa40% Part des personnes de niveau de formation infra V42% Part des personnes inscrites à Pôle Emploi31% Part de ceux qui nont pas travaillé depuis plus de 3 ans73% Quel public ? Quel public ?

11 11 Quels freins ? Quels freins ? La santé physique considérée comme un frein majeur à linsertion pour plus dune personne sur 4. Les principaux freins repérés lors des entretiens Santé physique 28% Maîtrise insuffisante des techniques de recherche d'emploi et connaissance insuffisante du marché du travail 28% Âge 20% Niveau de formation insuffisant 20% Problèmes financiers 18% Difficultés à mener des démarches 18% Faible autonomie dans la recherche d'emploi 15% Absence de projet professionnel 14% Confiance en soi 13% Problèmes linguistiques 12% Logement 12% autres 10% Absence d'expérience professionnelle 9% Problèmes familiaux 9% Isolement social 7% Santé mentale 7% Mobilité 7% Projet professionnel irréaliste (compte tenu de la personne et/ou du marché du travail) 6%

12 12 Quelle orientation vers laccompagnement ? Une répartition des orientations « équilibrée » entre référence sociale et référence Pôle Emploi: 50 % des personnes sont orientées vers une référence sociale (EDS, CCAS…). 34% sont orientées vers Pôle Emploi 16% sont orientées vers Pôle Emploi avec un appui social

13 13 Les personnes orientées vers une référence sociale sont particulièrement fragiles et cumulent de nombreux freins sociaux Les personnes orient é es vers une r é f é rence sociale sont : Pour un tiers des plus de 55 ans, Presque 1 sur 2 é voque un probl è me de sant é La moiti é d entre eux sont depuis plus de 10 ans au rSa Les inscrits à Pôle emploi repr é sentent une infime minorit é. 17% vivent en logement pr é caire (caravanes comprises) Plus de la moiti é ont un niveau de formation infra V Pour pr è s d une personne sur 5 les difficult é s linguistiques sont un des freins principaux L orientation vers le social

14 14 Une cohérence dans les orientations : des orientations Pôle Emploi seul dans les cas où les freins « sociaux » sont minoritaires, et un appui social le cas échéant pour lever les freins L orientation vers Pôle Emploi Les freins repérés supposent un accompagnement renforcé de ce public de la part de Pôle Emploi…

15 15 Les perspectives Les perspectives Une première évaluation qui confirme la pertinence de lexpérimentation et légitime sa poursuite : Un effet levier auprès du public « oublié » Un besoin daccompagnement individualisé confirmé Une action qui permet de mieux identifier les besoins du public à mettre en place dans le cadre du futur PDI et de consolider la politique départementale dinsertion Une opération qui sinscrit dans la stratégie de dynamisation des territoires en lien avec les acteurs locaux de linsertion.

16 16 Les perspectives (suite ) Les perspectives (suite ) Une initiative innovante qui va être transférée pour dautres publics(femmes isolées percevant le rSa ) Une action à partager dans le cadre des dynamiques partenariales européennes : échanges de pratiques autour de l ingénierie de parcours, expérimentations visant à lever les freins à lemploi.


Télécharger ppt "Le Fonds Social Européen, lemploi et linsertion professionnelle en Val-de-Marne : la plate-forme expérimentale de mobilisation, dévaluation et dorientation."

Présentations similaires


Annonces Google