La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Une démarche de projet. Des différents projets A plus ou moins long terme et à linitiative de différentes personnes…. Le projet décole Le projet de classe.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Une démarche de projet. Des différents projets A plus ou moins long terme et à linitiative de différentes personnes…. Le projet décole Le projet de classe."— Transcription de la présentation:

1 Une démarche de projet

2 Des différents projets A plus ou moins long terme et à linitiative de différentes personnes…. Le projet décole Le projet de classe Les projets dapprentissage ( contrat) Le projet de lélève …. Ces projets supposent dorganiser une démarche particulière

3 La démarche de projet Elle oblige à un exercice d'équilibre entre deux logiques: le projet n'est pas une fin en soi, c'est un détour pour confronter les élèves à des obstacles et provoquer des situations d'apprentissage.détour obstacles situations d'apprentissage En même temps, s'il devient un vrai projet, sa réussite devient un enjeu fort, et tous les acteurs, maîtres et élèves, sont tentés de viser l'efficacité au détriment des occasions d'apprendre.l'efficacité apprendre Comme le dit Philippe MEIRIEU, lorsqu'on monte un spectacle, ce n'est pas au bègue qu'on confie le premier rôle, alors même que c'est lui qui en profiterait sans doute le plus. La logique d'une représentation réussie contredit la logique de formation, pour une raison assez évidente: pour apprendre, il faut que chacun soit mobilisé, dans sa zone de proche développement, zone où, par définition, il peut apprendre, mais n'a pas déjà appris, zone où il hésite, va lentement, revient sur ses pas, commet des erreurs, demande de l'aide (...) MEIRIEUzone de proche développement Face à une telle contradiction, pas de recette, mais au moins deux pistes: 1- accepter la contradiction, la travailler, l'anticiper 2- la faire partager aux élèves, ne pas la considérer comme l'affaire de l'enseignant Mieux vaut viser une "double dévolution": - du projet lui-même, s'il ne vient pas spontanément et entièrement des élèves - du souci de le rendre formateur, dans le cadre du programme dévolution

4 Quelques projets existants La démarche de projet oblige à un exercice d'équilibre entre deux logiques: le projet n'est pas une fin en soi, c'est un détour pour confronter les élèves à des obstacles et provoquer des situations d'apprentissage. En même temps, s'il devient un vrai projet, sa réussite devient un enjeu fort, et tous les acteurs, maîtres et élèves, sont tentés de viser l'efficacité au détriment des occasions d'apprendre. Comme le dit Philippe MEIRIEU, lorsqu'on monte un spectacle, ce n'est pas au bègue qu'on confie le premier rôle, alors même que c'est lui qui en profiterait sans doute le plus. La logique d'une représentation réussie contredit la logique de formation, pour une raison assez évidente: pour apprendre, il faut que chacun soit mobilisé, dans sa zone de proche développement, zone où, par définition, il peut apprendre, mais n'a pas déjà appris, zone où il hésite, va lentement, revient sur ses pas, commet des erreurs, demande de l'aide (...) détour obstacles situations d'apprentissagel'efficacitéapprendreMEIRIEUzone de proche développement Face à une telle contradiction, pas de recette, mais au moins deux pistes: 1- accepter la contradiction, la travailler, l'anticiper 2- la faire partager aux élèves, ne pas la considérer comme l'affaire de l'enseignant Mieux vaut viser une "double dévolution": - du projet lui-même, s'il ne vient pas spontanément et entièrement des élèves - du souci de le rendre formateur, dans le cadre du programme dévolution

5 Des imagiers….

6 Des abécédaires…

7 Imagiers et Abécédaires de lAcadémie de Créteil creteil.fr/spip/IMG/pdf/imagiers_abecedaires- 2.pdf

8 Quelques actions dans le plan de lutte contre la difficulté scolaire Le Dictionnaire des écoliers Un Livre pour lété Le Marathon orthographique

9 Le dictionnaire des écoliers est en ligne Il est désormais en ligne sur le site du CNDP, à l'adresse Il s'agit d'un dictionnaire national, collectif et collaboratif.

10 Le marathon orthographique Dès le CE2 Le fonctionnement orthographique de la langue écrite Enseigner lorthographe Entrainer à la dictée

11 e-jeunesse.html Le Prix des Incorruptibles 2010 (CE2-CM1). Dans le cadre de ce prix, pendant toute l'année scolaire , j'ai été invitée par de nombreuses écoles et bibliothèques, à venir parler de mon roman avec des enfants de classes primaires. J'ai passé de belles journées dans des classes...je suis retombée en enfance...merci à vous tous...vos visages restent gravés dans mon coeur..

12 La radio scolaire « Radio môme.fr » rentree rentree Les émissions 2010 se trouvent sur « Radio môme.fr » Momes,95- Momes,95-

13 Phase de préparation et consignes : Avoir un ordinateur en classe avec une carte son, une connexion internet, deux enceintes ( de préférence) et un micro. Les conditions : télécharger « Audacity »télécharger « Audacity Télécharger Lame 3 s/19740.html s/19740.html Pour pouvoir exporter le fichier en MP3…. Avoir préparé lémission ( fiche) Savoir se relire et mémoriser lécrit : Par cœur avec une diction fluide ( cf animation radio) Dans les grandes lignes ( technique du conte..cf fil conducteur, la voix… le souffle) Se mettre dans une situation de communication réelle en explicitant qui on est, ce que lon va dire, pourquoi…

14 La radio pas à pas…

15 Le projet patrimoine Fichier à éditer: - Un recto-verso à faire rédiger par la classe ( groupe délèves) après une sortie, une visite, une rencontre. Une fiche « parcours élève » pour renseigner le cahier dhistoire des arts en veillant à exploiter les 6 domaines darts sur les différentes périodes historiques

16 Mise en activité Un projet au choix de chacun: (Individuel ou par groupe, existant ou à créer ce matin … à cours où à long terme ) En vous servant du matériel mis à disposition et en pensant à : Limplication lélève…. et au sens donné à ses apprentissages. Son accès à lautonomie: en ciblant ses capacités, en les étayant, en les développant, en imaginant des « tutoriels », des codages, en lui permettant de sauto-évaluer.

17 LA PEDAGOGIE DE PROJET une pédagogie globale centrée sur lélève ( PDF)

18 Le rappel du socle commun… Quelques compétences

19 5. La culture humaniste avoir des repères géographiques : les grands ensembles physiques (océans, continents, reliefs, fleuves, grands domaines climatiques et biogéographiques) et humains (répartition mondiale de la population, principales puissances du monde contemporain et leurs métropoles, les États de l'Union européenne et leurs capitales ; les grands types d'aménagements ; les grandes caractéristiques géographiques de l'Union européenne ; le territoire français : organisation et localisations, ensembles régionaux,outre-mer ;

20 ATTITUDES La culture humaniste que dispense l'École donne aux élèves des références communes. Elle donne aussi à chacun l'envie d'avoir une vie culturelle personnelle : par la lecture, par la fréquentation des musées, par les spectacles (cinéma, théâtre, concerts et autres spectacles culturels) ; par la pratique d'une activité culturelle, artistique ou physique. Elle a pour but de cultiver une attitude de curiosité : pour les productions artistiques, patrimoniales et contemporaines, françaises et étrangères ; pour les autres pays du monde (histoire, civilisation, actualité). Elle développe la conscience que les expériences humaines ont quelque chose d'universel.

21 4. La maîtrise des techniques usuelles de l'information et de la communication La maîtrise des techniques de l'information et de la communication est développée en termes de capacités dans les textes réglementaires définissant le B2i : s'approprier un environnement informatique de travail ; créer, produire, traiter, exploiter des données ; s'informer, se documenter ; communiquer, échanger.

22 CAPACITÉS Chaque élève doit être capable : de respecter les règles, notamment le règlement intérieur de l'établissement ; de communiquer et de travailler en équipe, ce qui suppose savoir écouter, faire valoir son point de vue, négocier, rechercher un consensus, accomplir sa tâche selon les règles établies en groupe ; d'évaluer les conséquences de ses actes : savoir reconnaître et nommer ses émotions, ses impressions, pouvoir s'affirmer de manière constructive ;

23 7. L'autonomie et l'initiative s'appuyer sur des méthodes de travail (organiser son temps et planifier son travail, prendre des notes, consulter spontanément un dictionnaire, une encyclopédie, ou tout autre outil nécessaire, se concentrer, mémoriser, élaborer un dossier, exposer) ; savoir respecter des consignes ;

24 être capable de raisonner avec logique et rigueur et donc savoir : identifier un problème et mettre au point une démarche de résolution ; rechercher l'information utile, l'analyser, la trier, la hiérarchiser, l'organiser, la synthétiser ; mettre en relation les acquis des différentes disciplines et les mobiliser dans des situations variées ; identifier, expliquer, rectifier une erreur ; distinguer ce dont on est sûr de ce qu'il faut prouver ; mettre à l'essai plusieurs pistes de solution ; savoir s'auto-évaluer ; savoir choisir un parcours de formation, première étape de la formation tout au long de la vie ; développer sa persévérance ; avoir une bonne maîtrise de son corps, savoir nager.

25 6. Les compétences sociales et civiques Il s'agit de mettre en place un véritable parcours civique de l'élève, constitué de valeurs, de savoirs, de pratiques et de comportements dont le but est de favoriser une participation efficace et constructive à la vie sociale et professionnelle, d'exercer sa liberté en pleine conscience des droits d'autrui, de refuser la violence.

26 A. L'AUTONOMIE ATTITUDES La motivation, la confiance en soi, le désir de réussir et de progresser sont des attitudes fondamentales. Chacun doit avoir : la volonté de se prendre en charge personnellement ; d'exploiter ses facultés intellectuelles et physiques ; conscience de la nécessité de s'impliquer, de rechercher des occasions d'apprendre ; conscience de l'influence des autres sur ses valeurs et ses choix ; une ouverture d'esprit aux différents secteurs professionnels et conscience de leur égale dignité.

27 B. L'ESPRIT D'INITIATIVE Il faut que l'élève se montre capable de concevoir, de mettre en oeuvre et de réaliser des projets individuels ou collectifs dans les domaines artistiques, sportifs, patrimoniaux ou socio-économiques. Quelle qu'en soit la nature, le projet – toujours validé par l'établissement scolaire – valorise l'implication de l'élève.

28 CONNAISSANCES Toutes les connaissances acquises pour les autres compétences peuvent être utiles.

29 CAPACITÉS Il s'agit d'apprendre à passer des idées aux actes, ce qui suppose savoir : définir une démarche adaptée au projet ; trouver et contacter des partenaires, consulter des personnes-ressources ; prendre des décisions, s'engager et prendre des risques en conséquence ; prendre l'avis des autres, échanger, informer, organiser une réunion, représenter le groupe ; déterminer les tâches à accomplir, établir des priorités.

30 ATTITUDES L'envie de prendre des initiatives, d'anticiper, d'être indépendant et inventif dans la vie privée, dans la vie publique et plus tard au travail, constitue une attitude essentielle. Elle implique : curiosité et créativité ; motivation et détermination dans la réalisation d'objectifs.

31 UNE DÉMARCHE DE PROJET IMPLIQUE DE: Gérer la complexité et l'incertitude tenir compte des besoins et des intérêts des apprenants créer les conditions permettant l'exercice d'une pensée créatrice: le travail de groupe renoncer à la situation magistrale agir comme médiateur et non comme dispensateur de savoir veiller à ce que le caractère dynamique du projet ne s'efface pas derrière un caractère systématique technologisant ou psychologisant négocier avec les élèves les objectifs et les moyens susciter pensée divergente et pensée convergente reconnaître les différences et les valoriser évaluer le processus, les démarches autant que le produit ouvrir l'école vers l'extérieur apprendre aux élèves à anticiper, choisir redonner à l'élève le statut de sa propre formation passer de la situation d'enseignement à la situation d'apprentissage introduire une attitude expérimentale par rapport aux pratiques et aux situations éducatives accepter un écart entre le travail prescrit et le travail réel Enseigner c'est donc s'inscrire soi-même dans une démarche de projet dont la réalisation est concrétisée par l'élaboration et la mise en oeuvre d'une séquence de classe. Selon Jocelyne HULLEN Séminaire pédagogie de projet 2-3 Novembre 99Séminaire pédagogie de projet 2-3 Novembre 99

32 Merci pour votre attention Vous retrouverez tous ces documents en ligne sur le site de la circonscription…


Télécharger ppt "Une démarche de projet. Des différents projets A plus ou moins long terme et à linitiative de différentes personnes…. Le projet décole Le projet de classe."

Présentations similaires


Annonces Google