La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

DÉCROCHAGE SCOLAIRE PRÉVENTION LUTTE DÉCROCHAGE SCOLAIRE PRÉVENTION LUTTE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "DÉCROCHAGE SCOLAIRE PRÉVENTION LUTTE DÉCROCHAGE SCOLAIRE PRÉVENTION LUTTE."— Transcription de la présentation:

1 DÉCROCHAGE SCOLAIRE PRÉVENTION LUTTE DÉCROCHAGE SCOLAIRE PRÉVENTION LUTTE

2 Décrocher DÉCROCHER DES ÉTUDES Perdre lespoir dans lutilité de la formation initiale : le sens des apprentissages scolaires sévanouit sitôt que linstitution est compromise Des élèves ont du mal à entrer dans le métier délève : ils sont décrochés avant dêtre décrocheurs ROMPRE AVEC LINSTITUTION SCOLAIRE Raison : manière dont les jeunes se sentent considérés lycée Quitter un monde dadultes Décrocher, cest aussi séloigner des autre élèves, sécarter dun cadre de socialisation La coupure : se fait entre ceux pour lesquels les études font sens et ceux pour lesquels elles ne font pas sens SE REPOSITIONNER FACE AU PROJET PARENTAL Prendre parti vis-à-vis de ce projet Rompre avec la loi parentale Manifester lécart entre le désir ou le projet parental et le projet de ladolescent RESTAURER LIMAGE DE SOI Lycée : lieu de léchec, du rappel à lordre social, de la remise en face des réalités Ne pas savoir transformer son désir en projet, cest-à-dire sassurer les conditions concrètes de la réalisation de leur désir détudes et daccession sociale pour lécole Abandon au prix dune meurtrissure qui ne trouve dapaisement que dans la prise à distance … À QUOI SACCROCHENT LES DÉCROCHEURS Le lycéen absorbé est par un autre groupe dappartenance : il nest pas en déshérence et il peut restaurer limage de lui-même. Il sinscrit plus intensément dans le monde du travail : « petits boulots ». Il perçoit le sens de ce quil fait, il surmonte le clivage opéré par les études.

3 Le décrochage scolaire suggère un processus qui sinscrit dans la durée Lélève passe par différentes étapes qui ne sont pas facilement repérables ou souvent fort tard Le moment crucial se situe lorsque lélève a limpression de travailler pour rien : résultats insuffisants, manque de motivation, efforts non reconnus…. Il entre dans un processus de décrochage Le décrochage scolaire : une question institutionnelle et sociale Il interroge linstitution dans - son fonctionnement - sa capacité à donner sens à lexpérience scolaire et à aider les jeunes dans leur orientation Le questionnement est individuel mais non collectif Il ny a pas de rupture radicale entre ceux qui décrochent et les autres élève s Décrocher

4 Modalités du processus déscolarisation DÉMOBILISATION ET/OU DÉMOTIVATION Renoncer aux efforts quexigent les apprentissages scolaires, le passage dun examen avec des espoirs raisonnables de réussite FAIBLE ESTIME DE SOI Intérioriser des jugements renvoyés à lélève par son environnement et sa capacité à se projeter dans lavenir et à ne pas dépendre du regard dautrui REJET OU RENONCEMENT AUX RÈGLES DE LINSTITUTION Fracture volontaire ou involontaire du jeune avec le monde scolaire Linterruption temporaire ou définitive de la scolarité en constitue le degré ultime PHÉNOMÈNE MULTIPLE AUX CAUSES COMPLEXES Problèmes de santé, séparations familiales et difficultés langagières Facteurs personnels : conduites à risques, dépressions, problèmes familiaux, souhait de travailler pour gagner sa vie, orientation inadéquate, difficultés dintégration

5 Modalités du processus déscolarisation ABSENTÉISME ET DÉCROCHAGE Symptôme dun malaise dans la scolarisation qui traduit les carences de laccompagnement de ces jeunes Complexité des formes dabsentéisme Paradoxe : phénomène préoccupant parce quil semble se diversifier et se développer alors quil ne touche quune minorité délèves, concentrée dans certains établissements certaines classes Absentéisme et décrochage ne signifient pas le désaveu de lécole qui garde globalement une image positive PARENTS Ils sont eux-mêmes dans une relation de distance par rapport à lécole Le sens même de lobligation scolaire nest pas toujours perçu Les familles sont désarmées pour contrôler la présence de leur enfant à lécole et suivre leur scolarité Les institutions ignorent souvent la situation réelle des élèves, leur détresse cachée CULTURE Labsentéisme soulève la question du rapport à la culture La culture scolaire est concurrencée par la les cultures médiatiques Les apprentissages scolaires, trop abstraits, éloignés de la vraie vie, semblent à côté des préoccupations des adolescents. SENTIMENT DE NON RECONNAISSANCE, DINJUSTICE, MANQUE DE RESPECT La démobilisation scolaire se produit à travers un processus de victimisation Les élèves se vivent comme des décrochés, victimes dune injustice.

6 Étapes du processus de déscolarisation MOMENTS CLÉS/INDICATEURS À RISQUE Ils marquent le manque de continuité dans le parcours scolaire de lélève Des solutions qui auraient pu être prise pour prévenir lirréversibilité du décrochage scolaire ATTITUDES Repli sur soi mais reconnaissance sociale en dehors de létablissement Apprentissage dune nouvelle vie dans un monde parallèle à lécole DÉCROCHER Résulte de tentatives daides qui ont échoué Le sentiment dimpuissance finit par lemporter La légitimité ou de lutilité de la scolarité est mise en cause

7 CUMUL DE DIFF1RENTS FACTEURS CE QUI RELÈVE DE LÉLÈVE ET DE SON ENVIRONNEMENT Inégalité socioculturelle au niveau de la réussite scolaire Situation qui sexplique par : - une précarité économique - une instabilité professionnelle pour des familles qui se retrouvent démunies face aux difficultés déducation de leurs enfants Facteurs dordre familial qui peuvent coïncider avec la crise dadolescence Les jeunes recherchent de nouvelles solidarités (pairs..) dont ils partagent les expériences et les codes sociaux Ces sociabilités juvéniles prennent des formes contraires aux normes sociales traditionnelles et se jouent pour une part dans lopposition à la culture scolaire CE QUI RELÈVE DU SYSTÈME ÉDUCATIF Phénomène de massification de léducation Montée en puissance du système éducatif et le système pour certains élèves reste inadapté. Les processus scolaires accélèrent ou déclenchent les ruptures Lorientation Elle est un des problèmes majeurs à résoudre en matière de décrochage et de sorties sans qualification Elle sonne comme une rupture, une sanction

8 Textes règlementaires Lettre du Ministre aux Préfets du 18 décembre 2008 Décrochage scolaire : mise en œuvre des décisions du Comité interministériel de la Ville du 20 juin 2008 Circulaire du 1 er janvier 2009 Décrochage scolaire : mise en œuvre des décisions du Comité interministériel de la Ville du 20 juin 2008 Instruction interministérielle du 22 avril 2009 Instruction ministérielle du 4 juin 2009 Présentation du décrochage scolaire et accompagnement des jeunes sortant sans le diplôme du système scolaire - Améliorer le repérage des décrocheurs de la formation initial e - Construire une meilleure coordination locale Soutenir les expérimentations locales de prévention et de traitement des sorties prématurées Décret du 30 décembre 2010 (décret interministériel : éducation nationale; agriculture, industrie et emploi; défense ; santé et sports ; écologie) Est considéré comme décrocheur tout jeune de plus de 16 ans quittant une formation sans avoir obtenu le diplôme correspondant : Bac général Bac professionnel CAP BEP Diplômes à finalité professionnelle

9 Une coordination locale par bassin En Poitou - Charentes, les coordinations locales sont organisées au niveau des bassins de formation. Les directeurs des centres dinformation et dorientation, déjà engagés dans le travail mené par les observatoires du décrochage et des ruptures de parcours de formation, ont été désignés pour la coordination locale des acteurs impliqués dans la formation et linsertion des jeunes décrocheurs.

10 Missions Réaliser un diagnostic territorial sur les forces et les faiblesses de la coordination existante - définir les objectifs locaux, - préciser les modalités et les critères dévaluation Articuler, au niveau territorial pertinent, diagnostics et solutions concrètes au bénéfice des jeunes décrocheurs Rassembler lensemble des responsables relevant : de léducation nationale, de lenseignement agricole, de la justice, des centres de formation dapprentis, des centres dinformation et dorientation, de la mission générale dinsertion de léducation nationale, des correspondants insertion pour lenseignement agricole, des missions locales, du service public de lemploi, du réseau dinformation jeunesse des collectivités territoriales compétentes

11 Objectifs Chaque jeune sorti du système scolaire sans qualification ou diplôme est identifié - ses besoins et son projet sont analysés - ses acquis sont reconnus Jeunes identifiés comme décrocheurs en cours ou en fin d'année scolaire - leur proposer des solutions de formation ou dinsertion - les orienter vers un référent qui les amène soit vers : une reprise de formation, un emploi, un dispositif daccompagnement le plus approprié, pour sa qualification et son insertion professionnelle future Prévoir que chaque acteur mette à jour en continu ses offres locales de formation, dinformation et daccompagnement des jeunes

12 Quantification du repérage

13 Solutions effectives au 31 mars 2011 Juillet - Décembre 2010 Janvier - Mars 2011 Avril - Juin 2011Total Observations Nombre% % % % Retour en formation %28936 %14430 % % - 63 % de retour en formation de juillet à décembre dont : 47 % scolarisés en action MGI (PAQI) 38 % en formation scolaire diplômante (CAP, Bac Pro…) 15 % en apprentissage - 36 % de retour en formation de janvier à mars dont : 52 % scolarisés en action MGI (PAQI) 24% en formation scolaire diplômante (CAP, Bac Pro…) 24 % en apprentissage Plus le recours à la scolarisation est difficile (plus de places vacantes, refus de certaines équipes éducatives à accueillir un élève nayant pas suivi le 1 er trimestre), plus le recours au suivi Mission locale est important. De même, les décrocheurs en cours dannée semblent plus réticents à laide que peuvent apporter les structures daide. On note également un nombre de situations inconnues (adresse familiale plus valide, téléphone coupé…) deux fois plus important que sur la période précédente. Emploi 212 %587,5%469,5 %1255,5 % Suivi Partenaires 22921,5%23028,5%8718 %54623 % Sans solution (ou situation inconnue) 14613,5%22628 %20642,5 %57824,5 % Total Suivi

14 Préconisations/Prévention RACCROCHER LES DÉCROCHEURS Lutter en aval pour raccrocher les décrocheurs, prendre dabord en compte les raisons et modalités du décrochage Les réinscrire dans une dynamique daccès au savoir comme dimension essentielle dans la construction de soi Prendre en compte la résolution de problèmes dont la persistance peut favoriser des phénomènes de décrochage, c'est-à-dire : - la façon dont sengagent les apprentissages scolaires - le sens qui leur est donné au sein du lycée - ce quils donnent loccasion de construire en termes de lien social - et apprendre cest se confronter à des savoirs, à une norme - la façon dont se fait lorientation Se pose la question de la mise au service des élèves de dispositifs dexplicitation des attentes et mise à leur disposition des moyens dy satisfaire. ACCUEILLIR LES NOUVEAUX ÉLÈVES ACCOMPAGNER LES ÉLÈVES Leur donner la parole, les écouter, les rendre acteur Aider à la construction de la personnalité Porter autant dattention aux disciplines enseignées quà la vie scolaire Travailler sur la diversité culturelle et els malentendus culturels signifier les valeurs et les règles Diversifier les méthodes et les évaluation s. HEURES DE VIE DE CLASSE Communiquer, structurer les comportements, agir en commun

15 DIVERSITÉ DACTIONS À RESPONSABILITÉ PARTAGÉE Actions de lacadémie de Poitiers Actions du Conseil Régional Actions des autres partenaires

16 Dispositifs MOBILISATION ACCRUE L académie de Poitiers fait de la mobilisation en faveur des jeunes une des priorités de son projet renforce ses actions dans les domaines : - de la prévention - de laccompagnement - du partenariat pour linsertion a créé au sein des bassins de formation des observatoires de sorties sans qualification et des ruptures de parcours de formation DYNAMIQUE ACADÉMIQUE ET ACTIONS PÉDAGOGIQUES Programme personnel de réussite éducative (PPRE) Aide et soutien des élèves à la maîtrise des connaissances et des compétences du socle commun Politique dÉducation prioritaire - Z EP : actions mises en œuvre en 1981 /discrimination - Réseaux Ambition Réussite : Apportent une aide supplémentaire et personnalisée aux élèves en difficulté en ZEP.Dispositif construit autour de trois axes : réduction des inégalités culturelles partenariat avec les familles formation et métier denseignant Mesures en faveur de la réussite scolaire - Temps scolaire : heures de vie de classe, études dirigées, aides individualisées - Hors temps scolaire : accompagnement éducatif ; aide aux devoirs, développement de pratiques sportives ….. Nouvelles actions depuis 2006 Observatoire des sorties sans qualification et des ruptures de parcours de formation dans chaque bassin de formation Dispositifs relais

17 Groupe daide à linsertion en établissements scolaires Prise en charge par une équipe pluridisciplinaire des élèves en difficulté et en risque de décrochage Modules anti-décrochage Aider les équipes éducatives et les jeunes en situation potentielle de décrochage : - à retrouver confiance en eux (image de soi, estime de soi) - à leur redonner le goût de simpliquer scolairement Définir pour chacun des mesures daccompagnement à leur scolarité en fonction de leur problématique personnelle (stage, tutorat...) Pôles daccompagnement à la qualification et à linsertion (PAQI) Accueillir et remobiliser les jeunes de plus de 16 ans sortis du système éducatif sans diplôme ou en risque de rupture de formation Accompagner les jeunes de façon personnalisée dans lélaboration de leur projet personnel et professionnel en lien avec léconomie locale Former aux pré requis indispensables à laccès à la formation Dispositifs

18 Système interministériel d'échange d'informations (SIEI ) Consolider des données au niveau national Dépasser les difficultés liées à un traitement au seul plan régional / académique Interconnecter des systèmes d'information (Education Nationale, Agriculture, CFA, Missions locales) afin d'améliorer le repérage et laccompagnement des jeunes décrocheurs La CNIL a autorisé le SIEI par délibération du 2 décembre 2010 SCONET Suivi de lorientation (SCONET SDO) - Education nationale Suivre un élève tout au long de son parcours dans le second degré Piloter le suivi des élèves dans les établissements et aux niveaux départemental et académique Renseigner automatiquement les enquêtes nationales Faciliter la communication entre les différents acteurs au sein de lEducation nationale et avec lagriculture, les CFA, les missions locales …


Télécharger ppt "DÉCROCHAGE SCOLAIRE PRÉVENTION LUTTE DÉCROCHAGE SCOLAIRE PRÉVENTION LUTTE."

Présentations similaires


Annonces Google