La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Déroulement de la journée Programme déconomie + Regards croisés 1.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Déroulement de la journée Programme déconomie + Regards croisés 1."— Transcription de la présentation:

1 Déroulement de la journée Programme déconomie + Regards croisés 1

2 Compte-rendu des interventions lors de la journée de formation à Paris sur le nouveau programme de 1 ère : 9h-11h. Répartition en 4 groupes se spécialisant sur un chapitre déconomie: 11h10-12h30 Poursuite du travail en ateliers: 14h-15h50 Présentation de chaque atelier: 16h- 17h00.

3 Stage national Présentation générale de Jean Etienne (doyen de linspection générale de SES) 4 objectifs du nouveau programme: Clarifier lidentité des SES à travers les 3 disciplines de référence. Renforcer lassise scientifique de la discipline. Délimiter ce qui doit être traité (1-3-2). Préserver la liberté pédagogique.

4 Programme officiel (doc PDF) Fiches pédagogiques Préambule des programmes. Place des démarches de léconomiste, du sociologue et du politiste.

5 Conférences duniversitaires spécialisés Jacques Le Cacheux: Politiques budgétaires, monétaires / Croissance et développement durable. Etienne MOUGEOT: lenseignement de la micro-économie au lycée.

6 Etienne Mougeot Enseigner la micro-économie contribue à la formation de citoyens responsables De nombreux exemples illustrent ce principe -Prime à la casse et élasticité -Emissions polluantes et marché des droits à polluer -Variation des prix de vente du transport et surplus du consommateur -Prix des yaourts et économie déchelle Il sagit de relier pratique et théorie, déclairer des cas concrets Le concept dasymétrie est devenu un outil indispensable -Automobile, assurance, marché du médicament -Marchés bifaces avec offre de services aux tarifs progressifs -Logan et révélation des préférences

7 Politiques budgétaires et monétaires (Jacques Le CACHEUX) I/ Politiques budgétaires. Justification du PSC pour éviter les effets de débordement dune politique budgétaire expansionniste. Limites du PSC. Quest-ce quune dette soutenable? Limites des succès des effets anti-keynésiens. II/ Politiques monétaires. Actions de la BCE pendant la crise (prêteur en dernier ressort, baisse des taux dintérêts, mesures non conventionnelles) Remontée des taux dintérêts: différence BCE / FED (Stratégie: lien taux courts / taux longs via les anticipations et la crédibilité) Limites dune politique monétaire unique pour des pays aux situations différentes (inflation, fort…)

8 III/ Croissance et développement durable Contribution des économistes à la question du développement durable (Les économistes peuvent-ils sauver la planète?): -externalités. -réglementations. -paradoxe de Jevons. -effets redistributifs de la taxe carbone. -questions de léquité intergénérationnelle…

9 Les ateliers de travail avec des membres du groupe dexperts Evaluation de la performance économique des entreprises (Anne-Marie DREISZKER) Financement de lactivité économique (Laurent BRAQUE) La monnaie et le financement (Sylvain MORIN) Macro-économie (Jacques LE CACHEUX) Asymétrie dinformations (? Laura Sgambati) Regards croisés sur lentreprise (Alain BEITONE)

10 Evaluation de la performance économique des entreprises (Anne-Marie DREISZKER) Lapproche ne se limitera pas à la performance économique. La notion de performance est plurielle : économique, sociale, environnementale. Le bilan comptable est le reflet de la situation patrimoniale de lentreprise à un moment donné. On mettra en évidence le fait que le compte de résultat est un compte de flux. On construira un bilan, on analysera un résultat (possibilité de comparer des résultats).

11 Financement de lactivité économique (Laurent BRAQUET) Une présentation « élémentaire ». Objectif : fournir la base des connaissances pour être solide en Terminale où on va vers le plus complexe (globalisation financière…) Nouveauté : risque de crédit (à relier aux crises de dettes publiques, en voyant les différents taux dintérêt) Présenter les différentes formes de prêts (taux fixe, taux variable, échéances de prêts différentes…)

12 Exemples dactivités: -repérer les Etats à risque, subissant des taux dintérêts plus élevés que les autres Différences de taux selon les Etats actualisés de-la-crise-grecque.html -voir linfluence dune variation des taux dintérêts sur les échéances des prêts, à laide de sites : des-mensualites.html

13 Liens avec le reste du programme : - les asymétries dinformations (capital risque) - pouvoir de marché - lien bilan / emprunt

14 La monnaie et le financement (Sylvain MORIN) Il y a continuité avec lancien programme. Toutefois, deux notions sont à exposer de manière explicite mais succincte : -Le marché monétaire, où offre et demande de monnaie banque centrale se confrontent ; -Le rôle de prêteur en dernier ressort, lequel amène à définir la banque centrale comme « la banque des banques » : Sa mission est de préserver la stabilité du système monétaire et financier, en assurant sa liquidité et le maintien du pouvoir dachat de la monnaie.

15 Macro-économie ( Jacques LE CACHEUX ) Il y a toujours eu des crises financières : cela tient à la nature des transactions financières et bancaires (asymétrie dinformation, risque, incertitude, anticipations…) Pour compenser le manque dinformation du créancier sur le débiteur : -les banques font du scoring (information débouchant sur une note des débiteurs: capital dinformations indispensable) -les entreprises ou Etats qui souhaitent lever des fonds doivent assurer une certaine transparence de linformation. -les agences de notation cherchent à donner de linformation sur les débiteurs…

16 La crise des subprime est liée à un problème dasymétrie dinformations : - titrisation de produits risqués (transformation dun produit non-liquide en un produit liquide) - technique du « mille-feuilles » : une couche de produits toxiques et une couche de produit sécurisé (métaphore du poulet) - doutes sur la sécurité du produit dès , mais la pression de la concurrence pousse à diffuser et accepter le produit. - les agences de notation ont noté les produits subprime AAA contribuant à leur diffusion. - critique du travail des agences de notation.

17 Asymétries dinformations « The market of lemons : quality, uncertainly and market mecanism » de G.A. Akerlof (1970) Double perspective pour la notion dasymétrie de linformation, dans la théorie économique et dans le programme Les effets pervers de lasymétrie de linformation Mise en relation aves le programme

18 Regards croisés sur lentreprise (Alain Beitone) Les objectifs Les regards croisés ne se traitent pas forcément en fin dannée (mai il faut déjà connaître la démarche de léconomiste et du sociologue). I/ Regard sociologique : lentreprise est une institution, une organisation à lintérieur de laquelle existent des acteurs, des intérêts, des conflits… que lentreprise doit gérer. II/ Regard économique : Quels moyens pour coordonner les activités économiques ? Le marché (coûts de transactions) ou la hiérarchie (coûts dorganisation) ? -coûts dorganisation > coûts de transaction : le recours au marché est préférable. -coûts dorganisation < coûts de transaction : le recours à la hiérarchie est préférable.

19 Dans les deux cas, il y a des asymétries dinformation : il faut donc trouver des incitations pour augmenter la performance de chacun. Les arbitrages entre marché et hiérarchie ne sont pas figés : externalisation / élargissement du cœur de métier / formes intermédiaires comme les franchises. Ne considérer lentreprise que dun point de vue économique, cela peut diminuer lefficacité de lentreprise. Conseil : voir les deux modes de coordination, avec deux exemples, et passer aux rapports sociaux (ou inversement)

20 Stage Strasbourg et Nancy-Metz Ateliers de travail proposés 2.2 Comment évaluer la performance de lentreprise? 3.2 Comment un marché concurrentiel fonctionne-t-il? 3.4 Quelles sont les principales défaillances du marché? (asymétries dinformations) 4.2 Comment lactivité économique est-elle financée (risque de crédit) 4.3 Qui crée la monnaie? (Prêteur en dernier ressort) 5.2 Comment le budget de lEtat permet-il dagir sur léconomie? (incidence fiscale) 5.3 Quels sont les grands déséquilibres macro- économiques? Regards croisés sur lentreprise.

21 Objectif de chaque atelier ( sur une page ou deux): Respecter lordre détude du programme : (colonne 1- colonne 3 – colonne 2). Dégager les idées principales directrices Construire une démarche didactique (exemples, supports / questions / synthèse) Préciser les écueils à éviter, les difficultés supposées.


Télécharger ppt "Déroulement de la journée Programme déconomie + Regards croisés 1."

Présentations similaires


Annonces Google