La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Pour cela, il convient de : 1. Connaître lhistoire et lévolution du handball. Analyser les compétitions internationales jeunes et seniors pour affirmer/infirmer.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Pour cela, il convient de : 1. Connaître lhistoire et lévolution du handball. Analyser les compétitions internationales jeunes et seniors pour affirmer/infirmer."— Transcription de la présentation:

1

2 Pour cela, il convient de : 1. Connaître lhistoire et lévolution du handball. Analyser les compétitions internationales jeunes et seniors pour affirmer/infirmer ces tendances 2. Essayer danticiper les facteurs qui seront indispensables (physique, psychologique, HB,…) 3.Identifier les facteurs qui pourraient être décisifs 4. Proposer des formes de jeu adaptées au futur pour les compétitions jeunes. Avant tout, il convient de se faire une idée de ce que sera le handball de demain. Proposition de démarche : A voir aussi : Doc Détection et aptitudes, JP Famose

3 - Analyse EHF - Historique du jeu - Historique du jeu - Historique du jeu au poste : cf « un rebond vers lavenir », Collectif CTS. euro2006 euro Mens 20 euro Mens 20

4 Lanalyse du niveau international nous impose quelques paramètres qui doivent guider notre filière de détection : - Les défenses avec étagement = des joueurs « coureurs-débordeurs-tireurs » - Les grands que nous recherchons doivent être puissants pour pouvoir enchaîner les actions. En caricaturant, on peut dire quaujourdhui nous sommes à ( PRISE DE BALLE + TIR ou PASSE ) et que demain nous serons à ( PRISE DE BALLE + 1X1 + TIR ou PASSE ). - Les gauchers sont indispensables à léquilibre et à la continuité de notre jeu. - Le jeu rapide est une arme de + en + utilisée, ce qui pose de gros problèmes aux changements attaquants-défenseurs. Les « ½ joueurs » sont en voie de disparition, à lexception comme toujours des meilleurs. - On retrouve actuellement des demi-centres « MENEUR-PERFORATEUR » pour pénétrer les étagements défensifs et être capables dalterner le « JOUER POUR », le « JOUER A TRAVERS » et le « JOUER DEDANS » Une proposition du handball de demain : DTN, Septembre 2006

5 Les « images » qui vont suivre sont des vidéos Il suffit de cliquer dessus pour lancer ou stopper la séquence lorsque le diaporama est activé. Pour chaque poste, une analyse de la tâche du débutant et du confirmé est proposé. Larrière latéral Larrière latéral Le demi-centre Le demi-centre Le pivot Le pivot Lailier Le gardien de but Le gardien de but Suite du document cliquez ici

6 Il est un des éléments principaux du jeu « Cest essentiellement de la capacité des joueurs composant la base arrière à sorganiser que dépend (très souvent) le résultat du match » D. Costantini

7 L Arrière Latéral Perceptif et Décisionnel Biomécanique Bioénergétique Affectif et Relationnel Lit le jeu et lanalyse Recherche un placement optimal Joue sans la balle (démarque) Joue avec la balle (manœuvre) Se replace Court, passe, tire par-dessus, à travers Est « dangereux » vers le but Joue en relation avec ses partenaires Est fort, explosif Enchaîne plusieurs actions intenses de jeu Marque des buts Assure la continuité du jeu (enchaînement) Occupe un poste fondamental Joue dans le Couloir de jeu direct ou indirect

8 DIAGNOSTIQUE - CONSTAT Il est placé près/proche du demi centre Il a des difficultés à se mettre efficacement en action vers le but Il joue dans son secteur et est peu mobile (peu denchaînement dactions) Il alterne peu le jeu direct et indirect Il est dangereux mais pas de manière systématique (problème dorientation) Il ne perçoit pas toujours tous éléments du jeu (nombre de défenseurs, espaces à attaquer…) Comportements généralement observés L ARRIERE DEBUTANT Vidéo Arr. débutant 1 Vidéo Arr. débutant 1 Vidéo Arr. débutant 2 Vidéo Arr. débutant 2

9 ANALYSE - EXIGENCES Comportements attendus L ARRIERE CONFIRME Il écarte le jeu (occupe lespace latéral) Il reçoit la balle en mouvement et sengage dans un espace libre en étant orienté vers le but (danger) Il alterne jeu au près tout en manœuvre et un jeu au loin avec des grandes courses de dégagement. Il alterne le jeu direct et indirect avec ses partenaires Il enchaîne les actions dengagement, de replacement, de duel, tir et de passe… Il traite les informations pour adopter un comportement approprié Vidéo Arr. confirmé 1 Vidéo Arr. confirmé 1 Vidéo Arr. confirmé 2 Vidéo Arr. confirmé 2

10 Cest un joueur essentiel dans le collectif (80% des possessions de balles) Cependant, cest le seul poste qui peut ne pas être occupé sans gêner le bon déroulement du jeu

11 Le Demi centre Perceptif et Décisionnel Biomécanique Bioénergétique Affectif et Relationnel Lit le jeu et lanalyse rapidement A une grande aisance dans ses déplacements Se place et se replace Joue avec la balle (manœuvre) Joue sans la balle (change despace) Court, saute, passe, tire Conduit et organise le jeu Assure la continuité du jeu Est vif et véloce Enchaîne plusieurs actions de jeu Sa lecture du jeu est fondamentale Est altruiste (joue pour les autres) Prend des initiatives A une capacité décisionnelle rapide Dynamise le jeu (création surnombre)

12 DIAGNOSTIQUE - CONSTAT Comportements généralement observés Il est trop près ou loin de la défense Il prend peu dinformation sur la position du pivot Il prend ses balles à larrêt Il sengage sur le défenseur lorsquil va au but, ou il joue latéralement vers les arrières pour passer La qualité de ses passes et variables Il manœuvre quelquefois son adversaire directe pour aller au but Il assure quelquefois la continuité du jeu LE DEMI CENTRE DEBUTANT Vidéo DC, Débutant 1 Vidéo DC, Débutant 1 Vidéo DC, Débutant 2 Vidéo DC, Débutant 2

13 ANALYSE - EXIGENCES Comportements attendus LE DEMI CENTRE CONFIRME Il maîtrise la distance de combat Il sait ou est le pivot et joue en lecture à partir de sa position Il sengage en mouvement dans un espace libre ou il manœuvre son adversaire Il est constamment dangereux (appuis orientés pour maintenir de lincertitude) Il fait des passes variées et de qualité Il maîtrise le décalage/renversement Il assure la continuité du jeu (placement, replacement, désalignement) Il joue avec et sans balle Vidéo DC, confirmé 1 Vidéo DC, confirmé 1 Vidéo DC, confirmé 2 Vidéo DC, confirmé 2

14 Il est un joueur « atypique » car il évolue à lintérieur du dispositif La relation avec le pivot est à privilégier

15 Le Pivot Perceptif et Décisionnel Biomécanique Bioénergétique Affectif et Relationnel Lit le jeu et lanalyse Se place (gain de position,) Se déplace (démarquage latéral et en profondeur) Tire, avec une impulsion haute, désaxée ou plongée Est « combatif » Joue en relation avec ses partenaires Est fort, puissant Est dynamique, explosif Assure la Continuité du jeu (enchaînement) Couper les relations défensives Joue au contact des défenseurs Aide corporelle (bloc, écran, poste) A une vision particulière du jeu

16 DIAGNOSTIQUE - CONSTAT Il est placé au milieu de la défense Ses bras sont en position basse Il se déplace avec la balle Il joue dos au but Il joue peu pour ses partenaires Il « subit » la défense Il est peu servi par ses partenaires Il a une motricité qui nest pas toujours adaptée au poste Comportements généralement observés LE PIVOT DEBUTANT Vidéos Piv. Débutant 1 Vidéos Piv. Débutant 1 Vidéos Piv. Débutant 2 Vidéos Piv. Débutant 2

17 ANALYSE - EXIGENCES Comportements attendus LE PIVOT CONFIRME Il est placé de manière aléatoire dans la défense Il perturbe les relations défensives (de profil ou dans le dos de la défense) Il est prêt à recevoir les balles venant de partout (perception et orientation) Il joue sur les aspects statiques (bloc, écran) et/ou dynamiques (démarquage, sortie poste) Il joue en relation avec ses partenaires Il a une motricité fine adaptée au poste Vidéos Piv. Confirmé 1 Vidéos Piv. Confirmé 1 Vidéos Piv. Confirmé 2 Vidéos Piv. Confirmé 2

18 Sa position excentrée sur le terrain fait quil touche généralement moins de ballon que la base arrière Il joue un rôle important dans loccupation de lespace Il est tenu a une efficacité maximale lorsquil à la balle

19 LAILIER Perceptif et Décisionnel Biomécanique Bioénergétique Affectif et Relationnel Lit le jeu et lanalyse A une motricité fine et développée Impulse jambe gauche et droite Joue avec et sans la balle Souvre langle de tir Impulse, séquilibre et sinforme Se créé des espaces pour les exploiter Rompt les alignements Est vif, rapide, et explosif Enchaîne plusieurs accélérations Maintien un écartement et un étagement maximal Utilise de petits espaces pour jouer A une vision particulière du jeu de par sa position Dynamise le jeu (création surnombre) Est dabord finisseur

20 DIAGNOSTIQUE - CONSTAT Comportements généralement observés LAILIER DEBUTANT Il est placé près de son arrière Il reçoit ses balles à larrêt et étant souvent dos au but Il redonne la balle à larrière sans mettre dincertitude à la défense Il tire sur son bon pied en sautant sur le gardien de but Il impulse peu, donc il a moins de temps pour séquilibrer et sinformer Il écarte et étage le jeu de manière aléatoire Vidéo Ailier Débutant 1 Vidéo Ailier Débutant 1 Vidéo Ailier Débutant 2 Vidéo Ailier Débutant 2

21 ANALYSE - EXIGENCES Comportements attendus LAILIER CONFIRME Il se place volontairement près ou loin de son arrière Il reçoit ses balles en mouvement en étant orienté par rapport au but Il joue sur les passes courtes et longues (pivot et ailier opposé…) Il impulse en ouverture dangle, séquilibre et sinforme Il écarte et étage le jeu dès que la situation le permet Il manœuvre pour tirer ou passer Vidéo Ailier Confirmé 1 Vidéo Ailier Confirmé 1 Vidéo Ailier Confirmé 2 Vidéo Ailier Confirmé 2

22 Il est souvent délaissé par les entraîneurs, pourtant il a une place importante dans le jeu (à haut niveau le pourcentage darrêts avoisine généralement les 30%) Sans être expert de ce poste, en analysant son activité, il est possible de lui proposer diverses situations

23 Le Gardien de But Perceptif et Décisionnel Biomécanique Bioénergétique Affectif et Relationnel Lit le jeu et lanalyse Se déplace en recherchant léquilibre Se place par rapport à la balle Se prépare à la parade Arrête la balle avec son corps Relance plus ou moins vite le jeu Est courageux (pas de peur) Communique avec ses défenseurs Utilise son gainage musculaire Utilise sa force explosive Sa lecture du jeu est fondamentale Noffre pas de but « gratuitement »

24 DIAGNOSTIQUE - CONSTAT Il est placé sur sa ligne de but Ses bras sont en position basse Il est peu mobile Il réagit en fonction du tir Il offre quelquefois des solutions de tirs au tireur (ex : lève la jambe, sefface par rapport au tir…) Il analyse peu son activité par manque de repères Il enchaîne peu les actions Comportements généralement observés LE GARDIEN DEBUTANT Vidéo Gardien de but Débutant 1 Vidéo Gardien de but Débutant 1 Vidéo Gardien de but Débutant 2 Vidéo Gardien de but Débutant 2

25 ANALYSE - EXIGENCES Il a une attitude plus active Il a un placement avec plus ou moins de volume en fonction de la balle Il a les bras en position haute ou médiane en fonction de sa taille Il se déplace en fonction de la balle Il présente un maximum de surface lors des tirs Il offre peu (pas) de solution Il analyse le jeu pour tirer le duel à son avantage Comportements attendus LE GARDIEN CONFIRME Vidéo Gardien de but confirmé 1 Vidéo Gardien de but confirmé 1 Vidéo Gardien de but confirmé 2 Vidéo Gardien de but confirmé 2

26 - Le nombre dannée de pratique - La qualité de lencadrement - Le nombre dentraînement par semaine …. Ex :Il est évident quun joueur qui joue au hand depuis 5 ans et qui sentraîne avec un cadre compétent 3 fois par semaine à mois de marge de progression quun joueur qui vient dun club ou lon sentraîne 1 fois par semaine et qui à 1 an de HB derrière lui. Paramètre influençant les qualités technico-tactiques :

27 BIO-AFFECTIVES -> Investissement -> Combativité -> Relationnel BIO-MECANIQUES -> Motrices -> Techniques BIO-ENERGETIQUES -> Force/Vitesse -> Puissance aérobie BIO-INFORMATIONNELS -> Perceptives -> Décisionnelles -> Cognitives Les Ressources dun potentiel

28 Mesurable par des tests de détente, de vitesse ATTENTION Il ne faudrait pourtant pas tirer de conclusions trop hâtives des ces tests : Ils sont dépendants pour une part de la motricité du joueur Ils sont aussi influencés par le degré de maturation et davancement dans la puberté Mais ils permettent tout de même de repérer les potentiels physiques tout en tenant compte des limites des tests. Les Qualités physiques :

29 Une gamme de tests physiques est utilisée sur le stage de zone organisé par la F.F.H.B. TIRS Le radar permet dévaluer la vitesse déjection de la balle Il donne un indice de comparaison sur la puissance de tir 3 types de tirs sont réalisés En appui, avec élan, en suspension

30 VITESSE SUR 30 M Le temps de course et calculé grâce à des cellules placées à 5, 10, 20 et 30 mètres Le temps étant automatisé, tous les joueurs sont donc évalués de la même manière (même protocole) VITESSE SUR 4 fois 5 M Le temps de course est également calculé grâce à des cellules 2 allers et retours de 5 mètres sont effectués en posant au moins un pied derrière la ligne

31 SAUT Les sauts permettent de donner des repères sur la détente verticale La mesure est calculée grâce à des cellules ou à un tapis de Boscow 3 tests sont réalisés Contre Mouvement Jump avec bras Squatt Jump et réactivité 6 sauts Les saut donnent également un indice général sur la coordination V.M.Aérobie Elle mesurée avec des cardio- fréquencemètres sur une course continue avec paliers (VAMEVAL) Photos et illustrations

32 Exemple de résultat aux tests : Septembre 2006

33 - Adaptation aux différentes situations de jeu ou dentraînement, - Capacité à se transformer rapidement. - Il faut aussi repérer si les jeunes ont des stéréotypes - Capacité à modifier ces stéréotypes Qualité Motrice Repérer par exemple : - Les impacts - Les débordements formes, côtés… - …

34 Cest sans doute le paramètre le plus difficile à mesurer et à prendre en compte mais cest aussi le plus important. Cet aspect détermine les progrès futurs du jeune joueur puisquil détermine en grande partie son investissement dans lentraînement. Les Qualités mentales : A développer….

35 Les qualités psychologiques et mentales à rechercher sont Montre des capacités à se transformer Est joueurNe renonce pas Est Solidaires A un projet solide pour évoluer à haut niveau A compléter

36 Accéder à la haute performance. Les 7 règles. Lexemple de la Voile P Gouard / C Fountaine

37 Synthèse Tout individu est un champion olympique pendant 5 à 10 % du temps.Tout individu est un champion olympique pendant 5 à 10 % du temps. –Le vrai champion est au top de ses compétences pendant 80 % du temps. –Devenir un champion, cest donc trouver la méthode qui permet –doptimiser son potentiel pour passer de 5 % à 80 % de son temps en Efficacité. 2 Idées-fortes :2 Idées-fortes : –Il nexiste pas de rapport entre la dépense dénergie et la qualité du résultat à obtenir. –Le champion ne travaille pas plus que le non champion, mais il a su plus que les autres, faire constamment référence à ses fondamentaux qui lui permettent dêtre plus rapidement et durablement au top de sa performance.Cest un fainéant intelligent. Il ne réalise que lessentiel pour la performance. Il nest sujet à aucune dispersion. Il se protège constamment contre le superflu, l accidentel...

38 7 règles pour accélérer et optimiser la performance dune équipe ou dun champion

39 Règle 1 : (Se) Construire UN projet ambitieux.: 1 médaille aux JO dAthènes 2004 Principe :Principe : –Pour réussir de grands rendez vous, il faut dabord se construire une vision globale et synthétique du projet. Vision nouvelle (parce quelle se substitue à une réalité quotidienne devenue banale et peu intéressante),Vision nouvelle (parce quelle se substitue à une réalité quotidienne devenue banale et peu intéressante), Vision ambitieuse (parce quelle satisfait des rêves )Vision ambitieuse (parce quelle satisfait des rêves ) Vision passionnante (parce que la route promet dêtre excitante).Vision passionnante (parce que la route promet dêtre excitante). –Cette nouvelle vision du projet sincarne souvent dans un unique valeur chiffrée : 1 médaille aux JO de Définition :Définition : –Ce chiffre est magique parce quil contient tout à la fois de lespoir retrouvé et du plaisir renouvelé. –Le chiffre magique est toujours très simple. –Loi du rêve répété.Cest cibler un objectif et ne jamais sen écarter

40 Règle 1 Règle dor :Règle dor : –Pour accéder au chiffre magique, il faut élever son ambition jusquau moment où lon atteint le pur désir. A ce stade, il nest plus question de stratégie mais de plaisir.A ce stade, il nest plus question de stratégie mais de plaisir. Exemple :Exemple : –Pour léquipe de France de voile cest 2 médailles dOR aux JO dAthènes en Chiffre qui na jamais été obtenu. Loi de la restriction mentale :Loi de la restriction mentale : –Si le rêve évoque un problème ou une objection, nous ne sommes pas au chiffre magique mais en objectif.

41 Règle 2 : Donner un rendez-vous ultra précis: JO ATHENES 14 au 26 Août 2004 Principe :Principe : –Un rendez-vous précis( un objet ), dans un lieu précis, un jour précis, à une heure précise. Celui qui ne fonctionne que sur des échéances vagues se mettra inévitablement en situation déchec programmé.Celui qui ne fonctionne que sur des échéances vagues se mettra inévitablement en situation déchec programmé. Règle dor :Règle dor : Objectivé: Un objectif précis.Objectivé: Un objectif précis. Localisé : Un lieu précis.Localisé : Un lieu précis. Daté : Une date précise.Daté : Une date précise. Chronométré : Un timing précis ( la dynamique du parcours ).Chronométré : Un timing précis ( la dynamique du parcours ). Loi du plan négatif :Loi du plan négatif : –Tout projet inspiré, par lurgence ou le stress est un plan négatif.

42 Règle 3 : Se Concentrer sur un petit nombre de facteurs-clés de la performance Devenir une équipe référence dans lhistoire du hand Gestion optimale de la carrière des athlètes Dosage … Création dun esprit club France Principe :Principe : –Dans tout système, la performance repose toujours sur un tout petit nombre de facteurs quil faut identifier, développer et optimiser. Ne jamais confondre la compréhension dun phénomène ( la recherche ) et la mise en œuvre des savoir faire opérationnels.Ne jamais confondre la compréhension dun phénomène ( la recherche ) et la mise en œuvre des savoir faire opérationnels. Exemple :Exemple : –Aux JO de Sidney nous avons pensé à tous les détails mais nous avons oublié lénergie les rapports dans le groupe

43 Règle 3 Règle dorRègle dor –Accélérer ses performances, cest donc : Identifier 2 à 3 priorités au maximumIdentifier 2 à 3 priorités au maximum Se donner des points intermédiaires de contrôle des progrès sur chaque axe prioritaire.Se donner des points intermédiaires de contrôle des progrès sur chaque axe prioritaire. Accepter de faire des impasses sur le reste.Accepter de faire des impasses sur le reste. Exemple :Exemple : –Savoir dire non et ne jamais quitter sa route. –Un champion est toujours « mono-objectif » comme un missile.

44 Règle 4 : Mesurer en permanence la dynamique de progrès et lévolution des facteurs de succès: les tableaux de bord informatisés. Principe :Principe : –Un chiffre seul ne renseigne jamais, seule une courbe donne la réalité. –Ce qui est important cest la tendance évolutive des résultats de votre travail dans une stratégie unique de progrès. Ne jamais confondre effort et progrès.Ne jamais confondre effort et progrès. La seule manière dêtre réaliste, cest de définir la courbe idéale et de mesurer constamment sa performance réelle et les écarts.La seule manière dêtre réaliste, cest de définir la courbe idéale et de mesurer constamment sa performance réelle et les écarts. Règle dorRègle dor –Qui est en progrès réel sur ses facteurs de succès est assuré de la victoire.

45 Règle 5 : Mettre en place un système de « rémunération » cohérent avec les facteurs de progrès. Les primes très élevées au résultat. Principe :Principe : –Tout ce qui est vital et élément de progrès doit être rémunéré (ou sanctionné). Règle dor :Règle dor : –En management, un consultant avisé disait : Si cest vital, il faut rémunérer.Si cest vital, il faut rémunérer. Si ce nest pas rémunéré, cest que ce finalement ce nest pas vital.Si ce nest pas rémunéré, cest que ce finalement ce nest pas vital. Ce nest pas grave, mais il ne faut plus en parler.Ce nest pas grave, mais il ne faut plus en parler. Faire simple et toujours aller à l essentiel.Faire simple et toujours aller à l essentiel.

46 Règle 6 : Définir les basiques ou fondamentaux de sécurité Définition :Définition : –On appelle basiques de sécurité, des gestes élémentaires qui permettent au champion et à léquipe de ne jamais descendre en dessous de son niveau de référence. Le propre dun champion à haute performance, cest quil est toujours capable, lorsque tout va mal, de maintenir son niveau.Le propre dun champion à haute performance, cest quil est toujours capable, lorsque tout va mal, de maintenir son niveau. Ces basiques de travail sont des gestes simples qui lui permettent de retrouver facilement son niveau de référence.Ces basiques de travail sont des gestes simples qui lui permettent de retrouver facilement son niveau de référence. ExempleExemple –Zidane a deux gestes forts … le basique de sécurité, cest le geste qui lui permet de retrouver ses points de force et de reprendre confiance et lascendant sur ladversaire. Règle dor :Règle dor : –Dans chaque activité, il faut repérer afficher et automatiser (jusquau réflexe) les basiques qui garantissent un service minimal de haute qualité et un haut rendement des efforts.

47 Règle 7 : La règle de la progression accélérée. Définition :Définition : –Seule une méthode,une démarche officielle permettent la progression. –Le % dénergie dépensée nest jamais un critère de résultats. –Pour accélérer la performance et le progrès, il faut soit : Une accélération technologique.Une accélération technologique. Une accélération méthodologique.Une accélération méthodologique. –La rupture vers la performance vient toujours de fondamentaux réaffirmés, et dune ambition décuplée sans concession. Exemple :Un champion révise constamment ses fondamentaux tout en innovant pour faire douter ladversaire.Exemple :Un champion révise constamment ses fondamentaux tout en innovant pour faire douter ladversaire. Règle dor :Règle dor : –Définir les fondamentaux nécessaires et suffisants –Définir un niveau de progrès élevé sur chacun des fondamentaux Pour chaque fondamental, construire un plan de progrès simple à respecter scrupuleusement.Pour chaque fondamental, construire un plan de progrès simple à respecter scrupuleusement.

48 Le poste et lanalyse de ce que sera le jeu qui fera gagner détermine cet aspect. Il y a des postes où la taille représente un paramètre fondamental de la performance (GB) en dessous dune certaine taille (1,85) il est très dur denvisager une carrière de haut niveau. Pour les arrières une taille minimale semble aussi requise (1,85). Pour les pivots un gabarit plus massif (IMC élevé) est recherché. N.B. : des profils particuliers peuvent être intéressant (grands ailiers, petit DC, etc… Dautres paramètres morphologiques sont aussi important : - Lenvergure : pour les gardiens pour les joueurs qui auront plus ou moins de leviers un bras plus court va aussi plus vite. - Lempan qui détermine en partie la qualité de la tenue du ballon. Les qualités morphologiques :

49 Lenvironnement socio affectif : - Projet professionnel - Milieu familial plus ou moins facile - Position des parents par rapports à la pratique sportive - Milieu social

50 Pour détecter un potentiel chez de jeunes joueurs il convient de faire une synthèse dune somme importante de paramètre qui sont parfois difficiles à mesurer ce qui en fait un exercice très périlleux puisque lon décide dune partie de lavenir de certains jeunes mais aussi de lavenir du Handball. Conclusion :


Télécharger ppt "Pour cela, il convient de : 1. Connaître lhistoire et lévolution du handball. Analyser les compétitions internationales jeunes et seniors pour affirmer/infirmer."

Présentations similaires


Annonces Google