La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

INTOXICATIONS MEDICAMENTEUSES Carole MERCIER IFSI PAU – 2eme année – 26 octobre 2010.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "INTOXICATIONS MEDICAMENTEUSES Carole MERCIER IFSI PAU – 2eme année – 26 octobre 2010."— Transcription de la présentation:

1 INTOXICATIONS MEDICAMENTEUSES Carole MERCIER IFSI PAU – 2eme année – 26 octobre 2010

2 épidémiologie Fréquentes 150 à /an en France 1ere cause des hospitalisations avant 30ans 30% dhospitalisation Souvent polymédicamenteuses Individus concernés : Suicidaires (85% des intox sont volontaires) Enfants, patients âgés Toxicomanes (overdose) Accidents domestiques ou professionnel

3 GRAVITE Toxicité des produits dose Délai de prise en charge

4 Prise en charge des intoxications Devant toute suspicion dintoxication, Rechercher une défaillance grave des fonctions vitales Répondre par un traitement symptomatique Mesures de réanimation si défaillance cardiaque, respiratoire, neuro… Antidotes Méthode de décontamination digestive Suivi psychologique en cas de suicide

5 Malade somnolent et inconscient PLS et Appel SAMU Centre antipoison Toujours éliminer une autre étiologie Chercher à connaître le toxique ingéré, la dose Possibilité danalyse toxicologique Importance de lexamen clinique Ne jamais faire vomir ou donner à manger sans laval du SAMU

6 Traitement évacuateur Décontamination cutanée le plus tôt possible : Anticancéreux : manipulation, extravasation (aspivenin®) Décontamination oculaire : irrigation à leau pendant 30 minutes Décontamination digestive : lavage gastrique en cas dingestion récente traumatique en milieu hospitalier par un personnel entrainé, Examen préalable, matériel de réanimation

7 Tube de FAUCHER

8 Lavage gastrique Tube faucher lubrifié, introduit par la bouche jusquà lœsophage et lestomac Introduire de leau tiède dans lestomac par gravité (200 à 400mL) Siphoner le liquide gastrique dans une bassine en dessous du patient Recommencer lopération plusieurs fois (jusquà 10L deau siphonnée)

9 Traitement épurateur : augmenter lélimination des toxiques Alcalinisation des urines (aspirine) Hémodialyse (méthanol, lithium) Charbon activé absorbe les toxiques et soppose à la résorption digestive CARBOMIX®, poudre à diluer avec de leau, à absorber telle quel ou à administrer lors du lavage gastrique 1 flacon dabord, répété si besoin

10 antidotes médicamentsSymptômes de lintoxicationantidotes théophyllineNausées, vomissements, douleurs épigastriques Béta bloquants DigoxineTroubles digestifs, céphalées, vertiges, coloration vision, troubles cardiaques DIGIDOT® benzodiazépinesComa calme, hypotonique, dépression respiratoire ANEXATE® = flumazénil paracétamolTroubles digestifs, grande fatigue, troubles hépatiques FLUIMUCIL® = N Acetyl cystéine morphiniquesComa, détresse respiratoire, bradycardie NARCAN® = naloxone hypoglycémiantsNausées, baillements, perte de connaissance Sérum glucosés salicylésVertiges, céphalées, convulsion, sueurs, hyperventilation Réhydratation Alcalinisation par soluté bicarbonaté AVKhémorragiesPPSB = CCP HéparinehémorragiesPROTAMINE

11 prévention Éviter lautomédication Contrôle de la prise médicamenteuse chez le sujet âgé et lenfant Respecter les posologies, dautant plus pour les médicaments sur liste Contrôle des malades aux ATCD psychiatriques ou de suicide Intérêt de maintenir des unités de psychologies dans les lycées, facs Éducation et encadrement des jeunes qui ont des problèmes psychologiques, familiaux, sociaux


Télécharger ppt "INTOXICATIONS MEDICAMENTEUSES Carole MERCIER IFSI PAU – 2eme année – 26 octobre 2010."

Présentations similaires


Annonces Google