La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

MEDICAMENTS EN PEDIATRIE Carole MERCIER IFSI PAU – 2eme année – 14 octobre 2010.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "MEDICAMENTS EN PEDIATRIE Carole MERCIER IFSI PAU – 2eme année – 14 octobre 2010."— Transcription de la présentation:

1 MEDICAMENTS EN PEDIATRIE Carole MERCIER IFSI PAU – 2eme année – 14 octobre 2010

2 chronologie Prématuré : 0-1 mois (né avant 36 semaines) Nouveau-né : 0-1 mois (né à terme) Nourrisson : 1 à 30 mois Jeune enfant : 30 mois à 1 an Grand enfant : 9 ans à 15 ans Adulte a/c 15 ans

3 Caractéristiques du nouveau né et de lenfant Organisme en pleine croissance (métabolique et staturopondéral) Organisme différent de ladulte Spécificité des pathologies et du terrain pédiatrique études pharmaco indispensables mais trop peu nombreuses car peu rentables

4 Particularités pharmacocinétiques du nouveau-né (1) Absorption motilité gastro intestinale instable, pH gastrique augmenté ( = 7 à la naissance, vers 6- 8mois) absorption orale variable Résorption IM variable Absorption cutanée importante car épiderme fin, très hydraté. rapport entre surface cutanée et poids corporel élevé.

5 Particularités pharmacocinétiques du nouveau-né (2) Faible liaison aux protéines plasmatiques forme libre = forme active Compartiment adipeux élevé : absorption des vitamines A, D, E et K.

6 Particularités pharmacocinétiques du nouveau-né (3) Métabolisme hépatique ralenti avant 1 mois: (peu denzymes hépatiques) Espacer les intervalles de doses Accéléré après : administration 3 à 4 fois par jour. Excrétion rénale faible: Clairance à la créat = 20% de celle dadulte

7 Particularités pharmacodynamiques du nouveau-né Conséquence des Effets Indésirables (EI): Effet sur la croissance staturo-pondérale Corticoides : retard de croissance chez lenfant Tétracyclines : dyschromies dentaires Sensibilité accrue à certains EI Dépression respiratoire, convulsions Prescription fréquente et insuffisance dévaluation Malaise sous Nopron® CI avant 3 ans Troubles du rythme cardiaque sous Prepulsid®

8 Risques derreurs dadministration des médicaments plus fréquents chez lenfant Posologies différentes selon lâge risque derreurs sur ou sous dosages. Ex pharmacovigilance Perfalgan® : posologie en mg/kg et concentration de 10 mg/mL Automédication CI des spécialités mucolytiques avant 2 ans. Inadaptation des doses pédiatriques

9 Règles générales de prescription Posologie : en mg/Kg/jour Parfois besoin dabaques par rapport à la dose adulte. Parfois rapporté à lâge. Formes solides après 6 ans Médicaments pédiatriques : solutions dantibio à reconstituer, colorants pour meilleur goût

10 MEDICAMENTS et SUJET AGE Carole MERCIER IFSI PAU – 2eme année – 14 octobre 2010

11 Problématique du sujet âgé Sujet âgé : quel âge? OMS : plus de 65 ans Grande variabilité entre les individus, hygiène de vie, des ATCD médicaux, familiaux… Erreurs thérapeutiques 3 fois plus nombreuses dans la population âgée Contexte de poly pathologies physiques et psychologiques observance??

12 particularités pharmacocinétiques du sujet âgé. (1) Absorption globalement peu modifiée Distribution très variable Métabolisme hépatique plutôt diminué augmentation de la biodisponibilité et des concentrations sanguines Élimination urinaire diminuée : À 75 ans, perte de 75% des néphrons Insuffisance rénale mesurée par la clairance à la créatinine selon la formule de COCKROFT

13 Formule de COCKROFT (140 – âge)X poids X1,23 Clairance homme (mL/min) = créatininémie (µmol/L) (140 – âge)X poids X1,04 Clairance femme (mL/ min) = créatininémie (µmol/L) Remise en question de la pertinence de cette formule la formule du MDRD ??

14 particularités pharmacocinétiques du sujet âgé. (3) Diminution de lélimination risque toxique surtout pour les médicaments à marge thérapeutique étroite ½ vie du diazépam 50 à 150 heures chez le sujet âgé contre 25h chez ladulte.

15 Accidents médicamenteux chez le sujet âgé Risque deffet indésirable augmenté : Plus grande sensibilité aux médicaments Variation pharmacocinétique Polymédication intéractions médicamenteuses Qualité de lobservance diminuée cf troubles de la vue, de la compréhension, de la mémoire… Effets indésirables Répercutions cliniques graves : Hypotension orthostatique chutes fracture col du fémur perte dautonomie du sujet âgé Dépistages tardifs car symptômes peu spécifiques. Nausées, fatigue, constipation, malaise, confusion mis sur le compte de la vieillesse

16 Comment diminuer le risque? Limiter la polymédication Faire un diagnostic précis (OMI, BZD) Évaluer le rapport bénéfice risque de la prescription (cf TA, diabète) Établir des priorités thérapeutiques, parfois différentes de celles du patient Réviser régulièrement la prescription.

17 Comment diminuer le risque? Choisir la classe thérapeutique la mieux adaptée (faible élimination rénale) sinon adapter la posologie. Choisir les médicaments les plus faciles à prendre : Exelon patch®, lyoc, solution avec pompe doseuse Préparer le pilulier Se soucier des comorbidités associées : fièvre, dénutrition, insuffisance cardiaque… Considérer lentourage Sassurer de la qualité de lobservance

18 Quelques classes pharmacologiques à surveiller Aminosides : surveiller risque rénal et cochléovestibulaire Anti-hypertenseurs et diurétiques Risque dhypotension Anti-inflammatoires non stéroidiens Risque digestifs et insuffisance rénale Psychotropes risque de sédation, de confusion, deffets anticholinergiques Anticoagulants oraux risque hémorragique Antidiabétiques risque dhypoglycémie


Télécharger ppt "MEDICAMENTS EN PEDIATRIE Carole MERCIER IFSI PAU – 2eme année – 14 octobre 2010."

Présentations similaires


Annonces Google