La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Antidiarrhéiques. 1) Rappels physiopathologiques Diarrhée : selles trop fréquentes (+ 3/j) et/ou trop abondantes (+ 300 g/j). Distinguer diarrhée aigue.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Antidiarrhéiques. 1) Rappels physiopathologiques Diarrhée : selles trop fréquentes (+ 3/j) et/ou trop abondantes (+ 300 g/j). Distinguer diarrhée aigue."— Transcription de la présentation:

1 Antidiarrhéiques

2 1) Rappels physiopathologiques Diarrhée : selles trop fréquentes (+ 3/j) et/ou trop abondantes (+ 300 g/j). Distinguer diarrhée aigue et chronique Distinguer syndrome dysentérique (selles fréquentes+/- sang) et syndrome cholériforme (sécrétion de bile)

3 2) Traitement de la diarrhée Dans la plupart des cas aucun traitement médicamenteux n'est justifié (Attention déshydratation)) Deux grandes classes de médicaments symptomatiques : –Les ralentisseurs du transit : agonistes opioïdes, diarrhées chroniques avec accélération du transit, diarrhée aiguë ( avion…). –Les antisécrétoires : inhibiteurs des enképhalinases, diarrhées aiguës.

4 2 A) Mécanismes d'action des molécules (1) Le lopéramide (Immodium® ) – agoniste µ => diminution du péristaltisme intestinal (transit colique). – effet antisécrétoire par augmentation du flux hydro- électrolytique de la lumière intestinale vers le pôle plasmatique de l'entérocyte et réduction du flux inverse. – Respect de la flore intestinale. Diphénoxylate + atropine (Diarsed® ) –agoniste opiacé, passage BHE => dépendance

5 2 A) Mécanismes d'action des molécules (2) Le racécadotril (Tiorphan®) –Inhibiteur de l'enképhalinase => [enképhalines] augmentée => activation R opiacés δ => augmentation de la réabsorption de l'eau et des électrolytes=> activité antisécrétoire intestinale. – transit gastro-intestinal non modifié, pas de constipation secondaire ou de ballonnement. –promédicament hydrolysé en thiorphan (métabolite actif). – pas daction centrale.

6 2 B) Pharmacodynamie, effets utiles en clinique (1) Lopéramide –Effet ralentisseur du transit et effet anti-sécrétoire. – respecte la nature bactérienne ou parasitaire de la diarrhée => ne pas utiliser dans les diarrhées supposées infectieuses. – utile dans les diarrhées motrices chroniques (neuropathie végétative diabétique). –efficacité : 1 à 3 heures après la première prise. –effets prolongés.

7 2 B) Pharmacodynamie, effets utiles en clinique (2) Racécadotril –Effet anti sécrétoire périphérique pur – traitement dappoint des diarrhées aiguës en particulier infectieuses. –efficacité : 30 mn après ladministration orale. – durée daction : denviron 8 heures La réhydratation reste lélément premier de la prise en charge des diarrhées aiguës.

8 2 c) Caractéristiques pharmacocinétiques (1) Lopéramide –Absorption : très faible passage systémique (0,3% absorbé), très fort effet de premier passage hépatique. –Distribution : franchit très peu la BHE => très peu deffets centraux (somnolence). –Demi-vie : t 1/2 = 8h –Métabolisme : métabolisé par le foie. –Elimination : métabolites inactifs éliminés par voie rénale et biliaire.

9 2c)Caractéristiques pharmacocinétiques (2) Racécadotril –Absorption : rapidement résorbé et hydrolysé => métabolite actif, t max= 2h30 –Distribution : ne franchit pas la BHE. –Demi-vie : t ½= 3h. –Métabolisme : racecadotril thiophan (actif) thiorphan thiométhyl éther (inactif) –Elimination : métabolites inactifs éliminés par voie rénale et biliaire.

10 3) Effets indésirables Lopéramide –Essentiellement digestifs : constipation, crampe abdominale, ballonnements, nausées. –Sécheresse buccale, asthénie, somnolence, vertiges. –Réactions dhypersensibilité. –Calculs biliaires et entérocolites nécrosantes chez le nourrisson. Racécadotril –Somnolence, rash cutané, constipation

11 4) Autres médicaments ayant cette indication: Antibactériens intestinaux Argiles (pouvoir couvrant et absorbant) Substances dorigine microbienne Lactoprotéines (pouvoir absorbant)


Télécharger ppt "Antidiarrhéiques. 1) Rappels physiopathologiques Diarrhée : selles trop fréquentes (+ 3/j) et/ou trop abondantes (+ 300 g/j). Distinguer diarrhée aigue."

Présentations similaires


Annonces Google