La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

DIARRHEE AIGUË Olivier Richer Urgences pédiatriques Bordeaux.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "DIARRHEE AIGUË Olivier Richer Urgences pédiatriques Bordeaux."— Transcription de la présentation:

1 DIARRHEE AIGUË Olivier Richer Urgences pédiatriques Bordeaux

2 DEFINITIONS Emission trop fréquente Selles trop abondantes Contenu fécal en eau augmenté Modification brutale Durée de plus dune semaine (cela dépend …) Risque majeur : DESHYDRATATION AIGUË

3 CONSEQUENCES Prise en charge précoce dans les pays développés = diminution de la gravité Dans les pays en voie de développement = morbidité et mortalité élevée

4 UN PEU DE PHYSIOPATHOLOGIE Débordement des capacités de réabsorption de leau Et: –Lésions entérocytaires –Hypersécrétion dorigine toxinique –Exsudation et inflammation –Phénomènes osmotiques par mal-absorption du lactose

5 CONSEQUENCES Déperdition électrolytique Dénutrition Troubles de la motricité intestinale Modifications de la flore intestinale Diarrhée aiguë grave

6 FAIRE LE DIAGNOSTIC Identifier le type de diarrhée Dépister les signes associés éventuels Apprécier les éventuels critères de gravité Approcher le diagnostic étiologique Faire les bons examens complémentaires Attention aux éléments trompeurs

7 TYPE DE DIARHEE ? Date de début Condition de début –Aggravation dun état antérieur –Notion de contage familial –Séjour à létranger Fréquence des selles Allure des selles (glairo-sanglantes ?)

8 ASPECT DES SELLES Consistance: –Grumeleuse –Molle –Liquide Aspect: –Hydrique –Glairo-sanglant Odeur: –Fade –Fétide Couleur –Banale –Sanglante –Verte

9 SIGNES ASSOCIES EVENTUELS Anorexie Vomissements Fièvre –Processus invasif –Déshydratation Douleurs abdominales Signes articulaires ou cutanés

10 EVENTUELS CRITERES DE GRAVITE Age: < 3 mois Degré de déshydratation Importance des signes septiques systémiques Acidose métabolique, polypnée Terrain –Atopique –Maladie coeliaque –Mucoviscidose –Résection intestinale –Maladie de Hirschsprung Evolution de la diarrhée elle-même Dénutrition déjà présente

11 DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE Diarrhées aiguës primitives Diarrhées secondaires

12 Diarrhées aiguës primitives –Le plus souvent virales (80%) : hydriques, Rotavirus, Adenovirus –Parfois bactériennes: glairo-sanglantes Entéro-invasif (salmonelle, shigelle, campylobacter) Cytotoxique (Clostridium difficile) Toxigénique (Choléra) Adhérent (E coli entéropathogène) Diarrhées secondaires –Otite –Affection ORL ou méningée –Allergie aux protéines de lait de vache

13 EXAMENS COMPLEMENTAIRES Ionogrammes sanguin et urinaire si déshydratation Coprocultures –Situations épidémiques –Collectivités –Diarrhées sanglantes et purulentes –Diarrhées prolongées

14 PIEGES Courbe de poids déjà altérée –Mucoviscidose –Maladie coeliaque Allergie aux PLV si sevrage récent et diarrhée Fausse diarrhée par vidange –Entérocolite sur Hirschsprung –Invagination intestinale aiguë –Fausse diarrhée du constipé Syndrome Hémolytique et Urémique (diarrhée sanglante inaugurale) Insuffisance surrénalienne

15 EVALUER LA DESHYDRATATION = Perte de poids < 5% –Absence de signe –ou simple soif 8 à 10 % –Pli cutané persistant, –Yeux cernés, –Sécheresse des muqueuses 10 à 15 % –Absence de larmes, –Anurie, –Troubles de la recoloration cutanée > 15 % –Trouble de la conscience –Trouble hémodynamique (chute de la tension artérielle)

16 PRISE EN CHARGE Prévenir ou corriger la déshydratation Eviter lapparition dune dette nutritionnelle Eviter de prescrire trop Raccourcir lévolution et la morbidité

17 DESHYDRATATION Déshydratation < 10 % –Si prise des biberons et tolérance gastrique: Solutés de Réhydratation Orale (SRO): Adiaril ®, Alhydrate ®, GES 45 ®… –Par petite quantité, fréquentes, successives (10 ml/kg/15 à 60 mn) –But: 100 ml/kg/4 à 6 heures –Stop si vomissements ou état préoccupant Déshydratation > 10 % ou vomissements incoercibles –Réhydratation gastrique directe –Réhydratation intraveineuse

18 ETAT NUTRITIONNEL Réalimentation précoce : –Dans les formes modérées dès la 3 ème ou la 6 ème h –Sinon avant la 24 ème heure Modalités : –Lait maternel si lenfant est allaité –Lait hydrolysé en protéines: peptijunior, nutramigen,… –Enfant > 3 mois Diarrhée banale: reprise du lait antérieur Diarrhée prolongée de plus de 4 jours: lait sans lactose (Diargal ®, AL 110,…)

19 DES MEDICAMENTS ? Antibiotiques –Uniquement si diarrhée entéroinvasive bactérienne –Pas de place pour les antiseptiques digestifs Agents intraluminaux –Symptomatique sur laspect des selles (SMECTA) –Pas daction sur le processus évolutif –Lactéol fort ® Antisécrétoires –Lopéramide (Imodium ® ) non –Tiorfan ® (Récacodotril) oui

20 PERFUSIONS Apports de base: 100 ml/kg/j 10 kg puis 1700 ml/m²/j Compensation des pertes –La moitié sur 6 heures –Le reste sur les 18 heures restantes G5% : 5 ml/kg/h –+ 5 g NaCl/l –+ 2 g Glu de Ca/l –+ Magnésium + Phosphore Surtout pas de potassium tant que lenfant nurine pas Cest un protocole possibles parmi de nombreux

21 CONCLUSION Evolution habituelle en 3 à 4 jours SRO dutilisation facile Réalimentation précoce Le traitement médical doit rester limité


Télécharger ppt "DIARRHEE AIGUË Olivier Richer Urgences pédiatriques Bordeaux."

Présentations similaires


Annonces Google