La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Prévention et prise en charge de la déshydratation de la personne âgée.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Prévention et prise en charge de la déshydratation de la personne âgée."— Transcription de la présentation:

1 Prévention et prise en charge de la déshydratation de la personne âgée

2 introduction Problème médical fréquent en gériatrie Problème médical fréquent en gériatrie Multiples facteurs: insensibilité relative à la soif, difficultés daccéder aux boissons (troubles neurologiques, syndrome dimmobilisation), fréquence de la fièvre, certains médicaments (diurétiques…) et la vieillissement rénal Multiples facteurs: insensibilité relative à la soif, difficultés daccéder aux boissons (troubles neurologiques, syndrome dimmobilisation), fréquence de la fièvre, certains médicaments (diurétiques…) et la vieillissement rénal

3 introduction Eau totale représente 60% du poids du corps Eau totale représente 60% du poids du corps Le Na+ est le principal cation extracellulaire Le Na+ est le principal cation extracellulaire

4 Déshydratation extra-cellulaire Clinique: perte de poids, pli cutané, hypotonie des globes oculaires, tachycardie, hypotension orthostatique, oligurie Clinique: perte de poids, pli cutané, hypotonie des globes oculaires, tachycardie, hypotension orthostatique, oligurie Pli cutané difficile chez sujets âgés Pli cutané difficile chez sujets âgés Troubles de la vigilance fréquents Troubles de la vigilance fréquents

5 Déshydratation extra-cellulaire Biologie: signes dhémoconcentration avec augmentation de lhématocrite et de la protidémie Biologie: signes dhémoconcentration avec augmentation de lhématocrite et de la protidémie Si déshydratation importante, risque élevé dinsuffisance rénale fonctionnelle (créatinine élevée) Si déshydratation importante, risque élevé dinsuffisance rénale fonctionnelle (créatinine élevée)

6 Déshydratation extra-cellulaire Etiologies: baisse du pool sodé de lorganisme Etiologies: baisse du pool sodé de lorganisme Pertes extra-rénales: digestive (diarrhées, vomissements) ou sudorale Pertes extra-rénales: digestive (diarrhées, vomissements) ou sudorale Pertes rénales: traitement par diurétiques, secondaires à des affections rénales organiques (insuffisance rénale chronique), syndrome de levée dobstacle Pertes rénales: traitement par diurétiques, secondaires à des affections rénales organiques (insuffisance rénale chronique), syndrome de levée dobstacle

7 Déshydratation extra-cellulaire Traitement: Compenser de façon égale la perte deau et de sel Traitement: Compenser de façon égale la perte deau et de sel Tenter la voie orale quand déshydratation minime et pas de troubles cognitifs (alimentation riche en sel, vichy) Tenter la voie orale quand déshydratation minime et pas de troubles cognitifs (alimentation riche en sel, vichy) Perfusion IV de solutés salés isotoniques à 9 Perfusion IV de solutés salés isotoniques à 9 Pose de sonde nasogastrique à discuter parfois Pose de sonde nasogastrique à discuter parfois Attention à la décompensation cardiaque lors de la réhydratation Attention à la décompensation cardiaque lors de la réhydratation Traitement de la cause Traitement de la cause

8 Déshydratation globale Perte deau et de sel Perte deau et de sel Clinique: Ajout de signes de déshydratation intracellulaire comme la sécheresse des muqueuses, fébricule et des troubles neuropsychologiques Clinique: Ajout de signes de déshydratation intracellulaire comme la sécheresse des muqueuses, fébricule et des troubles neuropsychologiques Biologie de la DIC: Hypernatrémie Biologie de la DIC: Hypernatrémie

9 Déshydratation globale Etiologies: perte deau supérieure à la perte de sel Etiologies: perte deau supérieure à la perte de sel Pertes extra-rénales: digestives ou sudorales Pertes extra-rénales: digestives ou sudorales Pertes rénales: syndrome de levée dobstacle et apports osmotiques excessifs Pertes rénales: syndrome de levée dobstacle et apports osmotiques excessifs Traitement: Privilégier le secteur intracellulaire, apport deau puis de sel Traitement: Privilégier le secteur intracellulaire, apport deau puis de sel Per os ou IV (G5% puis apport de sel) Per os ou IV (G5% puis apport de sel)

10 Hyponatrémie ou hyperhydratation intracellulaire Définition: Natrémie < 130 mmol/l Définition: Natrémie < 130 mmol/l Fréquent chez le sujet âgé Fréquent chez le sujet âgé Clinique: muqueuses humides, dégoût de leau, nausées voire vomissements, asthénie, confusion voire convulsion ou coma Clinique: muqueuses humides, dégoût de leau, nausées voire vomissements, asthénie, confusion voire convulsion ou coma

11 Hyponatrémie ou hyperhydratation intracellulaire Trois situations: Trois situations: - hyponatrémie associée à une DEC - hyponatrémie associée à une DEC - Hyponatrémie seule - Hyponatrémie associée à une HHEC

12 Hyponatrémie ou hyperhydratation intracellulaire Hyponatrémie avec DEC: souvent due à une réhydratation incorrecte à base de G5%et de G 2,5% (perte sodée proportionnellement plus élevée que la perte hydrique) Hyponatrémie avec DEC: souvent due à une réhydratation incorrecte à base de G5%et de G 2,5% (perte sodée proportionnellement plus élevée que la perte hydrique) Etiologies extra-rénales: digestives ou cutanées Etiologies extra-rénales: digestives ou cutanées Etiologies rénales: affections rénales organiques ou réhydratation incorrecte (traitement du déficit hydrique sans apport sodé), accident des diurétiques Etiologies rénales: affections rénales organiques ou réhydratation incorrecte (traitement du déficit hydrique sans apport sodé), accident des diurétiques Traitement par perfusion de soluté salé isotonique (9) Traitement par perfusion de soluté salé isotonique (9)

13 Hyponatrémie ou hyperhydratation intracellulaire Hyponatrémie seule Hyponatrémie seule Etiologie: sécrétion inappropriée dhormone antidiurétique (SIADH) comme lors de K cérébraux ou pulmonaires, infections pulmonaires ou atteinte du système nerveux central (AVC), certains TTT Etiologie: sécrétion inappropriée dhormone antidiurétique (SIADH) comme lors de K cérébraux ou pulmonaires, infections pulmonaires ou atteinte du système nerveux central (AVC), certains TTT Autre étiologie: potomanie Autre étiologie: potomanie Traitement par restriction hydrique et arrêt TTT en cause Traitement par restriction hydrique et arrêt TTT en cause

14 Hyponatrémie ou hyperhydratation intracellulaire Hyponatrémie avec HHEC: hyponatrémie avec œdème Hyponatrémie avec HHEC: hyponatrémie avec œdème Etiologie: insuffisance cardiaque, cirrhose hépatique décompensée et syndrome néphrotique Etiologie: insuffisance cardiaque, cirrhose hépatique décompensée et syndrome néphrotique

15 Hyponatrémie ou hyperhydratation intracellulaire Traitement: Traitement: - Si hyponatrémie asymptomatique restriction hydrique, sodée et arrêt du TTT en cause - Si hyponatrémie symptomatique, restriction hydrique et diurétique de lanse

16 Cas clinique 1 Patient de 83 ans est adressé aux urgences pour un tableau danasarque(œdème du poumon et oedèmes des membres inf). ATCD: insuffisance cardiaque globale. Patient de 83 ans est adressé aux urgences pour un tableau danasarque(œdème du poumon et oedèmes des membres inf). ATCD: insuffisance cardiaque globale. Le bilan sanguin montre une natrémie à 115 (nle mmol/l) Le bilan sanguin montre une natrémie à 115 (nle mmol/l)

17 Cas clinique 1 Quel est le type de trouble hydroélectrolytique ? Quel est le type de trouble hydroélectrolytique ? Quelle est votre conduite à tenir ? Quelle est votre conduite à tenir ?

18 Cas clinique 2 Une patiente de 92 ans est adressée aux urgences pour une altération de létat général depuis une semaine avec des troubles confusionnels dans un contexte de diarrhée hydrique. Ses ATCD sont une HTA, coronaropathie et DNID. Son traitement est lasilix, glucophage, amarel et amiodarone. Une patiente de 92 ans est adressée aux urgences pour une altération de létat général depuis une semaine avec des troubles confusionnels dans un contexte de diarrhée hydrique. Ses ATCD sont une HTA, coronaropathie et DNID. Son traitement est lasilix, glucophage, amarel et amiodarone. Biologie: syndrome inflammatoire et Na 120 mmol/l Biologie: syndrome inflammatoire et Na 120 mmol/l

19 Cas clinique 2 Quel est le type de trouble hydroélectrolytique ? Quel est le type de trouble hydroélectrolytique ? Quelles sont les étiologies ? Quelles sont les étiologies ? Quelle est votre conduite à tenir ? Quelle est votre conduite à tenir ?


Télécharger ppt "Prévention et prise en charge de la déshydratation de la personne âgée."

Présentations similaires


Annonces Google