La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 La déshydratation chez lenfant Définitions Physiopathogénie Etiologies Diagnostic Traitement.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 La déshydratation chez lenfant Définitions Physiopathogénie Etiologies Diagnostic Traitement."— Transcription de la présentation:

1 1 La déshydratation chez lenfant Définitions Physiopathogénie Etiologies Diagnostic Traitement

2 2 Définition Perte aiguë de poids (de volume plasmatique circulant) suite à un déséquilibre entre les apports et les pertes liquidiennes Une perte aiguë de poids est toujours liée à une déshydratation

3 3 Physiopathogénie La déshydratation découle d : –Une perte excessive de liquides –Un apport insuffisant –Un apport insuffisant par rapport aux pertes Lenfant y est très sensible car : –Composé pour 70 à 80% deau –Est dépendant pour ses apports

4 4 Physiopathogénie Les pertes de liquide physiologiques consistent en : –Pertes insensibles Peau = 30% Poumons = 15% –Pertes sensibles Urines = 50% Selles = 5%

5 5 Physiopathogénie Leau est intimement liée au Na+ dont la concentration physiologique = 140mEq/l –Il y a toujours perte de volume extra-cellulaire, le patient est hypovolémique –Si perte eau > sel, le patient est hypernatrémique (désh intracellulaire) –Si perte de sel > eau, il est hyponatrémique (désh extracellulaire)

6 6 140 mEq 120 mEq 160 mEq Extra Cellulaire Intra Cellulaire [ Na+] H2O

7 7 Classification La déshydratation peut être : –Légère : perte de poids < 5% –Modérée : perte de poids 6-9% –Sévère : perte de poids > 10% La déshydratation peut être : –Isonatrémique ( mEq/l) = 80% –Hypernatrémique (> 150) = 15% –Hyponatrémique (< 130) = 5%

8 8 Etiologies Pertes liquidiennes excessives : –Digestives : Gastroentérite (90-95% des cas) Obstruction digestive haute (sténose du pylore) Occlusion intestinale Fistule digestive –Urinaires : Rénales (néphropathies avec perte de sel, tubulopathie,…) Endocriniennes (diabète, insuffisance surrén.)

9 9 Etiologies Pertes liquidiennes excessives : –Cutanées : Fièvre Lésions cutanées ou brûlures étendues –Pulmonaire –Troisième secteur : Digestif Péritonéal

10 10 Etiologies Apports liquidiens insuffisants –Jeune âge –Altération de la conscience Apports insuffisants par rapport aux pertes –Intolérance alimentaire

11 11 Etiologies et Sodium Iso ou HyperNa+HypoNa+ Pertes digestivesNéphropathie avec perte de Na+ Diabète sucréInsuffisance surrénalienne Diabète insipideTroisième secteur

12 12 Facteurs de risque Jeune âge (< 6 mois) Volume et fréquence des selles (>8/jour) Vomissements (>4/jour) Refus de boire Climat chaud et/ou sec Parents non fiables

13 13 Diagnostic Se base sur la perte de poids Sexprime en % de poids perdu –[(Poids antérieur – Poids actuel) / Poids antérieur] x 100 Le poids antérieur peut être : –Connu –Extrapolé sur les courbes de croissance Poids Taille

14 14

15 15 Clinique SévéritéLégèreModéréeSévère Poids<1an5%10%15% Poids>1an3%6%9% Pli cutanéAbsentPrésentPersistant MuqueusesHumidesSèchesRâpeuses FontanelleNormaleDépriméeCreuse PeauPâleGriseMarbrée YeuxNormauxEnfoncésHypotoniques

16 16 Clinique SévéritéLégèreModéréeSévère PoulsNormalAugmentéTrès augmenté Tension artérielle Normale Abaissée Fréquence respiratoire NormaleProfondeTachypnée ConscienceNormaleStuporeux/ irritable Coma UrinesDiminuéeOligurieAnurie

17 17

18 18

19 19

20 20 12 mois, Na+ 198meq/L + 15 jours

21 21 Déshydratation hypernatrémique La plus dangereuse! Quelques pistes : –Soif intense –Fièvre –Pli cutané « pâteux » –Signes neurologiques fréquents –Signes hémodynamiques tardifs

22 22 Quelques pièges Ne sont pas un signe de déshydratation : –Les cernes sous les yeux –Les lèvres sèches Un pli cutané peut exister chez lenfant dénutri Si troisième espace, une déshydratation peut exister sans perte de poids

23 23

24 24 Traitement Règle générale : –< 6% : réhydratation orale à domicile –6-8% : réhydratation orale, sonde naso- gastrique ou iv à lhôpital (12h) –>9% : volémisation et réhydratation iv Adapter selon : –Clinique, tolérance orale –Entourage

25 25 Traitement Voix orale : –Petites quantitées fréquentes, liquide froid –Motilium 0.25mg/kg/6h si vomissements Quatre étapes : –Correction du déficit –Apport de la maintenance –Compensation des pertes –Réalimentation précoce R/ préventif

26 26 Correction du déficit Combien? Se base sur la perte de poids En combien de temps? –4-6 h par voix orale –24h en iv, !!! 48h si hypernatrémique Quoi? –Solution glucosée AVEC ions (Na mEq/l) –Per os : solution de réhydratation –Voix iv : se baser sur lionogramme

27 27 Solutions de réhydratation Recommendations OMS –Osmolalité 200 à 310 mosm –Concentration équiM de glucose/Na+ –[Na+] 60 à 90 mEq/litre –[K+] 15 à 25 mEq/litre –[citrate-] 8 à 12 mmol/litre –[Cl-] 50 à 80 mEq/litre

28 28

29 29 Apport de la maintenance Combien? –100ml/kg de 0 à 10 kg –+ 50ml /kg de 10 à 20 kg –+ 20ml/kg > 20 kg En combien de temps? Apport de 24h Quoi? –Per os : solution de réhydratation 4-12h puis alimentation –Voix iv : se baser sur lionogramme (Na+ 2- 4mEq/kg/24h, K+ 1-2mEq/kg/24 quand urines OK)

30 30 Compensation des pertes Traitement préventif et curatif 10ml/kg à chaque selle abondante Liquide = idem que la correction des pertes

31 31 Réalimentation précoce Rapidement = si possible avant 12 heures Selon la clinique!!! –Diarrhées, vomissements –Etat de conscience et état général Quoi? –Lait maternel ou lait habituel –Régime constipant (éviter trop sucré ou gras) –!!! Ne pas mélanger solution réhydratation et lait

32 32 Exemple Enfant de 15 mois –Vomissements depuis 24 h (3x) –Diarrhées depuis 12h (3x) –T° 38.5°C –Pas dantécédents –Milieux fiable –Poids récent < 15jours = 12kg

33 33 Exemple Clinique –Poids 11.4 kg –Bon état général –Clinique correcte Déshydratation : –( )/12x100 = 5% => légère –Entourage et clinique OK –Réhydratation orale à domicile

34 34 Exemple Correction du déficit –Motilium –600ml en 6h = 100ml/h solution réhyd froide Apport de la maintenance –100x x2 = 1100ml/24h Compensation des pertes –10x12 = 120ml/selle Réalimentation précoce : dès 4 à 6h


Télécharger ppt "1 La déshydratation chez lenfant Définitions Physiopathogénie Etiologies Diagnostic Traitement."

Présentations similaires


Annonces Google