La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Complications métaboliques aiguës du diabète Isabelle Faugeron Chef de Clinique-Assistante Service dEndocrinologie Hôpital Saint Antoine Merci à Julie.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Complications métaboliques aiguës du diabète Isabelle Faugeron Chef de Clinique-Assistante Service dEndocrinologie Hôpital Saint Antoine Merci à Julie."— Transcription de la présentation:

1 Complications métaboliques aiguës du diabète Isabelle Faugeron Chef de Clinique-Assistante Service dEndocrinologie Hôpital Saint Antoine Merci à Julie Fromigué

2 M. Thierry G. 26 ans consulte pour un syndrome polyuropolydipsique évoluant de puis 2 mois avec une grande asthénie et perte de 10 Kg Atc médicaux : vitiligo des OGE Atc familiaux : grand mère maternelle diabète découvert à lage de 62 ans dans un contexte de surpoids, traité par médicaments, Cancer du sein chez la grand mère paternelle MDV : étudiant en école dingénieur, pas dintoxication alcoolique, tabac 1 pqt/jour CAS CLINIQUE 1

3 Quels sont les pathologies que vous devez recherchez devant un syndrome polyuro- polydipsique ? Dextro 3.2 g/L Quels examens biologiques demandez vous en urgence ? Quel est votre diagnostic ? Sur quels arguments?

4 Comment expliquez vous les résultats des GDS ? Que pensez vous de la fonction rénale de ce patient ? Quel est votre prise en charge initiale ? Quel est le mécanisme de cette pathologie? CAS CLINIQUE 1

5 CAS CLINIQUE 2 Une Patiente de 75 ans se présente aux urgences pour des douleurs abdominales évoluant depuis 48h associées à une asthénie. Depuis 24h elle décrit des vomissements sans diarrhée. ATCD: –Diabète sous Diamicron® et Glucophage ® –ACFA sous Digoxine ® et Préviscan ® –Dyslipidémie sous Vasten ®

6 CAS CLINIQUE 2 Ta 75/40mmHg Marbrures Polypnée Tachycardie A lexamen clinique vous mettez en évidence

7 Glycémie: 0.90 g/l Gaz du sang –pH: 6.72 – pCO2: 12mmHg – pO2:100mmHg –HCO3- :3 mmol/L CAS CLINIQUE 2 Bilan Biologique Ionogramme sanguin –Créat 615 µmol/l –Na: 138/ K6.1mmol/l Lactates:17.1 mmol/l

8 CAS CLINIQUE 2 Quelles sont les différentes anomalies métaboliques chez cette patiente ? Quel est votre diagnostic ? Par quel mécanisme ? Quelle est votre prise en charge ? Quels sont les risques évolutifs ? Comment peut on prévenir cette complication?

9 CAS CLINIQUE 3 Un homme de 55 ans est admis aux urgences pour somnolence, amaigrissement de 9 kg en 2 mois et vomissements depuis 3 jours sans fièvre Dans ces antécédents on retrouve une mère et une tante diabétique

10 CAS CLINIQUE 3 A lexamen clinique Glasgow à 8 Déshydratation globale avec muqueuses sèches et plis cutané TA normale, tachycardie à 121 / min Le reste de lexamen clinique est sans particularité

11 CAS CLINIQUE 3 Bilan biologique Na : 157 mmol/l K : 5,2 mmol/l RA : 28 mmol/l Cl : 108 mmol/l Gly : 69 mmol/l Urée : 20 mmol/l Créat : 207 mol/l Protide 90 g/l Bandelette urinaire : glucose +++ pas de cetone pH : 7,40

12 CAS CLINIQUE 3 Quelle est losmolarité plasmatique de ce patient ? Quel est votre diagnostic ? Quel est le type de diabète de ce patient ? Quelle est votre prise en charge immédiate ?

13 Ce quil faut retenir

14 Complications métaboliques aigues du diabète Acido-cétose diabétique Coma hyper-osmolaire Acidose lactique Hypoglycémie: cf cours précédent

15 Etiologies dun syndrome polyuropolydipisque Hypercalcémie, Hypokaliémie, HTA maligne, Diabète sucré, Diabète insipide, Potomanie

16 Acido-cétose diabétique Elle reflète une carence en insuline On la rencontre en cas de diabète de type 1 déséquilibré, en cas de découverte de D1, rarement chez le D2 Tableau de déshydratation Polypnée, odeur cétonique de lhaleine, douleur abdo Hyperglycémie, cétonurie, acidose

17 Bilan biologique en urgence Glycémie Ionogramme sanguin, Bicarbonates Urée, Créatinine Bandelette urinaire pour recherche de cétonurie Gaz du sang Acido-cétose diabétique

18 Traitement Mise en condition Réhydratation précoce initiale par sérum physiologique : 2 litre en 1 heure+ 2g KCL par litre Insulinothérapie par voie IVSE Actrapid ou velosuline : 10 U /h Surveillance dextro et bandelette urinaire par heure Iono sang, urine et GDS à 2 heures

19 Coma hyper-osmolaire Décompensation diabétique avec hyperosmolarité plasmatique supérieure à 350, une glycémie supérieure à 6g/l sans cétose ou acidose Il survient chez le diabétique de type 2 Le tableau clinique donne une deshydratation et des troubles neurologiques variables

20 Osmolarité corrigée= (Na+ K mmol/l x 2 ) + glycémie en mmol/l + urée en mmol/l Natrémie corrigée = Na mesurée + (glycémie en mmole – 5) /2 Coma hyper-osmolaire

21 Traitement Hospitalisation en unité de soins intensifs Réhydratation prudente : sérum salé isotonique 1 à 2 litres en 2 heures Puis solution hypotonique de NaCl + KCl Insulinothérapie IVSE 10 U/h Surveillance clinique et iono sang à 2 heures

22 Acidose lactique Survient chez le diabétique de type 2 traité par biguanides Non respect des contre indications Accumulation de lactates aboutissant à lacidose Prodromes : crampes Trouble de conscience avec collapsus et hyperventilation

23 Complications: Arrêt cardio-respiratoire Pancréatite de choc Nécrose tubulaire aiguë Complications de réanimation Acidose lactique

24 Prevention Respecter les contre-indications des biguanides –Insuffisance rénale (clairance <70ml/min) –Insuffisance hépato cellulaire –Insuffisance respiratoire, SAS appareillé –Insuffisance cardiaque –Sujet très âgé Arrêt des biguanides lors dun examen avec injection de produit de contraste ou de situation à risque dentraîner une IR fonctionnelle. Acidose lactique

25 traitement Hospitalisation en réanimation –Réhydratation : sérum bicarbonaté Sérum physiologique Plasmion –Hémodialyse –Insulinothérapie à la seringue électrique


Télécharger ppt "Complications métaboliques aiguës du diabète Isabelle Faugeron Chef de Clinique-Assistante Service dEndocrinologie Hôpital Saint Antoine Merci à Julie."

Présentations similaires


Annonces Google