La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Douleur et cancer La morphine Caractéristiques La morphine Caractéristiques Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Douleur et cancer La morphine Caractéristiques La morphine Caractéristiques Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute."— Transcription de la présentation:

1 Douleur et cancer La morphine Caractéristiques La morphine Caractéristiques Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil.

2 Contre-indications communes aux opioïdes Insuffisance respiratoire décompensée Insuffisance hépatique sévère Association avec les antalgiques contenant de la buprénorphine, de la nalbuphine ou de la pentazocine Allaitement

3 Gérer les effets indésirables (3-5) Principales actions des récepteurs opioïdes µ : antalgie, dépression respiratoire, sédation, constipation, euphorie, myosis, tolérance, prurit, nausées, vomissement, rétention urinaire, … : antalgie, dépression respiratoire, nausées et vomissement, tolérance, prurit : antalgie, sédation, myosis, peu de tolérance : dysphorie, hallucinations

4 Gérer les effets indésirables (3-5) Principales actions des récepteurs opioïdes µ : antalgie, dépression respiratoire, sédation, constipation, euphorie, myosis, tolérance, prurit, nausées, vomissement, rétention urinaire, … : antalgie, dépression respiratoire, nausées et vomissement, tolérance, prurit : antalgie, sédation, myosis, peu de tolérance : dysphorie, hallucinations Chaque type de récepteur se subdivise en sous-types (µ1, µ2, µ3, 1, 2, etc...) Cette diversité expliquerait quil nexiste pas de résistance croisée entre les différents opioïdes de palier III (cf rotation des opioïdes)

5 Gérer les effets indésirables (3-5) Constipation Doit être traitée systématiquement et de façon prophylactique

6 Gérer les effets indésirables (3-5) Constipation Doit être traitée systématiquement et de façon prophylactique Nausées / vomissements Surtout en début de traitement (+/- 1/3 des patients)

7 Gérer les effets indésirables (3-5) Constipation Doit être traitée systématiquement et de façon prophylactique Nausées / vomissements Surtout en début de traitement (+/- 1/3 des patients) Sédation Réparation dune dette de sommeil Premier signe de surdosage (traitement curatif efficace ou co-prescription synergique)

8 Gérer les effets indésirables (3-5) Dépression respiratoire : Exceptionnelle chez le patient algique Effet dose dépendant antagonisé par la douleur et la naloxone

9 Gérer les effets indésirables (3-5) Dépression respiratoire : Exceptionnelle chez le patient algique Effet dose dépendant antagonisé par la douleur et la naloxone Confusion et/ou délire : Effet rare et passager Eliminer les autres causes possibles

10 Gérer les effets indésirables (3-5) Dépression respiratoire : Exceptionnelle chez le patient algique Effet dose dépendant antagonisé par la douleur et la naloxone Confusion et/ou délire : Effet rare et passager Eliminer les autres causes possibles Myosis Marqueur dimprégnation

11 Gérer les effets indésirables (3-5) Rétention urinaire Due : à laugmentation du tonus des fibres circulaires du sphincter vésical à la diminution de lactivité et de la tonicité des fibres longitudinales Concerne surtout les voies péridurales et intrathécales Surveillance des patients souffrant dun adénome prostatique

12 Gérer les effets indésirables (3-5) Rétention urinaire Due : à laugmentation du tonus des fibres circulaires du sphincter vésical à la diminution de lactivité et de la tonicité des fibres longitudinales Concerne surtout les voies péridurales et intrathécales Surveillance des patients souffrant dun adénome prostatique Prurit Lié à une histamino-libération

13 Gérer les effets indésirables (3-5) Rétention urinaire Due : à laugmentation du tonus des fibres circulaires du sphincter vésical à la diminution de lactivité et de la tonicité des fibres longitudinales Concerne surtout les voies péridurales et intrathécales Surveillance des patients souffrant dun adénome prostatique Prurit Lié à une histaminolibération Myoclonies / hallucinations Peuvent être le signe dune intolérance vraie

14 Gérer les effets indésirables (3-5) Tolérance / accoutumance Nécessité daugmenter les doses pour un même effet antalgique Difficile à mettre en évidence dans les douleurs instables et évolutives (ex : douleur cancéreuse) « Laugmentation des doses, même si celles-ci sont élevées, ne relève pas le plus souvent dun processus daccoutumance (RCP) »

15 Gérer les effets indésirables (3-5) Tolérance / accoutumance Nécessité daugmenter les doses pour un même effet antalgique Difficile à mettre en évidence dans les douleurs instables et évolutives (ex : douleur cancéreuse) « Laugmentation des doses, même si celles-ci sont élevées, ne relève pas le plus souvent dun processus daccoutumance (RCP) » Dépendance physique Suite à un traitement au long cours, larrêt doit être progressif pour éviter un syndrome de sevrage

16 Gérer les effets indésirables (3-5) Tolérance / accoutumance Nécessité daugmenter les doses pour un même effet antalgique Difficile à mettre en évidence dans les douleurs instables et évolutives (ex : douleur cancéreuse) « Laugmentation des doses, même si celles-ci sont élevées, ne relève pas le plus souvent dun processus daccoutumance (RCP) » Dépendance physique Suite à un traitement au long cours, larrêt doit être progressif pour éviter un syndrome de sevrage Dépendance psychique Nexiste pas dans un contexte algique

17 Grossesse et allaitement (RCP) Grossesse Dans les conditions normales dutilisation, la morphine peut être prise, si besoin, pendant la grossesse Allaitement Contre-indiqué

18 Pharmacocinétique (RCP) Cmax 45 mn à 1h (formes LI) 2 à 4 h (formes LP) Absorption Effet de premier passage hépatique : 50% Biodisponibilité versus voie sous-cutanée : 50% Biodisponibilité versus voie intraveineuse : 30% Distribution Liaison aux protéines plasmatiques : 30%

19 Pharmacocinétique (RCP) Métabolisation Dérivés glucuronoconjugués Le 6-glucuronide est un métabolite environ 50 fois plus actif que la substance mère Déméthylation autre métabolite actif, la normorphine Elimination Essentiellement urinaire Elimination fécale < 10%


Télécharger ppt "Douleur et cancer La morphine Caractéristiques La morphine Caractéristiques Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute."

Présentations similaires


Annonces Google