La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 La thermorégulation La fièvre. 2 Plan Introduction Température centrale et température de surface Peau : structure et fonction Mécanismes déchange de.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 La thermorégulation La fièvre. 2 Plan Introduction Température centrale et température de surface Peau : structure et fonction Mécanismes déchange de."— Transcription de la présentation:

1 1 La thermorégulation La fièvre

2 2 Plan Introduction Température centrale et température de surface Peau : structure et fonction Mécanismes déchange de chaleur Rôle de lhypothalamus et système nerveux autonome Mécanisme de thermogenèse Mécanisme de thermolyse La fièvre Hypothermie Hyperthermie

3 3 HIBERNANTSHIBERNANTS Introduction ENDOTHERMES Température centrale indépendante du milieu ambiant Par production de chaleur interne = HOMEOTHERMES ECTOTHERMES Température centrale dépendante du milieu ambiant = POIKILOTHERMES

4 4 PRODUCTION DE CHALEUR PERTES DE CHALEUR Température centrale THERMOGENESE THERMOLYSE La température corporelle (Tcorp) est le résultat de léquilibre entre la production et la perte de chaleur Introduction

5 5 La thermorégulation La thermorégulation : mécanisme régulateur qui permet un équilibre constant entre production et perte de chaleur La thermorégulation est le résultat dun équilibre constant entre production et perte de chaleur - par lequel la température interne du corps se maintient constante. Lhoméothermie : température reste constante quelque soit la température ambiante. homéotherme = régulation thermique afin dêtre indépendant des conditions atmosphériques

6 6 Variations physiologiques rythme sur 24h = t° maxi à 17h et mini à 5h rythme menstruel = + 0.5° le matin après lovulation T° cutanée toujours plus faible que T° centrale équilibre entre thermogenèse (production de chaleur) et thermolyse (déperdition de chaleur) Tcorp : 36,1 / 37,8°C > 41°C, risque de convulsions 43°C, limite absolue pour la survie On supporte mieux les baisses de Tcorp. si Tcorp métabolisme

7 7 1. Températures centrale et de surface Régions du corps : températures Température centrale (Tcent) = température des organes situés à lintérieur des cavités crânienne, thoracique et abdominale Température de la surface du corps (cutanée, Tcut) = plus basse.

8 8 Températures centrale et de surface Rôle du sang et de la circulation sanguine Sang = agent de transfert ou déchange de chaleur entre lintérieur du corps et sa surface. 1)Si surface plus chaude que extérieur déperdition de chaleur du sang chaud coule dans les capillaires de la peau (vasodilatation) 2)Si surface moins chaude que extérieur la chaleur doit être conservée le sang évite en grande partie le réseau capillaire sous cutané (vasoconstriction) limitation des pertes de chaleur La Tcent est relativement stable alors que la Tcut peut fluctuer de manière très importante (entre 20 et 40°C)

9 9 2. La peau : structure et fonction Structure: Epiderme : plusieurs couches, présence de kératine (imperméabilisant) et de mélatonine (coloration), couche profonde (germinative) se renouvelle tous les 15 jours. Derme : fibres élastiques et de collagènes, présence de capteurs (pressions et température), de poils et les muscles horripilateurs, des glandes sudoripares Hypoderme : adipocytes, en relation avec le tissu conjonctif sous cutané

10 10 Emplacements des récepteurs sensoriels dans la peau et la couche sous cutanée

11 11 La peau : structure et fonction Fonctions: Maintien de la T°centrale Protection abrasive (chaleur, brûlure…) Perception des stimuli Fonction dexcrétion (sueur) Synthèse de vitamine D Immunité (reconnaissance des cellules étrangères)

12 12 3. Mécanismes déchange de chaleur Mécanismes physiques qui gouvernent léchange de chaleur entre notre peau et lenvironnement externe sont identiques à ceux qui règlent le transfert de chaleur entre les objets inanimés. Chaleur se déplace suivant son gradient de concentration: du plus chaud vers le plus froid 4 mécanismes de transfert de chaleur : Rayonnement – Conduction – Convection - Evaporation

13 Convection: le courant dair du vent éloigne lair chaud du corps Conduction: transfert de chaleur des mains aux haltères Rayonnement: transfert de chaleur du soleil au corps Evaporation: de la sueur

14 14 Mécanismes déchange de chaleur Rayonnement Perte ou gain de chaleur sous forme dondes infrarouges (énergie thermique) En condition normale, 50% déperdition de chaleur = rayonnement Flux de lénergie radiante va du plus chaud vers le plus froid

15 15 Mécanismes déchange de chaleur Conduction Transfert de chaleur entre deux objets en contact direct. Energie thermique se déplace dans un milieu matériel Ex: bain chaud, partie chaleur de leau est transférée par conduction à notre peau sur une chaise, partie de la chaleur de nos fesses est transférée au siège

16 16 Mécanismes déchange de chaleur Convection Refroidissement de la peau… par le vent (ventilateur) ou par leau. Comme lair chaud à tendance à sélever, lair réchauffé qui entoure le corps est continuellement remplacé par des molécules dair plus froid.

17 17 Mécanismes déchange de chaleur Evaporation 1 Leau sévapore car ses molécules absorbent la chaleur de lenvironnement et possèdent assez dénergie pour séchapper sous forme de gaz (vapeur deau) aux endroits où la peau est en contact avec lair. La chaleur absorbée par leau au cours de lévaporation = chaleur de vaporisation Lévaporation de leau des surfaces du corps retire une quantité importante de chaleur corporelle, car elle absorbe beaucoup de chaleur avant de se vaporiser

18 18 Mécanismes déchange de chaleur Evaporation 2 Etat basal : évaporation deau (poumons, muqueuse buccale, peau) est très faible (= perte insensible eau / chaleur) Exercice / fièvre : transpiration apporte des quantités deau supplémentaires à évaporer. Exercice: 1 à 2l/h de sueur peuvent être évaporer pour éliminer la chaleur. si transpiration abondante, perte deau et de NaCl: spasmes douloureux, crampes, déshydratation…

19 19 4. Rôle de lhypothalamus

20 20 Rôle de lhypothalamus Hypothalamus principal centre dintégration de la thermorégulation : rôle de thermostat partie antérieure qui assure la défense contre la chaleur (thermolyse) partie postérieure qui assure la défense contre le froid (thermogenèse)

21 21 5. Mécanismes de thermogenèse Thermogenèse = production de chaleur Si Text ou Tsang : centre hypothalamique de la thermogenèse est activé. Déclenchement de plusieurs mécanismes pour maintenir ou augmenter Tcent du corps.

22 22 1- Vasoconstriction des vaisseaux sanguins cutanés Activation des fibres nerveuses du SN Sympathique Stimulation des muscles lisses des artérioles de la peau Vasoconstriction Sang restreint aux régions profondes et détourné des réseaux capillaires sous cutanés Déperdition de chaleur limitée (hypoderme = isolant) si prolongée : risque de gelure (nécrose) car cellules privées dO2 et de nutriments)

23 23 2- Augmentation de la vitesse du métabolisme Stimulation des fibres nerveuses sympathiques Libération de noradrénaline Vitesse du métabolisme des cellules cibles Augmentation de lutilisation de glycogène (consommation dO2 ) Chaleur = thermogénèse chimique

24 24 3- Frisson thermique (trémor) Lincapacité des situations décrites avant de maîtriser la situation déclenche le frisson Activation des centres de lencéphale régulateurs du tonus musculaire Contraction involontaire des muscles squelettiques = frisson Chaleur = Tcorp … lactivité musculaire engendre une production de chaleur

25 25 4- Augmentation de la libération de thyroxine Text Activation hypothalamus … Libération TRH (thyréolibérine) … Activation adéno-hypophyse, sécrétion TSH (thyréostimuline) Stimulation thyroïde… libération thyroxine dans le sang Vitesse du métabolisme des cellules cibles Production chaleur

26 26 De plus… vêtements chauds pour éviter déperdition de chaleur boire des liquides chauds augmenter activité musculaire changer de posture pour réduire la surface corporelle exposée (croiser les bras)

27 27 6. Mécanismes de thermolyse Thermolyse = dissipation de chaleur Différents mécanismes pour la déperdition de chaleur : rayonnement - conduction - convection – évaporation Chaque fois que Tcent > normale : Centre hypothalamique thermogenèse = inhibé Centre hypothalamique thermolyse = activé Ce qui peut engendrer plusieurs réactions

28 28 1- Vasodilatation des artérioles cutanées (+ rôle de fréquence cardiaque qui ) Modulation des fibres nerveuses du SN Sympathique Stimulation des muscles lisses des artérioles de la peau Vasodilatation Sang chaud envahit les vaisseaux de la peau Chaleur se dissipe à la surface de la peau : rayonnement, conduction et convection

29 29 2- Augmentation de la transpiration Text Stimulation des fibres nerveuses du SN sympathique Stimulation des glandes sudoripares : sueur Evaporation de la sueur : déperdition de chaleur Si taux dhumidité > 60% : problème pour transpirer Déperdition de chaleur difficile

30 30 De plus… Porter des vêtements amples, de couleurs claires, qui réfléchissent lénergie radiante et réduisent le gain de chaleur. Moins chaud habillé que nu car la peau nue absorbe lénergie radiante du soleil. Rechercher un environnement frais Augmenter la convection (ventilateur) Diminuer la Text (climatiseur)

31 31 7. Fièvre - hyperthermie contrôlée Infection dans une région de lorganisme ou autres troubles (cancer, réaction allergique, traumatisme SNC…) GB, cellules des tissus lésés, macrophages Libération de substances chimiques pyrogènes Action sur lhypothalamus qui libère des prostaglandines Prostaglandines ajustent la valeur de référence du thermostat : hypothalamique à une température > amenant ainsi lorganisme à mettre en marche des mécanismes de thermogenèse.

32 32 La fièvre Vasoconstriction Déperdition de chaleur à la surface corporelle, peau devient froide, frissons commencent à générer de la chaleur Augmentation de chaleur jusquà nouvelle valeur de référence. nouvelle Tcent maintenue jusquà renversement du processus ou effet des antibiotiques Le thermostat est alors réglé plus bas et les mécanismes de thermolyse se mettent en route : transpiration et peau rougit Cela indique que la température descend

33 33 Physiopathologie de la fièvre La fièvre présente 3 phases (mécanisme de thermogénèse): Montée thermique : vasoconstriction - sensation de froid – frissons (production de chaleur) Phase de plateau : vasodilatation - patient a chaud (rougeur) Phase de défervescence thermique : le thermostat se remet à 37°

34 34 Signes cliniques 1. Les signes cutanés Sensation de chaleur - la peau est chaude et rouge – sueurs - yeux larmoyants. Sensation de froid avec marbrures du corps et des extrémités – frissons – teint grisâtre. 2. Les signes cardiologiques Augmentation de la FC : tachycardie fièvre à 38°2 saccompagne dun pouls à 100 ~ fièvre à 40° saccompagne dun pouls à 140 ~

35 35 Signes cliniques 3. Les signes respiratoires Augmentation de la FR : polypnée Elle favorise la déperdition de chaleur par lair expiré 4. Les signes digestifs Perte dappétit plus ou moins prononcée Nausées – vomissements Diarrhée secondaire à une déshydratation extra- cellulaire

36 36 Signes cliniques 5. Les signes urinaires Baisse de la diurèse Déshydratation extracellulaire (NN- PA) Oligurie et concentration des urines réactionnelle à la perte deau par la sudation. Niveau de tolérance conditionne les signes associés

37 37 Signes cliniques 6. Les signes neuropsychiques Patient ressent une certaine fatigue ; une asthénie - voire une apathie Etat dagitation Des céphalées secondaires à létat de vasoconstriction Obnubilation - délires - prostration Douleurs associées (musculaires)

38 38 Mesures et variations de la température Finalité de la prise de température Diagnostiquer et surveiller un Ed infectieux ou inflammatoire Établir une courbe de température afin dorienter le diagnostic et dévaluer la clinique dun patient Suivre lévolution dune pathologie et lefficacité du traitement

39 39 Mesures et variations de la température Variations physiologiques Facteurs externes : température ambiante, le climat Facteurs physiologiques (cf. tableau) période dovulation chez la femme âge état émotionnel travail physique température centrale individuelle heure de prise au cours dune journée Facteurs liés à la prise de température région anatomique méthode de mesure

40 40 Les manifestations de la thermorégulation selon lâge Nouveau-né enfant Adolescent jeune adulte AdultePersonne âgée Chez le nouveau-né : 36.1°C à 37.7°C sensible au milieu ambiant aux variations de la température extérieure, ne sait pas exprimer sa sensation de chaud et de froid Chez lenfant : 37°C à 37.2°C très actif, transpire facilement, apprend à se couvrir et découvrir en fonction de ses sensations de chaud et de froid. 37°C Adopte des conduites adaptées pour maîtriser sa thermorégulation ; augmentation de la sueur Chez la femme enceinte 37.2 °C à 37.5°C, supporte mal la chaleur, étourdissements Plus sensible aux températures extrêmes Adaptation plus lente Apparition dune certaine frilosité 35.5°C à 36.5°C frilosité, se replie sur elle- même Craint les courants dair et la forte chaleur Se couvre exagérément car craint toujours davoir froid Tendance à lhypothermie

41 41 Mesures et variations de la température Mesures de température La température centrale (température contrôlée au cours dinterventions ou pose de cathéters centraux) température des organes, de la circulation sanguine température tympanique La température périphérique évaluée au niveau : cavités naturelles (rectum, bouche) surface cutanée au passage des gros vaisseaux, dans les plis de flexion (creux axillaire, pli de laine)

42 42 Les méthodes de prise de température METHODESITE DE LA MESUREDUREEINTERETINCONVENIENTS RECTALELa pointe du thermomètre dépasse la marge anale 130 à 2 si TH. Gallium 30 à 60 si TH. électronique Température de référence Inconfort / septique Risque de lésion anale Non respect de la pudeur BUCCALELa pointe est positionne en sublingual, les lèvres bien fermées 1 minute avec un thermomètre électronique Simple non invasif Imprécis Variations importantes Risque septique AXILLAIRELa pointe est placée dans le creux de laisselle, le coude contre le corps 3 à 5 minutesSimple non invasif asepsie Des Imprécisions Longueur de temps TYMPANIQUELembout est positionné dans laxe du conduit auditif externe face au tympan Lecture quasi-immédiate Facile / Précis Reflet de la t° C Asepsie Urgence confort Petit conduit auditif Contre indiqué : Otite / trauma du rocher / bouchon de cérumen

43 43 Les courbes de température significatives

44 44

45 45

46 46 Lhypothermie Légère : 35°- 34° patient conscient, frissonnant - peau froide, pâle et horripilée - TA élevée, FC rapide Modérée : 34°- 32° peau froide sèche, cyanose des extrémités, frissons, lenteur des mouvements volontaires, obnubilation, difficulté à parler Sévère : < 32° hypertonie diffuse, myosis, troubles de la conscience, évolue vers coma, chute FC.TA.FR

47 47 lhypothermie Causes : Pathologie infectieuse Exposition intense au froid Intoxication médicamenteuse ou toxique Lésion neurologique Hypothermie (chirurgie) Immaturité nouveau né Mesures : Réchauffement progressif Surveillance rigoureuse de la température Oxygénothérapie Traitement de la cause Surveillance évolution clinique du patient

48 48 Lhyperthermie Entre °C : thermorégulation aisée > 40°C : thermorégulation perturbée avec apparition de troubles > 42°C : pronostic vital en jeu (souffrance SNC - convulsions)

49 49 hyperthermie et fièvre ? Des mécanismes dapparition différente : Lhyperthermie : augmentation de la thermogénèse produite lors dexercices musculaires intenses, de température ambiante élevée et hygrométrie élevée, pathologies endocriniennes – neurologiques, syndrome inflammatoire, déshydratation. La fièvre : due à un déplacement de la régulation thermique, secondaire à laction de pyrogènes moyen de défense de lorganisme réponse physiologique à la maladie effets bénéfiques immunologiques

50 50 Pyrogènes : substances issues des bactéries, virus, champignons également des substances endogènes comme prostaglandines libérées lors de processus inflammatoires. Prostaglandines : substances naturellement synthétisées dans presque tous les tissus et qui augmentent les contractions musculaires.

51 51 Décret du 29 juillet 2004 relatif aux parties IV du code de la santé publique. Livre III - Titre I Article R : « Dans le cadre de son rôle propre, linfirmier/ère accomplit les actes ou dispense les soins suivants : 19° Recueil des observations de toute nature susceptibles de concourir à la connaissance de létat de santé de la personne et appréciation des principaux paramètres servant à sa surveillance : température.

52 52 Article R … est habilité à pratiquer les actes suivants soit en application dune prescription médicale (écrite, datée et signée) soit dun protocole écrit établi : 23° participation à lhyperthermie et à lhypothermie Préparation et pose de vessies de glace au niveau du passage des troncs artériels : nuque / aisselles Administration dantipyrétiques à intervalles réguliers Hydratation par voie orale ou voie parentérale Réalisation des examens biologiques

53 53


Télécharger ppt "1 La thermorégulation La fièvre. 2 Plan Introduction Température centrale et température de surface Peau : structure et fonction Mécanismes déchange de."

Présentations similaires


Annonces Google