La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

SOUTENIR Agir ensemble pour mieux SOUTENIR les jeunes Formation sur le trouble de déficit de lattention/hyperactivité Une réalisation de : Ministère de.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "SOUTENIR Agir ensemble pour mieux SOUTENIR les jeunes Formation sur le trouble de déficit de lattention/hyperactivité Une réalisation de : Ministère de."— Transcription de la présentation:

1

2 SOUTENIR Agir ensemble pour mieux SOUTENIR les jeunes Formation sur le trouble de déficit de lattention/hyperactivité Une réalisation de : Ministère de lÉducation Ministère de la Santé et des Services sociaux

3 Dans le présent document, le masculin est utilisé sans aucune discrimination et uniquement dans le but dalléger le texte.

4 CONTEXTECONTEXTE ET PRINCIPES DE BASEPRINCIPES DE BASE CONNAISSANCES Historique Mythes et réalité Concept dattention et définitions Manifestations principales et secondaires Prévalence Étiologie Développement de lattention et des fonctions exécutives Évolution du trouble de lenfance à lâge adulte Incidences sur la vie de lenfant, sur la vie de la famille et sur le milieu scolaire Facteurs de protection et de risque Pronostic à long terme DIAGNOSTIC Procédure de référence : quand et à qui? Diagnostic différentiel et comorbidité Procédure dévaluation multidisciplinaire Critères diagnostiques INTERVENTION Prévention Intervention multimodale Pour une intervention efficace Intervention psychosociale Différentes approches Interventions dans le milieu familial Interventions dans le milieu scolaire Interventions dans les autres milieux de vie Traitement pharmacologique Traitements alternatifs

5 Contexte Le rapport du comité-conseil (printemps 2000) propose de sappuyer sur un certain nombre de positions ou de principes qui guideront le choix des mesures à prendre pour orienter laction des intervenants auprès des jeunes présentant un TDAH. Ces principes sont les suivants :

6 Positions ou principes devant guider le choix des mesures à prendre Tous les jeunes possèdent de nombreuses qualités et ressources que les adultes doivent considérer et mettre à profit.

7 Positions ou principes devant guider le choix des mesures à prendre Dès les premières manifestations dhyperactivité/impulsivité ou de manque dattention, diverses mesures de soutien appropriées à la situation doivent être envisagées. Si nécessaire, un processus d'évaluation plus complet peut être entrepris et un plan dintervention élaboré.

8 Positions ou principes devant guider le choix des mesures à prendre Lusage de SSNC peut être un moyen permettant daider le jeune à mieux contrôler son attention et son comportement. Le recours à la médication ne doit toutefois être envisagé que dans le cadre dune procédure dévaluation multidisciplinaire visant à sassurer que tous les aspects de la situation ont été pris en considération. Il faudra alors démontrer que, sans ce soutien, le développement du jeune pourrait être compromis sur le plan scolaire, affectif et social.

9 Positions ou principes devant guider le choix des mesures à prendre Le diagnostic de TDAH ne peut être posé que lorsque tous les autres diagnostics possibles ont été envisagés. Le processus dévaluation multidisciplinaire menant au diagnostic, amorcé par les principaux intervenants, doit prévoir la participation active du personnel enseignant, des parents et de lenfant afin dagir, sil y a lieu, sur les facteurs psychosociaux. Les troubles associés au TDAH, le cadre pédagogique, lenvironnement familial et social, etc., peuvent influer sur le comportement dun jeune, quil soit atteint ou non du TDAH. Il est ainsi essentiel de mettre à contribution les différents acteurs afin de tenir compte de tous les facteurs dans le choix des interventions à mettre en place.

10 Positions ou principes devant guider le choix des mesures à prendre Lintervention doit être planifiée en fonction du jeune et de ses parents et réalisée dans le cadre dune approche multimodale, cest-à-dire une approche qui prévoit diverses mesures de soutien selon la situation. Les aspects pédagogiques, comportementaux, psychologiques et sociaux doivent faire lobjet dune attention constante et être vus comme des facteurs de mobilisation de lentourage et des facteurs de réussite.

11 Positions ou principes devant guider le choix des mesures à prendre La concertation entre les réseaux dintervention et entre les différentes ressources disponibles à léchelle locale et régionale doit être assurée afin de favoriser laccès aux ressources et une intervention optimale.

12 Plan daction Suivre lévolution des connaissances et en assurer la diffusion. Soutenir le personnel au regard de lévaluation, du diagnostic, de lintervention et du traitement. Favoriser laccès aux ressources et la concertation des interventions. Soutenir les parents. Suivre limplantation du plan daction.

13 Plan daction Suivre lévolution des connaissances et en assurer la diffusion. Soutenir le personnel au regard de lévaluation, du diagnostic, de lintervention et du traitement. Favoriser laccès aux ressources et la concertation des interventions. Soutenir les parents. Suivre limplantation du plan daction. Diffusion dune brochure dinformation. Rendre les informations accessibles sur le Web. Système de surveillance pour la consommation des SSNC. Développement de la recherche. Exploitation des renseignements de la RAMQ.

14 Plan daction Suivre lévolution des connaissances et en assurer la diffusion. Soutenir le personnel au regard de lévaluation, du diagnostic, de lintervention et du traitement. Favoriser laccès aux ressources et la concertation des interventions. Soutenir les parents. Suivre limplantation du plan daction. Émission de lignes directrices. Élaboration et implantation dun programme de formation. Formation collégiale et universitaire.

15 Plan daction Suivre lévolution des connaissances et en assurer la diffusion. Soutenir le personnel au regard de lévaluation, du diagnostic, de lintervention et du traitement. Favoriser laccès aux ressources et la concertation des interventions. Soutenir les parents. Suivre limplantation du plan daction. Tenue dun colloque provincial. Harmonisation des services. Démarche conjointe de planification des services. Promotion de démarches dorganisation régionales. Examen des contraintes relatives à la mise en œuvre. Implantation de la politique de ladaptation scolaire.

16 Plan daction Suivre lévolution des connaissances et en assurer la diffusion. Soutenir le personnel au regard de lévaluation, du diagnostic, de lintervention et du traitement. Favoriser laccès aux ressources et la concertation des interventions. Soutenir les parents. Suivre limplantation du plan daction. Collaboration à la diffusion de linformation. Soutien aux associations ou regroupements de parents. Accessibilité dun service de répit ou de dépannage.

17 Plan daction Suivre lévolution des connaissances et en assurer la diffusion. Soutenir le personnel au regard de lévaluation, du diagnostic, de lintervention et du traitement. Favoriser laccès aux ressources et la concertation des interventions. Soutenir les parents. Suivre limplantation du plan daction. Mise sur pied dun comité de suivi.

18 Une pratique mieux adaptée aux besoins de chacun Lorientation de laction vers une pratique mieux adaptée aux besoins de chaque individu se concrétise par : –une intervention précoce permettant de minimiser les risques dapparition de troubles associés et offrant un meilleur pronostic.

19 Une pratique mieux adaptée aux besoins de chacun Lorientation de laction vers une pratique mieux adaptée aux besoins de chaque individu se concrétise par : –un diagnostic différentiel fait selon une approche multidisciplinaire impliquant la collaboration et l'échange d'information entre les intervenants.

20 Une pratique mieux adaptée aux besoins de chacun Lorientation de laction vers une pratique mieux adaptée aux besoins de chaque individu se concrétise par : –une identification des forces et des faiblesses des jeunes concernés.

21 Une pratique mieux adaptée aux besoins de chacun Lorientation de laction vers une pratique mieux adaptée aux besoins de chaque individu se concrétise par : –une intervention multimodale adaptée à la spécificité du jeune, soit une approche qui doit combiner plusieurs modes dintervention et tenir compte du fonctionnement du jeune dans les activités de la vie quotidienne.

22 Une pratique mieux adaptée aux besoins de chacun Lorientation de laction vers une pratique mieux adaptée aux besoins de chaque individu se concrétise par : –un suivi de lintervention impliquant non seulement lélaboration d'un plan dintervention qui prévoit un suivi périodique, mais aussi la révision régulière de ce dernier.

23 Une concertation nécessaire Base de connaissances uniforme et partagée Utilisation dun langage commun Démarche danalyse de la situation Harmonisation de loffre de service Continuité dans lintervention Stratégie de travail bien orchestrée Travail multidisciplinaire

24 Diffuser une information juste, complète, à jour et commune à lensemble des intervenants et des personnes concernés par le TDAH est une tâche ambitieuse. Cette tâche prend tout son sens lorsque des modalités de fonctionnement permettant le travail déquipe et la concertation entre les intervenants et les familles sont mises en place. Une concertation nécessaire

25 Publications associées au plan daction ministériel Rapport du comité-conseil sur le TDAH et sur lusage de stimulants du système nerveux central Plan daction : Agir ensemble pour mieux soutenir les jeunes Rapport détude du Comité de revue de lutilisation des médicaments (CRUM) sur les stimulants utilisés dans le traitement du TDAH Lignes directrices : Le TDAH et lusage de stimulants du système nerveux central (Collège des médecins du Québec et Ordre des psychologues du Québec) Dépliant : Lhyperactivité et les problèmes dattention chez les jeunes. Soyons vigilants! Document daccompagnement à la formation : connaissance et interventions

26 Conception et réalisation : Charles Robitaille, MEQ, 2003


Télécharger ppt "SOUTENIR Agir ensemble pour mieux SOUTENIR les jeunes Formation sur le trouble de déficit de lattention/hyperactivité Une réalisation de : Ministère de."

Présentations similaires


Annonces Google