La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

DQG 2006-014 Giat Industries Le Référentiel Un instrument amplificateur des mutations stratégiques Expériences et vision de Giat Industries.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "DQG 2006-014 Giat Industries Le Référentiel Un instrument amplificateur des mutations stratégiques Expériences et vision de Giat Industries."— Transcription de la présentation:

1 DQG Giat Industries Le Référentiel Un instrument amplificateur des mutations stratégiques Expériences et vision de Giat Industries

2 DQG Agenda 1.Un peu dhistoire 2.Caractérisation, éléments dimensionnants 3.Les grandes périodes et le référentiel 4.Simplification du référentiel (2005) 5.La filialisation et le référentiel 6.Conclusion/Proposition

3 DQG un peu dhistoire Larsenal de larmement terrestre, issu de la vision Colbertienne, est intégré à lArmée de Terre, fonctionnement en régie dEtat, ne dispose pas de son propre commerce ni de sa propre fonction qualité. Personnels militaires et fonctionnaires essentiellement. 10 sites industriels gérés par la DGA/Mindef, chacun a son organisation, ses méthodes et produits spécifiques. Organisation qualité propre à chaque site, réduite au contrôle. Juillet 1990 : Création de Giat Industries, société de droit privé à capitaux 100% Etat français personnes ( en 92). CA de 1,7 G.

4 DQG un peu dhistoire Intégration de sociétés privées françaises et étrangères (Luchaire, Matra Manurhin, PRB (Belgique), Belcan (Canada), Creusot Loire Industries, FN NH (Belgique), Winchester, Browning,… et de PME françaises du secteur. Diversité de personnels : Ouvriers détat, des compagnons expert très qualifiés Fonctionnaires détachés Militaires détachés Civils Structuration en branches dactivités. Diversité de systèmes de management : création dune direction qualité contrôle, évolution vers lAssurance Qualité.

5 DQG un peu dhistoire 1998 : Unification du SMQ sur lensemble du Groupe. Opération REFONDATION: choix du fonctionnement par processus : Certification ISO 9001 (V 2000) du Groupe : Préparation dune organisation en filiales. Adaptation du SMQ en 4 SMQ spécifiques à chaque future filiale : Certification ISO 9001 des SMQ des divisions/futures filiales : Filialisation

6 DQG Caractèrisation, éléments dimensionnants Produits déquipement des armées de terre MCO (réparations, entretien, documentation, formation, rechanges). Ingénierie (des études de concepts à lindustrialisation). Conçoit, spécifie, développe, produit, commercialise, soutient. Positionnement de systèmier-intégrateur darmement pour les Forces Armées Marché

7 DQG Caractérisation, éléments dimensionnants masseQelques grammes55 tonnes prixQuelques cents d Quelques M cadence /jourQuelques unités/mois cycle4 semaines 2 ans Vie du produitStockage sans utilisation Utilisation « permanente » Stratégie qualitéStatistique/prélèvementTest et mesure Produits : une grande variété Du composant pyrotechnique Au char de combat

8 DQG Phase 1 : Création du Groupe Phase centralisatrice Un seul référentiel pour le Groupe Unification des pratiques Une image claire et unique pour les partenaires extérieurs Disparitions des forteresses internes, ouverture des comportements Un référentiel complet, bien détaillé, bien documenté, très intellectuel, basé sur le cas le plus complexe (char Leclerc). Former/éduquer/cadrer les personnels La chasse aux initiatives malheureuses Professionnalisation de toutes les fonctions, de tous les métiers (exhaustivité, précision). Le câblage dans les SI, des SI structurants Mise en place de garde-fous automatiques Multiplicité des indicateurs Evolution du référentiel : 2 grands mouvements pour 2 périodes de la vie du Groupe. 3- Les grandes périodes et le référentiel

9 DQG Les grandes pèriodes et le référentiel 4 référentiels adaptés aux 4 filiales Contributions à lidentité de la filiale, et à sa performance économique Adaptation à la stratégie industrielle (produits, marchés, complexité …) Autonomisation, responsabilisation de chaque filiale. Avec un cœur de référentiel incontournable Appartenance au groupe Langage commun, liens internes préservés Un référentiel minimal, autorisant seulement la complexification Chercher lefficacité par ladaptation au problème posé Responsabiliser les acteurs Favoriser linitiative personnelle, la délégation, lintelligence managéniale. Phase 2 : Restructuration et Simplification phase dallègement et de décentralisation

10 DQG Simplifier - Proposer les processus les plus simples, adaptés à la majorité des cas (à renforcer selon les besoins, pour les cas plus complexes). - Alléger la documentation du système de management par la qualité (tenir compte des acquis). Responsabiliser - Faire apparaître plus nettement quelle est lautorité habilitée à prendre chaque décision dans les processus. - Une seule signature pour les décisions (sauf cas exceptionnels, tels que assurance qualité ou contrôle financier). Finalités 4- Simplification du référentiel

11 DQG Simplification du référentiel

12 DQG Tous documents accessibles par Intranet. 4- Simplification du référentiel

13 DQG

14 Bilan au Les cinq processus opérationnels ont été simplifiés, validés et mis en œuvre. Nb. Documents Managt dAffaires DéveloptAcq.Production Support Client Total 31/03/ /12/ Simplification du référentiel

15 DQG Incontournables généraux Ce sont les invariants ou contraintes à respecter pour ladaptation de chacun des SMQ. 5- la filialisation et le référentiel Conservation des revues qui jalonnent les processus actuels (avec possibilité de modulation et regroupement tels que prévus dans le processus ED) ; les modulations peuvent être permanentes dans certains SMQ. Terminologie : les termes utilisés pour désigner des étapes ou concepts structurants ainsi que les acteurs importants doivent être communs. Droit de veto des Directions Qualité de chaque future filiale. Compatibilité avec les versions en service des outils structurants du Système dInformations (AGORA – VAUBAN – OPEN PLAN).

16 DQG Un visa de la Direction Qualité de la future filiale conditionne la mise en vigueur de tout le document du SMQ. La structure de lidentifiant des documents du SMQ est fixée par la DQG si les documents sont hébergés dans lIntranet/Référentiel du Groupe. Une charte graphique commune sera respectée pour les documents des SMQ du Groupe. Les Directions Qualité de DMU, MCO Tulle et MCO Toulouse établissent une correspondance entre chaque document de leur SMQ et le processus équivalent Systèmes. Incontournables spécifiques à un processus Ils complètent, si besoin, les incontournables généraux. Ils sont fixés par le pilote « Systèmes » de chaque processus, en concertation avec leurs homologues. 5- la filialisation et le référentiel

17 DQG UN SYSTEME STRUCTURE 5- la filialisation et le référentiel

18 DQG De multiples savoir-faire pour réaliser des produits aux performances exceptionnelles et reconnues (notoriété) UN REFERENTIEL POUR GAGNER Des règles de travail communes pour assurer la qualité permettant de produire à moindre coût (compétitivité) Manuel Qualité et notes dorganisation Procédures dAssurance Qualité Instructions métiers 5- la filialisation et le référentiel

19 DQG Les Procédures AQ-GS-yyy décrivent les grands processus Les Instructions AQ-GS-yyy-INzz précisent l'application d'un processus dans un domaine particulier Les Standards AQ-GS-yyy-STzz donnent des "réponses normalisées" aux questions fréquentes Les Fiches Qualité AQ-GS-yyy-FQzz détaillent les activités pour une tâche d'un processus ou d'acteurs particuliers Le Manuel Qualité présente l'organisation du Groupe et explique son Système de Management de la Qualité LE REFERENTIEL AQ Procédures dAssurance Qualité Manuel Qualité et notes dorganisation 5- la filialisation et le référentiel

20 DQG Les Instructions métier MTyy-INzzz précisent un savoir-faire technologique ou la mise en oeuvre de méthodes, procédés ou moyens. Par extension, certains processus administratifs sont décrits dans les instructions métier. Les Fiches métier MTyy-INzzz-FMxxx sont liées à une instruction métier et précisent une tâche élémentaire. Elles sont utilisables séparément. LE REFERENTIEL TECHNIQUE DES METIERS Instructions métiers Savoir-faire et procédés technologiques 5- la filialisation et le référentiel

21 DQG Les métiers de Giat Industries Dans chaque métier, un responsable est nommé pour piloter et tenir à jour le référentiel AA CM ED FG GP IDRH SL Achat Commerce et Contrats Etudes Finance Gestion Projet Production Soutien Ress. humaines MO Système d' Info. SI Qualité QT Managt et Organisation REFERENTIEL AQ Référentiel technique des METIERS 5- la filialisation et le référentiel

22 DQG LE PILOTAGE DES PROCESSUS Les pilotes de processus sont nommés par le PDG - Management des Affaires:XXXXXXXXXXXXX - Etudes & Développement:XXXXXXXXXXXXX - Achats & Approvisionnements:XXXXXXXXXXXXX - Industriel:XXXXXXXXXXXXX - Service et Support Client:XXXXXXXXXXXXX Les missions des pilotes de processus sont détaillées dans la fiche qualité AQ FQ05. Les pilotes sont parmi les meilleurs de leur métier opérationnel (ce sont aussi des référents) 5- la filialisation et le référentiel

23 DQG LE PROCESSUS DE MANAGEMENT DES AFFAIRES 5- la filialisation et le référentiel

24 DQG Conclusion, Proposition La mise en place dun référentiel est un acte majeur de management Direction générale Exemplarité Les caractéristiques du référentiel doivent être en symbiose avec les spécificités de lentité. Les caractéristiques du référentiel doivent exprimer/supporter la vision si possible en avance de phase, avec limplémentation de la stratégie.


Télécharger ppt "DQG 2006-014 Giat Industries Le Référentiel Un instrument amplificateur des mutations stratégiques Expériences et vision de Giat Industries."

Présentations similaires


Annonces Google